Pourquoi la pratique compétitive du MMA est interdite en France

 
1 Like(s)

La suite de ma série d’articles ! Le MMA est arrivé en France comme un sport attractif qui peut être pratiqué par n’importe qui d’entre nous.

Certains clubs proposent des entraînements encadrés de MMA, cependant la pratique compétitive est interdite en France, mais pourquoi ?

Problème culturel et méconnaissance du dossier

Les médias abordent le MMA avec beaucoup de maladresse, caractérisant ce sport de jeu Romain, pourtant le MMA s’est étoffé depuis 2002 de règles.
On voit certes des combattants s’affronter dans une cage, certains disent que c’est pour la sécurité, d’autres qualifient cette cage comme une cage où des animaux se bagarrent…
La ministre des sports, Valérie Fourneyron reste à cette heure campée sur ses positions souhaitant l’interdiction du MMA malgré la poussée des fans. La ministre des sports estime que le MMA met en danger la santé des combattants… pourtant dans d’autre sports les blessures sont plus importantes qu’en MMA, qui prône des valeurs éducatives (au Québec, Canada, croyait le ou non mais des enfants combattent dans la cage en éducatif).
En France malheureusement il y a une grande méconnaissance du dossier, les instances du MMA ne sont pas écoutées voir même ignorées.

Beaucoup plus de blessures sérieuses dans certains sports que le MMA

Je cite le football Américain, la boxe Thaïlandaise et le rugby le pilier de Lannemezan, Alexandre Barozzi s’est gravement blessé en étant victime d’une fracture d’une vertèbre cervicale (souhaitons-lui un bon rétablissement).
Des neurologues Américains ont indiqués que les traumatismes du cerveau sont bien moins importants en MMA qu’en boxe, lutte, hockey sur glace où les contacts physiques sont très fréquents tout comme au football Américain.

Déclencheur professionnel

Champion du monde des mi-moyens de la UFC, Georges Saint Pierre n’était pas pour autant voué au arts martiaux mixtes. S’il s’est mis dans un premier temps au karaté, c’était parce qu’au cours de son enfance, il fût racketté par des enfants beaucoup plus grands que lui.

Depuis, Georges Saint Pierre s’investit dans les arts martiaux mixtes. Après le karaté, il s’est mis à la lutte, et à ce jour, il est devenu un gigantesque champion dans sa catégorie ! Il est l’un des combattants les plus respecté de ces cinq dernières années. Pourtant, il était quelqu’un d’impopulaire dans son enfance.

Pour conclure trouvez-vous les sports de combats violents en règle général ?
Je laisse le soin à chacun de répondre.
Dans mon prochain article j’évoquerai le film qui à mon sens a désensorcelé les arts martiaux mixtes « Warrior ».

Auteur: Alex

Partager cet article sur :