Où en sont les championnats européens ?
Jan25

Où en sont les championnats européens ?

  2 Like(s) Alors que la phase retour a commencé en Europe et en plein mercato hivernal, faisons un point sur les 5 championnats majeurs : surprises, suspense et places européennes. Premier League (Angleterre) : C’est assurément le championnat avec le moins de suspense en haut du classement tant Liverpool semble intouchable (67 points sur 69 possibles) devant Manchester City. Leicester, porté par un grand Jamie Vardy pointe à la troisième place alors que Chelsea et Manchester United occupent le reste des places européennes. Le Tottenham de José Mourinho semble avoir trouvé une nouvelle dynamique mais Arsenal (10ème) devra faire mieux pour espérer rejoindre le Big Six. A noter que Wolverhampton et Sheffield United, récents promus, réalisent une très belle saison et restent en embuscade. Ligue 1 (France) : Le PSG figure logiquement en tête mais le dauphin marseillais effectue un exercice plus que satisfaisant sous les ordres d’André Villas-Boas, pointant à 8 longueurs et bien parti pour retrouver la Ligue des Champions. Rennes confirme une bonne période en complétant le podium et Nantes, sûrement pas attendu aussi haut, s’accroche à la Ligue Europa. A l’heure où seulement 7 points séparent le 4ème du 15ème, des équipes ont encore des cartes à jouer comme Lille tandis que Lyon (7ème) et Monaco (9ème) vont tenter d’inverser la tendance en deuxième partie de saison. Série A (Italie) : La situation est aussi mouvementée de l’autre côté des Alpes : la suprématie de la Juventus (8 titres consécutifs) est contestée par le retour au premier plan de l’Inter, emmenée par Antonio Conte. Derrière, la Lazio est sur une impressionnante série de 11 victoires d’affilée, l’attaque de l’Atalanta fait très mal (50 buts en 20 matchs) et Cagliari (6ème) crée la surprise. Le Milan (8ème) a du mal à trouver de la régularité et Naples (11ème) s’enfonce peu à peu dans une crise qui pourrait laisser des traces. Liga (Espagne) : En Espagne, la rivalité Barça-Real fait rage au sommet puisque les deux formations comptent le même nombre de points en tête et se rencontreront le 1er mars au Bernabéu. L’Atlético et Séville, eux aussi à égalité occupent les dernières places qualificatives pour la Ligue des Champions. De leur côté, Getafe et la Real Sociedad sont pour l’instant légèrement en avance sur leur poursuivants dans la course à l’Europa League dont Valence qui peut espérer mieux qu’une actuelle 7ème place. Bundesliga (Allemagne) : On assiste ici à une saison surprenante mais pas moins intéressante : pour sa première saison du côté de Leipzig, Julian Nagelsmann devance le septuple champion en titre munichois (Bayern Munich) de 4 points. Rien n’est pour autant joué outre-Rhin...

Lire la suite
Karim Benzema, entre performance et reconnaissance
Déc17

Karim Benzema, entre performance et reconnaissance

  4 Like(s) La longévité impressionnante de Karim Benzema Arrivé à Madrid en 2009, à l’âge de 21 ans, Karim Benzema n’a toujours pas quitté la Maison Blanche. Il continue d’impressionner par sa régularité. 6ème meilleur buteur du Real, 4ème de l’histoire de la Ligue des Champions, à quasiment 32 ans ! Il affiche une longévité exceptionnelle dans un des plus grands clubs du monde et possède un palmarès impressionnant (24 titres dont 4 Ligues des Champions) qui fait de lui le joueur français le plus titré avec Franck Ribéry. La forme de sa vie En plus de 10 ans, le natif de Lyon a vu défiler de grands entraîneurs au Real comme Mourinho ou Ancelotti. Mais sa collaboration avec Zinédine Zidane semble le mettre dans les meilleures conditions. On sent une certaine maturité dans son jeu. Il est libéré et en pleine confiance, ce qui lui permet d’atteindre son meilleur niveau. Numéro 9 complet, aussi bien capable de faire briller ses coéquipiers que de créer des différences individuelles. Il est aujourd’hui le véritable dépositaire du jeu du Real. Beaucoup s’inquiétaient du départ de Ronaldo à la Juve et de l’après BBC (Bale – Benzema – Cristiano), force est de constater que le Français répond bien présent à la pointe de l’attaque, en témoignent ses statistiques de début de saison : 21 matchs pour 16 buts et 7 passes décisives toutes compétitions confondues. Des chiffres qui font de lui le co-meilleur buteur de la Liga (12 réalisations) avec un certain Lionel Messi. Alors que les deux éternels rivaux sont co-leaders du championnat à la veille du Classico ! Le débat bleu Ces performances récentes ont forcément relancé le débat de sa sélection en équipe de France à l’heure où Olivier Giroud est en difficulté du côté de Chelsea. En Espagne, les médias s’indignent qu’on puisse se passer d’un tel joueur. Et Zidane n’a pas hésité à prendre position après l’annonce de la dernière liste de Deschamps : « Si vous me posez la question à moi, Zinedine Zidane, c’est simplement le meilleur. Donc oui, il a sa place en équipe de France...

Lire la suite
Liverpool, de retour au sommet !
Déc11

Liverpool, de retour au sommet !

  2 Like(s) Après le sacre en ligue des champions… Après une saison incroyable marquée par un sacre en ligue des champions et une deuxième place en championnat, un point seulement derrière Manchester City, Liverpool semble cette année confirmer son retour au sommet du football européen. Ce club nourrit des ambitions à la hauteur de sa gloire passée (18 Premier League, 6 Ligues des Champions, 3 Europa League) qu’il compte bien retrouver. Et ce renouveau est marqué par un homme, Jürgen Klopp, arrivé en provenance de Dortmund en octobre 2015. Il a réussi, en quelques années, à construire un effectif performant et équilibré à tous les niveaux. D’abord, ce trident offensif Mané-Firmino-Salah redoutable d’efficacité et de complémentarité (respectivement 26, 16 et 22 buts la saison dernière). Ensuite, un milieu Wijnaldum-Fabinho-Henderson travailleur (de l’ombre ?) et régulateur, des latéraux Robertson et Alexander-Arnold ultra décisifs (28 passes décisives à eux deux la saison dernière). Et derrière, une charnière centrale encadrée par un Van Dijk qui s’impose comme un des tous meilleurs à son poste et Alison comme dernier rempart (21 clean sheets la saison dernière). Des individualités mais aussi un collectif ! Au-delà des individualités, la vraie force de cette équipe, c’est son collectif, l’équipe est soudée, les remplaçants sont aussi importants que les titulaires ! On pourrait citer l’importance d’Origi en fin de campagne européenne, la détermination de Milner ou encore le rôle d’Adrian en début de saison à la suite de la blessure du gardien brésilien. On sent une réelle détermination, une dévotion envers le club et le coach de la part des joueurs et ça ne peut que faire écho au mythique You’ll Never Walk Alone d’Anfield. Reste le titre de champion d’Angleterre ! Champions d’Europe, deuxième meilleure attaque du championnat, meilleure défense, 7 joueurs présents dans les 30 finalistes du ballon d’or dont 4 parmi les 7 meilleurs, Liverpool a incontestablement été l’équipe de la saison 2018-2019. Pourtant, un objectif reste à atteindre et ne l’a pas été depuis presque 30 ans, reconquérir le titre de champion d’Angleterre. Et cette année ne pouvait pas mieux commencer dans cette optique : leader après 15 journées avec 43 points sur 45 possibles, 8 longueurs d’avance sur le dauphin Leicester et surtout 11 sur le double tenant du titre, le Manchester City de Guardiola. Les Reds sont bien partis pour réaliser une grosse saison ! Mais attention tout de même, on se souvient que le titre leur avait échappé la saison dernière alors qu’ils avaient 7 points d’avance sur le futur champion à la trêve. On sait que le football peut réserver quelques surprises...

Lire la suite
6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !
Fév20

6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !

  4 Like(s) Coup d’envoi double Ce samedi, selon Météo France, il fera beau sur l’ensemble du territoire. Les enfants seront en vacances, toujours sur l’ensemble du territoire. Mais l’évènement de ce samedi, selon le XV de France, c’est la confrontation avec l’équipe d’Écosse. Une rencontre synonyme de réjouissances. Le coup d’envoi du match France-Écosse est prévu à 15H15 samedi 23 février au Stade de France. Une rencontre disputée dans le cadre de la troisième journée du Tournoi des 6 Nations et dont le coup d’envoi sera aussi celui des festivités autour du Centenaire de la FFR. Le Centenaire de la FFR La Fédération célèbre cette année les 100 ans de sa création. En effet, le 13 mai 1919 naissait la Fédération Française de Rugby qui fête donc en 2019 sa centième bougie. Des réjouissances seront organisées toute l’année et la FFR a choisi ce weekend pour commencer à célébrer son prestigieux anniversaire. Tout un symbole puisque un an après la création de la fédération, les Écossais étaient les premiers adversaires des Français lors du premier match international du XV de France organisé le 1er janvier 1920 au Parc des Princes. La France disputait alors le Tournoi des 5 nations, compétition à l’issue de laquelle elle se voyait attribuer la cuillère de bois. Espérons que l’histoire ne se répète pas une nouvelle fois. Aussi, tous les matchs prévus entre les 2 nations ce weekend seront ponctués par des animations dans l’ensemble des stades concernés. Samedi après-midi, la cérémonie d’avant-match prévue au Stade de France s’achèvera par un spectacle pyrotechnique. Aux couleurs de ce feu d’artifice viendront se mêler les drapeaux tricolores des supporters. La FFR prévoit d’en distribuer 50 000 aux couleurs de ce Centenaire. Les Bleuets et le XV de France Féminin qui rencontrent eux aussi leurs homologues écossais ce weekend, respectivement vendredi soir et samedi soir, se joindront à l’inauguration des célébrations autour de ce centième anniversaire de la FFR. L’humeur est à la fête… Et non à la défaite, espérons-le. Après 2 déroutes face au Pays de Galles (24-19) et face à l’Angleterre (44-8), le XV de France va tenter samedi après-midi de redonner le sourire aux supporters français. Pour le sélectionneur Jacques Brunel, c’est une équipe écossaise confiante et ambitieuse qui viendra rencontrer les français à Paris samedi. Au défi physique vient s’ajouter la pression de la foule puisque c’est devant un Stade de France complet que devrait se jouer ce match. A 3 jours de cette rencontre, la billetterie affiche déjà sold out pour plusieurs catégories de billets. Une confrontation à suivre dans un Stade de France survolté ou à la télé en direct...

Lire la suite
Les championnats européens de 2018 à Glasgow
Août06

Les championnats européens de 2018 à Glasgow

  0 Like(s) Si vous êtes en manque de sport après le dénouement de la coupe du monde et du Tour de France, ne vous en faites pas. Dès jeudi, la première édition des championnats sportifs européens démarre à Glasgow en Ecosse, jusqu’au 12 août. De quoi voir de l’aviron, du cyclisme sur piste, de la gymnastique artistique, du golf, de la natation et enfin du triathlon. En parallèle de ces championnats, Berlin organise le championnat d’Europe d’athlétisme du 6 au 12 août. Une grande première On se souvient il y a trois ans, Bakou (Azerbaïdjan) devenait la première ville à accueillir une compétition multisport européenne. Cet événement était officiellement connu comme les premiers jeux européens. Plus de 6000 athlètes représentant 50 pays pour une vingtaine de sports concouraient dans cette compétition inédite. En 2018, sept des plus grandes fédérations de sports (natation, gymnastique, cyclisme, aviron, triathlon et golf)décidaient de reproduire la même formule à Glasgow. Seules les épreuves d’athlétismes se déroulent en dehors de Glasgow, à Berlin précisément, en raison de son attribution des épreuves en 2013, bien en amont de la  conception de la compétition. Par la suite, celles-ci devraient être incorporées avec les autres disciplines. Le choix du site n’est pas anodin puisque Glasgow avait déjà accueilli une compétition de la même envergure en 2014. Il s’agissait des jeux du Commonwealth. Une plateforme multisport où la plupart des équipes viennent de l’ancien Empire britannique. L’ensemble des épreuves est semblable à celui des jeux olympique d’été. Au total, plus de 4400 athlètes sur 71 équipes participaient aux jeux. It all begins tomorrow…#Glasgow2018 #EC2018 pic.twitter.com/U5xPvlfUXt — Glasgow 2018 (@Glasgow2018) August 1, 2018 A quoi faut-il s’attendre ? Malheureusement, les championnats européens n’équivalent pas les traditionnels jeux olympiques d’été. Pourtant, certains grands noms seront présents lors de la quinzaine « glaswegian ». Un moindre mal, étant donné que pas moins de 188 titres sont en jeu, disputés par plus 4500 athlètes venus de 52 pays. Il s’agit également d’un événement divisé en deux. L’un avec six disciplines à Glasgow, et l’autre à Berlin avec la discipline phare: l’athlétisme. Une division qui entache quelque peu l’esprit de ces premiers jeux européens. Comme à son habitude, l’athlétisme régnera en maître. Une attention toute particulière sera attribuée à la finale du 100m, la distance reine. Par ailleurs, cette nouvelle formule permet à certains sports de se mettre en avant. C’est en effet le cas pour la gymnastique, qui va bénéficier d’une couverture médiatique plus large qu’elle n’aurait eue en temps normal. Pour l’instant, l’effet positif se fait attendre au sujet de la compétition. Selon Colin Hartley (le directeur général des championnats européens), celui-ci estime que cela...

Lire la suite