Les footballeuses les plus sexy de la Coupe du Monde 2015
Juin26

Les footballeuses les plus sexy de la Coupe du Monde 2015

  31 Like(s) Un an après le Mondial de Football au Brésil, qui a vu l’Allemagne s’imposer, c’est au tour des femmes de disputer leur Coupe du Monde. La compétition se déroule au Canada, depuis le début du mois de Juin.   Les américaines sont les plus sexy Pour trouver la délégation la plus sexy du Mondial, il n’y a aucun doute, il faut aller chercher de l’autre côté de l’Atlantique. En effet, 6 membres de la sélection américaine figurent parmi les plus jolies joueuses du tournoi. Mais comme vous vous en doutez, elles ne rigolent pas non plus balle au pied : championne olympique en titre et finaliste de la dernière Coupe du Monde, l’équipe des Etats-Unis vise le titre suprême.   Une équipe de France glamour ! Question charme, l’équipe de France n’a pas à rougir face à son homologue américaine. La Parisienne Laure Boulleau et la Lyonnaise Louisa Nécib ne laisseront pas les fans de football féminin indifférents. Mais surtout, on compte sur elles pour emmener l’équipe de France très loin dans la compétition, après sa belle quatrième place obtenue en 2011. Nos françaises réalisent pour le moment un beau parcours, elles affronterons l’Allemagne (1ère nation mondiale) ce Vendredi 26 Juin, pour une place en demi-finale de la compétition. Autant dire que la partie s’annonce compliquée, alors tous derrière les Bleues !   Notre sélection sexy en image Mais qui sont les footballeuses les plus sexy de la planète ? Pour vous, nous avons sélectionné les plus belles footballeuses de ce Mondial féminin 2015 ! Cliquez sur la première photo pour que le diaporama s’affiche ! 1-Toni Duggan (USA) 2-Anouk Hoogendijk (Pays-Bas) 3-Laure Boulleau (France) 4-Alex Morgan (USA) 5-Sydney Leroux (USA) 6-Erika Cristiano Dos Santos (Brésil) 7-Ali Krieger (USA) 8-Hope Solo (USA) 9-Louisa Necib (France) 10-Kosovare Asllani (Suède) 11-Heather Mitts (USA) 12-Christen Press (USA) Que pensez-vous de ce classement...

Lire la suite
Zlatan Ibrahimovic lance son propre parfum !
Juin22

Zlatan Ibrahimovic lance son propre parfum !

  3 Like(s) C’est officiel, vous pourrez bientôt dégager la même odeur que la star du Paris Saint-Germain. Le géant Suédois a annoncé sur son compte Twitter, où il a 2,81 millions de followers, qu’il allait lancer son parfum, commercialisé à partir du 12 Août. Reconversion assurée A la tête d’une fortune personnelle estimée à 105 millions d’euros, l’attaquant Suédois cumule les casquettes. Ambassadeur Xbox One, égérie de la marque Nike, le sportif de 33 ans a également conquis les librairies en 2011 avec la publication de son autobiographie « Moi, Zlatan », qui avait d’ailleurs été nommée au Augustpriset, un prestigieux prix littéraire décerné en Suède. Désormais, c’est le marché du parfum que s’apprête à conquérir le footballeur. Zlatan Ibrahimovic dévoile le logo de son parfum Le logo de « Zlatan Ibrahimovic Parfums » est composé de deux des tatouages que la star du ballon rond arbore sur ses omoplates. Le poisson Koï symbolisant l’amour et la vérité, et la plume amérindienne pour la force et le courage avec les initiales M et V (les prénoms de ses fils Maximilian et Vincent). Plus d’informations à venir sur le parfum d’Ibra ! Deux phrases, un logo, une photographie. Voilà toutes les informations que l’on a, pour le moment, sur le futur parfum imaginé par Zlatan. La création zlatanesque « a un pied dans la capitale du parfum Paris et l’autre dans son pays natal », a précisé un communiqué de presse. L’agence de publicité qui gère le lancement a refusé de donner plus d’informations. Selon Catrin Nilsson (une des responsables du projet), d’autres détails seront donnés un peu plus tard en Juin. Evidemment, tout est fait pour entretenir le suspense ! Zlatan Ibrahimovic ne sera cependant pas le premier footballeur à avoir sa propre fragrance, David Beckham, Cristiano Ronaldo et Keisuke Honda se sont déjà lancés dans l’aventure. C’est peut-être les Guignols qui ont donné l’idée, en 2012, avec « Eau de...

Lire la suite
La clause particulière dans le contrat de Bielsa
Sep22

La clause particulière dans le contrat de Bielsa

  0 Like(s) Scène assez cocasse aujourd’hui lors de la conférence de presse de Marcelo Bielsa. Après la question d’un journaliste concernant les plans de l’entraîneur argentin, ce dernier a affirmé « ne pas apprécier les projets à long terme » et a enchaîné en informant l’assemblée qu’il n’a qu’un « contrat d’une seule saison, sans option pour une seconde », contrairement à ce qu’avait communiqué Vincent Labrune (Président de l’OM) à nos confrères de L’Equipe lors de l’arrivée de l’Argentin. El Loco a ensuite expliqué ses propos plus en détail : « je ne fais jamais de projection sur plusieurs saisons. C’est une volonté de ma part vis à vis du club, afin qu’il puisse tenir compte de mes particularités. C’est un geste de considération réciproque. Avec les contrats longue durée, les entraîneurs peuvent partir quand ils veulent et les clubs ne sont pas protégés. A Bilbao, j’ai fait la même chose alors qu’on me proposait deux ans la première année, et plus lors de la suivante… Si je n’exclue pas de prolonger ? Non, je ne confirme rien et n’infirme rien. Le football est aléatoire et le prestige des entraîneurs et des clubs conditionne la relation. J’estime que le prestige de l’OM est supérieur au mien ». Interrogé ensuite, à juste titre, sur le fait que la LFP (Ligue Professionnelle de Football) n’accepte pas des contrats de moins de deux ans pour les entraîneurs, il a effectué un rétropédalage complet arguant que son contrat « courait sur deux années, mais avec une clause de résiliation automatique en juin prochain utilisable par les deux parties ». Il a alors ajouté qu’il « ne pouvait pas être plus clair », avec un petit sourire qui laissera libre cours à toutes les interprétations. Cette annonce est une nouvelle surprise et une nouvelle étape dans la communication de Marcelo Bielsa, qui ne rechigne jamais à dire les choses comme il les voit, sans filet de protection et que cela fragilise ses dirigeants ou non. Cette résiliation automatique peut être également un moyen pour lui de renégocier son contrat en juin prochain, en mettant l’accent sur la nécessité de voir des promesses enfin se réaliser, élément sur lequel il a insisté précédemment. Yannick.    ...

Lire la suite
Le « nouveau Messi » est Sud-Coréen
Sep18

Le « nouveau Messi » est Sud-Coréen

  1 Like(s) Le FC Barcelone tient peut-être le futur Lionel Messi. Jeune attaquant sud-coréen né en 1998 et arrivé en provenance d’Incheon en juillet 2011, Seung Woo Lee a brillé dimanche avec son équipe nationale. En effet, le « nouveau Messi » fait actuellement parler de lui à l’occasion d’une compétition obscure qui se joue en Thaïlande : la Coupe d’Asie des moins de 16 ans. Auteur d’un doublé contre le Japon (2-0), avec notamment un impressionnant slalom dans la défense nippone sur son deuxième but (lien à la fin de l’article), traversant plus de la moitié du terrain comme Diego Maradona ou Lionel Messi avant lui, le nouveau prodige du Barça a permis à sa sélection de se qualifier pour les demi-finales de la compétition. N’allez pas y voir un simple coup d’éclat puisque le petit buteur (1,73 m), sous contrat jusqu’en 2019 avec le club catalan, avait déjà marqué lors des précédents matchs contre la Malaisie et la Thaïlande. Une côte qui commence à grimper pour le jeune Sud-Coréen (il compte désormais plus de 58 000 fans sur sa page Facebook) en attendant la finale de la compétition samedi prochain. La relève, elle pousse dans l’ombre des stars qui évoluent sous les ordres de Luis Enrique. Problème pour le Barça, Seung Woo Lee fait partie des joueurs visés par les sanctions infligées par la FIFA à l’encontre du vice-champion d’Espagne. Du coup, la nouvelle perle catalane ne pourra être utilisée avant sa majorité, le 6 janvier 2016. Slalom de Seung Woo Lee : http://www.youtube.com/watch?v=ObQ3SGrJJ00#t=71 A 55 secondes : Yannick....

Lire la suite
Michy Batshuayi, la nouvelle pépite de l’OM
Sep15

Michy Batshuayi, la nouvelle pépite de l’OM

  1 Like(s) Michy Batshuayi, ce nom ne vous dit peut être rien, mais il est considéré comme l’un des plus grands espoirs dans son pays (Belgique).       BIOGRAPHIE Né le 2 octobre 1993 à Bruxelles, Michy Batshuayi est un joueur de football belge d’origine congolaise. Il joue au poste d’attaquant à l’Olympique de Marseille (arrivé cet été en provenance du Standard de Liège). Dans sa jeunesse, il a effectué ses premiers pas sous les couleurs du R.F.C. Evere, puis du FC Brussels et enfin du RSC Anderlecht. Ce dernier l’ayant renvoyé pour mauvais comportement, il est alors attiré en 2008 par le Standard de Liège. Le 20 février 2011, Batshuayi fait ses débuts en équipe première, sous la direction de l’entraîneur Dominique D’onofrio, lors du déplacement à La Gantoise. La saison suivante, après avoir inscrit six buts en matchs de préparation, il fait ses grands débuts en Ligue des Champions sous la direction de l’entraîneur José Riga lors du match aller du troisième tour de qualification contre le FC Zurich. Il inscrit son premier but en match officiel pour le Standard de Liège le 15 décembre 2011 en Europa League, en déplacement au FC Copenhague (victoire 0-1 de son équipe). Progressant chaque année depuis ses débuts au Standard de Liège, Michy n’était pas loin du groupe définitif de Marc Wilmots (sélectionneur de la Belgique) pour fouler le sol brésilien et participer à la Coupe du Monde 2014. Pré-sélectionné dans la première liste, Batshuayi verra Divock Origi prendre sa place pour le mondial. Marc Wilmots déclarait : « Michy ne pense pas assez au collectif. Ce que je veux absolument éviter, c’est qu’un joueur joue sa carte personnelle au Mondial. Il craque un peu sous la pression pour l’instant ». Si l’été 2014 a mal débuté pour lui, il s’est fini en beauté avec sa signature à l’Olympique de Marseille pour 5 saisons. Le montant de l’opération avoisinant les 7 millions d’euros. CARACTÈRE FORT, MAIS TALENT INDÉNIABLE Ses anciens coéquipiers ne tarissent pas d’éloges sur lui et confirment le fort caractère du jeune belge (similaire à Balotelli pour certains), comme en témoignent les mots de son ex-coéquipier Igor de Camargo : « il est le meilleur… quand il veut. Il ne veut pas toujours. J’essaie toujours de l’aider pour les petits détails. Mais il n’écoute pas toujours… ». Pour le journaliste Stéphane Pauwels, Batshuayi est meilleur que Lukaku (attaquant d’Everton et buteur incontournable de la sélection belge) : « C’est un grand talent. Il va vite, il est capable de marquer des deux pieds dans des angles improbables. Wilmots ne l’a pas pris à la Coupe du Monde pour des petits problèmes de comportement avec les Espoirs, mais il a tiré le Standard vers le haut toute la saison. Avec Bielsa, qui est un homme à poigne,...

Lire la suite
BPL: Un début de saison déjà complètement fou!
Sep13

BPL: Un début de saison déjà complètement fou!

  1 Like(s) Au soir de ce samedi de la 4 ème journée du championnat anglais, on peut voir compte tenu du classement et des résultats le championnat anglais n’est pas avare de spectacle depuis le début de la saison. En effet, que ce soit le match alléchant entre Manchester City et Arsenal ou la victoire surprise d’Aston Villa sur la pelouse d’Anfield , ce samedi outre-Manche a été riche en émotions.   Arsenal et City se neutralisent! Arsenal et Manchester City abordaient ce match avec quelques doutes au vu de leur récentes prestations que ce soit la défaite des Citizens sur leur pelouse face a Stoke City 1/0 ou le match nul face au promu Leicester pour les Gunners. Et pourtant c’est tout sauf un match d’équipes en manques de repères que l’on a vu cet après-midi à l’Emirates Stadium. Le début de match fut tonitruant notamment sous l’impulsion de l’équipe d’Arsène Wenger qui ont mené la vie dure pendant 20 bonnes minutes aux joueurs de Manuel Pellegrini. Ne trouvant que les montants par la recrue Danny Welbeck, l’équipe d’Arsenal cède l’ouverture du score sur l’une des uniques actions des tenants du titre par l’intermédiaire de Sergio Aguero sur une passe lumineuse de Jesus Navas. Dès le retour des vestiaires, l’animation offensive de l’équipe londonienne reprend du service et égalise de la plus belle des manières suite à une combinaison splendide entre Ramsey et Wilshere, et aussi étrange soit-il c’est ce dernier qui trouve le chemin des filets. Fort de cette égalisation, Arsenal prend la tête suite à une reprise de volée parfaitement exécutée par le néo-gunner Alexis Sanchez. Malheureusement pour les partenaires de Mathieu Debuchy qui a été victime d’une entorse à la cheville, Manchester City égalise suite à une tête victorieuse de Demichelis et ne fut pas si loin d’empocher les 3 points de la victoire après un poteau de Kolarov et un but en position illicite de Samir Nasri. Un résultat nul 2/2 pour un match d’une très forte intensité et qui a tenu toutes ses promesses. Diego Costa transforme Chelsea, Aston Villa et Southampton confirment Mais où sont passé les scores « Mourinhesques » de l’équipe de Chelsea? Après la victoire 6/3 la rencontre précédente face à Everton c’est par le score de 4 buts à 2 que s’imposent les Blues face à une étonnante équipe galloise Swansea qui n’aura pas démérité . En effet la nouvelle équipe de Bafé Gomis n’ont laissé que des miettes à une pâle équipe de Chelsea qui par on ne sait quel miracle rentrera au vestiaire sur le score de 1/1 après l’égalisation de Diego Costa sur coup de pied...

Lire la suite
L’équipe type du Mondial
Juil22

L’équipe type du Mondial

  1 Like(s) Après une Coupe du Monde d’une grande intensité, conclue par une victoire on ne peut plus logique de la sélection allemande de Joachim Low, on peut évidemment tirer le onze titulaire de cette Coupe du Monde même si il est très difficile de départager certains joueurs. Voici notre sélection des meilleurs joueurs de ce mondial!   Keylor Navas ( Costa Rica) Certes, Manuel Neuer mérite surement le titre de meilleur gardien de la compétition, c’est indéniable mais on ne peut qu’être admiratif de la prestation du gardien costaricien qui aura délivré des prestations exceptionnelles notamment contre la Grêce et les Pays-Bas et aura été l’un des principaux acteurs de l’épopée historique de l’équipe sud-américaine que l’on ne voyait aucunement atteindre les huitièmes de finales compte tenu de leur poule très relevée. Il est évidemment très difficile de départager les gardiens sur cette coupe du monde qui aura été un festival à ce poste, que ce soit Tim Howard, Japser Cilessen ou encore Memo Ochoa. Philip Lahm ( Allemagne) On aurait pu même le placer comme meilleur milieu défensif de la compétition tellement il a été exceptionnel aux deux postes mais c’est comme même ce poste de latéral droit qui le montre sous ses meilleurs couleurs et sa prestation en demi-finales tout comme en finale a été flamboyante. Ce titre est une récompense méritée pour un joueur qui a une immense carrière et qui est certainement l’un des meilleurs latéraux droits de l’histoire et clairement le meilleur actuellement du monde. Ron Vlaar ( Pays-Bas) Et dire que la défense néerlandaise était critiqué avant la compétition! Le défenseur d’Aston Villa n’a laissé que des miettes aux attaquants adverses comme lors de la demi-finale où il a littéralement survolé Lionel Messi et Gonzalo Higuain. Le défenseur de 29 ans va surement recevoir de nombreuses offres cet été au vu de ses performances. Un véirtable roc! Mats Hummels ( Allemagne) En plus d’être intraitable dans les duels aériens et à terre, le défenseur de Dortmund a su trouvé le chemin des filets deux fois, de la tête bien sur. Associé généralement à Boateng, il n’a pas été beaucoup inquiété durant la Coupe du Monde, le seul match où les Allemands ont concédé plus de 1 but c’était contre le Ghana et devinez quoi le solide défenseur allemand était absent! Jan Vertonghen ( Belgique) Sa coupe du monde n’avait pas commencé de la meilleure des manières après sa faute qui provoqua un penalty face à l’Algérie mais suite à cette bévue, le défenseur de Totenham a été irréprochable trouvant même le chemin des filets face à la Corée du Sud. Le...

Lire la suite
CDM 2014 : Le point sur les éliminés (4)
Juil04

CDM 2014 : Le point sur les éliminés (4)

  2 Like(s) Quatre équipes ont rejoint les 12 équipes déjà éliminées, les deux derniers du groupe G et du groupe H. Retour sur le parcours de ces 4 équipes. Portugal 3 ème Groupe G Défaite 4/0 Allemagne- Nul 2/2 Etats Unis- Victoire 2/1 Ghana Après L’Italie, l’Espagne et l’Angleterre, le Portugal a quitté prématurément la compétition dès la phase de poules. Timorée par les blessures (Almeida, Coentrao, Rui Patricio) la « Seleçao das quinas » n’a pas réussi à se sortir d’une poule très piégeuse composée de la meilleure équipe africaine de 2010 le Ghana et les Etats Unis toujours redoutable en Coupe du Monde. Ecrasée 4/0 lors de leur premier match face aux Allemands qui aura vu une expulsion évitable du défenseur Pepe, leur nul contre les Américains ont réduit leur chance quasiment à néant. Ce match fut d’une grande intensité et le Portugal a seulement pu accrocher le match nul à la dernière seconde grâce à Varela. Condamné à l’exploit face au Ghana, les Portugais devront se contenter d’une toute petite victoire, un échec vu le nombre d’occasions que se sont procurés les joueurs de Paulo Bento. La star Cristiano Ronaldo n’aura pas ébloui la compétition comme on pouvait l’espérer et sans un grand joueur en forme, cette sélection est devenue une nation standard, basique et qui termine logiquement 3 ème de son groupe, somme toute logique. Les + : Miguel Veloso Les – : Pepe, Eder Note : 9/20   Ghana 4 ème Groupe G Défaite 2/1 Etats-Unis- Nul 2/2 Allemagne – Défaite 2/1 Portugal Eblouissante lors de la Coupe du Monde 2010, la sélection du Ghana n’aura pas montré la même image au Brésil malgré un match au sommet face aux Allemands. Inexistants en première mi-temps face aux Etats Unis, le Ghana avait seulement réagi sous l’impulsion d’André Ayew et de Kevin-Prince Boateng. Ce même Boateng qui s’est vu expulser de la sélection suite à un conflit physique avec le sélectionneur tout comme Sulley Muntari. Tonitruant sur la fin de saison avec Sochaux et en match amical avec son pays, Jordan Ayew n’aura êté que l’ombre de lui même durant cette compétition au contraire d’Asamoah Gyan qui a été omniprésent sur le flanc de l’attaque. Certes son match contre les Allemands aura été une solide prestation, notamment avec Afful et André Ayew mais le niveau de jeu de la sélection africaine n’était pas assez élevé pour prétendre à une qualification dans ce groupe relevé. Les +: André Ayew, Atsu Les -: Jordan Ayew, Rabiu, l’attitude de Boateng et Muntari Note : 8/20   Russie 3 ème Groupe H Nul 1/1 Corée du Sud- Défaite 1/0 Belgique...

Lire la suite
CDM 2014 : Le point sur les éliminés ( 1)
Juin24

CDM 2014 : Le point sur les éliminés ( 1)

  3 Like(s) Hier, se sont déroulés les derniers matchs de la Poule A et de la Poule B de la Coupe du Monde 2014. Après l’élimination de l’Espagne, l’Australie et le Cameroun dès le deuxième match, c’est l’équipe de Croatie qui fait ses valises avant les huitièmes de finales. Retour sur le parcours des équipes déjà éliminées.   Espagne 3 ème Poule B Défaite 5/1 Pays-Bas – Défaite 2/0 Chili- Victoire 3/0 Australie Vainqueur de l’édition 2010, la sélection espagnole n’a fait guère illusion au Brésil, étant humiliée lors de ses deux premiers matchs. Mis à part Iniesta qui aura été le meilleur espagnol durant la compétition notamment lors du dernier match face à l’Australie, l’équipe d’Espagne a montré une faible qualité de jeu. On ne comprend toujours pas pourquoi Del Bosque n’a pas effectué un remaniement de son équipe après la claque subie face aux hollandais. Beaucoup de joueurs ont sûrement dit adieu aux compétitions internationales comme Xavi ou Casillas qui ont délivré des prestations soporifiques. L’équipe tenante du titre finit donc la compétition avec un minimum de fierté suite à leur victoire large face à l’Australie avec une équipe (enfin) remaniée. Leur + : Iniesta Leurs – : Casillas, Piqué, Xavi, Del Bosque, Diego Costa Note : 6/20 Australie 4 ème Poule B Défaite 3/1 Chili- Défaite 3/2 Pays-Bas – Défaite 3/0 Espagne Zéro, c’est le total de points de cette équipe australienne, mais sûrement pas la note qu’il mérite au vu de leur performance dans cette compétition. Tenant tête au Chili lors du premier match, l’équipe d’Australie a délivré un match sensationnel face aux Pays-Bas, menant même 2 à 1 en seconde mi-temps. De très bons joueurs comme Mathew Leckie ou Tim Cahill, et une rage de vaincre indéniable, c’est l’image qui restera de cette équipe que tout le monde voyait comme un intrus dans cette poule disputée. Malheureusement pour eux, ils ont du subir lors du dernier match, la réaction inévitable des Espagnols suite à leur élimination. Leur +: Leckie, Cahill Leur -: La défense Note: 10/20 Croatie 3 ème Poule A Défaite 3/1 Brésil- Victoire 4/0 Cameroun- Défaite 3/1 Mexique Au lendemain de leur brillante performance contre le Brésil qui malheureusement s’est conclue sur une lourde défaite 3/1, on pouvait véritablement penser que c’était l’équipe croate qui se qualifierait pour les huitièmes de finales, avec leur milieu de terrain très technique (Rakitic, Modric, Perisic). Vainqueur facile du Cameroun, et bénéficiant du retour de Mandzukic, la Croatie semblait capable de vaincre le Mexique lors du dernier match et pourtant ils n’auront pas réussi à inquiéter de solides mexicains. L’équipe de Niko Kovac quitte donc la...

Lire la suite
CDM 2014: L’Espagne évincée dès le premier tour!
Juin19

CDM 2014: L’Espagne évincée dès le premier tour!

  2 Like(s) Humiliée lors de son premier match face aux Pays-Bas, on s’attendait à une réaction de l’équipe espagnole tenante du titre qui affrontait hier soir le Chili, vainqueur de l’Australie 3/1 pour la première journée. Malheureusement pour la sélection de Del Bosque, la réaction ne s’est pas produite et l’équipe tenante du titre est déjà éliminée sans avoir joué son dernier match. La Roja fait déjà ses valises! Après la France en 2002 et l’Italie en 2010, c’est une nouvelle fois en phase de poules que le chemin de l’équipe tenante du titre s’arrête. En effet, après une seconde défaite 2/0 face au Chili l’équipe d’Iker Casillas est évincée du Mondial. Totalement amorphe et en manque d’inspiration, la Roja n’a présenté aucun danger pour la sélection chilienne qui méritait amplement leur victoire au coup de sifflet final. Une attaque séduisante avec Eduardo Vargas et Alexis Sanchez, et une défense qui n’avait rien à envier à la paire Ramos/Martinez en la personne de Gary Medel notamment. Et oui, l’Espagne que l’on annonçait vieillisante n’aura fait qu’illusion durant ce mondial en pratiquant un jeu stéréotypé et on peut clairement annoncer la fin internationale de certains joueurs comme Casillas, Xavi ou encore Xabi Alonso que l’on n’a rarement vu aussi peu performant. Le Chili jouera la première place de la poule lors de son prochain match face aux Pays-Bas et joueront sûrement les troubles-fêtes lors de cette Coupe du Monde, compte tenu de leur sens du collectif. Les Oranjes n’ont qu’à bien se tenir! L’Australie sort par la grande porte! Annoncée faible quelques mois avant le mondial, on avait été agréablement surpris par la performance des australiens face au Chili, dans un match très accroché malgré le score (3/1). Face aux Pays-bas, on ne s’attendait pas à voir une très grosse opposition et pourtant ce match fut d’une grosse intensité, un des plus beaux matchs de la compétition pour le moment. Pourtant mené au score contre le cours du jeu par un (encore) magnifique but d’Arjen Robben, les Socceroos ont égalisé dans la minute qui suit par l’intermédiaire de Tim Cahill qui a inscrit un but de toute beauté, une reprise de volée sous la barre transversale qui ne laisse aucune chance au portier néerlandais. Et puis coup de théatre, la formation australienne prend même l’avantage 2 buts à 1 suite à un penalty de Jedinak avant de céder suite à deux buts hollandais, Van Persie et Depay. Les Pays-Bas, beaucoup moins convaincants que lors de leur premier match ne méritaient sûrement pas les 3 points de la victoire compte tenu de la prestation héroique des australiens comme Leckie ou...

Lire la suite
CDM 2014: Les Etats-Unis se venge de 2010 !
Juin17

CDM 2014: Les Etats-Unis se venge de 2010 !

  2 Like(s) Défait par les Ghanéens en 1/8 ème de finale de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, les hommes de Jurgen Klinsmann ont pris leur revanche face à une équipe du Ghana, beaucoup moins fringante que lors de l’édition précedente 2 buts à 1 après un match avec beaucoup de rythme. Dempsey à l’heure! 30 secondes de jeu, c’est ce qu’il aura suffit à Clint Dempsey, ancien joueur de Fulham pour trouver le chemin des filets suite à une magnifique action individuelle qui aura éliminé Boye le défenseur ghanéen. Les Etats-Unis, dès l’engagement ont pratiqué un football très offensif, qui a totalement bousculé l’équipe de Kwesi Appiah qui n’a pas réussi à s’exprimer durant les 45 premières minutes. Avec ce but, Dempsey s’inscrit dans le top 5 des buteurs les plus rapides, classement dominé par l’attaquant turc Hakan Sukur, buteur après 12 secondes de jeu. L’équipe de Jurgen Klinsmann a été très séduisante tout au long du match, avec des joueurs très combatifs comme Jermaine Jones ou Alejandro Bedoya le nantais. Au contraire, l’équipe du Ghana, meilleure équipe africaine du dernier mondial, a été peu efficace, multipliant les mauvais choix, et qui a été dangereuse à partir du moment où Kevin Prince Boateng est rentré sur le terrain. En effet, avec la sortie de Jordan Ayew auteur d’une prestation catastrophique pour le milieu de Shalke 04, le jeu a été beaucoup plus tranchant et André Ayew a fini par égaliser à la 84 ème minute suite à une magnifique talonnade de Gyan Asamoah qui aura sûrement été un des meilleurs de l’équipe du Ghana hier soir. Malheureusement pour eux, les Américains n’avaient pas dit leur dernier mot et trouvent le chemin des filets sur un corner à la 86 ème par Brooks, rentré en deuxième mi-temps. Le score est donc porté à 2/1 et ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final, une victoire totalement logique des Etats-Unis qui depuis la Coupe du Monde 2002 pratiquent un football très attractif. L’homme du match: Jermaine Jones Les Allemands ne changent pas leur habitudes! Impressionnante dans les phases de poules depuis 2002, la Mannschaft n’a pas renié avec ses bonnes habitues en infligeant une lourde défaite au Portugal de Bento 4/0 pour un match qui s’annonçait très accroché. Timoré par les offensives allemandes dès le début du match, les Portugais menés par Cristiano Ronaldo ont finalement cédés sur une frappe de Muller et ensuite sur une tête de Hummels. Pepe et Bruno Alves sont totalement dépassés dès le début du match et les offensives de Ronaldo et Nani ne sont que trop peu efficaces et puis un...

Lire la suite
CDM 2014: Le Pays-Bas humilie l’Espagne
Juin13

CDM 2014: Le Pays-Bas humilie l’Espagne

  1 Like(s) En remake de la finale de l’édition 2010, on s’attendait à un match fermé entre l’Espagne et les Pays-Bas et ce fut totalement l’inverse. Après un début de match serré, le match a tourné en démonstration hollandaise 5 buts à 1. Un peu plus tôt dans la journée, le Mexique a pris le dessus sur le Cameroun 1 but à 0. La défense espagnole aux abois. Après un début de match plutôt à leur avantage, la Roja, tenante du titre, obtient très généreusement un penalty inexistant pour une faute de Ron Vlaar sur l’attaquant Diego Costa. Un penalty transformé par Xabi Alonso qui concluait une domination nette des champions du monde 2010 face à une équipe néerlandaise qui se contentait de longs ballons, dans un jeu « Kick and Rush » à l’anglaise. Pourtant après un long ballon de Blind, Robin Van Persie jusque la inexistant, trouve le chemin des filets sur une magnifique tête lobée à la 44 ème minute juste avant la mi-temps. C’est donc cher payé pour l’équipe de Van Gaal qui n’a pas montré un très grand visage sur ces 45 premières minutes. La deuxième mi-temps est quant à elle totalement folle, après un autre ballon de Blind, Arjen Robben, omniprésent sur le flanc de l’attaque porte le score à 2 buts à 1 après un but plein de sang froid. Et ensuite c’est la débandade, un but suite à un coup franc tiré par Sneijder de De Vrij, un contrôle raté de Casillas conclut par Robin Van Persie et pour finir un 5ème but de l’inévitable Arjen Robben qui aura surement donner un torticolis à Casillas, Piqué et Ramos. Avec leurs deux joueurs phares auteurs d’un doublé, les Oranjes ont donner une véritable leçon de football à des espagnols peu innovateurs et ne proposant rien de spectaculaire. Un gardien coupable sur quasiment tout les buts, une défense à l’agonie, une attaque stérile, seule la performance de David Silva peut ressortir de la performance des champions du monde en titre. Une entrée en matière désastreuse pour la sélection de Del Bosque qui n’aura pas le droit à l’erreur mercredi face au Chili et qui devra modifier son équipe type en incluant probablement Fabregas, Pedro ou Santi Cazorla et voir changer aussi le gardien titulaire… Quant à la prestation des Pays-Bas, on est évidemment impressionné par leur qualité à aller vite vers l’avant, notamment sur cette deuxième mi-temps mais leur qualité de jeu semble dépendre principalement d’Arjen Robben mais on a vu une équipe soudée, très disciplinée qui a aujourd’hui franchi un grand pas vers les huitièmes de finales. L’homme du match: Arjen Robben Le Mexique,...

Lire la suite
Brésil-Croatie pour lancer la Coupe du Monde!
Juin11

Brésil-Croatie pour lancer la Coupe du Monde!

  4 Like(s) Ce jeudi 12 Juin va débuter la XXème coupe du monde à Sao Paulo au Brésil avec l’équipe organisatrice qui débutera la compétition face à la Croatie de Niko Kovac. Dans une poule dangereuse, le Brésil aura à coeur de bien démarrer l’événement sur ses terres et on espère voir un public brésilien au rendez-vous malgré les conflits sociaux qui pèsent sur le pays organisateur. La Seleçao, le plein de confiance avant le départ Vainqueur de la coupe des Conféderations en 2013, impressionnante lors des matchs préparatoires, il ne fait nul doute que la sélection de Luis Felipe Scolari débutera sa compétition avec le statut de grand favori. De plus, le sélectionneur connait très bien le climat d’une coupe du monde, ayant participé à la coupe du monde 2002 avec le Brésil (qu’il a remporté) et à la coupe du monde 2006 avec le Portugal. Au niveau de l’aspect psychologique, il faudra cependant que la sélection brésilienne ne succombe pas sous la pression de tout un pays qui attend enfin un sacre sur ses terres après l’échec de 1950. Du côté des Croates, deuxième derrière la Belgique lors des éliminatoires et vainqueur de l’Islande en barrages, les matchs préparatoires se sont soldés par deux victoires certes contre des équipes relativement faibles (Mali, Australie) mais cette équipe qui a été très performante lors de l’Euro 2012 aborde aussi cette compétition avec sérénité. Ils ont déjà croisé la route du Brésil en coupe du monde en Allemagne en 2006 et ce match s’était soldé d’un 1/0 pour les brésiliens. Les 23 de Niko Kovac aborde surement ce match sans pression, espérant empocher un petit point qui sera crucial pour obtenir la qualification dans ce groupe indécis. Le 11 titulaire : avantage Brésil Evidemment, la sélection de l’équipe qui détient 5 victoires dans cette compétition est remplie de stars connues de tous, avec notamment Neymar (FC Barcelone) ou encore le capitaine du PSG Thiago Silva. S’appuyant sur une défense soudée et rapide comme David Luiz (Chelsea) qui a un jeu très porté vers l’avant et les deux latéraux Marcelo (Real Madrid) et Dani Alves (FC Barcelone) qui multiplient les percées offensives, le Brésil pourra compter aussi un trio très complémentaire au milieu de terrain. En effet, cette sélection a su allier rapidité dans les contres et sécurité défensive, en plaçant des milieux à vocation défensive comme Luiz Gustavo (Wolfsburg) et des milieux offensifs comme Oscar (Chelsea). Avec évidemment sur l’aile gauche le technicien Neymar, cette équipe fait peur sur le papier et aura sûrement de grandes chances de faire trembler les filets demain dans l’Arena do São Paulo. La Croatie quant à elle...

Lire la suite
France -Norvège 4-0 : L’analyse
Mai28

France -Norvège 4-0 : L’analyse

  8 Like(s) Disposant facilement de la Norvège 4 à 0 hier au Stade de France pour le premier match de préparation à la Coupe du Monde , les 23 de Didier Deschamps ont été rassurant à l’aube de la coupe du monde malgré le niveau plutot faible de cette équipe de Norvège. L’équipe de France a montré un visage très interessant , notamment avec un très bon match des remplacants comme Remy et Sissoko. L’entente des joueurs , pouvant être expliquer par la présence de nombreux joueurs de Newcastle ou du Paris Saint Germain, a été optimale et on a hâte d’être au premier match contre le Honduras. Retour sur la prestation individuelle des joueurs présents sur la feuille de match.   Stéphane Ruffier ( 6,5/10) Appelé en renfort de Steve Mandanda, et titulaire en l’absence du capitaine Hugo Lloris, le portier stéphanois a réalisé un match sans -faute. Souvent victime d’obstruction sur les corners par les attaquants norvégiens en début de match, il a dû intervenir pour la première fois à la 39 ème minute et à été en réussite sur toutes ses sorties aériennes. Seule petite erreur sans conséquence : une légère glissade à la 55 ème face à l’attaquant norvégien. Si Lloris devait être ammené à être blessé ou suspendu, le gardien de Saint Etienne ne sera pas un gardien par défaut. Mathieu Debuchy ( 6/10) Un match contrasté entre le rendement défensif et le rendement offensif pour le Magpie de Newcastle. Auteur de nombreuses fautes dans sa moitié de terrain, il est tout de même l’auteur d’une passe décisive splendide en direction de Loic Remy suite à un une-deux avec Blaise Matuidi. Ses quelques errements défensifs auraient pu cependant coûter un but à l’équipe de France notamment à la 41 ème minute. L’ancien lillois tient sa place de titulaire et est clairement plus dangereux offensivement que peut l’être son coéquipier Bakary Sagna , inefficace sur les centres notamment. Laurent Koscielny ( 7,5/10) Un grande prestation défensive pour le protégé d’Arsène Wenger, sérieux et sobriété ont été les maîtres mots de la prestation de l’ancien lorientais qui malgré son manque de jeu vers l’avant aurait pu intervenir sur un coup franc dangereux de Mathieu Valbuena à la 52 ème. Très présent notamment face à Joshua King, il faudra compter sur Koscielny pour la Coupe du Monde malgré sa suspension pour le premier match face au Honduras, il a montré que si il évolue à son meilleur niveau, il est surement légèrement supérieur aux autres défenseurs français. Mamadou Sakho ( 5 /10) Match compliqué, surtout en 1 ère mi-temps pour celui qui portait le brassard hier...

Lire la suite
Tu sais que l’OM t’a fait souffrir depuis que…
Avr26

Tu sais que l’OM t’a fait souffrir depuis que…

  1 Like(s) Le seul club pour qui tu vibres vraiment, non, disons plutôt vibrais et vibreras toujours, c’est l’olympique de Marseille. Tu préfères maintenant conjuguer le verbe vibrer à l’imparfait et (un peu) au futur, parce que tu sais que l’OM aura du mal à redorer son blason devant la puissance financière du PSG sans parler de celle de Monaco mais, tu gardes espoir qu’un riche investisseur réussira un jour, à convaincre Margarita Louis Dreyfus, de vendre le club. En fait, cette saison, tu sais que ton équipe ne t’a à aucun moment fait vibrer mais plutôt souffrir. Bref, elle a été nulle. Et ça, tu le sais depuis que…   – Ton « club de cœur », a marqué l’histoire du football français en se faisant éliminer de la ligue des champions avec 0 points.   – Tu regardes désormais les matchs de ton équipe seulement quand tu t’ennuies.   – Tu préfère aller prendre un verre avec ton pote au lieu de regarder ton équipe jouer à la Beaujoire contre Nantes. A vrai dire, tu sélectionnes les matchs à suivre et tu t’en fous. Tu préfères ça que de risquer de bousiller ton téléphone sur le mur.   – C’est la fin de saison et ton équipe n’a plus aucune chance de disputer de compétition européenne ni de descendre en ligue2. En d’autres termes, le sprint final ne te concerne pas.   – Tu ne ressens plus aucune frayeur devant une action de but de l’équipe adverse. Ça ne te dit plus quasiment rien que Marseille perde.   – Tu te dis, je vais regarder le score plus tard, s’ils ont gagné tant mieux sinon, tant pis.   – Tu connais par cœur, le scénario de tous les matchs de ton club en cette fin de saison. Si ce n’est pas 1-0 pour une victoire ou pour une défaite, c’est un match nul. En fait, tu sais que soit Dédé Gignac, Ayew, Payet sinon Thauvin ouvrira le score mais que Nkoulou ou Morel fera une bourde qui causera l’égalisation, à moins que Mandanda ne fasse son « Il fenomeno ».     – Tu préfères ta défense de 2010 composée de Bonnart, Diawara, Heinze et Taiwo à celle de maintenant.   – Tu en as ras-le-bol de chercher dans quelle forêt Nkoulou se cache depuis plus de 8 mois.   – Ça t’amuse quand aujourd’hui, certaines personnes, te disent qu’il fait toujours partie des 3 meilleurs défenseurs africains.   – Ça ne sonne pas bien dans ton tympan quand tu vois ce que réalise Bennatia, Chedjou ou même Abdennour.     – Contrairement à d’autres, toi, ça ne t’a pas...

Lire la suite