Tests de Novembre : où en est le XV de France ?

france-nouvelle-zélande-TMC-diffusion-rugby-TV
 
3 Like(s)

Alors que le XV de France s’apprête à attaquer la première série de tests matchs de novembre depuis la mise en place d’une préparation spécifique pour les internationaux français, nous allons prendre le temps dans cet article de faire le point sur les attentes que l’on peut avoir, objectivement, vis-à-vis de ces 4 confrontations.

Les All Blacks

Premièrement, les All Blacks dont la dernière opposition au stade de France l’année dernière s’était soldé sur un encourageant 19-24 , cette fois-ci les néo-zélandais arrivent avec des résultats presque décevants pour les champions du monde en titre : 9 victoires « seulement » en 12 matchs. Cependant, ces résultats sont à relativiser, en effet sur les derniers mois les Hansen et ses adjoints n’ont pas hésité à puiser dans leur vivier de talents afin d’instaurer une rotation régulière. De plus, les « hommes en noir » pourraient bien voir leur motivation décuplée par le résultat de leur dernier match avant leur tournée en Europe, qui s’était conclu sur une victoire australienne.

Beauden Barrett

Enfin cette véritable machine à gagner a le luxe de posséder dans ses rangs le meilleur joueur du monde : Beauden Barrett. L’ouvreur de seulement 26 ans, qui compte déjà 60 sélections avec le XV à la fougère, est un véritable diamant à l’état brut. Au sein d’un collectif tout aussi génial, sa vitesse, sa vision de jeu et les automatismes entre lui et ses lignes arrières en font le joueur le plus dangereux de cette équipe capable de remettre tous ses coéquipiers dans le match sur une interception ou une passe au pied…

Quid de son homologue chez les bleus ?

Et bien la question mérite d’être posée puisque de l’autre côté, les français déclarent forfait les uns après les autres  (Chouly, Ollivon, Camara, Ouedraogo, Lambey, Galletier, Le Roux et Guillamon chez les avants et Lamerat et  Vakatawa pour les lignes arrières). Après tout cela libère des places pour des jeunes en recherche de temps de jeu et d’expérience à l’échelle international tel que Penaud, Cancoriet, Macalou, Dupont, Guabrillagues…

Mais, l’équipe de France qui nous avait déjà laissé sur des prestations en demi-teinte lors de la tournée de Juin apparaît donc assez peu armée pour pouvoir répondre aux espérances du président de la FFR, qui a annoncé attendre 3 victoires lors de ces 4 tests.

Toutes ces raisons combinées aux déclarations de Yannick Bru (entraîneur des avants) font qu’on ne devrait pas assister à de grande envolées ce samedi car si seule la victoire est belle – et face aux double champions du monde en titre qui seront sur la pelouse et qui accumulent les records depuis deux ans, elle le serait – alors nul doute que la troupe menée par le capitaine Guilhem Guirado mettra l’accent sur le combat et la conquête dans les rucks et en mêlée.

Les lecteurs ont également apprécié :

  • Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait tarder

Auteur: Hugo A.

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *