Le crossfit: mieux que la musculation !
Avr29

Le crossfit: mieux que la musculation !

  1 Like(s) Crossfit: un mélange de fitness, gym et haltérophilie Arrivé tout droit des Etats-Unis, le crossfit s’inspire du fitness, de la gym et de l’haltérophilie. L’objectif ? Développer sa masse musculaire naturellement avec une préparation musculaire intense (souvent utilisée par les sportifs de haut niveau ou encore militaire et pompier), mais surtout se défouler, apprendre à se connaitre et à connaitre son corps pour toujours dépasser ses limites.   A quoi ressemble une séance de crossfit ? A l’inverse des séances de gyms ou de fitness traditionnelles, une séance de crossfit c’est enchaînement d’exercices aérobiques pour lesquels vos muscles ont besoin d’oxygène car l’effort est long, et d’exercices anaérobiques c’est-à-dire qui demande un effort cours sans besoin d’oxygène pour vos muscles. Vous l’aurez donc compris, le crossfit vous fait travailler la force et l’endurance. Mais pas uniquement ! Ce sport fait travailler la souplesse, la coordination et la vitesse puisque que le but est d’enchaîner les mouvements rapidement et d’avoir le moins de temps de pause possible. Sauts, corde à sauter, poids à soulever ou à lancer, anneaux de gymnastique, tractions, pompes … Voilà de quoi faire travailler tout votre corps. Les exercices s’enchaînent et suivent un protocole précis. Cette vidéo se moque un peu des séances de gym peu variées mais vous donnera un meilleur aperçu d’une séance de crossfit.   Le crossfit est aujourd’hui aussi tendance que le fitness. Très répandu aux Etats-Unis, le crossfit arrive peu à peu en France et en Europe dans les salles de sports et de fitness.  Selon les salles et les accessoires à disposition les séances varient et se complètent. De quoi ne jamais s’ennuyer…   Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !
Fév20

6 Nations & Centenaire de la FFR : Samedi la FFR fait coup double !

  4 Like(s) Coup d’envoi double Ce samedi, selon Météo France, il fera beau sur l’ensemble du territoire. Les enfants seront en vacances, toujours sur l’ensemble du territoire. Mais l’évènement de ce samedi, selon le XV de France, c’est la confrontation avec l’équipe d’Écosse. Une rencontre synonyme de réjouissances. Le coup d’envoi du match France-Écosse est prévu à 15H15 samedi 23 février au Stade de France. Une rencontre disputée dans le cadre de la troisième journée du Tournoi des 6 Nations et dont le coup d’envoi sera aussi celui des festivités autour du Centenaire de la FFR. Le Centenaire de la FFR La Fédération célèbre cette année les 100 ans de sa création. En effet, le 13 mai 1919 naissait la Fédération Française de Rugby qui fête donc en 2019 sa centième bougie. Des réjouissances seront organisées toute l’année et la FFR a choisi ce weekend pour commencer à célébrer son prestigieux anniversaire. Tout un symbole puisque un an après la création de la fédération, les Écossais étaient les premiers adversaires des Français lors du premier match international du XV de France organisé le 1er janvier 1920 au Parc des Princes. La France disputait alors le Tournoi des 5 nations, compétition à l’issue de laquelle elle se voyait attribuer la cuillère de bois. Espérons que l’histoire ne se répète pas une nouvelle fois. Aussi, tous les matchs prévus entre les 2 nations ce weekend seront ponctués par des animations dans l’ensemble des stades concernés. Samedi après-midi, la cérémonie d’avant-match prévue au Stade de France s’achèvera par un spectacle pyrotechnique. Aux couleurs de ce feu d’artifice viendront se mêler les drapeaux tricolores des supporters. La FFR prévoit d’en distribuer 50 000 aux couleurs de ce Centenaire. Les Bleuets et le XV de France Féminin qui rencontrent eux aussi leurs homologues écossais ce weekend, respectivement vendredi soir et samedi soir, se joindront à l’inauguration des célébrations autour de ce centième anniversaire de la FFR. L’humeur est à la fête… Et non à la défaite, espérons-le. Après 2 déroutes face au Pays de Galles (24-19) et face à l’Angleterre (44-8), le XV de France va tenter samedi après-midi de redonner le sourire aux supporters français. Pour le sélectionneur Jacques Brunel, c’est une équipe écossaise confiante et ambitieuse qui viendra rencontrer les français à Paris samedi. Au défi physique vient s’ajouter la pression de la foule puisque c’est devant un Stade de France complet que devrait se jouer ce match. A 3 jours de cette rencontre, la billetterie affiche déjà sold out pour plusieurs catégories de billets. Une confrontation à suivre dans un Stade de France survolté ou à la télé en direct...

Lire la suite
Lingerie Fighting championship, un sport très sexy
Fév02

Lingerie Fighting championship, un sport très sexy

  12 Like(s) Sauvage et sexy sont les maitres mots de la Lingerie Fighting Les adeptes du sport de combat apprécieront le spectacle : la lingerie Fighting championship rassemble 16 très belles lutteuses qui s’affrontent sur le ring en sous-vêtement. Cette petite tenue fait toute l’originalité de la compétition mais aussi l’un des tournois de sport féminin les plus contreversés. Et pourtant, les lutteuses restent déterminées à remporter cette compétition où “sauvage” et “sexy” sont les maitres mots. Avec des sous-vêtement en cuir ou dentelles, les combattantes mettent en avant tous leurs atouts pour séduire les spectateurs et leurs muscles pour intimider leurs adversaires. La 20e édition de ce tournois de lutte féminin s’est déroulé en Juin dernier au Etats Unis et a été suivis par 5 millions de spectateurs. L’épreuve de force a été présentée comme l’une des épreuves présentant «les plus passionnants matchs dans l’histoire de la lingerie de MMA moderne» grâce aux matchs où s’affrontaient les « stars » de la discipline telles que Maine Morgan et  Sheila.   Ronda Roussey : la future recrue de la Lingerie Fighting ? Aujourd’hui, l’organisation de ce spectacle féminin où s’affrontent les vedettes du WWE (Word Wrestling Entertainment) et le MMA (Mixed Martials Arts) cherche à recruter l’ancienne championne du monde de l’UFC (Ultimate Fighting Championship): Ronda Rousey si elle quitte la compétition  d’UFC. La championne médaillée aux Jeux Panaméiricains en 2007 puis médaillée de Bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 n’est plus remontée sur le ring depuis sa défaite contre Holly Holm en novembre de 2015. Sportive de haut niveau et femme fatale, la belle a fait son apparition sur petit et grand écran et la couverture de Sport Illustrated en mai dernier (retrouver notre article ici).   D’autres articles qui vont vous plaire:  Sexy soccer 2016 Tous en sous-vêtements pour le « Undie Run » « Iron Land », le lieu du sport sexy Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Les championnats européens de 2018 à Glasgow
Août06

Les championnats européens de 2018 à Glasgow

  0 Like(s) Si vous êtes en manque de sport après le dénouement de la coupe du monde et du Tour de France, ne vous en faites pas. Dès jeudi, la première édition des championnats sportifs européens démarre à Glasgow en Ecosse, jusqu’au 12 août. De quoi voir de l’aviron, du cyclisme sur piste, de la gymnastique artistique, du golf, de la natation et enfin du triathlon. En parallèle de ces championnats, Berlin organise le championnat d’Europe d’athlétisme du 6 au 12 août. Une grande première On se souvient il y a trois ans, Bakou (Azerbaïdjan) devenait la première ville à accueillir une compétition multisport européenne. Cet événement était officiellement connu comme les premiers jeux européens. Plus de 6000 athlètes représentant 50 pays pour une vingtaine de sports concouraient dans cette compétition inédite. En 2018, sept des plus grandes fédérations de sports (natation, gymnastique, cyclisme, aviron, triathlon et golf)décidaient de reproduire la même formule à Glasgow. Seules les épreuves d’athlétismes se déroulent en dehors de Glasgow, à Berlin précisément, en raison de son attribution des épreuves en 2013, bien en amont de la  conception de la compétition. Par la suite, celles-ci devraient être incorporées avec les autres disciplines. Le choix du site n’est pas anodin puisque Glasgow avait déjà accueilli une compétition de la même envergure en 2014. Il s’agissait des jeux du Commonwealth. Une plateforme multisport où la plupart des équipes viennent de l’ancien Empire britannique. L’ensemble des épreuves est semblable à celui des jeux olympique d’été. Au total, plus de 4400 athlètes sur 71 équipes participaient aux jeux. It all begins tomorrow…#Glasgow2018 #EC2018 pic.twitter.com/U5xPvlfUXt — Glasgow 2018 (@Glasgow2018) August 1, 2018 A quoi faut-il s’attendre ? Malheureusement, les championnats européens n’équivalent pas les traditionnels jeux olympiques d’été. Pourtant, certains grands noms seront présents lors de la quinzaine « glaswegian ». Un moindre mal, étant donné que pas moins de 188 titres sont en jeu, disputés par plus 4500 athlètes venus de 52 pays. Il s’agit également d’un événement divisé en deux. L’un avec six disciplines à Glasgow, et l’autre à Berlin avec la discipline phare: l’athlétisme. Une division qui entache quelque peu l’esprit de ces premiers jeux européens. Comme à son habitude, l’athlétisme régnera en maître. Une attention toute particulière sera attribuée à la finale du 100m, la distance reine. Par ailleurs, cette nouvelle formule permet à certains sports de se mettre en avant. C’est en effet le cas pour la gymnastique, qui va bénéficier d’une couverture médiatique plus large qu’elle n’aurait eue en temps normal. Pour l’instant, l’effet positif se fait attendre au sujet de la compétition. Selon Colin Hartley (le directeur général des championnats européens), celui-ci estime que cela...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Mar12

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  2 Like(s) Entre le début des Jeux paralympiques, la boxe, puis le cyclisme, difficile de se retrouver dans cet amas d’informations sportives. Ne vous inquiétez pas, « Vive le Sport » retrace pour vous les principales actualités du weekend. Tournoi des Six nations La fameux « crunch » (match crucial) face à l’Angleterre, a été remporté par l‘équipe de France de rugby (22-16). Une seconde victoire d’affilée qui permet aux Bleus de remonter à la troisième marche du classement. Au stade de France, les hommes de Jacques Brunel se jouent de leur adversaire grâce à une défense tenace et un buteur en réussite, en l’occurrence Maxime Machenaud. Ils leur resteront encore un match la semaine prochaine pour espérer décrocher une possible seconde place au classement final. Pour cela, ils devront défier les Gallois à Cardiff, victorieux de l’Italie (38-14). De son côté, l’Irlande s’est assurée la victoire finale en dominant l’Ecosse à Dublin (28-8). Pour s’emparer du Grand Chelem, c’est-à-dire achever la compétition sans la moindre défaite, les Irlandais doivent vaincre les Anglais samedi prochain à Twickenham. Le XV de France remporte le «Crunch» face à l'Angleterre, son deuxième succès dans le Tournoi des Six Nations 2018 https://t.co/dfUDB75DOR pic.twitter.com/VefdUmw3qN — L'ÉQUIPE (@lequipe) March 10, 2018 Paris-Nice Comme l’an dernier, le coureur de la Sky, Davide de la Cruz, s’impose lors de la dernière étape à Nice. Comme l’an dernier, les marges entre le premier et le deuxième sont minimes. En effet, l’Espagnol Marc Soler (Movistar) devance le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) de seulement quatre secondes. Ce dernier, leadeur de la course jusqu’à l’arrivée, échoue d’un rien lors de la dernière étape. A noter que les Français ont été performants pendant l’ensemble de la compétition. Deux équipes françaises réussissent à remporter deux victoires d’étape chacune: Groupama-FDJ avec Arnaud Démarre et Rudy Molard, puis Direct Énergie avec Jonathan Hivert et Jérôme Cousin. La course au soleil marque la première grande étape de la saison des courses par étapes. Boxe: WBA-Super-welters Samedi soir a eu lieu le combat de la WBA (World Boxing Association) entre le Français Cédric Vitu et l’Argentin Brian Carlos Castano, dans la catégorie des poids super-welters (-69,9 kg). A ce jeu-là, c’est le vainqueur en titre, Brian Carlos Castano, qui s’est défait de son adversaire lors du 12ème round. Acculé et affaibli, le Français a dû jeter l’éponge, suite à la décision de l’arbitre d’arrêter le match. A la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt, l’Argentin conserve son titre acquis en juillet dernier. Il s’agit de sa quinzième victoire d’affilée sur le circuit WBA. WBA-Super-welters : Cédric Vitu battu par Brian Carlos Castano https://t.co/Ig3BGXVKFl via @Eurosport_FR — BlogBoxe (@BlogBoxe) March 11, 2018 Ligue 1 Dans la...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Mar05

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  3 Like(s) Les Jeux olympiques se sont achevés le weekend dernier mais cela n’empêche le monde du sport à continuer de battre son plein. En raison d’une actualité sportive éclectique, « Vive le Sport » vous extrait le Top 5 des informations sportives du week-end. Championnat du monde d’athlétisme indoor Pour seulement cinq petits points, Kevin Mayer remporte l’épreuve d’heptathlon au championnat du monde d’athlétisme indoor à Birmingham (Angleterre). Ce succès porte son bilan à trois médailles d’or remportait sur une même année. Les deux premières étaient lors de l’Euro-indoor à Belgrade (mars 2017) et à Londres au cours du championnat du monde (août 2017). Vainqueur avec 6348 points, Kevin Mayer partait avant la dernière épreuve de l’heptathlon (combinaison de sept épreuves), le 1000 mètres, avec 34 points d’avance, soit l’équivalent de 3 secondes. Malgré son faible avantage, Kevin Mayer parvient à conserver la tête de la compétition pour 44 centièmes. A 26 ans, l’Argenteuillais s’affiche comme l’une des têtes d’affiche de l’athlétisme français. Son prochain objectif sera le championnat d’Europe à Berlin au mois d’août prochain (du 7 au 12). Mondiaux d'athlé en salle : Kevin Mayer champion du monde d'heptathlon ! https://t.co/QbbXB6edV4 pic.twitter.com/UCtkvZomQq — RMC Sport (@RMCsport) March 3, 2018 Cyclisme: Strade Bianchi et Paris-Nice Samedi a eu lieu la fameuse semi-classique de Strade Bianchi, qui symbolise le début de la saison des classiques. Au bout de plus de cinq heures de course, le Belge Tiesj Benoot (Lotto-Soudal) décroche sa première victoire professionnelle au cours d’une course renversante. En attaquant à douze kilomètres de l’arrivée, le néophyte belge (23 ans) se défait de ses compagnons d’échappée, Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) et Wout van Aert (Verandas Willems-Crelan), pour lever les bras sur la Piazza del Campo à Sienne. Auteur d’une remarquable course, le Français échoue de peu à la victoire pour sa première participation. Lui qui habituellement prend part au Paris-Nice, peut s’estimer heureux de sa performance. Dans l’autre épreuve qui marque la saison des courses par étapes, Paris-Nice débute dimanche à Chatou, pour terminer sept étapes et jours plus tard sur la promenade des Anglais à Nice. Depuis Laurent Jalabert en 1997, plus aucun Français ne s’est emparé de la « course au soleil ». Quelle première ! Le jeune belge Tiesj Benoot s'est magistralement imposé devant Bardet et Van Aert #StradeBianche https://t.co/TfRWhg4rNt — Eurosport.fr (@Eurosport_FR) March 3, 2018 Serie A: championnat italien de football Triste weekend pour le football italien et la Fiorentina, qui a vu son joueur Davide Astori être victime d’un arrêt cardiaque dans la nuit du samedi au dimanche. Il s’agit d’une bien mauvaise nouvelle pour le club. Celui-ci se trouvait dans sa chambre d’hôtel et devait jouer dimanche à...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Fév12

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  4 Like(s) Encore une fois, ce weekend a été le théâtre de nombreuses épreuves sportives. Des débuts des Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang jusqu’au tournoi des Six Nations, une myriade de compétitions ont eu lieu. Il était difficile de suivre toutes les actualités sportives du weekend. Pour cela, « Vive le Sport » vous récapitule les principaux faits. Jeux Olympiques d’hiver: Si les premières épreuves ont débuté dès la nuit du jeudi et vendredi 7 et 8 février, la compétition, elle, a seulement commencé officiellement le lendemain, avec la traditionnelle cérémonie d’ouverture. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le compteur médaille soit débloqué. Cet exploit a été réalisé par la Suédoise Charlotte Kalla qui a remporté la médaille d’or lors de l’épreuve du skiathlon (7,5 km en style classique, puis 7,5 km en style libre). Côté français, les résultats du weekend ont été mitigés. En biathlon (épreuve de sprint), Martin Fourcade n’a pas remporté de médaille qui aurait fait de lui, l’athlète français le plus titré des Jeux olympiques. Néanmoins, il lui reste cinq autres épreuves pour se rattraper. La bonne surprise du weekend vient de Perrine Laffont dans l’épreuve de ski de bosses. En remportant la médaille d’or, elle ouvre le compteur de médaille de la France, qui se classe après deux journées en quatrième position, à égalité avec la Corée du Sud, l’Autriche et la Suède. C'est parti pour la finale dames au ski acrobatique avec une chance de médaille pour Perrine Laffont – Suivez le direct sur https://t.co/wQcLnRLPTw#PyeongChang2018 #SkiAcrobatique #Laffont pic.twitter.com/4Mt3EBqbFL — France tv sport (@francetvsport) February 11, 2018 Six Nations: De nouveau perdante, l’équipe de France de rugby subit sa huitième défaite d’affilée toutes compétitions confondues. Malgré une première mi-temps de match idéale (la France menée 20 à 14), les Bleus ont progressivement lâché prise pour laisser les Écossais remporter le match (32-26). A noter les deux essais sublimes inscrits par Teddy Thomas, qui en est déjà à trois réalisations depuis le début du tournoi. La France jouera à la prochaine journée face à l’Italie, qui a également perdu ses deux premiers matchs. Ces derniers subissent une large débâcle en subissant 56-19 face à l‘Irlande. De son côté, les Irlandais joueront lors de la prochaine journée face au Pays de Galles, qui n’était pas loin de réaliser la performance du weekend en accrochant les Anglais chez eux (sur le score de 12-6). Six Nations, Ecosse-France : les Bleus craquent encore https://t.co/sTfLFoxx4g — Le Parisien (@le_Parisien) February 11, 2018 Fed Cup: Tout comme l’équipe masculine de tennis la semaine dernière, les Bleues passent au tour suivant après avoir éliminé la Belgique en quart de finale. L’équipe entraînée par Yannick Noah a...

Lire la suite
Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend
Jan24

Top 5 des informations/actualités sportives à retenir du weekend

  3 Like(s) Avec ce flux d’actualité sportive incessant, il n’est pas évident de retenir les informations essentielles. Mais ne vous inquiétez pas, « Vive le Sport » évoque pour vous le top 5 des principaux faits du weekend du 20/21 janvier. Champions Cup Clermont, Toulon, La Rochelle et le Racing 92 sont les quatre équipes françaises qualifiées pour la suite de la coupe d’Europe de rugby. Au terme d’une dernière journée de phase de poules mouvementée, les clubs français réussissent à envoyer un contingent de quatre clubs en quarts de finale. Seuls Montpellier et Castres sont éliminés de la compétition. Cependant, des quatre équipes encore en lice pour les phases finales, Clermont sera la seule équipe à jouer son quart de finale à domicile. Ce qui est un avantage notoire. Clermont aura la particularité d’affronter le Racing 92 dans un duel cent pour cent français. La Rochelle et Toulon joueront respectivement contre les Scarlets et le Munster. Tous les quarts de finale auront lieu en fin mars. Here are your Champions Cup quarter-finals. #ChampionsCup pic.twitter.com/jNxBL8CZ20 — Champions Cup (@ChampionsCup) January 21, 2018   Descente de ski: Kitzbühel Ce weekend a eu lieu la fameuse étape de descente masculine à Kitzbühel en Autriche. Considérée comme le Graal des épreuves de ski alpin, plus de soixante-mille supporteurs étaient présents au cours de cette étape de coupe du monde. La Streif, comme on désigne la piste de Kitzbühel, revêtait d’une importance capitale à trois semaines des jeux olympiques d’hiver. Dès vendredi, le Norvégien Aksel Lund Svindal domine le Super-G. Puis samedi, l’épreuve de descente (« discipline reine ») a été remportée par l’Allemand Thomas Dressen, qui signe sa première victoire en coupe du monde à vingt-quatre ans. Enfin dimanche, un autre Norvégien, Henrik Kristofferson, s’empare du slalom en battant le régional de l’étape, Marcel Hirscher. #Kitzbühel Quelle course ! Henrik Kristoffersen se révolte et met fin à la série incroyable de de Marcel Hirscher… Magnifique 4e place de @vmuffatjeandet ! #Kitzbuhel @fisalpine https://t.co/m4rAdocm2r pic.twitter.com/hwnyeo4zHO — francetvsport (@francetvsport) January 21, 2018   Paris-Dakar La dernière étape du Paris-Dakar s’est déroulée samedi et a vu dans la catégorie autos, l’Espagnol Carlos Sainz l’emporter. Au volant de l’équipe Peugeot, Carlos Sainz devient à cinquante-cinq ans, le vainqueur le plus âgé de la compétition. Huit ans après son premier sacre, il a devancé cette fois-ci, les Toyota du Qatarien Nasser Al-Attiyah et du Sud-Africain Giniel de Villiers, qui complètent ainsi le podium. Notons que Carlos Sainz a remporté le championnat du monde des rallyes WRC (en  1990 et 1992). Seuls les Finlandais Juha Kankkunen et Ari Vatanen avaient réussi l’exploit auparavant. Dans la catégorie moto, l’Autrichien Matthias Walkner l’emporte avec l’équipe KTM....

Lire la suite
Qui aura le ballon d’or cette année ?
Déc06

Qui aura le ballon d’or cette année ?

  2 Like(s) Ce jeudi 7 Décembre 2017, le nouveau ballon d’or sera élu ! Encore un duel entre Ronaldo et Messi ? Cela fait 8 ans que Cristiano Ronaldo et Lionel Messi se partagent la ballon d’Or. En attendant le résultat, voilà une infographie avec les carrières des deux meilleurs joueurs du Real Madrid et de Barcelone ainsi que la liste des 28 autres candidats ! Infographie réalisée par www.stampaprint.fr Les lecteurs ont également apprécié :Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait...

Lire la suite
Tests de Novembre : où en est le XV de France ?
Nov08

Tests de Novembre : où en est le XV de France ?

  4 Like(s) Alors que le XV de France s’apprête à attaquer la première série de tests matchs de novembre depuis la mise en place d’une préparation spécifique pour les internationaux français, nous allons prendre le temps dans cet article de faire le point sur les attentes que l’on peut avoir, objectivement, vis-à-vis de ces 4 confrontations. Les All Blacks Premièrement, les All Blacks dont la dernière opposition au stade de France l’année dernière s’était soldé sur un encourageant 19-24 , cette fois-ci les néo-zélandais arrivent avec des résultats presque décevants pour les champions du monde en titre : 9 victoires « seulement » en 12 matchs. Cependant, ces résultats sont à relativiser, en effet sur les derniers mois les Hansen et ses adjoints n’ont pas hésité à puiser dans leur vivier de talents afin d’instaurer une rotation régulière. De plus, les « hommes en noir » pourraient bien voir leur motivation décuplée par le résultat de leur dernier match avant leur tournée en Europe, qui s’était conclu sur une victoire australienne. Beauden Barrett Enfin cette véritable machine à gagner a le luxe de posséder dans ses rangs le meilleur joueur du monde : Beauden Barrett. L’ouvreur de seulement 26 ans, qui compte déjà 60 sélections avec le XV à la fougère, est un véritable diamant à l’état brut. Au sein d’un collectif tout aussi génial, sa vitesse, sa vision de jeu et les automatismes entre lui et ses lignes arrières en font le joueur le plus dangereux de cette équipe capable de remettre tous ses coéquipiers dans le match sur une interception ou une passe au pied… Quid de son homologue chez les bleus ? Et bien la question mérite d’être posée puisque de l’autre côté, les français déclarent forfait les uns après les autres  (Chouly, Ollivon, Camara, Ouedraogo, Lambey, Galletier, Le Roux et Guillamon chez les avants et Lamerat et  Vakatawa pour les lignes arrières). Après tout cela libère des places pour des jeunes en recherche de temps de jeu et d’expérience à l’échelle international tel que Penaud, Cancoriet, Macalou, Dupont, Guabrillagues… Mais, l’équipe de France qui nous avait déjà laissé sur des prestations en demi-teinte lors de la tournée de Juin apparaît donc assez peu armée pour pouvoir répondre aux espérances du président de la FFR, qui a annoncé attendre 3 victoires lors de ces 4 tests. Toutes ces raisons combinées aux déclarations de Yannick Bru (entraîneur des avants) font qu’on ne devrait pas assister à de grande envolées ce samedi car si seule la victoire est belle – et face aux double champions du monde en titre qui seront sur la pelouse et qui accumulent les records depuis deux ans, elle...

Lire la suite