CDM 2014: L’Espagne évincée dès le premier tour!

Espagne éliminée coupe du monde 2014
 
2 Like(s)

Humiliée lors de son premier match face aux Pays-Bas, on s’attendait à une réaction de l’équipe espagnole tenante du titre qui affrontait hier soir le Chili, vainqueur de l’Australie 3/1 pour la première journée. Malheureusement pour la sélection de Del Bosque, la réaction ne s’est pas produite et l’équipe tenante du titre est déjà éliminée sans avoir joué son dernier match.

La Roja fait déjà ses valises!

Après la France en 2002 et l’Italie en 2010, c’est une nouvelle fois en phase de poules que le chemin de l’équipe tenante du titre s’arrête. En effet, après une seconde défaite 2/0 face au Chili l’équipe d’Iker Casillas est évincée du Mondial. Totalement amorphe et en manque d’inspiration, la Roja n’a présenté aucun danger pour la sélection chilienne qui méritait amplement leur victoire au coup de sifflet final. Une attaque séduisante avec Eduardo Vargas et Alexis Sanchez, et une défense qui n’avait rien à envier à la paire Ramos/Martinez en la personne de Gary Medel notamment. Et oui, l’Espagne que l’on annonçait vieillisante n’aura fait qu’illusion durant ce mondial en pratiquant un jeu stéréotypé et on peut clairement annoncer la fin internationale de certains joueurs comme Casillas, Xavi ou encore Xabi Alonso que l’on n’a rarement vu aussi peu performant. Le Chili jouera la première place de la poule lors de son prochain match face aux Pays-Bas et joueront sûrement les troubles-fêtes lors de cette Coupe du Monde, compte tenu de leur sens du collectif. Les Oranjes n’ont qu’à bien se tenir!

L’Australie sort par la grande porte!

Annoncée faible quelques mois avant le mondial, on avait été agréablement surpris par la performance des australiens face au Chili, dans un match très accroché malgré le score (3/1). Face aux Pays-bas, on ne s’attendait pas à voir une très grosse opposition et pourtant ce match fut d’une grosse intensité, un des plus beaux matchs de la compétition pour le moment. Pourtant mené au score contre le cours du jeu par un (encore) magnifique but d’Arjen Robben, les Socceroos ont égalisé dans la minute qui suit par l’intermédiaire de Tim Cahill qui a inscrit un but de toute beauté, une reprise de volée sous la barre transversale qui ne laisse aucune chance au portier néerlandais. Et puis coup de théatre, la formation australienne prend même l’avantage 2 buts à 1 suite à un penalty de Jedinak avant de céder suite à deux buts hollandais, Van Persie et Depay. Les Pays-Bas, beaucoup moins convaincants que lors de leur premier match ne méritaient sûrement pas les 3 points de la victoire compte tenu de la prestation héroique des australiens comme Leckie ou Cahill. La rentré de Memphis Depay aura été déterminante dans la victoire des joueurs de Louis Van Gaal.

Les lions indomptables portent bien leur surnom!

Leur entrée dans le mondial était déjà très polémique avec leur manifestation suite aux primes pour le Mondial et leur élimination dès le deuxième match ne risque pas d’atténuer les critiques à l’égard de la sélection de Volker Finke, écrasée face à de talentueux croates 4 buts à 0. Pourtant, le début de match était plutôt à l’avantage des Camerounais jusqu’à l’ouverture du score de Ivica Olic et puis un fait de jeu majeur: l’exclusion d’ Alexandre Song suite à un très vilain geste dans le dos de Mandzukic, impensable de voir ce geste dans une telle compétition. A 10 contre 11, la tâche devient évidemment trop ardue pour les Camerouns privés de Samuel Eto’o et qui rompent 4/0 face à une sélection croate qui jouera sa finale face aux Mexicains pour leur 3 ème match. Coup de sifflet final donc à Manaus et comme pour enfoncer encore un peu plus les Lions de la Téranga, Benoit Assou-Ekoto n’a rien trouvé de mieux que d’asséner un coup de tête à son coéquipier Benjamin Moukandjo. Décidément, après une Coupe du Monde 2010 tout aussi décevante , les lions ne rugissent plus depuis Roger Milla en 1990 et sont toujours aussi difficile à dompter (pour leur sélectionneur)…

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Mehdi

Etudiant en formation pour devenir Préparateur physique , spécialiste tennis et football.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *