Le horse-surfing
Mai01

Le horse-surfing

  4 Like(s) Ce sport original et innovant permet de pratiquer le wakeboard, kitesurf ou surf même sans vent ou bateau. La voile ou le bateau sont remplacés par un cheval. Le cavalier met son cheval au grand galop sur la plage, au bord de l’eau et le surfeur peut ainsi profiter de la vitesse et exécuter des sauts. Il prend les vagues proches de la plage. Des tremplins peuvent être installés pour pouvoir réalisés davantage de figures. La vitesse est importante. En effet, on peut atteindre un peu plus de 50 km/h. Les sensations et l’adrénaline sont au rendez-vous aussi bien pour le surfeur que pour le cavalier. Personnellement, cela me donne très envie d’essayer, en étant sur la planche et aussi sur le cheval 😉 Leur page Facebook:...

Lire la suite
Sports équestres : le horse-ball
Avr22

Sports équestres : le horse-ball

  3 Like(s) Aujourd’hui nous allons parler du horse-ball car j’ai décidé de vous faire découvrir différents sports que l’on peut faire à cheval autre que le jumping (notre article à propos du Horse-surfing). Il existe plusieurs disciplines parfois très différentes les unes des autres. Il y en a pour tous les goûts et tous les caractères. Le Horse-ball Horse-Ball à Montpellier, La France championne du Monde En général, même les personnes qui ne font pas d’équitation, sont charmés par cette discipline. Elle peut inciter à apprendre à monter à cheval pour pouvoir ensuite la pratiquer. Le horse-ball mélange l’équitation et un sport de ballon, tout en étant très physique. C’est également un des rares sports collectifs à cheval. C’est en quelque sorte un mélange de basket et rugby à cheval. Il est pratiqué jusqu’au niveau international mais n’est pas encore considéré comme un sport officiel. Pour bientôt peut-être. Le matériel     2 équipes s’affrontent sur un terrain en sable, de 65 mètres par 25. Les équipes sont constituées chacune de 6 joueurs dont 4 sur le terrain et 2 remplaçants. La balle est un ballon de foot équipé de 6 hanses en cuir pour pouvoir le ramasser et le prendre aux adversaires. On trouve aussi un but ( anneau métallique avec un filet) de chaque côté du terrain, placé en hauteur.     Le match commence:Le ballon au sol, un joueur le ramasse et c’est parti!      Les cavaliers ramassent le ballon sans descendre de cheval, souvent au galop, en se penchant sur le côté de la selle. Souplesse et confiance en son cheval sont indispensables.     Maintenant direction les buts pour marquer. Pour y parvenir, 3 passes minimum entre 3 joueurs sont obligatoires. L’esprit d’équipe est également nécessaire. Mais, ne pas oublier les adversaires. Et là, on ne se fait pas de cadeaux : contact , vitesse, quelques acrobaties du cheval ou du cavalier et prise du ballon chez l’autre équipe. Et puis BUT ! Lorsque un joueur mets un but, la balle est remise en jeu, du bord du terrain (principe de la touche). Fin du match : L’équipe qui marque le plus de buts dans le temps limité gagne (comme les autres sports de ballon). Si vous souhaitez plus d’informations sur le Horse-ball, sport dans lequel la France a un gros niveau – puisqu’elle a remporté tous les championnats d’Europe entre 1992 et 2015, rien que ça ! (Mais attention à l’Espagne qui a gagné en 2017 et 2019, plaçant la France a la deuxième place…), je vous conseille de vous rendre sur...

Lire la suite
Renforcement musculaire avec des sangles de type TRX
Mar16

Renforcement musculaire avec des sangles de type TRX

  10 Like(s) Nous vous avons déjà présenté les sangles de suspension dans un article précédent (Améliorer sa musculation avec les sangles de suspension TRX… ou autres), mais aujourd’hui, Vive le Sport vous a préparé un workout réalisable en 20 minutes, plus d’excuses pour ne pas s’entraîner ! C’est une nouvelle méthode de renforcement musculaire qui vient des USA, inspirée des exercices militaires. Facile d’utilisation, ces sangles séduisent les sportifs quel que soit leur niveau ! Intéressant, non ? Renforcer votre corps en 20 minutes avec les sangles de suspension type TRX ! 3 séries de 12-15 répétitions pour chaque exercice, 30 secondes de récup’ entre chaque série. Gainage pieds suspendus Les pieds suspendus aux sangles, gardez le dos bien droit et les abdos serrés. Tenez la position 3 fois une minute avec 30 secondes de récup’ entre. L’oiseau Sur la pointe des pieds et le corps penché en avant, réalisez le même mouvement que les pompes mais avec les poignets Pompes pieds suspendus Les bras bien tendus, descendez en faisant toucher votre poitrine au sol. Ischios-jambiers Les pieds accrochés aux sangles, remontez le bassin aussi haut que possible tout en contrôlant le mouvement. Biceps Les pieds en avant, et le haut du corps penché en arrière, remontez en position à l’aide des bras. Gardez les coudes près du corps pour faire travailler au maximum Squat une jambe « la pistol » Mouvement difficile, réalisez un squat sur une jambe en ramenant l’autre jambe tendue devant vous. L’objectif est de descendre au maximum. Et en prime, une vidéo d’entrainement que des fans de Vive le Sport nous ont envoyé...

Lire la suite
Entretien avec Sylvain Gâche, auteur de ‘Croke Park, dimanche sanglant à Dublin’
Jan13

Entretien avec Sylvain Gâche, auteur de ‘Croke Park, dimanche sanglant à Dublin’

  3 Like(s) Le sport, c’est également l’histoire. Non pas seulement l’histoire du sport mais l’histoire tout court, avec un grand ‘H’. Ainsi, lorsque Vive Le Sport tombe sur une fantastique bande dessinée qui mêle histoire tragique irlandaise et Rugby, nous ne pouvions pas passer à côté ! L’article integral est à retrouver chez nos amis https://lepetitjournal.com/dublin Une BD de Sylvain Gâche et Richard Guérineau aux Éditions Delcourt, collection Coup de tête – 2020 – 128 pages – 21 euros.  Quand un Français qui vit en Irlande découvre la BD « Croke Park » il va peut-être se dire « Mais c’est quoi ça ? ». Oui, c’est quoi ça ? On connaît le stade mythique, mais cette BD nous n’en avons peu, voire pas entendu parler en Irlande. Le 21 novembre 1920 à Croke Park eut lieu le premier Bloody Sunday, en représailles d’une opération au cours de laquelle le gang des apôtres de l’IRA a exécuté 14 espions anglais du Cairo Club. Ce fut un véritable massacre au cours duquel un joueur, Michael Hogan et treize spectateurs ont été tués. Il y eut également 65 blessés. Un dimanche sanglant qui n’est bien sûr pas le Bloody Sunday de la chanson U2 mais qui reste le premier des Bloody Sunday.  Le 11 février 2007 à Croke Park, dans un contexte de division des Irlandais ne comprenant pas pourquoi l’on autorisait les joueurs anglais à venir sur le lieu du massacre de 1920, les rugbymen irlandais battent les Anglais 43-13.   Sylvain Gâche et Richard Guérineau ont mêlé les deux événements dans une BD qui ne se lit pas comme un Lucky Luke ! On y vient et l’on y revient. Le travail de recherche est phénoménal et contient une foule d’informations. Un dossier complémentaire à la fin de l’ouvrage apporte un supplément historique et sportif.  Il fallait comprendre d’où vient cet ovni qui plaira aux amateurs de bandes dessinées historiques et peut faciliter l’enseignement de ce triste événement aux adolescents. Nous nous sommes donc entretenu avec Sylvain Gâche pour qu’il nous parle de son livre et de sa relation avec l’Irlande.  LePetitJournal : Comment en es-tu arrivé à parler dans une bande dessinée d’un sujet comme le Bloody Sunday de 1920 et d’en faire une BD (pour le moment) uniquement en français ?  Sylvain Gâche : C’est un heureux concours de circonstances même si ça démarrait mal. Je voulais écrire depuis mon adolescence. Il y a 4 – 5 ans je me suis dit « c’est maintenant ». J’avais cru trouver un super sujet en la personne de la sportive française méconnue Violette Morris. Un sujet qui mélange le sport et l’histoire car je suis prof d’histoire...

Lire la suite
Handball Gaélique, Rounders et Camogie – Le GAA Pour Les Nuls, épisode 3
Nov03

Handball Gaélique, Rounders et Camogie – Le GAA Pour Les Nuls, épisode 3

  3 Like(s) Le GAA, L’Association athlétique gaélique, est une association culturelle irlandaise qui a pour but de promouvoir la culture gaélique à travers la culture et le sport. L’association gère ainsi les compétitions de quatre principaux sports : le hurling, le football gaélique, le handball gaélique et le rounder (adaptation locale du baseball). A cela s’ajoute le Camogie, variante féminine du hurling. Le hurling et le football gaélique sont les deux activités les plus populaires . Ils réunissent tous les dimanches d’été plus de 80.000 personnes à Croke Park, et les tickets se vendent parfois jusqu’à plus de 100 euros. Pour chaque sport, un championnat est d’abord organisé dans les 32 comtés. Le vainqueur de chaque comté participe alors au championnat provincial avant de pouvoir atteindre le stade national. Au total, l’association compte plus de 800.000 membres et près de 2.000 clubs sur tout le pays. Après le Football Gaélique et le Hurling, LePetitJournal De Dublin nous fait découvrir ici le Handball Gaelique, du Rounders ou encore du Camogie ! Des sports un peu oubliés du grand public et également gérés par le GAA (association athlétique gaélique) ils n’en sont pas moins typiques du sport irlandais. Handball Gaélique Le handball gaélique, comme son nom ne l’indique pas, n’a rien à voir le handball que nous connaissons. C’est en fait un sport similaire au squash, mais où la balle est frappée avec une main gantée plutôt qu’avec une raquette. Il tire probablement ses origines de la pelote basque. On peut y jouer à deux, trois ou quatre joueurs, sur un court de 12,2 mètres sur 6 mètres. La balle doit être envoyée sur un mur de fond de 6 mètres de haut. Les joueurs, en se servant indifféremment de leurs deux mains, doivent marquer un set avant leur adversaire. Les points sont marqués par la personne qui sert. Rounders Le rounders est un sport britannique, ancêtre du baseball. Malgré quelques différences techniques, les règles et le fonctionnement du jeu sont similaires. Ces deux sports restent minoritaires en Irlande vis-à-vis des autres sports gaéliques, du rugby et du football. Il n’y a, par exemple, que 21 clubs et 100 écoles de rounders dans toute l’Irlande, avec un total de 600 joueurs. La GAA essaye d’encourager le développement de ces sports. Enfin, le football gaélique et le hurling féminin ne font pas partie intégrante de l’association GAA, mais y sont fortement liés. Le Camogie Le hurling féminin est appelé le Camogie. Même si le fonctionnement général du jeu est le même, certaines règles […] [Lire la suite sur lepetitjournal de...

Lire la suite
Le Hurling – Le GAA Pour Les Nuls, épisode 2
Oct08

Le Hurling – Le GAA Pour Les Nuls, épisode 2

  2 Like(s) Le GAA, L’Association athlétique gaélique, est une association culturelle irlandaise qui a pour but de promouvoir la culture gaélique à travers la culture et le sport. L’association gère ainsi les compétitions de quatre principaux sports : le hurling, le football gaélique, le handball gaélique et le rounder (adaptation locale du baseball). A cela s’ajoute le Camogie, variante féminine du hurling. Le hurling et le football gaélique sont les deux activités les plus populaires . Ils réunissent tous les dimanches d’été plus de 80.000 personnes à Croke Park, et les tickets se vendent parfois jusqu’à plus de 100 euros. Pour chaque sport, un championnat est d’abord organisé dans les 32 comtés. Le vainqueur de chaque comté participe alors au championnat provincial avant de pouvoir atteindre le stade national. Au total, l’association compte plus de 800.000 membres et près de 2.000 clubs sur tout le pays. Après le Football Gaélique, LePetitJournal De Dublin nous fait découvrir ici lès règles du Hurling ! Joué depuis environ 3000 ans, le hurling est un des sports les plus vieux du monde. Si vous avez compris le football gaélique, rassurez-vous, le Hurling est également régi par la GAA, l’association athlétique gaélique, et présente donc quelques similitudes. Le hurling féminin est appelé le Camogie. Tout d’abord, le terrain est le même (environ 140m de long sur 80m de large) et les cages sont les mêmes (cages de football avec un filet et un gardien surmontées de poteaux de rugby). Il y a également 15 joueurs par équipe : un gardien, six défenseurs, deux milieux de terrains, six attaquants. Seulement cinq remplacements sont autorisés par matchs. Un match de hurling dure 60 minutes, exceptés les matchs du championnat d’Irlande (le All-Ireland) qui durent 70minutes. Mais à la différence du football gaélique, le hurling se joue avec une crosse, appelée le hurley ou le caman, et une petite balle à peine plus grosse qu’une balle de tennis mais beaucoup plus dure, le sliotar. Hurley et Sliotar Maintenant que les bases du Hurling sont posées, que le jeu commence ! Pour réceptionner une balle qu’on vous a envoyé, c’est très simple, vous pouvez l’attraper dans votre main (vu la taille de la balle, la réception se fait forcément à une main). Mais si la balle est tombée au sol, vous ne pouvez pas simplement vous pencher et la ramasser ! Vous devez la soulever avec votre pied (comme en football gaélique), ou, plus simple, avec votre hurley (crosse). Maintenant que la balle est dans votre main, vous avez deux options : 1) La passe : Si vous décidez de faire la passe à un de vos coéquipiers, vous pouvez : –...

Lire la suite
Le Football Gaélique – Le GAA Pour les Nuls, épisode 1:
Oct02

Le Football Gaélique – Le GAA Pour les Nuls, épisode 1:

  2 Like(s) Le GAA, L’Association athlétique gaélique, est une association culturelle irlandaise qui a pour but de promouvoir la culture gaélique à travers la culture et le sport. L’association gère ainsi les compétitions de quatre principaux sports : le hurling, le football gaélique, le handball gaélique et le rounder (adaptation locale du baseball). A cela s’ajoute le Camogie, variante féminine du hurling. Le hurling et le football gaélique sont les deux activités les plus populaires . Ils réunissent tous les dimanches d’été plus de 80.000 personnes à Croke Park, et les tickets se vendent parfois jusqu’à plus de 100 euros.Pour chaque sport, un championnat est d’abord organisé dans les 32 comtés.Le vainqueur de chaque comté participe alors au championnat provincial avant de pouvoir atteindre le stade national. Au total, l’association compte plus de 800.000 membres et près de 2.000 clubs sur tout le pays. LePetitJournal De Dublin nous fait découvrir ici lès règles du Football Gaélique! Si pour vous aussi le football gaélique évoque un mélange incompréhensible de football et de rugby, voici quelques clés pour mieux comprendre… Sachant que rien ne remplace la pratique! Le football gaélique se joue sur un terrain de forme rectangulaire mesurant entre 130 et 145 mètres de long et entre 80 et 90 de large. En comparaison, un terrain de rugby a une longueur de 100 mètres maximum (ou 144 mètres avec les zones d’en-but de 22 mètres maximum chacune) pour une largeur maximum de maximum 70 mètres. Le terrain comprend des cages en forme de H, une sorte de mélange entre les cages de football, avec un gardien et un filet, surmontées des poteaux de rugby. En Irlande, il se joue à 15 contre 15. Mise en situation : l’attaque ! Imaginons que vous êtes un joueur sur le terrain, et que quelqu’un vient de vous faire une passe à la main. Pas de panique ! Le ballon arrive donc en l’air. Vous avez deux possibilités : soit vous attrapez le ballon avec vos deux mains (jusque-là rien de compliqué)soit vous ne courez pas assez vite, ou la passe était mauvaise, et le ballon tombe au sol. Pour le ramasser, vous n’avez pas le droit de le prendre dans vos mains (et non trop facile !), vous devez réaliser un « pick-up », c’est-à-dire décoller le ballon du sol avec votre pied et l’envoyer dans vos mains. Bravo, vous avez maintenant le ballon dans les mains ! Il faut maintenant en faire quelque chose. Encore une fois, deux solutions s’offrent à vous : [Lire la suite sur lepetitjournal de...

Lire la suite
Sport stacking
Fév25

Sport stacking

  5 Like(s) Le sport stacking, entre rapidité et coordination, découverte d’un sport atypique. Melissa Gomez est une jeune femme qui fait partie de l’équipe nationale de Sport Stacking américaine. Elle a remporté dans cette discipline deux titres majeures au Etats-Unis en 2014 et 2016. Le Sport stacking a, en effet, connu ces dernières années, un nouvel élan, le faisant passer d’une simple activité, un loisir, à un véritable sport.  Melissa Gomez 1- Qu’est ce que le Sport Stacking? Le Sport Stacking est un sport d’origine américaine qui se joue individuellement ou en équipe. Ce sport consiste à empiler le plus rapidement possible des gobelets en respectant un schéma préalablement défini.  Il existe différents schémas à réaliser avec les cups, le nom que l’on donne aux gobelets. Le plus classique est le 3-3-3, c’est à dire neuf gobelets. L’objectif que doivent se fixer les stackers, le nom que l’on donne aux joueurs, est de réaliser un Upstack, soit une pyramide, à l’aide des gobelets tout en essayant de réaliser cette figure le plus rapidement possible. Le principe est le même pour les autres schémas, seul le nombre de gobelets change. Ainsi, l’épreuve reine de ce sport se joue avec douze gobelets, le Cycle Stack. Le record mondial pour cette épreuve est détenu par William Orrell qui a réalisé le Cycle Stack en moins de cinq secondes (4,578 exactement)! Cette discipline a été imaginée par Wayne Godinet. Les premières compétitions se sont déroulées en 1998 en Californie. Sport Stacking 2- Un équipement spécial  Le sport stacking, malgré les apparences, se pratique avec un équipement qui lui est propre.  Ainsi, le stacker doit impérativement se fournir en gobelets au prêt de la seule marque officielle qui existe, Speed Stacks, approuvée par la World Sport Stacking Association (WSSA). Ces gobelets se caractérisent par un trou et un rebord à l’intérieur de la paroi pour éviter que ces derniers ne collent entre eux lorsqu’ils sont assemblés. Enfin, pour mesurer sa performance, le stacker devra également se tourner vers Speed Stacks pour acquérir le système officiel de chronométrage. 3- Un sport aux vertus multiples Mis à part l’adrénaline que procure ce sport, le stacking, selon plusieurs études scientifiques, tend à améliorer l’ambidextrie ainsi que la coordination oeil-main des joueurs.  En effet, la vue doit être en coordination constante et parfaite avec le mouvement des mains pour permettre au joueur de réaliser de bonnes performances. Les études démontrent qu’une pratique régulière de cette discipline améliore entre autre le temps de réaction des joueurs qui deviennent donc, de ce fait, plus prompts à réagir. 4- Développement du sport  Sous l’impulsion de la WSSA depuis 2004, le sport...

Lire la suite
Où en sont les championnats européens ?
Jan25

Où en sont les championnats européens ?

  2 Like(s) Alors que la phase retour a commencé en Europe et en plein mercato hivernal, faisons un point sur les 5 championnats majeurs : surprises, suspense et places européennes. Premier League (Angleterre) : C’est assurément le championnat avec le moins de suspense en haut du classement tant Liverpool semble intouchable (67 points sur 69 possibles) devant Manchester City. Leicester, porté par un grand Jamie Vardy pointe à la troisième place alors que Chelsea et Manchester United occupent le reste des places européennes. Le Tottenham de José Mourinho semble avoir trouvé une nouvelle dynamique mais Arsenal (10ème) devra faire mieux pour espérer rejoindre le Big Six. A noter que Wolverhampton et Sheffield United, récents promus, réalisent une très belle saison et restent en embuscade. Ligue 1 (France) : Le PSG figure logiquement en tête mais le dauphin marseillais effectue un exercice plus que satisfaisant sous les ordres d’André Villas-Boas, pointant à 8 longueurs et bien parti pour retrouver la Ligue des Champions. Rennes confirme une bonne période en complétant le podium et Nantes, sûrement pas attendu aussi haut, s’accroche à la Ligue Europa. A l’heure où seulement 7 points séparent le 4ème du 15ème, des équipes ont encore des cartes à jouer comme Lille tandis que Lyon (7ème) et Monaco (9ème) vont tenter d’inverser la tendance en deuxième partie de saison. Série A (Italie) : La situation est aussi mouvementée de l’autre côté des Alpes : la suprématie de la Juventus (8 titres consécutifs) est contestée par le retour au premier plan de l’Inter, emmenée par Antonio Conte. Derrière, la Lazio est sur une impressionnante série de 11 victoires d’affilée, l’attaque de l’Atalanta fait très mal (50 buts en 20 matchs) et Cagliari (6ème) crée la surprise. Le Milan (8ème) a du mal à trouver de la régularité et Naples (11ème) s’enfonce peu à peu dans une crise qui pourrait laisser des traces. Liga (Espagne) : En Espagne, la rivalité Barça-Real fait rage au sommet puisque les deux formations comptent le même nombre de points en tête et se rencontreront le 1er mars au Bernabéu. L’Atlético et Séville, eux aussi à égalité occupent les dernières places qualificatives pour la Ligue des Champions. De leur côté, Getafe et la Real Sociedad sont pour l’instant légèrement en avance sur leur poursuivants dans la course à l’Europa League dont Valence qui peut espérer mieux qu’une actuelle 7ème place. Bundesliga (Allemagne) : On assiste ici à une saison surprenante mais pas moins intéressante : pour sa première saison du côté de Leipzig, Julian Nagelsmann devance le septuple champion en titre munichois (Bayern Munich) de 4 points. Rien n’est pour autant joué outre-Rhin...

Lire la suite
Karim Benzema, entre performance et reconnaissance
Déc17

Karim Benzema, entre performance et reconnaissance

  4 Like(s) La longévité impressionnante de Karim Benzema Arrivé à Madrid en 2009, à l’âge de 21 ans, Karim Benzema n’a toujours pas quitté la Maison Blanche. Il continue d’impressionner par sa régularité. 6ème meilleur buteur du Real, 4ème de l’histoire de la Ligue des Champions, à quasiment 32 ans ! Il affiche une longévité exceptionnelle dans un des plus grands clubs du monde et possède un palmarès impressionnant (24 titres dont 4 Ligues des Champions) qui fait de lui le joueur français le plus titré avec Franck Ribéry. La forme de sa vie En plus de 10 ans, le natif de Lyon a vu défiler de grands entraîneurs au Real comme Mourinho ou Ancelotti. Mais sa collaboration avec Zinédine Zidane semble le mettre dans les meilleures conditions. On sent une certaine maturité dans son jeu. Il est libéré et en pleine confiance, ce qui lui permet d’atteindre son meilleur niveau. Numéro 9 complet, aussi bien capable de faire briller ses coéquipiers que de créer des différences individuelles. Il est aujourd’hui le véritable dépositaire du jeu du Real. Beaucoup s’inquiétaient du départ de Ronaldo à la Juve et de l’après BBC (Bale – Benzema – Cristiano), force est de constater que le Français répond bien présent à la pointe de l’attaque, en témoignent ses statistiques de début de saison : 21 matchs pour 16 buts et 7 passes décisives toutes compétitions confondues. Des chiffres qui font de lui le co-meilleur buteur de la Liga (12 réalisations) avec un certain Lionel Messi. Alors que les deux éternels rivaux sont co-leaders du championnat à la veille du Classico ! Le débat bleu Ces performances récentes ont forcément relancé le débat de sa sélection en équipe de France à l’heure où Olivier Giroud est en difficulté du côté de Chelsea. En Espagne, les médias s’indignent qu’on puisse se passer d’un tel joueur. Et Zidane n’a pas hésité à prendre position après l’annonce de la dernière liste de Deschamps : « Si vous me posez la question à moi, Zinedine Zidane, c’est simplement le meilleur. Donc oui, il a sa place en équipe de France...

Lire la suite
Liverpool, de retour au sommet !
Déc11

Liverpool, de retour au sommet !

  2 Like(s) Après le sacre en ligue des champions… Après une saison incroyable marquée par un sacre en ligue des champions et une deuxième place en championnat, un point seulement derrière Manchester City, Liverpool semble cette année confirmer son retour au sommet du football européen. Ce club nourrit des ambitions à la hauteur de sa gloire passée (18 Premier League, 6 Ligues des Champions, 3 Europa League) qu’il compte bien retrouver. Et ce renouveau est marqué par un homme, Jürgen Klopp, arrivé en provenance de Dortmund en octobre 2015. Il a réussi, en quelques années, à construire un effectif performant et équilibré à tous les niveaux. D’abord, ce trident offensif Mané-Firmino-Salah redoutable d’efficacité et de complémentarité (respectivement 26, 16 et 22 buts la saison dernière). Ensuite, un milieu Wijnaldum-Fabinho-Henderson travailleur (de l’ombre ?) et régulateur, des latéraux Robertson et Alexander-Arnold ultra décisifs (28 passes décisives à eux deux la saison dernière). Et derrière, une charnière centrale encadrée par un Van Dijk qui s’impose comme un des tous meilleurs à son poste et Alison comme dernier rempart (21 clean sheets la saison dernière). Des individualités mais aussi un collectif ! Au-delà des individualités, la vraie force de cette équipe, c’est son collectif, l’équipe est soudée, les remplaçants sont aussi importants que les titulaires ! On pourrait citer l’importance d’Origi en fin de campagne européenne, la détermination de Milner ou encore le rôle d’Adrian en début de saison à la suite de la blessure du gardien brésilien. On sent une réelle détermination, une dévotion envers le club et le coach de la part des joueurs et ça ne peut que faire écho au mythique You’ll Never Walk Alone d’Anfield. Reste le titre de champion d’Angleterre ! Champions d’Europe, deuxième meilleure attaque du championnat, meilleure défense, 7 joueurs présents dans les 30 finalistes du ballon d’or dont 4 parmi les 7 meilleurs, Liverpool a incontestablement été l’équipe de la saison 2018-2019. Pourtant, un objectif reste à atteindre et ne l’a pas été depuis presque 30 ans, reconquérir le titre de champion d’Angleterre. Et cette année ne pouvait pas mieux commencer dans cette optique : leader après 15 journées avec 43 points sur 45 possibles, 8 longueurs d’avance sur le dauphin Leicester et surtout 11 sur le double tenant du titre, le Manchester City de Guardiola. Les Reds sont bien partis pour réaliser une grosse saison ! Mais attention tout de même, on se souvient que le titre leur avait échappé la saison dernière alors qu’ils avaient 7 points d’avance sur le futur champion à la trêve. On sait que le football peut réserver quelques surprises...

Lire la suite
6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !
Fév20

6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !

  4 Like(s) Coup d’envoi double Ce samedi, selon Météo France, il fera beau sur l’ensemble du territoire. Les enfants seront en vacances, toujours sur l’ensemble du territoire. Mais l’évènement de ce samedi, selon le XV de France, c’est la confrontation avec l’équipe d’Écosse. Une rencontre synonyme de réjouissances. Le coup d’envoi du match France-Écosse est prévu à 15H15 samedi 23 février au Stade de France. Une rencontre disputée dans le cadre de la troisième journée du Tournoi des 6 Nations et dont le coup d’envoi sera aussi celui des festivités autour du Centenaire de la FFR. Le Centenaire de la FFR La Fédération célèbre cette année les 100 ans de sa création. En effet, le 13 mai 1919 naissait la Fédération Française de Rugby qui fête donc en 2019 sa centième bougie. Des réjouissances seront organisées toute l’année et la FFR a choisi ce weekend pour commencer à célébrer son prestigieux anniversaire. Tout un symbole puisque un an après la création de la fédération, les Écossais étaient les premiers adversaires des Français lors du premier match international du XV de France organisé le 1er janvier 1920 au Parc des Princes. La France disputait alors le Tournoi des 5 nations, compétition à l’issue de laquelle elle se voyait attribuer la cuillère de bois. Espérons que l’histoire ne se répète pas une nouvelle fois. Aussi, tous les matchs prévus entre les 2 nations ce weekend seront ponctués par des animations dans l’ensemble des stades concernés. Samedi après-midi, la cérémonie d’avant-match prévue au Stade de France s’achèvera par un spectacle pyrotechnique. Aux couleurs de ce feu d’artifice viendront se mêler les drapeaux tricolores des supporters. La FFR prévoit d’en distribuer 50 000 aux couleurs de ce Centenaire. Les Bleuets et le XV de France Féminin qui rencontrent eux aussi leurs homologues écossais ce weekend, respectivement vendredi soir et samedi soir, se joindront à l’inauguration des célébrations autour de ce centième anniversaire de la FFR. L’humeur est à la fête… Et non à la défaite, espérons-le. Après 2 déroutes face au Pays de Galles (24-19) et face à l’Angleterre (44-8), le XV de France va tenter samedi après-midi de redonner le sourire aux supporters français. Pour le sélectionneur Jacques Brunel, c’est une équipe écossaise confiante et ambitieuse qui viendra rencontrer les français à Paris samedi. Au défi physique vient s’ajouter la pression de la foule puisque c’est devant un Stade de France complet que devrait se jouer ce match. A 3 jours de cette rencontre, la billetterie affiche déjà sold out pour plusieurs catégories de billets. Une confrontation à suivre dans un Stade de France survolté ou à la télé en direct...

Lire la suite
Les championnats européens de 2018 à Glasgow
Août06

Les championnats européens de 2018 à Glasgow

  0 Like(s) Si vous êtes en manque de sport après le dénouement de la coupe du monde et du Tour de France, ne vous en faites pas. Dès jeudi, la première édition des championnats sportifs européens démarre à Glasgow en Ecosse, jusqu’au 12 août. De quoi voir de l’aviron, du cyclisme sur piste, de la gymnastique artistique, du golf, de la natation et enfin du triathlon. En parallèle de ces championnats, Berlin organise le championnat d’Europe d’athlétisme du 6 au 12 août. Une grande première On se souvient il y a trois ans, Bakou (Azerbaïdjan) devenait la première ville à accueillir une compétition multisport européenne. Cet événement était officiellement connu comme les premiers jeux européens. Plus de 6000 athlètes représentant 50 pays pour une vingtaine de sports concouraient dans cette compétition inédite. En 2018, sept des plus grandes fédérations de sports (natation, gymnastique, cyclisme, aviron, triathlon et golf)décidaient de reproduire la même formule à Glasgow. Seules les épreuves d’athlétismes se déroulent en dehors de Glasgow, à Berlin précisément, en raison de son attribution des épreuves en 2013, bien en amont de la conception de la compétition. Par la suite, celles-ci devraient être incorporées avec les autres disciplines. Le choix du site n’est pas anodin puisque Glasgow avait déjà accueilli une compétition de la même envergure en 2014. Il s’agissait des jeux du Commonwealth. Une plateforme multisport où la plupart des équipes viennent de l’ancien Empire britannique. L’ensemble des épreuves est semblable à celui des jeux olympique d’été. Au total, plus de 4400 athlètes sur 71 équipes participaient aux jeux. It all begins tomorrow…#Glasgow2018 #EC2018 pic.twitter.com/U5xPvlfUXt — Glasgow 2018 (@Glasgow2018) August 1, 2018 A quoi faut-il s’attendre ? Malheureusement, les championnats européens n’équivalent pas les traditionnels jeux olympiques d’été. Pourtant, certains grands noms seront présents lors de la quinzaine « glaswegian ». Un moindre mal, étant donné que pas moins de 188 titres sont en jeu, disputés par plus 4500 athlètes venus de 52 pays. Il s’agit également d’un événement divisé en deux. L’un avec six disciplines à Glasgow, et l’autre à Berlin avec la discipline phare: l’athlétisme. Une division qui entache quelque peu l’esprit de ces premiers jeux européens. Comme à son habitude, l’athlétisme régnera en maître. Une attention toute particulière sera attribuée à la finale du 100m, la distance reine. Par ailleurs, cette nouvelle formule permet à certains sports de se mettre en avant. C’est en effet le cas pour la gymnastique, qui va bénéficier d’une couverture médiatique plus large qu’elle n’aurait eue en temps normal. Pour l’instant, l’effet positif se fait attendre au sujet de la compétition. Selon Colin Hartley (le directeur général des championnats européens), celui-ci estime que cela...

Lire la suite
« La coupe de France de football a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? »
Mar14

« La coupe de France de football a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? »

  3 Like(s) Depuis la naissance de la coupe de France de football en 1917 en pleine première Guerre Mondiale, la coupe n’a cessé d’émerveiller les amateurs de football. Pourtant, ces derniers temps, elle ne semble plus tout à fait passionner les clubs et supporteurs, au point que certaines équipes délaissent cette compétition. Née à une époque où la France se trouvait en pleine tourmente, la coupe de France avait pour but de rassembler une nation autour du ballon rond. C’était également l’occasion pour des villages et des villes de disputer des rencontres sur l’ensemble de l’hexagone. La consécration était bien évidemment une victoire finale dans la capitale parisienne, devant les représentants de la République Française. Cependant, à l’image du FC Nantes, certaines équipes professionnelles bafouent les valeurs de la coupe de France. A savoir la générosité, la sportivité, la convivialité… Ce dernier est accusé de ne pas avoir redistribué sa part de recette à son adversaire, le club amateur de Senlis en cinquième division. Dans un football mondialisé et professionnalisé, il est clair que la coupe de France représente plus une contrainte qu’autre chose pour les équipes phares de Ligue 1. Entre choisir de remporter la coupe de France ou le championnat de France et autres compétitions européennes, le choix s’impose rapidement pour ces équipes. Or, chaque année, de valeureux amateurs défient et parviennent à battre les équipes de championnats professionnels (Ligue 1 et Ligue 2). C’était encore le cas la semaine dernière, où Granville, modeste équipe de cinquième division surprend Bordeaux devant ses supporteurs, en remportant la rencontre 3 à 1. Pour les Granvillais et les Français en général, la coupe évoque le combat de David contre Goliath, du petit poucet contre l’ogre. Tout simplement, elle rappelle que le football est un jeu dont on ne connaît pas le vainqueur à l’avance. En matière d’émotions, très peu d’événements surpassent le football, perçu comme le sport populaire par excellence. En plus d’être reconnu pour ses qualités sportives, la coupe de France permet aux villes et villages français une meilleure connaissance de leur localisation dans le pays. Qui aurait pu placer des villes comme Calais, Montceau-les-Mines, Concarneau et autres sur une carte de France avant leurs exploits...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Mar12

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  2 Like(s) Entre le début des Jeux paralympiques, la boxe, puis le cyclisme, difficile de se retrouver dans cet amas d’informations sportives. Ne vous inquiétez pas, « Vive le Sport » retrace pour vous les principales actualités du weekend. Tournoi des Six nations La fameux « crunch » (match crucial) face à l’Angleterre, a été remporté par l‘équipe de France de rugby (22-16). Une seconde victoire d’affilée qui permet aux Bleus de remonter à la troisième marche du classement. Au stade de France, les hommes de Jacques Brunel se jouent de leur adversaire grâce à une défense tenace et un buteur en réussite, en l’occurrence Maxime Machenaud. Ils leur resteront encore un match la semaine prochaine pour espérer décrocher une possible seconde place au classement final. Pour cela, ils devront défier les Gallois à Cardiff, victorieux de l’Italie (38-14). De son côté, l’Irlande s’est assurée la victoire finale en dominant l’Ecosse à Dublin (28-8). Pour s’emparer du Grand Chelem, c’est-à-dire achever la compétition sans la moindre défaite, les Irlandais doivent vaincre les Anglais samedi prochain à Twickenham. Le XV de France remporte le «Crunch» face à l'Angleterre, son deuxième succès dans le Tournoi des Six Nations 2018 https://t.co/dfUDB75DOR pic.twitter.com/VefdUmw3qN — L'ÉQUIPE (@lequipe) March 10, 2018 Paris-Nice Comme l’an dernier, le coureur de la Sky, Davide de la Cruz, s’impose lors de la dernière étape à Nice. Comme l’an dernier, les marges entre le premier et le deuxième sont minimes. En effet, l’Espagnol Marc Soler (Movistar) devance le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) de seulement quatre secondes. Ce dernier, leadeur de la course jusqu’à l’arrivée, échoue d’un rien lors de la dernière étape. A noter que les Français ont été performants pendant l’ensemble de la compétition. Deux équipes françaises réussissent à remporter deux victoires d’étape chacune: Groupama-FDJ avec Arnaud Démarre et Rudy Molard, puis Direct Énergie avec Jonathan Hivert et Jérôme Cousin. La course au soleil marque la première grande étape de la saison des courses par étapes. Boxe: WBA-Super-welters Samedi soir a eu lieu le combat de la WBA (World Boxing Association) entre le Français Cédric Vitu et l’Argentin Brian Carlos Castano, dans la catégorie des poids super-welters (-69,9 kg). A ce jeu-là, c’est le vainqueur en titre, Brian Carlos Castano, qui s’est défait de son adversaire lors du 12ème round. Acculé et affaibli, le Français a dû jeter l’éponge, suite à la décision de l’arbitre d’arrêter le match. A la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt, l’Argentin conserve son titre acquis en juillet dernier. Il s’agit de sa quinzième victoire d’affilée sur le circuit WBA. WBA-Super-welters : Cédric Vitu battu par Brian Carlos Castano https://t.co/Ig3BGXVKFl via @Eurosport_FR — BlogBoxe (@BlogBoxe) March 11, 2018 Ligue 1 Dans la...

Lire la suite