L’histoire du karaté à Okinawa

 
0 Like(s)

Suite de ma série d’articles sur le karaté. Comment le karaté est-il né ? Quelles sont ses origines cet art martial? Comment a été l’évolution de cet art martial ?

Les origines du karaté

Pour commencer, « Kara » veut dire le vide, « te » signifie la main, on peut donc traduire que le karaté veut dire « la main vide ».
Le karaté s’associe dans un système de combat, d’autodéfense, de conditionnement physique et de développement spirituel. Le karaté moderne à ses origines dans la boxe chinoise un art de combat à mains nues, pratiqué sur l’île d’Okinawa.

Les techniques regroupent des parades, des esquives, des balayages, des projections et des clés . En karaté il existe différents types de karaté (shotokan, wado-ryu, shito-ryu, goju-ryu…) mais que j’expliquerais lors d’un prochain article.

De la Chine à Okinawa

Maintenant on entame la partie sérieuse, le karaté de la Chine à Okinawa, l’histoire de l’importation du karaté à Okinawa et à l’origine des échanges commerciaux, les plus grands experts sont divers pars eux il y a Gichin Funakoshi qui est le plus connu (il enseignera le karaté au Japon), il est considéré comme le maitre par excellence du karaté moderne, mais il a été un promoteur de sa discipline et non un inventeur.

Il n’y a pas de trace écrite de la transmission de ces techniques à Okinawa, on peut dire que le karaté est un mélange entre la méthode chinoise to-de (main chinoise) et les arts martiaux existant sur l’île où s’élaborera la forme définitive de « l’art de la main vide » autrement dit le karaté-do.

Par crainte de révolte l’île d’Okinawa interdit la possession et l’usage des armes qui sont stockées dans ce qu’on appelle l’entrepôt royal. Cependant, les armes de combat ont été développées. Les arts de combat connurent ainsi un rapide développement, grâce à l’arrivée du clan Satsuma et l’occupation de l’île par les samouraïs japonais en 1609.

Les entraînements de combat se faisaient la nuit, dans des jardins fermés dans le plus grand secret et la transmission des techniques s’établissaient de manière orale.

Les techniques de combat à mains nues se développent, à cette époque les maîtres des arts martiaux sont meilleurs les uns que lesautres. Les techniques de combat à mains nues deviennent réputées et d’une efficacité redoutable. Les habitants d’Okinawa développent la main d’Okinawa.

Nous sommes au 19e des écoles adopte le nom de la localité où demeurent les pratiquants de karaté il y apparaît deux courants : leShuri-te pour la ville de Shuri (shuri étant la capitale politique d’Okinawa) et Naha-te pour la ville de Naha (Naha étant le portd’Okinawa). Pour terminer il y a le troisième courant Tomari-te (petite ville située entre les deux villes évoquées) qui s’est également développé, il consiste à combiner certaines techniques des deux courants évoqués.

Dans mon prochain article j’évoquerai les différents type de karatés.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Anthony

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *