Les championnats européens de 2018 à Glasgow

Championnats européens de Glasgow 2018
 
0 Like(s)

Si vous êtes en manque de sport après le dénouement de la coupe du monde et du Tour de France, ne vous en faites pas. Dès jeudi, la première édition des championnats sportifs européens démarre à Glasgow en Ecosse, jusqu’au 12 août. De quoi voir de l’aviron, du cyclisme sur piste, de la gymnastique artistique, du golf, de la natation et enfin du triathlon. En parallèle de ces championnats, Berlin organise le championnat d’Europe d’athlétisme du 6 au 12 août.

Une grande première

On se souvient il y a trois ans, Bakou (Azerbaïdjan) devenait la première ville à accueillir une compétition multisport européenne. Cet événement était officiellement connu comme les premiers jeux européens. Plus de 6000 athlètes représentant 50 pays pour une vingtaine de sports concouraient dans cette compétition inédite.

En 2018, sept des plus grandes fédérations de sports (natation, gymnastique, cyclisme, aviron, triathlon et golf)décidaient de reproduire la même formule à Glasgow. Seules les épreuves d’athlétismes se déroulent en dehors de Glasgow, à Berlin précisément, en raison de son attribution des épreuves en 2013, bien en amont de la  conception de la compétition. Par la suite, celles-ci devraient être incorporées avec les autres disciplines.

Le choix du site n’est pas anodin puisque Glasgow avait déjà accueilli une compétition de la même envergure en 2014. Il s’agissait des jeux du Commonwealth. Une plateforme multisport où la plupart des équipes viennent de l’ancien Empire britannique. L’ensemble des épreuves est semblable à celui des jeux olympique d’été. Au total, plus de 4400 athlètes sur 71 équipes participaient aux jeux.

A quoi faut-il s’attendre ?

Malheureusement, les championnats européens n’équivalent pas les traditionnels jeux olympiques d’été. Pourtant, certains grands noms seront présents lors de la quinzaine « glaswegian ». Un moindre mal, étant donné que pas moins de 188 titres sont en jeu, disputés par plus 4500 athlètes venus de 52 pays.

Il s’agit également d’un événement divisé en deux. L’un avec six disciplines à Glasgow, et l’autre à Berlin avec la discipline phare: l’athlétisme. Une division qui entache quelque peu l’esprit de ces premiers jeux européens. Comme à son habitude, l’athlétisme régnera en maître. Une attention toute particulière sera attribuée à la finale du 100m, la distance reine.

Par ailleurs, cette nouvelle formule permet à certains sports de se mettre en avant. C’est en effet le cas pour la gymnastique, qui va bénéficier d’une couverture médiatique plus large qu’elle n’aurait eue en temps normal.

Pour l’instant, l’effet positif se fait attendre au sujet de la compétition. Selon Colin Hartley (le directeur général des championnats européens), celui-ci estime que cela prend du temps à mettre en place, car il s’agit de la première compétition sous ce format. Il rajoute également « que quand les épreuves vont démarrer, ça lancera la dynamique collective, avec un tableau des médailles qui mélangera toutes les disciplines ». Une première place interdisciplinaire que lorgnent les pays de premier plan comme: la Russie, la Grande-Bretagne, l’Allemagne ou la France…

https://www.youtube.com/watch?v=jr68rCxEXC0

 

Les Français à suivre ?

L’attraction numéro une est à chercher au niveau du bassin aquatique de Glasgow. Charlotte Bonnet représente une des meilleures chances tricolores à ces jeux européens. A 23 ans, elle va tenter de remporter la médaille d’or dans sa course de prédilection: le 200m nage libre. Elle porte avec Mehdy Metella, la lourde charge de relancer une équipe de France de natation sur le déclin.

Du côté de la piste d’athlétisme de Berlin, Jimmy Vicaut aura fort à faire aux 100m. Malgré une saison encourageante (avec deux chronos sous la barre des 10 secondes), la concurrence sera rude pour le Bondynois. En effet, il partage avec le Britannique Zharnel Hughes, la meilleure performance européenne de l’année (9″91). Quant à Christophe Lemaitre, il a dû renoncer aux championnats en raison d’une « déchirure musculaire importante ».

Trois semaines après la fin du Tour de France, la course en ligne masculine se déroulera dans les rues de Glasgow. Bryan Coquard et Christophe Laporte sont les principaux porte-drapeaux désignés de l’équipe de France. Toutefois, ils devront se frotter à des adversaires coriaces, tels le Slovaque Peter Sagan ou le Belge Greg Van Avermaet. Pour l’équipe de France féminine, la course en ligne aura lieu le dimanche 5 août.

 

 

Retrouvez le programme complet des championnats d’Europe de Glasgow et de Berlin: https://www.europeanchampionships.com/results/en/all-sports/competition-schedule.htm

 

 

Sources: Francetvsport, BBC Sport, RTBF, L’Equipe

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Gregory Dyson

Jeune et curieux, je m’intéresse à l'ensemble du monde sportif mais surtout au rugby et à la Premier League de football. Sportif moi-même, j'étudie en ce moment à Manchester dans le cadre du projet Erasmus.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *