Elles ont testé le self-défense
Avr19

Elles ont testé le self-défense

  0 Like(s) Comment se défendre lorsque l’on est agressé ? De plus en plus de personnes se posent cette question, et de plus en plus d’offres se développent : boxe, cours d’autodéfense personnalisée, mise en situation … Les filles de «Ladylike » se sont-elles aussi posées la question. Ces Youtubeuses postent de nombreuses vidéos sur les des sujets de la vie quotidienne des femmes. Cette fois elles se sont initiées au Self-défense avec Nelsion Nio, le créateur de “SHIELD” : il propose des cours de self-defense pour les femmes où elles apprennent, entre autre, à se défendre contre les agressions sexuelles. Retour sur cette leçon peu banale. Le cours débute par les bases : les filles apprennent comment être bruyante  et en colère pour faire reculer son agresseur.  Ensuite, place  à la pratique : elles apprennent à se mettre en sécurité en attrapant son agresseur par la gorge, puis comment se défendre avec ses pouces et donner un coup de pied dans l’entre jambe de son agresseur : avec le genou lorsqu’il est face à vous ou avec le poing lorsqu’il est derrière vous … Le succès du self-défense au rendez-vous La leçon se termine sur quelques techniques plus complexes et douloureuses pour votre agresseur, et le succès est au rendez-vous : « il est parfois effrayant de penser qu’on puisse être confrontées à des situations dangereuses, mais après avoir appris quelques mouvements, on est plus en confiance» Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Les titans du fight
Avr29

Les titans du fight

  3 Like(s) Le weekend dernier, nous avons pu voir 3 champions régnant sur leur catégorie : Jon Jones dans la catégorie des mi-lourds à l’UFC, Teddy Riner dans le monde du Judo et Wladimir Klitsckho en boxe, catégorie poids lourds. La domination est-elle une bonne ou mauvaise chose ? Les titans du fight : présentation   Jon Jones Pour les gens qui ne connaissent pas la UFC Jon Jones est un combattant de l’UFC. Il est devenu le plus jeune champion du monde de l’histoire de l’UFC dans la catégorie des mi-lourds à l’âge de 23 ans. 3 ans plus tard après avoir battu successivement Quinton Jackson, Lyoto Machida, Rashad Evans, Vitor Belfort, Chael Sonnen, Alexander Gustafsson et Glover Teixeira le natif de New York est toujours au sommet de son art. Pourtant le lutteur de formation n’est pas aimé aux USA. Domiciliés au Jackson’s MMA, Jon Jones a été opposé à Rashad Evans comme challenger. Est-ce bizarre de donner une chance au titre à un même pensionnaire où l’on réside ? Je vous laisse faire votre propre idée. Les Américains sont souvent dérangés par son image d’enfant prodige, trop talentueux, trop dominateur. Pourtant à chaque fois que cet athlète de 1,93m et 93 kg rentre dans la cage il offre une prestation 5 étoiles aux spectateurs des shows de la UFC. En Septembre Jon Jones s’impose par décision unanime face au « Mauler », Alexander Gustafsson. Pourtant le combattant Suèdois tient tête au combattant Américain. Pas bien grave pour pour le « Mauler » il aura très probablement une chance au titre face à Jon Jones. Point positif pour Jon Jones, il pourrait devenir la figure de proue de la UFC en quête d’un nouveau combattant vedette après le retrait de Saint-Pierre et la blessure d’Anderson Silva. Teddy Riner Le roi de la catégorie poids lourds, Teddy Riner est-il invincible ? Certains commencent à se poser la question, depuis le 13 septembre 2010 Teddy Riner ne connaît pas la défaite. Il est à l’heure actuelle le plus jeune champion du monde poids lourds et le plus jeune champion d’Europe poids lourds de l’histoire. Alors qu’il a plus un profil de lourds-légers Teddy Riner compense sa morphologie par un arsenal d’élément technique époustouflant. En France Teddy Riner est un produit publicitaire présent sur les chaînes TV Française. Powerade, Nike, Adidas se frottent les mains profitant de l’image de l’invincible Français. Le Guadeloupéen est le parrain de l’institut des maladies génétiques qui cherche à trouver des solutions thérapeutiques pour les maladies génétiques. Le champion de judo a une image positive auprès des jeunes enfants il a été élu 9ème au classement du journal de Mickey (ce public...

Lire la suite
Match retour : le bon match du rire ?
Fév06

Match retour : le bon match du rire ?

  0 Like(s) En salle depuis  le 22 Janvier  match retour retrace l’histoire de deux boxeurs de la banlieue de Boston Razor et Kid, chacun a gagné une fois leur combat mais le match décisif n’a jamais eu lieu. One more time Encore une fois pourrais-je dire, Robert de Niro en Billy « the kid » McDonnen (rien à voir avec le personnage des daltons) est un retraité de la boxe il a été champion du monde des mi-lourds dans la fin des années 70, mais seulement le poids de l’âge pèse pour Billy McDonnen. Il retrouvera dans le film son fils éloigné devenu un jeune homme brillant BJ, avec son fils Trey, mais la carrière sulfureuse de Kid reprendra le dessus, ce qui obligera BJ à s’éloigner de lui à nouveau. Sa mère Sally Rose  lui a pourtant prévenu que son père était une mauvaise personne, est ce que BJ écoutera sa mère ? Vous le saurez dans le film. D’un autre côté vous avez Henry « Razor » Sharp, reconverti comme ouvrier dans un coin de Boston. Alors qu’il est venu gagner le deuxième acte de son combat face Billy the Kid, Henry Razor met en terme à sa carrière professionnelle la surprise générale. Choix curieux vous pouvez pensé, y avait-il le burnout de l’intensité du sport business ? Je vous laisserai juger. Pour vous retranscrire la mentalité de Henry Sharp je vous retranscris un morceau de texte avec son chef d’équipe : « Razor, mais pourquoi tu as mis en terme à ta carrière ?» « Tu veux vraiment savoir ? » demande Henry, « oui » « J’ai toujours rêvé de porter un tu-tu » (si je me souviens du texte). Son entraineur en maison de retraite verra que son « ex-poulain » a besoin d’un nouveau foyer étant donné que Louis « lightnting » Conlon a été expulsé de la maison de retraite où il y réside. Un certain Dante Slate Junior retrouvera Razor pour pouvoir enregistrer la gestuelle de Razor sur un jeu vidéo L’héritage de la boxe Américaine, Même si au fil d’aujourd’hui c’est Wladimir Klitsckho qui domine la catégorie reine, aucun boxeur ne semble en mesure de déloger le géant Ukrainien (prochaine défense de ses titres face à l’Australien Alex Leapai le 26 Avril 14). Avant que Wladimir et le très probable retraité Vitali dominent la catégorie des poids lourds, la boxe Américaine était à son apogée au tout début de l’histoire du noble-art. Sans faire de distinction de peau, ce sont les boxeurs afro-Américains qui ont élevé la boxe Américaine à son firmament. Regarder Joe Louis, Mohamed Ali, Larry Holmes (qui a battu notre Français Michel Rodriguez), Evander Holyfield, mais aussi Mike Tyson pour les boxeurs Afro-Américains les plus connus....

Lire la suite
Airsoft : Tout ce qu’il faut savoir sur ce sport
Jan15

Airsoft : Tout ce qu’il faut savoir sur ce sport

  1 Like(s) Nous n’en avons encore jamais parlé ici, pourtant le Airsoft est un sport comptant 40 000 joueurs réguliers en France ! Bien que des clubs existent, beaucoup d’airsofteurs jouent sans faire partie de ces clubs. Airsoft, ce qu’il faut savoir : Les répliques d’armes de type Airsoft ne sont pas reconnues selon la loi française comme étant des armes. On peut donc s’en procurer librement, sans déclaration ou permis. Les seules limites concernent l’utilisation, qui doit se faire exclusivement sur des terrains privés et la puissance de tir qui doit être inférieur à 2 joules. Une fois ces points précisés nous pouvons attaquer le plus intéressant : Où et comment pratiquer le Airsoft ? Je n’ai pas encore essayé ce sport, mais j’ai toujours été très tenté. Je me suis donc renseigné un peu et ai trouvé plusieurs petites choses sympas. Pour  pratiquer le airsoft , il vous fait d’abord avoir un équipement minimal qui commence par : – Une réplique de Airsoft : Il en existe pour tous les modèles d’armes réels ! Sniper, fusil à pompe, carabine, lance rocket et même des lances grenades ! Les technologies employés vont du ressort, permettant de tirer un coup à la fois, au moteur électrique ou encore au CO2 ! – Des billes : Il existe différentes tailles et poids de billes selon tout un tas de critères (terrain extérieur/intérieur, vent, distance … ) – Des protections. Elles sont indispensable si vous voulez garder votre belle tête intact.  Le terrain de vos rêves ! Et oui sans un terrain adapté, pas de jeu possible. Anciennes friches industrielles, bois, zones de jeu adaptés, il y a une quantité de lieux permettant de s’amuser ! Article écrit par Aurel Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Les différents styles de karaté
Déc13

Les différents styles de karaté

  0 Like(s) Suite de ma série d’articles sur le karaté, le karaté aujourd’hui rassemble une multitude de styles de combat ,très large, rétrospective de tous les styles de karaté existant : Le karaté shotokhan C’est l’une des formes de karaté les mieux connues, il est le plus pratiqué au monde, il a été développé par Funakoshi. Dans le shotokhan il existe trois composantes : -le kihon (ou fondements) -La komite (le combat) -Les katas (forme ou modèles des mouvements). Les techniques de shotokhan sont caractérisées par des positions profondes et longues qui fournissent la stabilité, mouvement puissant et position renforçant les jambes. La force et la puissance sont les deux principales qualités recherchées dans le karaté shotokhan. Le karaté goju-ryu Le goju-ryu provient de son origine dans le naha-te d’okinawa, le père fondateur il s’agit de Gojen Yamaguchi maitre en karaté. Le renforcement musculaire est très important dans ce style, tout comme l’exercice respiratoire. Le karaté wado-ryu Style japonais de karaté créé en 1939. C’est un style qui favorise la souplesse, mais aussi la simplicité. Ses postures sont plus hautes, ses techniques plus enroulées et plus fluides. Le karaté kyokushinkai Style créé en 1964, il est issu du Goju-ryu et de quelques éléments du Shotokan. Le karaté Kyokushin est basé sur du contact. Le but est l’efficacité durant le combat. Le travail des katas, très proches de ceux du Goju-Ryu passe largement après le combat. Le karaté shotokai Ce style intègre des techniques et notions propres à l’aïkido afin de rendre la méthode davantage en rapport avec les traditions martiales japonaises. Deux courants prédominent le shotokaï actuel et celui de Mitsusuke Harada. Le karaté shorin-ryu Le Shorin-ryu est l’un des styles de karaté d’Okinawa les plus anciens, qui provient du Shuri-Te. Son fondateur est Matsumura. La spécificité du shorin-ryu réside dans la finesse et la maitrise des blocages. Ce style met donc en avant la maîtrise de la technique plutôt que la puissance. Le perfectionnement des techniques passe par un travail approfondi des kata. Les styles de karatés présentait sont les karatés les plus présents de cet art martial. Les lecteurs ont également apprécié :L’histoire du karaté à OkinawaArts martiaux/sports de combats : même règles, même...

Lire la suite
L’histoire du karaté à Okinawa
Déc13

L’histoire du karaté à Okinawa

  0 Like(s) Suite de ma série d’articles sur le karaté. Comment le karaté est-il né ? Quelles sont ses origines cet art martial? Comment a été l’évolution de cet art martial ? Les origines du karaté Pour commencer, « Kara » veut dire le vide, « te » signifie la main, on peut donc traduire que le karaté veut dire « la main vide ». Le karaté s’associe dans un système de combat, d’autodéfense, de conditionnement physique et de développement spirituel. Le karaté moderne à ses origines dans la boxe chinoise un art de combat à mains nues, pratiqué sur l’île d’Okinawa. Les techniques regroupent des parades, des esquives, des balayages, des projections et des clés . En karaté il existe différents types de karaté (shotokan, wado-ryu, shito-ryu, goju-ryu…) mais que j’expliquerais lors d’un prochain article. De la Chine à Okinawa Maintenant on entame la partie sérieuse, le karaté de la Chine à Okinawa, l’histoire de l’importation du karaté à Okinawa et à l’origine des échanges commerciaux, les plus grands experts sont divers pars eux il y a Gichin Funakoshi qui est le plus connu (il enseignera le karaté au Japon), il est considéré comme le maitre par excellence du karaté moderne, mais il a été un promoteur de sa discipline et non un inventeur. Il n’y a pas de trace écrite de la transmission de ces techniques à Okinawa, on peut dire que le karaté est un mélange entre la méthode chinoise to-de (main chinoise) et les arts martiaux existant sur l’île où s’élaborera la forme définitive de « l’art de la main vide » autrement dit le karaté-do. Par crainte de révolte l’île d’Okinawa interdit la possession et l’usage des armes qui sont stockées dans ce qu’on appelle l’entrepôt royal. Cependant, les armes de combat ont été développées. Les arts de combat connurent ainsi un rapide développement, grâce à l’arrivée du clan Satsuma et l’occupation de l’île par les samouraïs japonais en 1609. Les entraînements de combat se faisaient la nuit, dans des jardins fermés dans le plus grand secret et la transmission des techniques s’établissaient de manière orale. Les techniques de combat à mains nues se développent, à cette époque les maîtres des arts martiaux sont meilleurs les uns que lesautres. Les techniques de combat à mains nues deviennent réputées et d’une efficacité redoutable. Les habitants d’Okinawa développent la main d’Okinawa. Nous sommes au 19e des écoles adopte le nom de la localité où demeurent les pratiquants de karaté il y apparaît deux courants : leShuri-te pour la ville de Shuri (shuri étant la capitale politique d’Okinawa) et Naha-te pour la ville de Naha (Naha étant le portd’Okinawa). Pour terminer il y a le troisième courant Tomari-te (petite ville située entre les deux villes évoquées) qui s’est également développé, il consiste à combiner certaines techniques des deux courants évoqués. Dans mon prochain article...

Lire la suite
Arts martiaux/sports de combats : même règles, même différences
Déc12

Arts martiaux/sports de combats : même règles, même différences

  4 Like(s) Pour mon retour sur le site, après avoir vu les arts martiaux mixtes présenté je vais vous présenter le karaté (ses styles de karatés, ses composantes, son histoire…) quand on évoque le karaté on évoque un art martial le karaté d’où ça vient, quelle est son histoire, pourquoi ce n’est pas la même chose que sport de combat ? Les arts martiaux, un vaste univers. Le grand public a souvent tendance à parler des sports de combat et les arts martiaux comme étant la même chose. Pourtant, ce sont deux notions différentes. Les arts martiaux sont des sports de défense de combat, on retrouve par exemple parmi les sports vedettes le judo qui est un sport considéré comme non violent, inspiré d’anciennes techniques des samouraïs et regroupant des gestes qui retournent la technique de l’adversaire. Les mouvements sont regroupés par catégories comme les mouvements de hanches. Aux arts martiaux, l’on porte un judogi et une ceinture correspondant au niveau de chaque judoka (catégorisation d’un athlète en arts martiaux). Le karaté signifié « à mains nues ». Il se pratique dans un dojo ou salle d’entrainement, les arts martiaux ont des vertus d’honneur, de fidélité, de sincérité, de courage, de bonté, d’humilité, de droiture, de respect et enfin de contrôle de soi. Dans le karaté il existe ce qu’on appelle les katas : ce sont des combats imaginaires composés d’un enchainement de mouvements. Cet art est si populaire qu’il existe aujourd’hui des compétitions pour distinguer les meilleurs performances. Les sports de combats  Dans les sports combats on retrouve ce qu’on appelle une opposition entre deux combattants. On peut constater que les deux catégories se joignent pour le karaté et le judo cité en exemple ci-dessus. Les sports de combat consistent à organiser des duels. Bien sur ce sont des combats qui sont codifiés et réglementés, où chaque adversaire peut utiliser des techniques pour remporter un duel entre les deux combattants. Dans mon prochain article je m’attarderai davantage sur la création du karaté son histoire.   Les lecteurs ont également apprécié :Les différents styles de karatéL’histoire du karaté à...

Lire la suite
The Fighter: comment la volonté triomphe
Oct21

The Fighter: comment la volonté triomphe

  0 Like(s) Fighter film sorti en 2011 retraça l’histoire de Micky Ward boxeur moyen de Lowell Massachusetts, et de son entraîneur « demi-frère » Dicky Eklund appelait la fierté de Lowell grâce à sa victoire sur Sugar Ray Leonard, gigantesque boxeur de l’époque. Décryptions. Chaque rêve mérite un combat Vous avez jamais eu de rêve dans votre vie ? Si oui vous avez dû combattre pour atteindre ce rêve, si vous avez assez bien combattu vous avez réussi à atteindre ce rêve. Micky Ward c’est pareil il a comme rêve de devenir champion du monde a-t-il réussi? Je vous laisse le film pour le découvrir. Micky est un boxeur moyen toujours accès selon les dire omniprésent de son frère sur le tête au corps tête. Il a la chance d’avoir rencontré Charlène (jouait par Amy Adams) qui lui ouvrit les yeux sur l’environnement dans lequel il est. Ne jamais vivre dans le passé Dans le film Dicky Eklund après un énième passage en prison comprendra que se cachait derrière une notoriété, il permettra de faire avancer Micky dans son rêve d’être champion du monde. Le message que je veux faire passer dans cet article croyait en vous que vous soyez moyen ou mauvais l’impossible existe, la facilité non. Ce film est plus accès pour les passionnés de boxe, même les curieux peuvent le regarder, le voir. Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Warrior: la motivation du MMA
Oct17

Warrior: la motivation du MMA

  0 Like(s) En 2011 est sorti le film Warrior au cinéma. Un choix curieux dans un sens où les films de sport en France ne tiennent que très peu de temps, un film noté 4,5/5 sur allocine.fr   For the fight, for the country (pour le combat, pour le pays) Le film est basé sur l’histoire de 2 frères avec des destins opposés, les Conlons étaient une famille divorcée. Paddy Conlon ex-alcoolique cherchait une rédemption après avoir fait ses « 12 travaux » tandis que Tommy Conlon etait l’enfant prodige de la lutte Américaine. Cependant durant son divorce, Tommy Conlon décide d’aller vivre avec sa mère qui meurt quelque temps plus tard. Tommy s’engage donc dans l’armée pour subvenir à ses besoins. De son côté, Brendan Conlon combattant « raté » a réussi à devenir professeur de physique-chimie dans un lycée comme tout autre aux Etats Unis,. Il est père d’une famille aimante mais Brendan n’arrive pas à joindre les 2 bouts. Sa fille est malade du cœur, l’opération a coûté très cher. Brendan doit trouver l’argent pour payer. SPARTA et 5 millions de dollars C’est alors qu’arrive le tournoi Sparta organisé par des promoteurs de MMA auquel Tommy et Brendan s’inscrivent (je vous laisse découvrir le film si vous êtes intéressé…). Les 16 meilleurs combattants au monde sont également inscrit et le vainqueur rafle tout. Tommy a un style beaucoup plus explosif et accède en finale sans le moindre problème, Brendan lui, est perçu comme le « petit poucet » de la compétition mais il élimine peu à peu ses adversaires et le fameux KOBA (un duel somptueux et un échange avec Frank Campana juste magique). Les deux frères règlent leur compte en finale, euh….. vous pensez que j’allais vous donner le nom du vainqueur ? perdu ! regardez le film disponible sur Youtube si tout va bien en tout cas l’image illustre le film en un seul mot: émotion. Ce dernier article conclu ma série d’articles sur le MMA, j’espère que vous avez apprécié cette petite série d’articles et que votre regard sur le MMA changera en m’ayant lu. Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Pourquoi la pratique compétitive du MMA est interdite en France
Oct15

Pourquoi la pratique compétitive du MMA est interdite en France

  1 Like(s) La suite de ma série d’articles ! Le MMA est arrivé en France comme un sport attractif qui peut être pratiqué par n’importe qui d’entre nous. Certains clubs proposent des entraînements encadrés de MMA, cependant la pratique compétitive est interdite en France, mais pourquoi ? Problème culturel et méconnaissance du dossier Les médias abordent le MMA avec beaucoup de maladresse, caractérisant ce sport de jeu Romain, pourtant le MMA s’est étoffé depuis 2002 de règles. On voit certes des combattants s’affronter dans une cage, certains disent que c’est pour la sécurité, d’autres qualifient cette cage comme une cage où des animaux se bagarrent… La ministre des sports, Valérie Fourneyron reste à cette heure campée sur ses positions souhaitant l’interdiction du MMA malgré la poussée des fans. La ministre des sports estime que le MMA met en danger la santé des combattants… pourtant dans d’autre sports les blessures sont plus importantes qu’en MMA, qui prône des valeurs éducatives (au Québec, Canada, croyait le ou non mais des enfants combattent dans la cage en éducatif). En France malheureusement il y a une grande méconnaissance du dossier, les instances du MMA ne sont pas écoutées voir même ignorées. Beaucoup plus de blessures sérieuses dans certains sports que le MMA Je cite le football Américain, la boxe Thaïlandaise et le rugby le pilier de Lannemezan, Alexandre Barozzi s’est gravement blessé en étant victime d’une fracture d’une vertèbre cervicale (souhaitons-lui un bon rétablissement). Des neurologues Américains ont indiqués que les traumatismes du cerveau sont bien moins importants en MMA qu’en boxe, lutte, hockey sur glace où les contacts physiques sont très fréquents tout comme au football Américain. Déclencheur professionnel Champion du monde des mi-moyens de la UFC, Georges Saint Pierre n’était pas pour autant voué au arts martiaux mixtes. S’il s’est mis dans un premier temps au karaté, c’était parce qu’au cours de son enfance, il fût racketté par des enfants beaucoup plus grands que lui. Depuis, Georges Saint Pierre s’investit dans les arts martiaux mixtes. Après le karaté, il s’est mis à la lutte, et à ce jour, il est devenu un gigantesque champion dans sa catégorie ! Il est l’un des combattants les plus respecté de ces cinq dernières années. Pourtant, il était quelqu’un d’impopulaire dans son enfance. Pour conclure trouvez-vous les sports de combats violents en règle général ? Je laisse le soin à chacun de répondre. Dans mon prochain article j’évoquerai le film qui à mon sens a désensorcelé les arts martiaux mixtes « Warrior ». Les lecteurs ont également apprécié :Les Frenchies des arts martiaux mixtesThe Ultimate fighter, la télé réalité à succès de l’UFCMMA, le meilleur des arts martiaux. Son...

Lire la suite