Yannick Noah – Vincent Collet : même combat ?
Mar07

Yannick Noah – Vincent Collet : même combat ?

  2 Like(s) Que ce soit au tennis ou au basket-ball, la France a, malgré quelques générations douées, souvent eu des résultats en demi-teinte. Pourtant, certains éléments les distinguent, puis les rapprochent. De fait, les sélectionneurs Yannick Noah et Vincent Collet, respectivement de tennis et de basket, endurent des sorts similaires. D’un côté, il y a une équipe de France de tennis qui vient de remporter en novembre dernier, sa dixième Coupe Davis. Il s’agit de la compétition qui réunit toutes les nations au monde sous un format de compétition à élimination directe. Entre les deux dernières victoires dans le tournoi, seize ans se sont écoulées. De l’autre côté, il y a une équipe de France de basket dépourvue de titres majeurs. Néanmoins, les basketteurs réussissent à décrocher des médailles. La dernière fois, en 2015, où les coéquipiers de Tony Parker obtenaient la médaille de bronze à l’euro. La ressemblance entre les deux équipes est flagrante lorsqu’il s’agit d’interpréter leurs résultats. Mais surtout, au niveau des attentes vis-à-vis des effectifs. Dans chacun de leur sport, la France est une nation phare. Au basket, la France se trouve en troisième position du classement mondial de la FIBA (Fédération Internationale de Basket-Ball), juste derrière les mastodontes Américains et les Espagnols (champion d’Europe en 2015). Quant au tennis, elle est tout simplement championne en titre de la Coupe Davis. Toutefois, les deux équipes semblent échouer dans la plupart des compétitions. Au tennis, la France se présente comme l’équipe la plus homogène et la plus compétitive de la Coupe Davis. Cependant, mis à part 2017, chaque année a vu son lots de déceptions et d’éliminations précoces dans la compétition. Au basket, même avec la présence de Tony Parker dans le groupe, l’équipe ne parvenait pas à remporter l’Euro, même en étant désignée comme la favorite. Avec les retraites de certains cadres et le vieillissement d’une génération porteuse d’espoirs, les deux sports arrivent en fin de cycle. Quid de Yannick Noah ou de Vincent Collet pourra répondre favorablement aux attentes des supporteurs, médias et joueurs ? Claude Onesta, ancien sélectionneur de Handball a remporté de nombreux titres, laissant une trace dans l’univers de son sport. Il s’agit de l’un des meilleurs exemples de réussite française ces dernières années. Le combat n’est donc pas vain pour ces deux entraineurs, mais il n’est certes pas...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Mar05

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  3 Like(s) Les Jeux olympiques se sont achevés le weekend dernier mais cela n’empêche le monde du sport à continuer de battre son plein. En raison d’une actualité sportive éclectique, « Vive le Sport » vous extrait le Top 5 des informations sportives du week-end. Championnat du monde d’athlétisme indoor Pour seulement cinq petits points, Kevin Mayer remporte l’épreuve d’heptathlon au championnat du monde d’athlétisme indoor à Birmingham (Angleterre). Ce succès porte son bilan à trois médailles d’or remportait sur une même année. Les deux premières étaient lors de l’Euro-indoor à Belgrade (mars 2017) et à Londres au cours du championnat du monde (août 2017). Vainqueur avec 6348 points, Kevin Mayer partait avant la dernière épreuve de l’heptathlon (combinaison de sept épreuves), le 1000 mètres, avec 34 points d’avance, soit l’équivalent de 3 secondes. Malgré son faible avantage, Kevin Mayer parvient à conserver la tête de la compétition pour 44 centièmes. A 26 ans, l’Argenteuillais s’affiche comme l’une des têtes d’affiche de l’athlétisme français. Son prochain objectif sera le championnat d’Europe à Berlin au mois d’août prochain (du 7 au 12). Mondiaux d'athlé en salle : Kevin Mayer champion du monde d'heptathlon ! https://t.co/QbbXB6edV4 pic.twitter.com/UCtkvZomQq — RMC Sport (@RMCsport) March 3, 2018 Cyclisme: Strade Bianchi et Paris-Nice Samedi a eu lieu la fameuse semi-classique de Strade Bianchi, qui symbolise le début de la saison des classiques. Au bout de plus de cinq heures de course, le Belge Tiesj Benoot (Lotto-Soudal) décroche sa première victoire professionnelle au cours d’une course renversante. En attaquant à douze kilomètres de l’arrivée, le néophyte belge (23 ans) se défait de ses compagnons d’échappée, Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) et Wout van Aert (Verandas Willems-Crelan), pour lever les bras sur la Piazza del Campo à Sienne. Auteur d’une remarquable course, le Français échoue de peu à la victoire pour sa première participation. Lui qui habituellement prend part au Paris-Nice, peut s’estimer heureux de sa performance. Dans l’autre épreuve qui marque la saison des courses par étapes, Paris-Nice débute dimanche à Chatou, pour terminer sept étapes et jours plus tard sur la promenade des Anglais à Nice. Depuis Laurent Jalabert en 1997, plus aucun Français ne s’est emparé de la « course au soleil ». Quelle première ! Le jeune belge Tiesj Benoot s'est magistralement imposé devant Bardet et Van Aert #StradeBianche https://t.co/TfRWhg4rNt — Eurosport.fr (@Eurosport_FR) March 3, 2018 Serie A: championnat italien de football Triste weekend pour le football italien et la Fiorentina, qui a vu son joueur Davide Astori être victime d’un arrêt cardiaque dans la nuit du samedi au dimanche. Il s’agit d’une bien mauvaise nouvelle pour le club. Celui-ci se trouvait dans sa chambre d’hôtel et devait jouer dimanche à...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Fév12

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  4 Like(s) Encore une fois, ce weekend a été le théâtre de nombreuses épreuves sportives. Des débuts des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang jusqu’au tournoi des Six Nations, une myriade de compétitions ont eu lieu. Il était difficile de suivre toutes les actualités sportives du weekend. Pour cela, « Vive le Sport » vous récapitule les principaux faits. Jeux Olympiques d’hiver: Si les premières épreuves ont débuté dès la nuit du jeudi et vendredi 7 et 8 février, la compétition, elle, a seulement commencé officiellement le lendemain, avec la traditionnelle cérémonie d’ouverture. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le compteur médaille soit débloqué. Cet exploit a été réalisé par la Suédoise Charlotte Kalla qui a remporté la médaille d’or lors de l’épreuve du skiathlon (7,5 km en style classique, puis 7,5 km en style libre). Côté français, les résultats du weekend ont été mitigés. En biathlon (épreuve de sprint), Martin Fourcade n’a pas remporté de médaille qui aurait fait de lui, l’athlète français le plus titré des Jeux olympiques. Néanmoins, il lui reste cinq autres épreuves pour se rattraper. La bonne surprise du weekend vient de Perrine Laffont dans l’épreuve de ski de bosses. En remportant la médaille d’or, elle ouvre le compteur de médaille de la France, qui se classe après deux journées en quatrième position, à égalité avec la Corée du Sud, l’Autriche et la Suède. C'est parti pour la finale dames au ski acrobatique avec une chance de médaille pour Perrine Laffont – Suivez le direct sur https://t.co/wQcLnRLPTw#PyeongChang2018 #SkiAcrobatique #Laffont pic.twitter.com/4Mt3EBqbFL — France tv sport (@francetvsport) February 11, 2018 Six Nations: De nouveau perdante, l’équipe de France de rugby subit sa huitième défaite d’affilée toutes compétitions confondues. Malgré une première mi-temps de match idéale (la France menée 20 à 14), les Bleus ont progressivement lâché prise pour laisser les Écossais remporter le match (32-26). A noter les deux essais sublimes inscrits par Teddy Thomas, qui en est déjà à trois réalisations depuis le début du tournoi. La France jouera à la prochaine journée face à l’Italie, qui a également perdu ses deux premiers matchs. Ces derniers subissent une large débâcle en subissant 56-19 face à l‘Irlande. De son côté, les Irlandais joueront lors de la prochaine journée face au Pays de Galles, qui n’était pas loin de réaliser la performance du weekend en accrochant les Anglais chez eux (sur le score de 12-6). Six Nations, Ecosse-France : les Bleus craquent encore https://t.co/sTfLFoxx4g — Le Parisien (@le_Parisien) February 11, 2018 Fed Cup: Tout comme l’équipe masculine de tennis la semaine dernière, les Bleues passent au tour suivant après avoir éliminé la Belgique en quart de finale. L’équipe entraînée par Yannick Noah a...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Fév06

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  0 Like(s) Après un weekend chargé en émotions et rencontres sportives, il est important de retenir certaines informations primordiales. De Paris à Minneapolis en passant par Monaco, « Vive le Sport » décrit pour vous le top 5 des principaux faits du weekend du 03/04 février 2018. Davis Cup L’équipe masculine de tennis obtient la victoire face aux Pays-Bas lors du premier tour de la Davis Cup. Vainqueur de la dernière édition de la compétition, l’équipe emmenée par Yannick Noah avait à cœur de bien débuter le tournoi. Chose faite mais non sans difficulté. En effet, les Bleus ont dû faire face aux blessures successives de Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga juste avant la première journée de compétition. Surpris par Thiemo de Bakker (369ème joueur mondiale) lors du premier match, Adrien Mannarino parvient à marquer le point de la victoire face à Robin Haase. Entre les deux matchs, les Bleus avaient remporté deux points grâce à Richard Gasquet en individuel, puis par l’intermédiaire du double Pierre-Hugues Herbert/Nicolas Mahut. Ce résultat final (victoire 3-1) signifie que la France rencontrera en quart de finale l’Italie (vainqueur du Japon sur le score de 3-1). https://twitter.com/FFTennis/status/960212095441817600 Six Nations L’effet Jacques Brunel, nouveau sélectionneur de l’équipe de France de rugby, n’a pas eu de succès. Les Bleus ont été victimes de Jonathan Sexton, qui aura réussi l’action du weekend, en inscrivant un drop de 45 mètres dans les derniers instants de la rencontre. Au final, la France perd seulement de deux points (13-15). Solide en défense, les Français ne se sont pas montrés dangereux en attaque, sauf sur l’unique essai du match inscrit par Teddy Thomas. L’équipe de France se rendra en Ecosse la semaine prochaine. Ces derniers ont subi une lourde défaite face au Pays de Galles sur le score 34-7. Du côté des doubles champions en titre des Six Nations, l’Angleterre remporte facilement son match face à l’Italie (15-46). (Vidéo) Le drop de Jonathan Sexton à l'ultime seconde qui donne la victoire à l'Irlande https://t.co/1zfEtivZ9v pic.twitter.com/fJgssQRE6H — L'ÉQUIPE (@lequipe) February 3, 2018   Ligue 1 Lors de la 24ème journée de Ligue 1, Monaco et Lyon se sont affrontés dans ce qui est sans conteste le match du weekend. Les Monégasques ont rattrapé un déficit de deux buts en une demi-heure (Diaz et Traoré) pour remporter le match 3-2. Malgré le carton rouge de Keita Baldé, Monaco a su renverser la tendance grâce aux réalisations de Baldé, Falcao et Lopez. Ce faisant, Monaco remonte à la troisième place du classement et dépasse leur adversaire du soir. Pour Lyon, il s’agit de leur deuxième défaite consécutive en championnat après leur récente victoire face à Paris. De son côté, le PSG a...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Jan24

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  3 Like(s) Avec ce flux d’actualité sportive incessant, il n’est pas évident de retenir les informations essentielles. Mais ne vous inquiétez pas, « Vive le Sport » évoque pour vous le top 5 des principaux faits du weekend du 20/21 janvier. Champions Cup Clermont, Toulon, La Rochelle et le Racing 92 sont les quatre équipes françaises qualifiées pour la suite de la coupe d’Europe de rugby. Au terme d’une dernière journée de phase de poules mouvementée, les clubs français réussissent à envoyer un contingent de quatre clubs en quarts de finale. Seuls Montpellier et Castres sont éliminés de la compétition. Cependant, des quatre équipes encore en lice pour les phases finales, Clermont sera la seule équipe à jouer son quart de finale à domicile. Ce qui est un avantage notoire. Clermont aura la particularité d’affronter le Racing 92 dans un duel cent pour cent français. La Rochelle et Toulon joueront respectivement contre les Scarlets et le Munster. Tous les quarts de finale auront lieu en fin mars. Here are your Champions Cup quarter-finals. #ChampionsCup pic.twitter.com/jNxBL8CZ20 — Champions Cup (@ChampionsCup) January 21, 2018   Descente de ski: Kitzbühel Ce weekend a eu lieu la fameuse étape de descente masculine à Kitzbühel en Autriche. Considérée comme le Graal des épreuves de ski alpin, plus de soixante-mille supporteurs étaient présents au cours de cette étape de coupe du monde. La Streif, comme on désigne la piste de Kitzbühel, revêtait d’une importance capitale à trois semaines des jeux olympiques d’hiver. Dès vendredi, le Norvégien Aksel Lund Svindal domine le Super-G. Puis samedi, l’épreuve de descente (« discipline reine ») a été remportée par l’Allemand Thomas Dressen, qui signe sa première victoire en coupe du monde à vingt-quatre ans. Enfin dimanche, un autre Norvégien, Henrik Kristofferson, s’empare du slalom en battant le régional de l’étape, Marcel Hirscher. #Kitzbühel Quelle course ! Henrik Kristoffersen se révolte et met fin à la série incroyable de de Marcel Hirscher… Magnifique 4e place de @vmuffatjeandet ! #Kitzbuhel @fisalpine https://t.co/m4rAdocm2r pic.twitter.com/hwnyeo4zHO — francetvsport (@francetvsport) January 21, 2018   Paris-Dakar La dernière étape du Paris-Dakar s’est déroulée samedi et a vu dans la catégorie autos, l’Espagnol Carlos Sainz l’emporter. Au volant de l’équipe Peugeot, Carlos Sainz devient à cinquante-cinq ans, le vainqueur le plus âgé de la compétition. Huit ans après son premier sacre, il a devancé cette fois-ci, les Toyota du Qatarien Nasser Al-Attiyah et du Sud-Africain Giniel de Villiers, qui complètent ainsi le podium. Notons que Carlos Sainz a remporté le championnat du monde des rallyes WRC (en  1990 et 1992). Seuls les Finlandais Juha Kankkunen et Ari Vatanen avaient réussi l’exploit auparavant. Dans la catégorie moto, l’Autrichien Matthias Walkner l’emporte avec l’équipe KTM....

Lire la suite
Tests de Novembre : où en est le XV de France ?
Nov08

Tests de Novembre : où en est le XV de France ?

  4 Like(s) Alors que le XV de France s’apprête à attaquer la première série de tests matchs de novembre depuis la mise en place d’une préparation spécifique pour les internationaux français, nous allons prendre le temps dans cet article de faire le point sur les attentes que l’on peut avoir, objectivement, vis-à-vis de ces 4 confrontations. Les All Blacks Premièrement, les All Blacks dont la dernière opposition au stade de France l’année dernière s’était soldé sur un encourageant 19-24 , cette fois-ci les néo-zélandais arrivent avec des résultats presque décevants pour les champions du monde en titre : 9 victoires « seulement » en 12 matchs. Cependant, ces résultats sont à relativiser, en effet sur les derniers mois les Hansen et ses adjoints n’ont pas hésité à puiser dans leur vivier de talents afin d’instaurer une rotation régulière. De plus, les « hommes en noir » pourraient bien voir leur motivation décuplée par le résultat de leur dernier match avant leur tournée en Europe, qui s’était conclu sur une victoire australienne. Beauden Barrett Enfin cette véritable machine à gagner a le luxe de posséder dans ses rangs le meilleur joueur du monde : Beauden Barrett. L’ouvreur de seulement 26 ans, qui compte déjà 60 sélections avec le XV à la fougère, est un véritable diamant à l’état brut. Au sein d’un collectif tout aussi génial, sa vitesse, sa vision de jeu et les automatismes entre lui et ses lignes arrières en font le joueur le plus dangereux de cette équipe capable de remettre tous ses coéquipiers dans le match sur une interception ou une passe au pied… Quid de son homologue chez les bleus ? Et bien la question mérite d’être posée puisque de l’autre côté, les français déclarent forfait les uns après les autres  (Chouly, Ollivon, Camara, Ouedraogo, Lambey, Galletier, Le Roux et Guillamon chez les avants et Lamerat et  Vakatawa pour les lignes arrières). Après tout cela libère des places pour des jeunes en recherche de temps de jeu et d’expérience à l’échelle international tel que Penaud, Cancoriet, Macalou, Dupont, Guabrillagues… Mais, l’équipe de France qui nous avait déjà laissé sur des prestations en demi-teinte lors de la tournée de Juin apparaît donc assez peu armée pour pouvoir répondre aux espérances du président de la FFR, qui a annoncé attendre 3 victoires lors de ces 4 tests. Toutes ces raisons combinées aux déclarations de Yannick Bru (entraîneur des avants) font qu’on ne devrait pas assister à de grande envolées ce samedi car si seule la victoire est belle – et face aux double champions du monde en titre qui seront sur la pelouse et qui accumulent les records depuis deux ans, elle...

Lire la suite
Reprise de la saison NBA : Quels sont vos pronostics sur le futur champion ?
Oct30

Reprise de la saison NBA : Quels sont vos pronostics sur le futur champion ?

  3 Like(s) Comme chaque année, les spéculations vont bon train concernant la saison de NBA qui débute à peine. Pour la reprise, les spécialistes ont fait leurs pronostics et nous vous donnons les nôtres ! Doit-on s’attendre à une saison balisée durant laquelle les Golden State Warriors vont tout écraser sur leur passage ? Peut-on s’attendre à une surprise de la part de Cleveland, avec son duo Dwayne Wade / Lebron James ? Découvrez comment nous imaginons cette saison, avec nos pronostics NBA pour la saison 2017 / 2018 ! Qui sera champion NBA en 2017/2018 ? L’année dernière, la saison s’est terminée avec la victoire méritée des Golden State Warriors. C’est simple, cette année, l’équipe nous semble encore plus rodée que la saison dernière et on a du mal à imaginer une autre équipe remporter le championnat ! Pour nous, la dynamique va continuer et l’équipe de Kévin Durant ne semble pas prête de perdre son titre. – Ratio de victoires potentielles : 80% Sur le podium, 3 équipes se partagent nos faveurs : les texans des Houstons Rockets, les Cavaliers de Cleveland et les Celtics de Bostons. Les Rockets semblent être bien partis pour se disputer le titre avec les Warriors, comme ils l’ont fait l’année passée. La franchise vient de devenir la plus chère de l’histoire de la NBA, après son rachat par le milliardaire américain Tilman Fertitta, et elle va se donner les moyens de ses ambitions. Sa bonne dynamique de l’année dernière pourrait donc se poursuivre en 2017/2018 et on peut compter sur les Rockets de Houston pour animer la NBA ! – Ratio de victoires potentielles : 72% De leur côté, les Cavaliers de Cleveland, finalistes malheureux la saison passée, peuvent compter sur l’expérience de ses nouveaux venus. En effet, la légende Dwayne Wade a négocié son bon de sortie avec le Bulls, pour rejoindre Cleveland. Il sera associé à son ancien partenaire de Miami, Lebron James, avec qui il a joué durant deux saisons (en 2012 et 2013). Mais on évoque un possible départ de ce dernier l’année prochaine… Entre rumeurs et incertitudes, la saison risque d’être longue pour Cleveland, mais nous on croit en eux ! – Ratio de victoires potentielles : 70% Enfin, c’est du côté des Celtics de Bostons que notre regard se pose, avec une saison qui pourrait s’annoncer grandiose. Pourquoi ? L’arrivée de Kyrie Irving, chipé aux Cavaliers de Cleveland, pourrait faire bouger les choses et achever un projet de reconstruction de cette équipe entamé il y a 4 ans. Pas mal de départ, mais des jeunes encore présents et des arrivées prometteuses. De quoi créer la surprise ? – Ratio de victoires potentielles : 70% Les surprises possibles de la...

Lire la suite
Coupe d’Europe
Oct15

Coupe d’Europe

  6 Like(s) Saracens Pourquoi ils seront champion ? Fort de leurs deux derniers succès en finale et de leur deuxième place dans le championnat anglais, ils arrivent clairement avec l’étiquette de l’équipe à battre. Jamais inquiétés sur les deux dernières campagnes européennes et un effectif toujours aussi riche en talents (Itoje, Farrell, Vunipola,… ) il est difficile de croire que les Sarries n’atteindront pas au minimum le dernier carré cette année encore. Pourquoi ils ne seront pas champion ? Parce qu’avec deux finales remportés face à des clubs francais, ces derniers ont décidé d’unir leurs forces afin de réussir à enrayer la machine anglo-saxonne. Avec une quinzaine de fractures et des KO à répétitions au sein de leur effectif, ce sont finalement les espoirs qui sont appelés et qui rallient malgré tout la finale à Bilbao. Le jour de la finale correspondant aux dates d’examens de ces jeunes joueurs, ils sont obligés de déclarer forfait. Clermont (ASMCA) : Pourquoi ils seront champion ? Finaliste l’an dernier les Auvergnats se sont renforcés à des postes clés cet été (Laidlaw à la mêlée, Slimani en pilier,… ) afin de pouvoir jouer sur les deux tableaux que sont le championnat et la Champions Cup. Nul doute qu’avec un effectif aussi stable et des joueurs d’expérience (6 comptent plus de 50 matchs de Coupe d’Europe), ils sauront encore tirer leur épingle du jeu. Pourquoi ils ne seront pas champion ? Comme d’habitude après avoir survolé une poule compliquée les Asémistes se qualifient pour les quarts de finale de la compétition, qui plus est à domicile, dans leur antre de Marcel Michelin. Mais suite à des débordements de la part de ses supporters qui auraient crevés les pneus des bus adverses ne roulant pas sur les sacro-saints Michelin, le match se joue à huis clos. Privés de leurs supporters les Jaunards ressemble à des canetons sans leur mère et déjouent totalement le résultat: une valise 11-30. Leinster : Pourquoi ils seront champion ? Les Irlandais sont de retour sur le devant de la scène internationale. Quelque peu absent des débats depuis leurs titres européens en 2009, 2011 et 2012 le mélange entre les jeunes issus de leur centre de formation et leur armada d’internationaux (Sexton, Kearney, Toner,…) semble prendre forme avec déjà 5 victoires en 6 matchs, ils occupent la 3ème place de leur conférence. Pourquoi ils ne seront pas champion ? Parce que lors de leur déplacement face à leur adversaire francilien en phase finale les joueurs de la capitale ne faillissent pas à leur réputation en offrant aux dubliners une 3ème mi-temps mémorable, retournant littéralement le « Queen Nightclub » où Carter and co ont...

Lire la suite
Top 14 – 6ème journée
Oct04

Top 14 – 6ème journée

  4 Like(s) Toulon – La Rochelle (26-20) Le choc de cette 6ème journée opposant deux équipes dont les dernières rencontres s’étaient terminées sur des résultats très serré (17-17 et 20-23 pour La Rochelle). Cette fois-ci ce sont les toulonnais qui démarrent sur les chapeaux de roues par le biais d’Hugo Bonneval dès leur première possession de balle. Et malgré deux cartons jaunes (Atonio à la 26ème et Murimurivalu à la 39ème) les maritimes n’ont pas perdu leur rugby et reviennent dans la partie par deux très bels essais signés Victor Vito et Brock James pour finalement venir mourir à un point du bonus défensif. Toulouse – Agen (30-10) Le derby de la Garonne était animé entre d’un côté un Toulouse en pleine confiance et de l’autre le promu agenais. Venus avec 12 changements par rapport au dernier match ces derniers ont malgré tout livrées une belle prestation privant les toulousains du bonus offensif, qui enchaînent tout de même une troisième victoire d’affilé. Pau-stade français (23-25) Avec une charnière inédite Plisson – Coville et malgré de nombreux blessés les franciliens étaient venus en terre béarnaise avec de belles intentions et c’est à la 67ème qu’ils sont récompensés en scorant 10 points en 3 minutes. Ils passaient ainsi devant pour la première fois de la rencontre. La défense et la discipline dont ils faisaient preuve lors des 10 dernières minutes leurs permettaient finalement de conserver cette avance pour arracher leur première victoire en 4 matchs. Les palois eux  mettent fin à une série de 3 victoires consécutives. Castres – ASM (29-23) Un début de match à sens unique durant lequel les asémistes sont rapidement relégués à 14 longueurs des hommes de Christophe Urios. Ils restent cependant au contact grâce à leur néo-artilleur Laidlaw auteur d’un 100% ce dimanche. À la mi-temps le Castres Olympiques compte un avantage assez net (20-9). Avant un éclair de génie à la 44eme signé Peter Betham avec pas moins de 5 défenseurs battus. Finalement l’entrée des espoirs en fin de match ne changera rien et les clermontois repartent de nouveau sans points de leur déplacement.   Oyonnax-UBB (9-39) Match compliqué pour les Oyomen qui sont déjà en recherche de points. Ce sont les locaux qui marquent les premiers pounts du match par Botica qui mènera les siens à 9-13 à la mi-temps. Au retour des vestiaires le carton rouge de Maxime Veau fait définitivement basculer la rencontre en faveur des bordelais qui marquent 26 points en seconde période empochant ainsi le bonus...

Lire la suite
5ème journée de TOP 14 – Premier bilan
Sep29

5ème journée de TOP 14 – Premier bilan

  11 Like(s) De la panne sèche du CAB* au départ canon du MHR** en passant par l’émergence de jeunes pépites petit tour d’horizon des acteurs de cette cuvée 2017/2018 du Top 14. *CAB : CA Brive **MHR : Montpellier Hérault Rugby CAB – Le coup de la panne ? Au lendemain de la 5ème journée, les Brivistes sont toujours orphelin de leur première victoire et bien englués à la dernière place du championnat. Les hommes de Didier Casadei habituellement auteurs de solides prestations en particulier à domicile n’ont toujours pas trouvé la bonne carburation. Les habitues d’Amédée Domenech ont pourtant bien cru assister à la première victoire des Coujous ce week-end, mais c’est bien le Stade Toulousain qui a enchaîné une deuxième victoire pour se replacer au pied du podium. Stade Toulousain – Un retour au premier plan ? Le Stade Toulousain justement qui réalise un très bon début de championnat, grâce notamment à ses recrues qui se sont parfaitement fondues dans l’effectif toulousain et ont rapidement su s’adapter au plan de jeu mis en place par Ugo Mola. Que ce soit le retour du jeune Thomas Ramos (2 essais) élu meilleur joueur de Pro D2 l’an dernier lors de son prêt à Colomiers, du sud-africain Chelsin Kolbe (3 essais) ou de la charnière Dupont-Holmes (2 essais), tous ont contribué à amener du liant et de la vitesse à une équipe en manque d’inspirations et d’ambitions ces dernières années. La capitale du Sud-Ouest retrouvera-t-elle son aura d’antan ? Nous sommes tentés de dire oui tant ce mélange d’expérience et de jeunesse semble fonctionner à merveille pour le moment, à l’image également du LOU (Lyon Olympique Universitaire) qui selon bon nombre d’observateurs pourrait créer la surprise cette année. Les résultats actuels semblent leur donner raison puisque les Lyonnais sont 3ème. Les têtes d’affiches sur courant alternatif Le champion auvergnat qui en prend 50 à la Rochelle avant d’en mettre 60 à Brive le week-end suivant. Le MHR qui enchaîne 4 victoires écrasantes (150 pts pour – 62 pts contre) avant d’imploser contre l’Union Bordeaux Bègles ce week-end. Les résultats s’enchainent et ne se ressemblent pas, l’explication de ces non matchs se trouve peut-être dans la rotation mis en place au sein de ces 2 effectifs parmi les plus fournis du championnat (35 joueurs). De même pour le Racing 92 et le RCT* qui ont clairement fait une priorité des matchs à domicile et n’hésitent pas à lancer des jeunes en manque de temps de jeu à l’extérieur. *RCT : Rugby Club Toulonnais Des promus déjà en danger Respectivement 11ème et 12ème l’USO* et le SUA** ne sont pas encore dans la zone rouge mais on...

Lire la suite
La F1, c’est reparti !
Mar17

La F1, c’est reparti !

  1 Like(s) Plus que quelques heures avant le début de la saison F1 2016. La tension monte d’un cran. Qui va être au top ? Quelle équipe sera aux avants postes ? Mercedes va-t-elle continuer à dominer outrageusement ? Ferrari va-t-elle rattraper son retard ? Tant de questions qui trouveront réponse dès ce week-end ! Ne loupez pas le premier rendez-vous de la saison 2016 du championnat Formule 1… Ferrari au niveau de Mercedes ? Ferrari est-elle revenue au niveau du bloc Mercedes ? Pas sûr mais Mercedes commence à avouer qu’il se pourrait bien que les rouges aient rattrapés une grande partie de leur retard sur les gris ! Il se pourrait bien effectivement que Ferrari ait caché son jeu lors des essais d’hiver. Du coté de Mercedes, ces derniers n’ont que très peu recherché la performance durant les essais hivernaux, se concentrant plutôt sur la fiabilité. Alors, beaucoup de questions restent pour l’instant sans réponses. Pour en savoir plus il faudra être présent dès cette nuit à 3h du matin ! Mclaren de nouveau dans le coup ? Il y a très peu de chance que Mclaren soit dans le coup cette année encore. Ils devraient cependant être en mesure de viser le top10 régulièrement. Ce serait déjà un grand pas de fait en avant, vu d’où l’équipe vient ! La fiabilité semble avoir été retrouvée puisque le moteur Honda a bien tenu durant les essais d’hiver. La grande énigme se trouve au niveau de la performance. Car avoir la fiabilité c’est bien mais si c’est pour se trainer en fin de grille à quoi bon ! Espérons que les gris de Woking aient enfin réussi à trouver la martingale pour être propulsé au niveau où ils devraient se situer en permanence, c’est à dire dans les points ! Du coté de Renault et Haas Cocorico, Renault motorise maintenant l’équipe française, ex-Lotus. La monoplace toute jaune et noire est belle. Elle devrait bien en jeter sur les circuits. Mais aura-t-elle la performance, j’ai un gros doute là dessus ? Il en va de même pour l’équipe américaine Hass qui devraient etre confrontés à de graves problèmes de fiabilité moteur (Ferrari). Pour rappel, le français Romain Grosjean est passé de Lotus à l’équipe américaine Haas. Nous verrons s’il a fait un bon choix dès le grand prix de Melbourne ce week-end ! Williams pourrait créer la surprise La petite équipe Williams pourrait bien se hisser à nouveau au niveau des meilleurs et ce, d’entrée de jeu. On connait les qualités de la petite Williams motorisée par un excellent bloc moteur Mercedes. La voiture est rapide, son aéro...

Lire la suite
Découvrez le vélo elliptique
Mar15

Découvrez le vélo elliptique

  0 Like(s) Vous cherchez à varier votre entrainement cardio fitness ? Vous en avez marre de toujours pédaler durant des kilomètres sur votre vélo d’appartement ? Vous êtes lassés de courir sur votre tapis ? Pourquoi ne pas vous essayer au vélo elliptique ? Le vélo elliptique c’est quoi exactement ? Cet appareil cardio fitness est en fait entre le vélo, le stepper et le ski de fond. Mais pour mieux se rendre compte de ce qu’est vraiment le vélo elliptique, il faudrait l’essayer. Alors, si vous en avez l’occasion, essayez le ! Rendez-vous par exemple dans un magasin Decathlon, vous aurez probablement la possibilité d’essayer un velo elliptique. Le mouvement du vélo elliptique Le mouvement reproduit est donc un ellipse. Il s’agit d’un mix entre un mouvement circulaire de pédalage et un mouvement de glisser en avant du pied. C’est plutôt fun comme mouvement. D’autant que c’est un mouvement qui ne met pas en porte à faux vos articulations du genou. Le velo elliptique est à l’opposé du running à ce niveau là. Durant une course à pied, nos articulations du genou ont tendance à subir à chaque foulée un impact qui à la longue abîme le cartilage des genoux. Grâce au vélo elliptique, tout ceci est du passé. Le mouvement est fluide, sans à coups. C’est très agréable ! Aussi, l’entrainement cardio n’aura plus la même saveur qu’avant. Vous n’irez plus dans votre salle de gym à reculons. Avec le vélo elliptique, on n’a qu’une hâte c’est de recommencer. Une salle à domicile En possédant un tel appareil cardio à la maison, vous serez capables d’entrainer aussi bien le haut de votre corps que le bas de votre corps. Vous pourrez travailler aussi bien votre endurance, que votre résistance à l’effort, votre tonus musculaire. C’est donc un appareil complet qui permet de développer environ 80% de votre masse musculaire, ce qui n’est pas rien. A l’instar du rameur, le vélo elliptique s’avère un atout que tout bon sportif de haut niveau ou débutant devrait posséder à la maison. D’autant que bonne nouvelle, les premiers prix d’un tel appareil cardio sont très raisonnables. Il faut compter environ 150€ pour disposer d’un velo elliptique première qualité. Des calories brûlées avec le vélo elliptique Un des gros avantages du vélo elliptique est sans aucun doute le nombre de calories que l’on peut dépenser. Il n’y a pas photo, avec le vélo elliptique vous brûlerez plus de calories qu’en faisant du vélo, voire même du footing. Etonnant non ? Le fait qu’il faille constamment garder son équilibre sur la machine n’y est pas étranger bien sûr. Le gainage des abdominaux...

Lire la suite
Découvrez le rebounding
Jan18

Découvrez le rebounding

  4 Like(s) Le rebounding, ça vous parle ? Le rebounding, encore un nom barbare direz-vous. Et pourtant, derrière ce nom très américain se cache une activité physique bienfaisante pour notre santé. Cessons le mystère. Le rebounding c’est un cours de cardio fitness effectué sur .. un mini trampoline. Le rebounding est une activité physique et sportive qui est né en Amérique. Elle est aujourd’hui pratiquée dans le monde entier. Aucun doute que le rebounding connait un succès. Voyons plus précisément les bienfaits apportés par ce sport sur la santé de notre corps. On rebondit et on travaille le gainage abdominal Sur un mini trampoline, la surface est très instable, c’est le moins que l’on puisse dire n’est-ce pas. Un tapis monté sur ressorts, qui pourraient croire que l’on pourrait tenir debout et rebondir sans effort dessus. ll y a donc bien un travail en profondeur des muscles du maintien postural. Ces muscles exercés sont : les obliques le grand droit le transverse le périnée les muscles spinaux Tous les muscles et les tissus participent au maintien de la posture droite lorsque l’on saute sur un trampoline. Aponévroses, tendons ou ligaments, tous y passent ! A ce titre, le mini trampoline est excellent pour rééduquer une blessure au niveau des articulations du genou ou des chevilles ! Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les kinés utilisent le mini trampoline dans leur activité professionnelle. On dépense des calories Vous pensiez que le fait de rebondit n’était pas très contraignant au niveau dépense d’énergie ? Détrompez-vous ! Faire une séance de mini trampoline sous forme de rebouding équivaut à la même dépense d’énergie que lors d’une course à pied. Vous voyez donc que le mini trampoline n’est pas simplement fait pour s’amuser. En sautant sur le trampoline, vous allez transpirer… sans user vos articulations et c’est là un autre avantage, si ce n’est, l’avantage d’une pratique régulière du mini trampoline. Les cours de rebounding, c’est quoi ? Les cours de rebounding se déroulent en musique. Ils sont enseignés sous forme de cours collectif. C’est très motivant de faire du sport en groupe non ? De toute façon, si vous souhaitez vous mettre au rebounding, vous aurez besoin de prendre quelques séances avant de le pratiquer chez vous. Simplement pour apprendre les mouvements de base à effectuer sur le mini trampoline. Ces mouvements ne sont pas très complexe. Il s’agit avant tout de travailler son équilibre et non de battre le record du monde de saut en hauteur ! Quoi qu’il en soit vous pourrez effectuer quelques figures mais celles-ci ne seront pas spectaculaires. Si vous souhaitez faire des figures plus...

Lire la suite
La trottinette freestyle
Jan12

La trottinette freestyle

  2 Like(s) La trottinette freestyle, c’est fun Vous recherchez une discipline fun pour vous amuser entre potes ? La trottinette freestyle est certainement ce qu’il vous faut. La trottinette freestyle est une discipline sportive de plus en plus plébiscité chez les jeunes qui pratiquent avec plaisir et entrain ce sport extrême fun. Si vous souhaitez vous envoyer en l’air, rien de mieux que la trottinette freestyle. Mais au fait c’est quoi au juste ce sport ? Cette discipline est finalement assez proche du skateboard en ceci qu’elle se pratique aussi sur une rampe à skate. Mais pas seulement, puisque que vous pouvez également vous exercez à la pratique de tricks dans la rue sur une simple route lisse. Plus accessible que le skateboard Si le skate vous attire mais que vous n’êtes pas très à l’aise pour effectuer des figures de par le manque d’équilibre, la trottinette freestyle vous ira certainement mieux. En tenant l’engin par le guidon, on a un meilleur contrôle de notre équilibre. Les tricks passent mieux que sur un skateboard. Car finalement, qu’est la trottinette freestyle si ce n’est un skate sur lequel on a ajouté un guidon ? Bien sûr, à la différence d’un skate qui possède 4 mini roues, la trottinette freestyle n’en possède elle que deux, bien plus grosses évidemment. Vous n’avez pas idée combien il est facile de s’amuser avec une trotinette. Nous ne parlons pas ici d’une patinette pour enfant. Les trottinettes freestyle sont bien plus solides et étudiées pour supporter des contraintes et des chocs plus marqués. Si vous souhaitez en savoir plus sur la trotinette freestyle, vous pouvez lire les infos délivrées sur ce site qui résument très bien ce qu’il faut savoir de cet univers fun. A quel âge commencer ? Sachez qu’il est possible de pratiquer dès le plus jeune âge la trot’ vers l’âge de 6 ans vous pouvez habituer votre enfant à tenir en équilibre sur sa trotinette et pourquoi pas à exécuter de simples figures. Bien sûr, votre enfant ne posera pas un flair à 6 ans lol mais il prendra les meilleures habitudes et réflexes. Si vous souhaitez que votre enfant devienne plus tard un pro de la trotinette freestyle, alors c’est le bon âge pour débuter. Etant donné que l’on ne plaisante pas avec la sécurité, vous penserez à équiper votre enfant de la tête aux pieds, en passant tout d’abord par le casque, puis les genouillères, coudières, protège poignets...

Lire la suite
Rosberg, enfin une victoire !
Nov07

Rosberg, enfin une victoire !

  3 Like(s) Il était temps que Rosberg s’impose. Question d’honneur. C’est chose faite sur ce tracé du Mexique et de fort belle manière puisqu’il a dominé toute la course. Hamilton n’a rien pu y faire ! Voilà qui devrait redonner un coup de boost à l’allemand pour qui pôle position ne signifiait pas forcément victoire jusqu’ici. Il faut croire que le vent tourne. Mais, Hamilton reste impérial malgré tout .. trop diront certains. Dans le paddock il se murmure quHamilton aurait pris la grosse tête. Il est clair que l’anglais ne fait pas dans la demi-mesure dans ces déclarations. Récemment interviewé, il déclara que lui avait gagné son titre proprement « pas comme un certain Schumacher ». Me^me s’il rectifia sur les réseaux sociaux ses dires, il était trop tard le mal était fait. On ne touche pas à l’icône même de la F1, surtout quand l’on connait le destin tragique qu’il est en train de subir. D’ailleurs, où en est Schumi dans sa bataille ? Très peu d’informations s’échappent mais le peu que l’on a ne sont pas très rassurante. Schumi aurait maigri, il serait méconnaissable et serait toujours dans un état d’inconscience plus ou moins prononcé. Peu d’espoir qu’il se remette un jour de ce terrible accident bête de ski. Drôle de destin, on est tous triste pour lui ! Pour en revenir à Lewis, il a certes de quoi se prévaloir d’être The King, mais la modestie, lui, il ne connait pas. Cela risque-t-il de lui jouer des tours à la longue ? Peu probable car il semble intouchable. Il est dans sa bulle, dans son monde, le monde de la Jetset tout d’abord qu’il cotoie de très près. Pour celles et ceux qui ne savent pas, Lewis projette de devenir une star de R’n’B ou de rap plus tard lorsqu’il aura raccroché la F1. Hamilton est attiré par les projecteurs, par la gloire, en cela c’est un champion qui a soif de gloire. Il est au sommet de son talent. Et il peut se permettre de faire de multiples activités extra Formule 1 en même temps.. Rosberg doit être vert de rage, lui qui est l’élève studieux, le travailleur et technicien hors pair, de voir que Hamilton en ayant la cool attitude se permet de remporter le titre sans forcer son...

Lire la suite