Coupe d’Europe

Saracenswin_rdax_640x370_80
 
5 Like(s)

Saracens

Pourquoi ils seront champion ?

Fort de leurs deux derniers succès en finale et de leur deuxième place dans le championnat anglais, ils arrivent clairement avec l’étiquette de l’équipe à battre. Jamais inquiétés sur les deux dernières campagnes européennes et un effectif toujours aussi riche en talents (Itoje, Farrell, Vunipola,… ) il est difficile de croire que les Sarries n’atteindront pas au minimum le dernier carré cette année encore.

Pourquoi ils ne seront pas champion ?

Parce qu’avec deux finales remportés face à des clubs francais, ces derniers ont décidé d’unir leurs forces afin de réussir à enrayer la machine anglo-saxonne. Avec une quinzaine de fractures et des KO à répétitions au sein de leur effectif, ce sont finalement les espoirs qui sont appelés et qui rallient malgré tout la finale à Bilbao. Le jour de la finale correspondant aux dates d’examens de ces jeunes joueurs, ils sont obligés de déclarer forfait.

Clermont (ASMCA) :

Pourquoi ils seront champion ?

Finaliste l’an dernier les Auvergnats se sont renforcés à des postes clés cet été (Laidlaw à la mêlée, Slimani en pilier,… ) afin de pouvoir jouer sur les deux tableaux que sont le championnat et la Champions Cup. Nul doute qu’avec un effectif aussi stable et des joueurs d’expérience (6 comptent plus de 50 matchs de Coupe d’Europe), ils sauront encore tirer leur épingle du jeu.

Pourquoi ils ne seront pas champion ?

Comme d’habitude après avoir survolé une poule compliquée les Asémistes se qualifient pour les quarts de finale de la compétition, qui plus est à domicile, dans leur antre de Marcel Michelin. Mais suite à des débordements de la part de ses supporters qui auraient crevés les pneus des bus adverses ne roulant pas sur les sacro-saints Michelin, le match se joue à huis clos. Privés de leurs supporters les Jaunards ressemble à des canetons sans leur mère et déjouent totalement le résultat: une valise 11-30.

Leinster :

Pourquoi ils seront champion ?

Les Irlandais sont de retour sur le devant de la scène internationale. Quelque peu absent des débats depuis leurs titres européens en 2009, 2011 et 2012 le mélange entre les jeunes issus de leur centre de formation et leur armada d’internationaux (Sexton, Kearney, Toner,…) semble prendre forme avec déjà 5 victoires en 6 matchs, ils occupent la 3ème place de leur conférence.

Pourquoi ils ne seront pas champion ?

Parce que lors de leur déplacement face à leur adversaire francilien en phase finale les joueurs de la capitale ne faillissent pas à leur réputation en offrant aux dubliners une 3ème mi-temps mémorable, retournant littéralement le « Queen Nightclub » où Carter and co ont leurs habitudes. La soirée se terminera avec un concours de  ventriglisse entre tameifuna et Healy sous l’arc de triomphe. Résultat 7 joueurs licenciés côtés Irlandais et une suppression des desserts pour une durée d’une semaine pour les Racingmen.

Glasgow : 

Pourquoi ils seront champion ?

  Premier de leur conférence en celtic league ils ont réussi l’année dernière à atteindre pour la première fois de leur histoire les phases finales de la compétition. De plus leur effectif est resté assez stable puisque la plupart des stars internationales ont réussi à être conservées (Hogg, Gray,…). Ils pourraient bien se frayer un chemin jusqu’en finale et pourquoi pas créer la surprise cette année.

Pourquoi ils ne seront pas champion ?

 Alors qu’ils s’apprêtent à rencontrer le Benneton Trevise, l’Etna entre en éruption paralysant tout le pays et une bonne partie de l’Europe. L’EPCR décide alors que la rencontre ne peut être jouée et que la confrontation aura lieu sur la toute dernière simulation, rugby 18. Alors que c’est le phénomène Hogg qui est désigné côté écossais pour représenter son équipe, les Italiens font appel à Martin Castrogiovanni grand amateur de ce jeu depuis son départ à la retraite. Le résultat est sans appel et Glasgow est éliminé.

 

 

 

 

Les lecteurs ont également apprécié :

  • Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait tarder

Auteur: Hugo A.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *