Entretien avec Sylvain Gâche, auteur de ‘Croke Park, dimanche sanglant à Dublin’
Jan13

Entretien avec Sylvain Gâche, auteur de ‘Croke Park, dimanche sanglant à Dublin’

  3 Like(s) Le sport, c’est également l’histoire. Non pas seulement l’histoire du sport mais l’histoire tout court, avec un grand ‘H’. Ainsi, lorsque Vive Le Sport tombe sur une fantastique bande dessinée qui mêle histoire tragique irlandaise et Rugby, nous ne pouvions pas passer à côté ! L’article integral est à retrouver chez nos amis https://lepetitjournal.com/dublin Une BD de Sylvain Gâche et Richard Guérineau aux Éditions Delcourt, collection Coup de tête – 2020 – 128 pages – 21 euros.  Quand un Français qui vit en Irlande découvre la BD « Croke Park » il va peut-être se dire « Mais c’est quoi ça ? ». Oui, c’est quoi ça ? On connaît le stade mythique, mais cette BD nous n’en avons peu, voire pas entendu parler en Irlande. Le 21 novembre 1920 à Croke Park eut lieu le premier Bloody Sunday, en représailles d’une opération au cours de laquelle le gang des apôtres de l’IRA a exécuté 14 espions anglais du Cairo Club. Ce fut un véritable massacre au cours duquel un joueur, Michael Hogan et treize spectateurs ont été tués. Il y eut également 65 blessés. Un dimanche sanglant qui n’est bien sûr pas le Bloody Sunday de la chanson U2 mais qui reste le premier des Bloody Sunday.  Le 11 février 2007 à Croke Park, dans un contexte de division des Irlandais ne comprenant pas pourquoi l’on autorisait les joueurs anglais à venir sur le lieu du massacre de 1920, les rugbymen irlandais battent les Anglais 43-13.   Sylvain Gâche et Richard Guérineau ont mêlé les deux événements dans une BD qui ne se lit pas comme un Lucky Luke ! On y vient et l’on y revient. Le travail de recherche est phénoménal et contient une foule d’informations. Un dossier complémentaire à la fin de l’ouvrage apporte un supplément historique et sportif.  Il fallait comprendre d’où vient cet ovni qui plaira aux amateurs de bandes dessinées historiques et peut faciliter l’enseignement de ce triste événement aux adolescents. Nous nous sommes donc entretenu avec Sylvain Gâche pour qu’il nous parle de son livre et de sa relation avec l’Irlande.  LePetitJournal : Comment en es-tu arrivé à parler dans une bande dessinée d’un sujet comme le Bloody Sunday de 1920 et d’en faire une BD (pour le moment) uniquement en français ?  Sylvain Gâche : C’est un heureux concours de circonstances même si ça démarrait mal. Je voulais écrire depuis mon adolescence. Il y a 4 – 5 ans je me suis dit « c’est maintenant ». J’avais cru trouver un super sujet en la personne de la sportive française méconnue Violette Morris. Un sujet qui mélange le sport et l’histoire car je suis prof d’histoire...

Lire la suite
Pourquoi pratiquer du Stand Up Paddle ?
Jan13

Pourquoi pratiquer du Stand Up Paddle ?

  2 Like(s) Le SUP est une activité sportive pratiquée sur l’eau. Il consiste à se déplacer tout en étant debout sur une planche grâce à une pagaie. Autrefois pratiqué sur la mer, le SUP peut de nos jours se faire sur les lacs, voire les piscines. Ce sport complet présente de nombreux bienfaits tant pour le corps que pour l’esprit. Découvrez dans cet article les bénéfices de ce sport et quelques conseils pour le pratiquer en toute sécurité. Quels sont les avantages du SUP ? Le SUP, encore appelé stand-up paddle, présente de nombreux avantages. Dans un premier temps, il fait énormément travailler les muscles posturaux qui interviennent au maintien de l’équilibre sur la planche. Ensuite, il affermit la sangle abdominale et améliore la posture. Enfin, il permet d’oublier les soucis, ne serait qu’un moment. S’évader, se distraire et communiquer avec la nature et tout en faisant du sport sont autant de bien qu’il apporte à l’esprit. Quel équipement pour faire du SUP ? La pratique du SUP nécessite très peu d’équipement, et c’est d’ailleurs ce qui fait son charme. Rien qu’un simple paddle ou planche, une pagaie, et un leash suffisent pour débuter. Pour de longues balades, surtout en mer, il est conseillé, pour plus de sécurité, de mettre un gilet de sauvetage, une pochette étanche avec un téléphone portable. Si vous voulez le pratiquer après le coucher du soleil, il faudra, en plus de tout cet équipement, vous munir d’une lampe frontale. En ce qui concerne les vêtements, il est meilleur d’opter pour des vêtements légers qui peuvent rapidement se sécher en temps chaud. De même, en période de fraicheur, une combinaison serait la bienvenue pour lutter contre le froid. Comment faire du SUP en toute sécurité ? Voici quelques conseils pour faire du SUP en toute sécurité : S’assurer que la pagaie est ajustée à votre taille ; Bien s’équiper ; Connaître la météo de la journée ; Connaître les horaires de marée ; Consulter la réglementation pour savoir où l’on peut le pratiquer. Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Coachs sportifs… épisode 2
Nov09

Coachs sportifs… épisode 2

  4 Like(s) Pour reprendre une citation de l’excellent article de Philippe Cosson sur la relation entre le coaching d’entreprise et le sport « Nous sommes tous des athlètes d’exception. La seule différence c’est que certains s’entraînent, et d’autres non » George A. Sheehan, médecin, athlète et écrivain Il serait intéressant de trouver des informations sur le début des coachs personnels en France alors que cette culture est déjà bien ancrée aux US depuis des années. Aujourd’hui, alors qu’il est très facile de trouver un coach en ligne par l’intermédiaire de sites internet ou applications à télécharger sur son téléphone pour être suivi n’importe où, on voit de plus en plus de salles de sport offrir ce service. Nous nous sommes arrêtés à Paris sur un concept en particulier. Coach Sportif à Paris En effet, si vous cherchez un Coach sportif à Paris, il existe une société proposant ce concept en salle de gym dans trois lieux à Paris et ils ont poussé le service à un super niveau : Salle Grande Armée dans le 16ème : 2 avenue Alphand Salle Porte Saint dans le 16ème : 123bis Boulevard Murat Salle Paris 9 (adresse à venir) Il est possible de faire du coaching individuel ou en entreprise avec des coachs, sportifs de haut niveau, qui se sont reconvertis en coachs sportifs. Par exemple, ils comptent parmi leurs coachs sportifs, Arnaud Gibert ancien gardien de but à Toulon ou bien encore Yoan Maison fighter de MMA. Stéphane Robinet créateur du concept « Best Training » qui existe depuis 7 ans, a joué en tant que footballeur professionnel sous les couleurs de Niort, Cherbourg ou encore au Paris FC en tant qu’attaquant entre les années 2003 jusqu’à environ 2010. Il a évolué en Ligue 2, puis après de nombreuses blessures a commencé à penser à sa reconversion avec l’intention d’être son propre patron ! Bon attention cela s’adresse à des personnes qui sont très motivés et qui ont le budget pour, puisque les prix affichés au 08/11/20 sont de 850€ pour 10 séances personnelles ou 1250€ pour 10 séances en duo. Pour ceux pour qui cela semble trop cher, il existe peut-être l’option du coaching d’entreprise car les coachs se déplacent également, cela pourrait permettre de bénéficier de coachs de qualité au sein de votre entreprise et de faire participer la société ou pourquoi pas faire marcher votre Comité d’Entreprise (CE). Parmi leurs références, vous trouverez Rachel Trapani (Miss France 2007), Sandra Lou (Animatrice TV/ Chanteuse), Isabelle Ithurburu (Journaliste/ Animatrice TV), et même des sportifs de haut niveau comme Benoît Costil (Gardien de but du FC Girondins) Les lecteurs ont également apprécié :Pour...

Lire la suite
Coaching sportif… épisode 1 : Coaching d’entreprise et le sport
Juin22

Coaching sportif… épisode 1 : Coaching d’entreprise et le sport

  5 Like(s) Merci beaucoup à Philippe Cosson pour cet excellent article sur les liens étroits entre le coaching d’entreprise et le sport ! Philippe et son équipe font entre autre du coaching pour managers depuis plus de 18 ans. Pour plus de détails, voir le site de sa société : AP PARTNERS. « Nous sommes tous des athlètes d’exception. La seule différence c’est que certains s’entraînent, et d’autres non » George A. Sheehan, médecin, athlète et écrivain LE COACHING MANAGERIAL TROUVE SON ORIGINE DANS LE SPORT Dès 1992 dans Coaching For Performance de John Whitmore, le premier auteur à succès du coaching s’inspire directement de l’entrainement sportif. En France, les pionniers du coaching Edouard Stacke et Vincent Lehnardt, s’inspirent de l’entrainement sportif et du développement personnel. L’image sportive à tout de suite séduit les entreprises car elle parle simplement de la performance et de ses ingrédients. Des intervenants talentueux comme Daniel Costantini entraineur de l’équipe de France de handball championne du monde, ou Daniel Herrero, chantre inspiré du rugby toulonnais, ont su établir un lien évident entre la performance et les pratiques des managers. L’un et l’autre ont entraîné des champions pour gagner des titres incontestables avant d’inspirer les pratiques de l’entreprise. A l’opposé, les approches se réclamant trop du développement personnel ont été perçues souvent et à tort, comme des formes de psychothérapie destinée à des managers en difficulté. CE QUI FAIT LA FORCE DU COACHING C’EST L’ENTRAINEMENT Le mot coaching lui-même se traduit par entrainement. Tout comme les programmes d’entrainement permettent aux sportifs d’améliorer leurs performances, un programme de coaching permet au manager de renforcer ses pratiques et d’en mesurer l’impact. Comme dans le sport, cette approche s’appuie sur l’accompagnement du coach qui favorise un épanouissement personnel technique, physique et mental. Le coaché apprend à mieux se connaitre et à mieux utiliser son potentiel. Comme pour la performance sportive, en pratiquant ses gammes sur le terrain, le manager renforce sa confiance en lui et s’approprie des compétences qui ont fait leurs preuves. Et enfin dans l’entreprise aussi, les champions font appel à des coachs reconnus pour leurs résultats. CONCLUSION L’origine sportive du coaching ouvre à l’entreprise un espace précieux : celui de la performance humaine des femmes, des hommes. Comme dans le sport, l’entrainement managérial offre une approche terrain permettant aux collaborateurs d’atteindre leurs objectifs en s’entraînant. 30 ans de pratique du coaching en entreprise et un dialogue continu avec les praticiens du sport et des arts nourrissent une conviction profonde : le coaching gagne à s’inspirer de toutes les disciplines conduisant à mieux comprendre la performance. Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles...

Lire la suite
Sport stacking
Fév25

Sport stacking

  4 Like(s) Le sport stacking, entre rapidité et coordination, découverte d’un sport atypique. Melissa Gomez est une jeune femme qui fait partie de l’équipe nationale de Sport Stacking américaine. Elle a remporté dans cette discipline deux titres majeures au Etats-Unis en 2014 et 2016. Le Sport stacking a, en effet, connu ces dernières années, un nouvel élan, le faisant passer d’une simple activité, un loisir, à un véritable sport.  Melissa Gomez 1- Qu’est ce que le Sport Stacking? Le Sport Stacking est un sport d’origine américaine qui se joue individuellement ou en équipe. Ce sport consiste à empiler le plus rapidement possible des gobelets en respectant un schéma préalablement défini.  Il existe différents schémas à réaliser avec les cups, le nom que l’on donne aux gobelets. Le plus classique est le 3-3-3, c’est à dire neuf gobelets. L’objectif que doivent se fixer les stackers, le nom que l’on donne aux joueurs, est de réaliser un Upstack, soit une pyramide, à l’aide des gobelets tout en essayant de réaliser cette figure le plus rapidement possible. Le principe est le même pour les autres schémas, seul le nombre de gobelets change. Ainsi, l’épreuve reine de ce sport se joue avec douze gobelets, le Cycle Stack. Le record mondial pour cette épreuve est détenu par William Orrell qui a réalisé le Cycle Stack en moins de cinq secondes (4,578 exactement)! Cette discipline a été imaginée par Wayne Godinet. Les premières compétitions se sont déroulées en 1998 en Californie. Sport Stacking 2- Un équipement spécial  Le sport stacking, malgré les apparences, se pratique avec un équipement qui lui est propre.  Ainsi, le stacker doit impérativement se fournir en gobelets au prêt de la seule marque officielle qui existe, Speed Stacks, approuvée par la World Sport Stacking Association (WSSA). Ces gobelets se caractérisent par un trou et un rebord à l’intérieur de la paroi pour éviter que ces derniers ne collent entre eux lorsqu’ils sont assemblés. Enfin, pour mesurer sa performance, le stacker devra également se tourner vers Speed Stacks pour acquérir le système officiel de chronométrage. 3- Un sport aux vertus multiples Mis à part l’adrénaline que procure ce sport, le stacking, selon plusieurs études scientifiques, tend à améliorer l’ambidextrie ainsi que la coordination oeil-main des joueurs.  En effet, la vue doit être en coordination constante et parfaite avec le mouvement des mains pour permettre au joueur de réaliser de bonnes performances. Les études démontrent qu’une pratique régulière de cette discipline améliore entre autre le temps de réaction des joueurs qui deviennent donc, de ce fait, plus prompts à réagir. 4- Développement du sport  Sous l’impulsion de la WSSA depuis 2004, le sport...

Lire la suite
Saut à l’élastique: Faites le grand saut !
Sep08

Saut à l’élastique: Faites le grand saut !

  2 Like(s) Vous souhaitez réaliser un rêve ou rêvez simplement de vous réaliser ? Le saut à l’élastique, comme la plupart des sports, permet le dépassement de soi. Le rafting ou l’alpinisme représentent trop d’efforts physiques pour vous ? Vous avez plus l’âme d’un aventurier que celle d’un sportif ? Considéré comme un sport extrême, le saut à l’élastique ne réclame pourtant pas un engagement physique important (sauf pour certaines techniques de saut sophistiquées mais nous n’en sommes pas encore là vous et moi). Même si une bonne condition physique est requise pour sauter, l’essentiel se joue dans la tête. La terre, la mer, vous connaissez. Mais n’avez-vous jamais rêvé de voler ? Avez-vous déjà testé ce sport aérien singulier ? Vous sortirez transformé de cette expérience unique, croyez-moi. Il y aura un avant et un après avoir sauté ! Vous pourrez, si ça vous chante, accoler à votre nom un nouvel attribut de votre personnalité ! Exit Michaël le craintif, je vous présente Michaël le téméraire ! De quoi booster votre confiance en soi ! Voilà donc pourquoi à l’origine, ce saut dans le vide constituait un rite initiatique. Le néo-zélandais Alan John Hackett qui décide de lancer cette activité atypique au cours des années 1980 s’est en effet inspiré d’un rituel du Vanuatu. Dans cet archipel de Mélanésie, situé au large de l’Australie et à quelques 500 km de la Nouvelle-Calédonie, la communauté des Saa est célèbre pour son activité traditionnelle : le saut du gol. Dans le cadre d’une cérémonie de passage à l’âge adulte, de jeunes hommes intrépides s’élancent du haut d’une tour de bois édifiée pour l’occasion, se jetant dans le vide, les pieds retenus par de simples lianes. A.J. Hackett a développé et popularisé cette activité sous le nom de bungy (parfois orthographié bungie ou encore bungee) qui signifie “élastique” (c’est mieux que la liane en matière de sécurité !) et sa société reste aujourd’hui encore le leader sur le marché. Je vous invite à visiter leur site internet pour découvrir de magnifiques lieux et la philosophie de l’entreprise: “Live more. Fear less.” que l’on peut traduire par: “Vivez plus. Craignez moins.” De l’idée à l’action Si vous décidez de tenter l’aventure, il vous faudra donc avant tout vaincre votre peur pour trouver le courage de sauter. Cette activité de plein air vous propose vraiment quelque chose de différent et le saut à l’élastique est très haut placé sur l’échelle des sensations… échelle que vous allez gravir puis redescendre à vitesse grand V ! Vous allez surtout pouvoir expérimenter un “airtime” c’est à dire un instant d’impesanteur, de gravité zéro. Après une accélération vers...

Lire la suite
Les athlètes féminines sont sexy !
Juin04

Les athlètes féminines sont sexy !

  6 Like(s) Be strong, be beautiful Trois athlètes de l’équipe Olympique Britannique ont troqué leurs tenues de compétition contre des sous-vêtements pour prouver que les corps forts et musclés des athlètes féminines sont beaux. La campagne « BeStrongBeBeautiful » de Bluebella a pour but d’encourager les écolières à ne pas négliger le sport à l’école. En effet, une enquête a révélé que plus de la moitié des écolières du secondaire en Grande Bretagne abandonnent le sport après l’âge de 13 ans pour des raisons de « problèmes de corps » lorsqu’il se transforme, et de mauvaises expériences lors des cours d’EPS. Bryony Shaw, Steif Reid et Amber Hill veulent que les adolescentes sachent que les corps athlétiques de femmes sont beaux et qu’il n’y a pas de honte à être forte physiquement. Qui sont ces athlètes ?   Née en Nouvelle-Zélande, Stef Reid a remporté la médaille de Bronze aux Jeux Paralympiques de Pékin en 2008 en planche à voile. Elle porte maintenant les couleurs de la Grande Bretagne et a été médaillée d’argent en saut en longueur aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012. La Jeune femme a perdu son pied dans un accident de voiture à l’âge de 16 ans alors qu’elle était l’une des plus jeunes espoirs de l’équipe des moins de 18 ans de tirs (ball-trap). Stef Reid a gagné son ticket pour les Jeux Olympiques de Rio cet été, en grande partie grâce à sa médaille d’or aux Jeux Européens de Azerbaïdjan en 2015.                 Bryony Shaw a fait ses débuts aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 où elle a remporté la première médaille (de bronze) de planche à voile de l’équipe Olympique Britannique.           A à peine 18 ans, Amber Hill fait partie de l’équipe de tirs britannique pour les Jeux Olympiques de Rio cet été. La jeune sportive a gagné sa place aux JO en montant sur la plus haute marche du podium lors des Jeux Européens de Azerbaïdjan en 2015.         Les trois athlètes sont arrivées à Rio il y a quelques jours pour les Jeux Olympiques (où elles espèrent remporter l’or) qui débuteront le 5 août prochain.   Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Le crossfit: mieux que la musculation !
Avr29

Le crossfit: mieux que la musculation !

  1 Like(s) Crossfit: un mélange de fitness, gym et haltérophilie Arrivé tout droit des Etats-Unis, le crossfit s’inspire du fitness, de la gym et de l’haltérophilie. L’objectif ? Développer sa masse musculaire naturellement avec une préparation musculaire intense (souvent utilisée par les sportifs de haut niveau ou encore militaire et pompier), mais surtout se défouler, apprendre à se connaitre et à connaitre son corps pour toujours dépasser ses limites.   A quoi ressemble une séance de crossfit ? A l’inverse des séances de gyms ou de fitness traditionnelles, une séance de crossfit c’est enchaînement d’exercices aérobiques pour lesquels vos muscles ont besoin d’oxygène car l’effort est long, et d’exercices anaérobiques c’est-à-dire qui demande un effort cours sans besoin d’oxygène pour vos muscles. Vous l’aurez donc compris, le crossfit vous fait travailler la force et l’endurance. Mais pas uniquement ! Ce sport fait travailler la souplesse, la coordination et la vitesse puisque que le but est d’enchaîner les mouvements rapidement et d’avoir le moins de temps de pause possible. Sauts, corde à sauter, poids à soulever ou à lancer, anneaux de gymnastique, tractions, pompes … Voilà de quoi faire travailler tout votre corps. Les exercices s’enchaînent et suivent un protocole précis. Cette vidéo se moque un peu des séances de gym peu variées mais vous donnera un meilleur aperçu d’une séance de crossfit.   Le crossfit est aujourd’hui aussi tendance que le fitness. Très répandu aux Etats-Unis, le crossfit arrive peu à peu en France et en Europe dans les salles de sports et de fitness.  Selon les salles et les accessoires à disposition les séances varient et se complètent. De quoi ne jamais s’ennuyer…   Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !
Fév20

6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !

  4 Like(s) Coup d’envoi double Ce samedi, selon Météo France, il fera beau sur l’ensemble du territoire. Les enfants seront en vacances, toujours sur l’ensemble du territoire. Mais l’évènement de ce samedi, selon le XV de France, c’est la confrontation avec l’équipe d’Écosse. Une rencontre synonyme de réjouissances. Le coup d’envoi du match France-Écosse est prévu à 15H15 samedi 23 février au Stade de France. Une rencontre disputée dans le cadre de la troisième journée du Tournoi des 6 Nations et dont le coup d’envoi sera aussi celui des festivités autour du Centenaire de la FFR. Le Centenaire de la FFR La Fédération célèbre cette année les 100 ans de sa création. En effet, le 13 mai 1919 naissait la Fédération Française de Rugby qui fête donc en 2019 sa centième bougie. Des réjouissances seront organisées toute l’année et la FFR a choisi ce weekend pour commencer à célébrer son prestigieux anniversaire. Tout un symbole puisque un an après la création de la fédération, les Écossais étaient les premiers adversaires des Français lors du premier match international du XV de France organisé le 1er janvier 1920 au Parc des Princes. La France disputait alors le Tournoi des 5 nations, compétition à l’issue de laquelle elle se voyait attribuer la cuillère de bois. Espérons que l’histoire ne se répète pas une nouvelle fois. Aussi, tous les matchs prévus entre les 2 nations ce weekend seront ponctués par des animations dans l’ensemble des stades concernés. Samedi après-midi, la cérémonie d’avant-match prévue au Stade de France s’achèvera par un spectacle pyrotechnique. Aux couleurs de ce feu d’artifice viendront se mêler les drapeaux tricolores des supporters. La FFR prévoit d’en distribuer 50 000 aux couleurs de ce Centenaire. Les Bleuets et le XV de France Féminin qui rencontrent eux aussi leurs homologues écossais ce weekend, respectivement vendredi soir et samedi soir, se joindront à l’inauguration des célébrations autour de ce centième anniversaire de la FFR. L’humeur est à la fête… Et non à la défaite, espérons-le. Après 2 déroutes face au Pays de Galles (24-19) et face à l’Angleterre (44-8), le XV de France va tenter samedi après-midi de redonner le sourire aux supporters français. Pour le sélectionneur Jacques Brunel, c’est une équipe écossaise confiante et ambitieuse qui viendra rencontrer les français à Paris samedi. Au défi physique vient s’ajouter la pression de la foule puisque c’est devant un Stade de France complet que devrait se jouer ce match. A 3 jours de cette rencontre, la billetterie affiche déjà sold out pour plusieurs catégories de billets. Une confrontation à suivre dans un Stade de France survolté ou à la télé en direct...

Lire la suite
Lingerie Fighting championship, un sport très sexy
Fév02

Lingerie Fighting championship, un sport très sexy

  16 Like(s) Sauvage et sexy sont les maitres mots de la Lingerie Fighting Les adeptes du sport de combat apprécieront le spectacle : la lingerie Fighting championship rassemble 16 très belles lutteuses qui s’affrontent sur le ring en sous-vêtement. Cette petite tenue fait toute l’originalité de la compétition mais aussi l’un des tournois de sport féminin les plus contreversés. Et pourtant, les lutteuses restent déterminées à remporter cette compétition où “sauvage” et “sexy” sont les maitres mots. Avec des sous-vêtement en cuir ou dentelles, les combattantes mettent en avant tous leurs atouts pour séduire les spectateurs et leurs muscles pour intimider leurs adversaires. La 20e édition de ce tournois de lutte féminin s’est déroulé en Juin dernier au Etats Unis et a été suivis par 5 millions de spectateurs. L’épreuve de force a été présentée comme l’une des épreuves présentant «les plus passionnants matchs dans l’histoire de la lingerie de MMA moderne» grâce aux matchs où s’affrontaient les « stars » de la discipline telles que Maine Morgan et  Sheila.   Ronda Roussey : la future recrue de la Lingerie Fighting ? Aujourd’hui, l’organisation de ce spectacle féminin où s’affrontent les vedettes du WWE (Word Wrestling Entertainment) et le MMA (Mixed Martials Arts) cherche à recruter l’ancienne championne du monde de l’UFC (Ultimate Fighting Championship): Ronda Rousey si elle quitte la compétition  d’UFC. La championne médaillée aux Jeux Panaméiricains en 2007 puis médaillée de Bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 n’est plus remontée sur le ring depuis sa défaite contre Holly Holm en novembre de 2015. Sportive de haut niveau et femme fatale, la belle a fait son apparition sur petit et grand écran et la couverture de Sport Illustrated en mai dernier (retrouver notre article ici).   D’autres articles qui vont vous plaire:  Sexy soccer 2016 Tous en sous-vêtements pour le « Undie Run » « Iron Land », le lieu du sport sexy Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite