6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !

Centenaire FFR 2019 rugby
 
4 Like(s)

Coup d’envoi double

Ce samedi, selon Météo France, il fera beau sur l’ensemble du territoire. Les enfants seront en vacances, toujours sur l’ensemble du territoire. Mais l’évènement de ce samedi, selon le XV de France, c’est la confrontation avec l’équipe d’Écosse. Une rencontre synonyme de réjouissances.

Le coup d’envoi du match France-Écosse est prévu à 15H15 samedi 23 février au Stade de France.

Une rencontre disputée dans le cadre de la troisième journée du Tournoi des 6 Nations et dont le coup d’envoi sera aussi celui des festivités autour du Centenaire de la FFR.

Le Centenaire de la FFR

La Fédération célèbre cette année les 100 ans de sa création. En effet, le 13 mai 1919 naissait la Fédération Française de Rugby qui fête donc en 2019 sa centième bougie. Des réjouissances seront organisées toute l’année et la FFR a choisi ce weekend pour commencer à célébrer son prestigieux anniversaire.

Tout un symbole puisque un an après la création de la fédération, les Écossais étaient les premiers adversaires des Français lors du premier match international du XV de France organisé le 1er janvier 1920 au Parc des Princes. La France disputait alors le Tournoi des 5 nations, compétition à l’issue de laquelle elle se voyait attribuer la cuillère de bois. Espérons que l’histoire ne se répète pas une nouvelle fois.

Aussi, tous les matchs prévus entre les 2 nations ce weekend seront ponctués par des animations dans l’ensemble des stades concernés. Samedi après-midi, la cérémonie d’avant-match prévue au Stade de France s’achèvera par un spectacle pyrotechnique. Aux couleurs de ce feu d’artifice viendront se mêler les drapeaux tricolores des supporters. La FFR prévoit d’en distribuer 50 000 aux couleurs de ce Centenaire. Les Bleuets et le XV de France Féminin qui rencontrent eux aussi leurs homologues écossais ce weekend, respectivement vendredi soir et samedi soir, se joindront à l’inauguration des célébrations autour de ce centième anniversaire de la FFR.

France – Écosse : La FFR fête son centenaire

France – Écosse : La FFR fête son centenaire

L’humeur est à la fête…

Et non à la défaite, espérons-le.

Après 2 déroutes face au Pays de Galles (24-19) et face à l’Angleterre (44-8), le XV de France va tenter samedi après-midi de redonner le sourire aux supporters français.

Pour le sélectionneur Jacques Brunel, c’est une équipe écossaise confiante et ambitieuse qui viendra rencontrer les français à Paris samedi.

Au défi physique vient s’ajouter la pression de la foule puisque c’est devant un Stade de France complet que devrait se jouer ce match. A 3 jours de cette rencontre, la billetterie affiche déjà sold out pour plusieurs catégories de billets. Une confrontation à suivre dans un Stade de France survolté ou à la télé en direct sur France 2.

Quelle composition pour « aller au chardon » ?

Suite aux défaites essuyées lors des deux précédentes journées de la compétition et en vue de l’affrontement entre le XV du coq et le XV du chardon, le sélectionneur français a procédé à plusieurs changements. Les plus commentés étant la mise à l’écart du duo clermontois Lopez-Parra et la titularisation de Ntamack au poste d’ouvreur.

En effet, Camille Lopez et Morgan Parra n’ayant pas satisfait aux attentes, les Toulousains Antoine Dupont et Romain Ntamack formeront la charnière. Jacques Brunel opte pour une charnière inédite qui fait beaucoup parler depuis que l’encadrement français a révélé le nom des titulaires en début de semaine. Ces interrogations sont loin d’être infondées puisqu’il s’agit de la première association Dupont-Ntamack sous le maillot tricolore. Yoann Huget, de nouveau titulaire et de retour à l’aile, se montre lui optimiste et motivé, ayant pour seul objectif de faire plaisir au public et de rendre fiers les supporters français.

Pas mal d’incertitudes autour de ce France-Écosse placé sous le signe du Centenaire mais ce qui est sûr c’est qu’après un début de tournoi décevant (pour ne pas dire humiliant face aux Anglais), toute l’ovalie française attend une victoire des Bleus qui tarde à arriver.

Espérons donc que samedi soit véritablement la fête du rugby!

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Julie Castagnet

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Merci pour la minute culture ! Ayant décroché du tournoi (sur voir sous le banc de touche après les défaites de ce début de compétition), je n’avais pas eu vent de cette anecdote historique !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *