Warrior: la motivation du MMA

 
0 Like(s)

En 2011 est sorti le film Warrior au cinéma. Un choix curieux dans un sens où les films de sport en France ne tiennent que très peu de temps, un film noté 4,5/5 sur allocine.fr

 

For the fight, for the country (pour le combat, pour le pays)

Warrior

Le film est basé sur l’histoire de 2 frères avec des destins opposés, les Conlons étaient une famille divorcée. Paddy Conlon ex-alcoolique cherchait une rédemption après avoir fait ses « 12 travaux » tandis que Tommy Conlon etait l’enfant prodige de la lutte Américaine. Cependant durant son divorce, Tommy Conlon décide d’aller vivre avec sa mère qui meurt quelque temps plus tard. Tommy s’engage donc dans l’armée pour subvenir à ses besoins.
De son côté, Brendan Conlon combattant « raté » a réussi à devenir professeur de physique-chimie dans un lycée comme tout autre aux Etats Unis,. Il est père d’une famille aimante mais Brendan n’arrive pas à joindre les 2 bouts. Sa fille est malade du cœur, l’opération a coûté très cher. Brendan doit trouver l’argent pour payer.

SPARTA et 5 millions de dollars

C’est alors qu’arrive le tournoi Sparta organisé par des promoteurs de MMA auquel Tommy et Brendan s’inscrivent (je vous laisse découvrir le film si vous êtes intéressé…).
Les 16 meilleurs combattants au monde sont également inscrit et le vainqueur rafle tout.

Tommy a un style beaucoup plus explosif et accède en finale sans le moindre problème, Brendan lui, est perçu comme le « petit poucet » de la compétition mais il élimine peu à peu ses adversaires et le fameux KOBA (un duel somptueux et un échange avec Frank Campana juste magique).
Les deux frères règlent leur compte en finale, euh….. vous pensez que j’allais vous donner le nom du vainqueur ? perdu ! regardez le film disponible sur Youtube si tout va bien en tout cas l’image illustre le film en un seul mot: émotion.
Ce dernier article conclu ma série d’articles sur le MMA, j’espère que vous avez apprécié cette petite série d’articles et que votre regard sur le MMA changera en m’ayant lu.

Auteur: Alex

Partager cet article sur :