Comment bien choisir son vélo électrique ?
Juil30

Comment bien choisir son vélo électrique ?

  3 Like(s) Le vélo est une pratique pour tous, des petits aux adultes. Et depuis sa création qui remonte déjà au 19ème siècle, sa popularité ne s’est jamais démentie. Que ce soit pour une utilisation le week-end comme loisir ou pour remplacer les moyens de transport polluants du quotidien, comme les voitures, qui sont responsables d’émission de gaz à effet de serre, il existe des modèles de vélos pour tous les goûts. Mais la grande nouveauté de ces dernières années, grâce aux avancées technologiques, c’est bien entendu la commercialisation des modèles de vélos électriques qui permettent un usage quotidien moins fatiguant et très ludique de votre vélo. cedit photographie: Geo Chierchia Cet article a pour but de vous orienter au mieux dans le choix d’un vélo électrique qui sera adapté à vos besoins. Autonomie Un des premiers facteurs à prendre en compte lors de l’achat de votre vélo électrique sera son autonomie. Savoir sur quelle distance vous pourrez utiliser votre vélo sans avoir à recharger la batterie est en effet l’un des détails les plus importants que vous devez connaître. Si vous comptez utiliser le vélo tous les jours pour vous rendre au travail par exemple, vous devez calculer la distance du trajet en kilomètres pour savoir si l’autonomie de votre vélo sera suffisante. Bien entendu, selon les cas, il vous sera peut-être possible de recharger sur votre lieu de travail. Alors se posera également la question du temps de charge. Temps de charge C’est une autre caractéristique qui doit être notée avant d’acheter votre vélo, car il existe des modèles qui n’ont besoin que de quelques heures pour charger complètement la batterie, tandis que d’autres modèles demanderont un temps de charge pouvant aller jusqu’à 8 heures. Mais tout dépend de vos objectifs. Par exemple, certaines personnes travaillent 8 heures au bureau mais n’ont pas la possibilité d’utiliser l’électricité de leur lieu de travail pour recharger la batterie de leur vélo. Dans un cas comme celui-ci, le plus important à considérer sera l’autonomie de votre batterie. Mais qu’en est-il du poids ? Les matériaux utilisés dans la fabrication du vélo auront bien entendu un grand impact sur son poids. Si vous avez l’intention de l’utiliser pour une seule section de votre itinéraire, par exemple vers une gare, puis de continuer le voyage en train, le facteur poids sera crucial et un vélo en carbone peut alors être une excellente option ! Le vélo est-il pliable ? En plus du poids, pour ceux qui ont l’intention d’utiliser le vélo sur un seul tronçon de leur l’itinéraire, il est important d’analyser la capacité de votre vélo à être pliant ou...

Lire la suite
Comment se protéger du soleil à bord d’un bateau ?
Juil27

Comment se protéger du soleil à bord d’un bateau ?

  2 Like(s) Les rayons du soleil sont beaucoup plus puissants en mer que sur terre, à cause de la réverbération de l’eau. On sait à présent qu’une exposition trop intense et prolongée aux rayons du soleil nuit à la santé. Outre les coups de soleil ou les insolations, qui sont des risques à court terme, de graves problèmes dermatologiques peuvent survenir plus tard. C’est pourquoi il est indispensable de prévoir des moyens de protection suffisants avant de s’aventurer en mer. L’équipement du bateau Le bimini constitue une protection adéquate contre les rayons du soleil lors de vos sorties en mer. Cette armature métallique habillée d’une toile renforcée et traitée anti UV vous ménage une zone d’ombre lorsque vous êtes à bord. Le bimini, que l’on appelle aussi taud de soleil, est étudié pour être solidement fixé au bateau lors du mouillage ou en navigation lente. Les plus économiques sont les biminis à 2 arceaux, munis d’une structure en aluminium. Mais ce sont également les plus petits. Car plus votre bateau est grand, plus le taud de soleil sera grand lui aussi. Vous avez alors le choix entre les biminis 3 arceaux ou 4 arceaux, qui couvrent une surface plus importante. Il existe également des tauds de soleil pour voilier, sans arceau. Ils se présentent comme de grandes toiles d’ombrages perforées d’œillets. Appelé aussi taud parasol, cet équipement se pose sur la bôme du bateau et se fixe avec des sandows. L’ensemble prend alors l’aspect d’une tente, sous laquelle vous pouvez vous prélasser à loisir, sans craindre l’insolation. Votre équipement Pour votre tenue vestimentaire, choisissez des habits légers et couvrants, pour éviter le contact direct avec les UV. Il existe d’ailleurs des vêtements anti UV, polos ou t-shirts pour le haut et short ou pantalon pour le bas. Les articles textiles destinés à l’usage nautique ont l’avantage de filtrer efficacement les UV et sont faits d’une fibre respirante qui sèche très facilement. N’oubliez pas de vous munir d’un chapeau à larges bords et avec un système d’attache pour éviter qu’il ne s’envole. Emportez également vos lunettes de soleil. Les reflets du soleil sur l’eau et sur le pont du bateau sont particulièrement intenses et peuvent être très gênants pour contempler l’horizon. Sans compter qu’ils peuvent provoquer des maux de tête et occasionner des lésions oculaires dues à une trop forte exposition. Optez pour des lunettes polarisantes avec un indice de protection 3 ou 4. Enfin, n’oubliez surtout pas la crème solaire. Déjà incontournable sur la plage, elle est plus qu’indispensable sur l’océan si vous ne voulez pas revenir de votre sortie avec un teint écrevisse. Plus votre peau est...

Lire la suite
Comment choisir et entretenir son gilet de sauvetage gonflable ?
Juil27

Comment choisir et entretenir son gilet de sauvetage gonflable ?

  1 Like(s) Avant d’embarquer pour les flots, il est important d’être bien équipé. Pour des raisons de sécurité et de législation, le gilet de sauvetage fait partie du matériel obligatoire. Il est donc indispensable de le choisir soigneusement afin qu’il réponde à vos attentes en cas d’avarie. Pensez également à vérifier systématiquement l’état de votre gilet avant de partir en mer, même si vous prévoyez une courte sortie côtière. Choisir votre gilet de sauvetage Pour choisir le gilet gonflable des enfants, c’est très simple : les gilets pour bébé ou enfant ainsi que pour les personnes pesant moins de 30 kilos sont systématiquement de catégorie 100N, quelle que soit l’utilisation prévue. Quant aux gilets destinés aux adultes, ils sont conçus pour une taille standard, soit un tour de taille compris entre 60 et 130 cm. Il existe aussi des gilets en taille XXL, pour un tour de taille maximum de 170 cm. Gilet de sauvetage gonflable : automatique ou manuel  ? Les gilets gonflables sont très compacts et n’entravent pas les mouvements lorsqu’ils ne sont pas gonflés. Ils sont munis d’un ou deux poumons gonflables dont le déclenchement peut être manuel ou automatique, selon le modèle. Le déclenchement entraîne le gonflage du gilet en quelques secondes. Gonflage automatique C’est l’entrée en contact avec l’eau qui déclenche automatiquement le gonflage du gilet. C’est un point de sécurité non négligeable, surtout si la personne est inconsciente. Tous les gilets à déclenchement automatique sont également munis d’une poignée de gonflage manuel. Gonflage manuel Le déclenchement du gilet gonflable manuel se fait en tirant sur une poignée de gonflage. Les gilets manuels sont surtout utilisés par les usagers susceptibles d’être en contact avec l’eau sans pour autant être en danger, dans le cadre de leur profession, par exemple. Le gilet de sauvetage à gonflage manuel est meilleur marché à l’achat mais n’oubliez pas qu’il devient inutile si la personne qui le porte est inconsciente. Enfin, tous les gilets de sauvetage gonflables, qu’ils soient manuels ou automatiques, disposent d’une valve de gonflage buccal, dernier recours en cas de dysfonctionnement du système de déclenchement. Entretenir son gilet de sauvetage Il est important de conserver son équipement en bon état. Avant d’embarquer, procédez à un contrôle visuel complet de votre gilet. Pour cela, vérifiez les signes d’usure des éléments suivants et remplacez-les si besoin : ● La chambre de gonflage, les sangles et boucles de serrage doivent être en parfait état ; ● La bouteille de CO² doit être présente, en bon état, non rouillée et pleine ; ● La tête de percussion ne doit pas être périmée ; ● Le sifflet doit fonctionner correctement ; ● Les bandes...

Lire la suite
Tout ce qu’il faut savoir sur la nutrition après l’exercice physique
Juin17

Tout ce qu’il faut savoir sur la nutrition après l’exercice physique

  2 Like(s) Il y a de fortes chances que vous ayez souvent plus réfléchi au repas que vous prenez avant un entraînement ou une séance de gym qu’au repas qui le suit. Mais consommer les bons nutriments après l’exercice est tout aussi important que ce que vous mangez avant. En effet, ce que vous mangez après votre séance de sport peut vous aider à optimiser votre récupération, à maximiser vos performances lors de votre prochaine séance d’entraînement et ainsi atteindre vos objectifs. Selon l’heure de la journée à laquelle vous vous entraînez, vous pourrez peut-être consommer un repas complet après l’entraînement, mais pour les jours où vous êtes entre les repas ou à la rigueur, voici quelques idées de collations post-entraînement rapides, faciles et saines.Que manger après l’exercice Également connu sous le nom de trois R de la nutrition post-entraînement, la consommation de protéines, de glucides et de liquides peut aider le corps à faire le plein, à se régénérer et à se réhydrater de manière adéquate. Des glucides pour faire le plein Les glucides sont la forme naturelle d’énergie du corps et sont stockés dans nos muscles sous forme de glycogène. Pendant l’exercice, le glycogène est utilisé comme carburant et nos réserves sont entamées ; plus l’activité est intense, plus le glycogène est utilisé. En consommant des glucides après l’entraînement, nous pouvons plus facilement reconstituer le glycogène stocké et lancer le processus de récupération. La consommation de glucides après l’entraînement est particulièrement importante pour les athlètes d’endurance ou les athlètes qui s’entraînent plusieurs heures ou plusieurs fois par jour. Exemples : Fruits, avoine, pain, craquelins, riz, granola et pommes de terre Les Protéines pour régénérer La consommation de protéines après l’entraînement aide à réparer et à reconstruire les muscles. De manière générale, l’exercice déclenche la dégradation des muscles, bien que le niveau exact varie d’une forme d’exercice à l’autre, la consommation de protéines après l’entraînement aide à prévenir la dégradation des protéines et stimule la synthèse des protéines musculaires, ce qui favorise l’augmentation et le maintien du tissu musculaire. Les besoins exacts en protéines d’un individu varient en fonction de la forme d’exercice et du type d’athlète, cependant, la consommation de 15 à 25 grammes de protéines après l’exercice est une bonne directive à suivre. Exemples : œufs, yaourt, fromage cottage, noix, volaille, fruits de mer, viande et poudre de protéines Fluides/liquides afin de réhydrater La consommation d’eau ou de boissons hydratantes après l’entraînement aide à reconstituer le corps avec les fluides perdus par la transpiration pendant l’exercice. Le calcul de la quantité exacte de liquide nécessaire est particulièrement important pour les athlètes d’endurance ou les personnes...

Lire la suite
L’exercice à domicile : une bonne idée ?
Mai08

L’exercice à domicile : une bonne idée ?

  3 Like(s) Vous voulez rester en forme ?! Mais vous ne voulez pas rejoindre une salle de sport – c’est trop cher, il n’y a pas de salle de gym qui vous convient, ou peut-être êtes-vous simplement du genre indépendant ?! Ou encore êtes-vous peut-être déjà membre d’une salle de sport mais votre emploi du temps est trop surchargé pour que vous puissiez vous en sortir et vous payez un abonnement mensuel que vous pourriez utiliser autrement ? Nous sommes beaucoup dans le même cas ! La régularité : la clé de la réussite Cela vous laisse donc l’option de vous exercer à la maison. Mais pouvez-vous vraiment faire une bonne session de sport sans quitter votre domicile ? Absolument selon certains spécialistes tel Kevin Steele, PhD, physiologiste de l’exercice et vice-président des 24 Hour Fitness Centers qui a recemment declaré:«Dans le monde d’aujourd’hui, la réalité est que les gens n’ont de toute façon pas le temps d’aller dans un établissement (gym et autres salles de sport) tous les jours», dit-il. « Et la régularité est la clé. » Croyez-le ou non, dit le Dr Steele, chez 24 Hour Fitness, ils encouragent les gens à faire de l’exercice à la maison autant qu’au gymnase. De cette façon, ils sont plus enclins à adopter la forme physique comme mode de vie. «L’essentiel est que vous fassiez quelque chose, quelque part, parfois», dit-il. Steele et d’autres experts en conditionnement physique assurent qu’il ne faut pas beaucoup d’efforts ni d’argent pour concevoir un programme d’entraînement efficace à la maison. Des choses simples telles des haltères, des bandes élastiques d’exercice ou des barres de push-up sont un moyen peu coûteux de créer une routine qui mobilise tous les principaux groupes musculaires. Mais même sans accessoires ni machines, vous pouvez développer vos muscles et brûler des calories. «Si quelqu’un veut commencer, il peut faire une marche rapide, puis faire des exercices abdominaux et des pompes», explique Richard Weil, physiologiste de l’exercice. Les 5 éléments de la forme physique Selon Dr Steele, un programme de remise en forme efficace comprend cinq éléments, que vous pouvez tous appliquer à votre exercice à domicile : Un échauffement. Un entraînement cardiovasculaire (aérobie). Exercices de résistance (renforcement de la force). Etirements Un temps de récupération Un échauffement peut être une marche facile à l’extérieur ou sur un tapis roulant, ou un rythme lent sur un vélo stationnaire. Pour la partie cardiovasculaire, marchez ou pédalez plus vite, faites de l’aérobic step avec une vidéo ou sautez à la corde – tout ce qui fera augmenter votre fréquence cardiaque. La partie de résistance peut être aussi simple que des squats et des...

Lire la suite