La paria Marlène Harnois

la-rage-de-marlene-harnois-en-bronze-apres-sa-3e-place-en_863024_460x306
 
0 Like(s)

L’histoire peut être belle, Marlène Harnois athlète Québécoise arrivée en France à l’âge de 18 ans pour être à l’INSEP, et médaillée des JO à Londres aujourd’hui elle balance tout.

La mystérieux cas Myriam Bavarel

Qu’on s’entende bien, quand je dis la paria, c’est que aujourd’hui, elle est rejetée de la Fédération Française de Taekwondo souhaitant la condamner, fugitive parce qu’elle est rentrée au Québec.
Jeux Olympiques 2012, Marlène réalise le rêve de sa vie en remportant la médaille d’argent ! La plupart pensent que remporter une médaille est un rêve, mais au final le rêve de Marlène a viré au cauchemar.
Marlène Harnois balance, elle a dû subir un mariage blanc pour obtenir la nationalité Française, pire encore Myriam Bavarel insultait régulièrement l’athlète Québécoise, Marlène veut aujourd’hui que la vérité éclate publiquement.

La fédération fait bloc

Le plus étrange, malgré les accusations, la fédération fait étrangement bloc. Pourtant, les témoignages sont en faveur de la Québécoise… Gwladys Epangue refuse de s’entraîner en féminine, Anthony Malvault est témoin de traitements humiliants, les sœurs Larcher également sont témoins d’insultes et même de violence physique !
Malgré ces témoignages qui semblent accablant Myriam Bavarel reste silencieuse, la commission diligentée par la ministre des sports ne met pas l’entraîneur en cause dans cette affaire, d’où la décision de partir de France.
Sur un point de vue privé, Marlène n’a plus rien, elle a tout vendu, suspendue 2 ans pour s’être trop exprimée à la presse, elle décide de repartir au Québec.
Sa seule issue, obtenir le droit de combattre avec le Canada ayant la double nationalité, mais pour cela il faut une lettre de sortie… de la Fédération de Taekwondo (loin d’être gagné).

Son rêve, gagner une médaille d’Or avec le Canada aux Jeux Olympiques de Rio.

Les lecteurs ont également apprécié :

  • Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait tarder

Auteur: Anthony

Partager cet article sur :

9 commentaires

  1. Juste pour info….je n’ai jamais demandé réparation à la Fédération. J’ai simplement demandé d’être respectée dans mon projet sportif et de pouvoir changer d’entraîneur afin de rejoindre le collectif masculin tout comme Gwladys Épangue.

    Répondre
    • Bonsoir ou bonjour il y a aucun souci, je modifierai, j’espère ne pas avoir fait d’impair, si c’est le cas mes excuses.

      Répondre
  2. Bonjour Anthony,
    et merci pour l’article !
    Je voulais juste te demander : tes infos sont fiables ?
    Si c’est le cas, c’est tout simplement honteux de la part de la fédé ! Et courage à Marlène !

    Répondre
    • Bonjour Jeannot
      j’ai repris le reportage de stade 2 dimanche voici la vidéo
      http://www.youtube.com/watch?v=gMt9oY_OwHU

      Je suis l’affaire depuis Juillet ( de souvenir, un reportage était passé), me suis construit une synthèse
      mais je prends beaucoup de faits d’actualité.

      Répondre
    • Si vous voulez Jeannot on peut converser par mail et je vous explique comment j’ai fais l’article si vous le souhaitez. Mais sachez que je n’ai rien sorti qui
      me semble infondé.Si ce n’est pas le cas merci de me le dire, l’écriture n’est juste qu une passion un passe-temps.

      Répondre
  3. Merci pour cet article Anthony, y a t-il une page Facebook de soutien car c’est incroyable cette histoire et j’aimerais soutenir Marlène !

    Répondre
  4. c’est des infos fiable?

    Répondre
    • Oui consulter les infos sur internet vous verrez

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *