2 ans de plus pour Christophe Galtier

  0 Like(s) Le coach de Saint-etienne Christophe Galtier qui fait de bon résultats cette saison à prolonger son contrat de 2ans avec l’ASSE ce lundi. Il est donc liér aux Verts jusqu’en 2016. Le club à écrit un communiqué dans lequel il disait «Les dirigeants de l’ASSE tiennent à remercier Christophe Galtier pour la qualité de son travail et son dévouement au club. Ils remercient également Jean-Pierre Bernès pour son intervention et ses conseils toujours avisés». Signalons que Galtier a remporté la Coupe de la Ligue cette saison.   Ibohn...

Lire la suite

Real: Mourinho quitte cette année

  0 Like(s) C’est officiel. José mourinho quittera bel et bien le real de madrid à la fin de la saison. Le président madrilène Florentino Pérez a déclaré en conférence de presse aujourd’hui «Après concertation avec lui, nous avons décidé d’un commun accord de mettre fin à notre collaboration». The spécial One quitte donc les « merengues » après avoir remporter trois titres : la Coupe du Roi en 2011, la Liga en 2012 et la Supercoupe d’Espagne en 2012. Ibohn...

Lire la suite

PSG: Ancelotti veut partir mais rien n’est officiel

  0 Like(s) Après un entretien cet après-midi avec le président Nasser Al-Khelaïfi et le directeur sportif Leonardo, Carlo Ancelotti, coach du PSG, a clairement exprimé son envie de partir du club pour rejoindre le Real de madrid. Les dirigeants parisiens n’ont pas donné de réponse à l’entraineur Italien. Selon l’Equipe, Leonardo s’est exprimé en disant que: «Carlo a demandé à partir pour Madrid, mais nous on veut qu’il reste, il n’y a pas de décision de prise, on a écouté Carlo. On doit regarder un peu. La priorité est toujours qu’il reste. On n’a jamais contacté d’autres entraîneurs.» Même s’il lui reste encore 1 an de contrat, Ancelotti devrait normalement partir mais à condition que Paris lui trouve un successeur. Pour le moment, rien n’est officiel Ibohn...

Lire la suite

OM : A. Romao – « Il nous ont mis en difficulté »

  0 Like(s) Deuxième d’office de Ligue 1 et assuré de disputer la C1 l’année prochaine, L’OM a été largement dominé et s’est incliné au chaudron (2-0) ce samedi. A. Romao a reconnu la suprématie de Saint-étienne ce soir. « Ils ont fait la différence en première mi-temps. Ensuite, ils ont géré en deuxième mi-temps. On a essayé de pousser et on s’est procuré quelques occasions mais on n’a pas eu de réussite. On savait que ça serait un match difficile dans le Chaudron. Ils ont bien pressé, joué assez haut et nous ont mis en difficulté. On a atteint nos objectifs cette saison et on est content de finir à cette 2e place », a réagi le togolais au micro de Canal+. Ibohn...

Lire la suite

Résumé de la 37eme journée de ligue1.

  0 Like(s) La 37eme journée de Ligue 1 qui vient de se clore a été riche d’enseignement. En haut de tableau, Saint-étienne est passé 4ème suite à leur victoire 2-0 contre Marseille. Avec désormais 62 points, les verts reviennent donc à un point de Lyon (3ème 63 points), qui joue demain contre Nice (6ème 60 points). En cas de victoire des Lyonnais demain, la troisième place serait quasiment acquise. En cas de défaite la dernière journée sera pleine de suspense et d’apothéose pour les équipes en lutte pour une place en C1. Dans le bas du tableau, Nancy qui perd 1-2 face à Bastia rejoint Brest en L2. Troyes qui bat bordeaux 1-0 reste relégable mais peut espérer car Sochaux, Ajaccio et l’ETG ne compte que 3 points d’avance et ne sont pas encore maintenus en Ligue 1. Rendez-vous dimanche 26 pour connaitre le verdict. Ibohn...

Lire la suite
MARSEILLE, UN AVENIR BIEN SOMBRE ?
Déc09

MARSEILLE, UN AVENIR BIEN SOMBRE ?

  0 Like(s) Les lendemains seront certainement durs sans investisseur à l’horizon, ni argent ni centre de formation performant. Marseille semble condamné à jouer les seconds rôles, les saisons à venir avec les richissimes Paris et Monaco, la qualité du centre de formation lyonnais qui lui permettent de pallier aux départs de joueurs majeurs avec des jeunes joueurs très prometteurs et qui possède un réservoir inépuisable qui lui permettent d’avoir un effectif conséquent tant en qualité qu’en quantité. Marseille n’a pas la possibilité de s’acheter des joueurs de haut niveau et sans jeunes vraiment talentueux, l’Olympique de Marseille se battra loin du podium avec Lille, Rennes, Saint-Etienne et Toulouse et loin du titre qui se jouera certainement entre Monaco, le Paris-Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais. A ce rythme, la lique des champions deviendra quasi inaccessible pour les marseillais et l’europa league deviendra leur pain quotidien. Les marseillais vont devoir se reporter sur des seconds couteaux de ligue 1 ou des valeurs sûres de ligue2 (Kadir, Bakar, Abdallah, Raspentino) car ils ne peuvent pas compter sur un recrutement haut de gamme comme il y’a quelques années où leur puissance financière leur avait permis de recruter des gros calibres tels que Lucho Gonzalez, Gabriel Heinze ou Didier Deschamps en tant qu’entraineur et de remporter plusieurs titres, également sur leur centre de formation qui a longtemps été négligé par l’Om. Les résultat des jeunes sont d’ailleurs indignes d’un grand club français comme l’OM (la réserve est en CFA2 après avoir été en division d’honneur l’année dernière là ou généralement les autres équipes de ligue 1 ont des réserves en CFA, les 19 ans nationaux sont lanterne rouge de leur championnat). La région marseillaise possède un vivier incontestable de jeunes talents qui échappent souvent à la vigilance de l’OM (Alessandrini, Zidane, Gomis) car les jeunes privilégient d’autres centres pensant sans doute qu’il aurait plus de chance de percer qu’a l’OM. Marseille a pourtant un superbe centre d’entrainement, un climat chaud, un stade rénové pour 2014, une histoire et un palmarès sans équivalent en France, un public exceptionnel manque plus qu’une grande équipe pour rivaliser avec son grand rival le PSG et faire de Paris-Marseille un véritable classico à la Barça-Real avec 2 équipes de haut niveau et l’inimitié qui va avec, d’ailleurs la passion des supporters pour l’équipe marseillaise si souvent citée en exemple est en nette baisse ainsi que l’affluence dû aussi aux travaux du stade Vélodrome car cela leur fend certainement le cœur de ne plus pouvoir rivaliser avec leur ennemi intime et de voir leur équipe s’affaiblir d’année en année. Les départs de joueurs majeurs s’accumulent depuis 3 ans (Niang, Lucho,...

Lire la suite
SENEGAL, CAMEROUN, EGYPTE : TROIS GEANTS D’AFRIQUE EN PERDITION
Oct16

SENEGAL, CAMEROUN, EGYPTE : TROIS GEANTS D’AFRIQUE EN PERDITION

  1 Like(s) Ces trois grands sont en crise après 2 échecs successifs pour les qualifications pour la CAN pour le Cameroun et l’Egypte, et un Sénégal en grande difficulté sur la scène africaine depuis plusieurs années. Ces 3 grandes nations africaines accumulent les désillusions depuis plusieurs années. Prenons tout d’abord le cas des lions de la téranga, avec sa constellation de buteurs (Demba Ba, Papis Cissé, Dame N’doye, Ibrahima Touré, Moussa Konaté, Moussa Sow) mais qui malheureusement enchainent les contre-performances depuis l’année exceptionnelle de 2002 où il avait été pour la première fois de leur histoire en finale de la coupe d’Afrique des nations et réalisé ensuite la meilleure performance africaine de l’histoire en coupe du monde en allant jusqu’en quarts de finale mais après cela un certain effondrement s’est crée un peu comme la France et l’après-Zidane. Ils n’ont pas su retrouver une cohésion collective comme durant la période dorée de 2002 malgré le fait qu’ ils possèdent plus de talents individuels que la génération Diouf. Une non-participation à la CAN 2010, Une CAN 2012 terminé au premier tour, une non-participation à la CAN 2013, une probable non-participation à la CAN 2015 à cause des nombreux débordements lors du match contre la Côte d’Ivoire (jets de pierres, fumigènes, feux dans les tribunes, envahissement du terrain) si on imagine une non-participation à la coupe du monde 2014, cela deviendrait vraiment catastrophique pour le Sénégal. Ces trois équipes ont comme point commun une multitude d’entraineurs utilisés qui veulent chacun ramener des joueurs différents pour rompre avec le passé et imposé leur patte ce qui nuit à l’équilibre du groupe et forment des clans. C’est notamment le cas des lions indomptables du Cameroun qui après un glorieux passé, est en grande difficulté avec des conflits internes (on parle d’une inimitié entre eto’o et song, les deux stars de la sélection camerounaise), ce même Etoo qui a favorisé le retour dans la tanière de Modeste M’bami et de Pierre Womé en mettant sa sélection dans la balance ce qui prouve qu’en Afrique, les joueurs font eux-mêmes la sélection. Le Cameroun a loupé les 2 dernières éditions de la CAN ce qui n’est pas normal pour un pays qui a réalisé la meilleure performance africaine en coupe du monde, quart de finaliste comme le Sénégal, médaillé d’or aux jeux olympiques, 4 fois vainqueur de la coupe d’Afrique des nations. Ils possèdent le joueur le mieux payé au monde, ce même Samuel Eto’o. Quand à l’Egypte, c’est la même chose, 2 CAN de suite ratés alors que c’est le meilleur palmarès du football africain ( 7 coupe d’Afrique des nations remportés), une génération...

Lire la suite
Avec GoodPeopleRun, la course à pied ne sera plus jamais un sport individuel !
Mai10

Avec GoodPeopleRun, la course à pied ne sera plus jamais un sport individuel !

  1 Like(s) GoodPeopleRun, le premier réseau dédié au « running » Avec l’arrivée des beaux jours, beaucoup de sportifs en herbe aimeraient trouver la motivation pour sortir le nez de chez eux et aller courir. GoodPeopleRun est fait pour eux! C’est le premier réseau social dédié au « running », qui permet de trouver d’autres amateurs de course à pied près de chez soi afin de pouvoir courir à plusieurs et partager votre goût de l’effort à plusieurs.   Faire de la course à pied un sport collectif Vous avez du mal à trouver la motivation pour sortir le nez de chez vous et vous décoller du canapé pour aller courir ? Good People Run est fait pour vous. Rendez-vous sur GoodPeopleRun, et inscrivez-vous en quelques clics. En moins de deux minutes, vous voilà relié à l’ensemble de la communauté, qui compte déjà plus de 3000 adeptes.   Un principe simple L’inscription à GoodPeopleRun est totalement gratuite et sécurisée. Les membres disposent d’un profil à compléter en ligne et sont libre de choisir les membres avec lesquels ils veulent être mis en relation et les personnes auxquelles ils communiquent leurs coordonnées pour organiser leurs sorties running. A partir de votre profil, vous pouvez voir directement l’ensemble des coureurs situés près de chez vous avec lesquels vous pouvez facilement rentrer en contact afin de planifier vos prochaines sorties running en équipe ! Grâce à GoodPeopleRun, la course à pied n’a jamais été un sport aussi collectif ! Avec son interface simple et compréhensible au premier coup d’œil, ce site s’adresse à tous les types de coureurs, du débutant au plus chevronné, qui peuvent ainsi facilement et rapidement trouver des compagnons de route à leur niveau pour progresser ensemble et dans la bonne humeur.   L’avis d’un des fondateurs de GoodPeopleRun « Good People Run est un réseau social tout bonnement unique en France. La course en groupe est un phénomène de société majeur aux Etats-Unis et il arrive progressivement chez nous. Courir ensemble a des vertus de motivation et de partage que l’effort solo traditionnel de la course à pied ne possède pas forcément, commente Jean Dubearnes, co-fondateur et PDG de GoodPeopleRun. Grâce à notre service innovant, chacun peut facilement s’y mettre et se mettre en contact avec des personnes de son niveau pour enfin mettre le nez dehors et aller se dépenser dans la joie et la bonne humeur.   Une application à venir Le réseau social proposera très bientôt la possibilité de créer ses propres compétitions avec gestion des inscriptions en ligne, et une application mobile permettant aux runners de trouver des camarades de jeu n’importe où, n’importe comment, même quand ils ne sont pas chez eux....

Lire la suite
The Ultimate fighter, la télé réalité à succès de l’UFC
Mar13

The Ultimate fighter, la télé réalité à succès de l’UFC

  7 Like(s) Depuis maintenant 7 ans, l’UFC diffuse sa propre télé réalité pour développer sa popularité déjà immense. Et ça marche ! La télé-réalité, invention du début du 21esiècle qui a vu le jour avec l’avènement du modèle big brother à la sauce américaine et internationale. En France, comme ailleurs, il est désormais devenu presque normal d’avoir sur une grille de programmes une émission qui propose au téléspectateur de « suivre » 24h/24 7j/7 une bande de jeunes gens qui se lèvent à 15h et passent leurs journées à bronzer au bord de la piscine et à faire des soirées à thème devant les caméras. Chaque été, des millions de personnes sont absorbées par ce type programme bien souvent consternant de nullité et d’une inutilité flagrante. Pourtant il fallait bien qu’un jour ce système s’attaque à un autre domaine, qu’il explore de nouvelles terres, et notamment celle du sport. On a vu notemment des télé-réalités d’origines maghrébines sur le football, offrant au vainqueur un contrat stagiaire dans un club pro. Pourtant le plus gros succès dont on peut aujourd’hui faire acte concerne, encore une fois, un sport en constant hausse de popularité aux Etats Unis : le MMA. Sport encore jeune et toujours illégal en France, le MMA est véritablement né au Japon, à travers le Pride, puis a migré peu à peu vers l’Amérique du Nord, cette fois-ci à travers une organisation qui exerce aujourd’hui un quasi-monopole sur le marché du combat libre: l’UFC. L’organisation, d’abord très décriée pour la violence qu’elle vend à travers ses combats sanguinaires et d’une brutalité sans égal, cherche à populariser ce sport encore trop méconnu. Peu à peu, des stars font leur apparition, et les ventes de PPV (pay-per-view) montent en flèche. Devant les opportunités de croissance (et de bénéfices futurs), les dirigeants de l’organisation (la société Zuffa et la partie visible de cet iceberg, le très médiatisé Dana White) cherchent à diversifier leur offre et ne pas s’en tenir qu’aux galas. C’est ainsi que le 18 janvier 2005, est diffusé sur la chaine câblée Spike TV le 1er épisode de The Ultimate Fighter, TUF pour les intimes (jeu de mot en anglais avec le mot tough, qui signifie coriace, féroce, robuste). Le principe de base est simple : 16 combattants amateurs et peu connus du grand public sont choisi pour leur potentiel et son répartis en deux équipes coachées par deux stars de l’UFC. En dehors des entrainements et des combats, ils vivent tous ensemble dans une superbe maison à Las Vegas. Les caméras les suivent partout, filment les tensions, les joies, les peines, bref la vie quotidienne d’un combattant de haut niveau qui joue...

Lire la suite
Ligue 1-27e journée: Paris et Montpellier sans rivaux
Mar12

Ligue 1-27e journée: Paris et Montpellier sans rivaux

  0 Like(s) Le printemps arrive et le feuilleton de la Ligue 1 continue. Au programme de cette 27e journée, Saint Etienne qui s’en sort tout juste, Toulouse qui se fait surprendre chez lui par Lorient, Marseille qui sombre à nouveau en corse et des lionceaux sochaliens qui remordent. Décryptage de ce nouveau week end du championnat de France.   Vendredi: l’OM dans la crise A la base, le déplacement des marseillais devait leur permettre de préparer au mieux le retour de ligue des champions face à l’Inter Milan, mardi soir. L’occasion pour les coéquipiers de Steeve Mandanda de se rassurer après 3 défaites en championnat face à un promu qui vient de prendre 4-1 chez le rival parisien. Pourtant 90 minutes plus tard, les marseillais quittent le stade François Coty la tête basse et surtout des doutes plein celle-ci. Pourtant Rémy et Valbuena, bien que sur le banc, sont de retour. Eux qui avaient tant manqué à l’attaque phocéenne muette depuis sa victoire face aux milanais. Après un début de match sérieux, les marseillais se sont vite rendormis et Ajaccio a pu montrer les belles choses accumulées depuis la remontée d’un club qu’on disait perdu en début de saison. La rentrée de Rémy à la place d’Amalfitano dès la mi-temps et celle de Valbuena à la place de Cheyrou à l’heure de jeu n’y changeront (presque) rien. L’OM n’est pas percutant et l’ACA domine. Jusqu’à ce but inespéré du local Benjamin André. Les corses remportent ce match de gala et grimpent encore au classement. L’OM a très certainement dit adieu à la C1, si ce n’est à l’Europe tout court.   Samedi: Sainté chanceux, Toulouse suffisant, et Sochaux revigorant ! On pouvait surveiller 2 matchs en parallèle samedi soir, tant par les équipes concernées que par l’enjeu. Saint Etienne effectuait un déplacement sans piège apparent à Valenciennes, et Toulouse recevait Lorient, qui reste sur une spirale négative de 4 défaites. Tout commence parfaitement bien pour des verts, avec l’expulsion logique de Sanchez pour un tacle assassin sur Lemoine (grosse entorse) dès le début du match.Pourtant Saint Etienne n’évoluera en avantage numérique à peine 30 minutes, le temps pour Mignot de rejoindre Sanchez aux vestiaires pour une faute en position de dernier défenseur. A partir le là le match démarre réellement: 5 minutes plus tard Danic est accroché par Guilavogui et tombe. Pénalty évident non sifflé. Saint Etienne joue avec le feu et finira par se brûler les doigts: Valenciennes ouvrira logiquement le score par Aboubakar à 20 minutes de la fin. Mais les foréziens ne sont pas à cette place par hasard, et égalise puis repasse devant en...

Lire la suite
Handball – Euro 2012 en Serbie : situation des sélections nationales
Jan30

Handball – Euro 2012 en Serbie : situation des sélections nationales

  1 Like(s) Voilà, encore une compétition internationale de handball terminée. Cette fois-ci, vous en avez très surement entendu parler, pas de victoire française, malheureusement. Mais bon, j’ai quitté (le temps de cet article) mon poste de rédacteur football américain pour vous proposer un article sur l’ensemble des points forts et faiblesses de chaque équipe, cela à 6 mois des Jeux Olympiques de Londres. Je procéderai dans l’ordre des éliminations, en commençant par les 4èmes du tour préliminaire, puis les éliminés du tour principal et les demis-finalistes, puis les finalistes. Les éliminés du tour préliminaire : Slovaquie, République Tchèque, Russie et Norvège. Slovaquie : Deux défaites contre la Pologne et le Danemark, ainsi qu’un nul face aux hôtes serbes, qui avaient cependant la qualification assurée. Toute jeune équipe, qui n’a débuté les compétitions internationales qu’en 2006, et qui a terminé 16ème en 2006 et 2008, elle ne pouvait espérer mieux. Une défense assez faible, avec 92 buts encaissés en 4 matchs, une attaque a peine plus rassurante avec uniquement 70 buts marqués, la sélection slovaque a encore du travail avant d’atteindre le top niveau. En ce qui concerne les joueurs, les seuls « connus » sont le gardien Stochl (Montpellier, 36ans) et Stranovsky (Barcelone, 26ans). Trop peu donc pour espérer passer un tour préliminaire d’Euro, même avec 3 places qualificatives. Equipe à suivre, qui méritera surement beaucoup de considération d’ici quelques années. République Tchèque : Débuter l’Euro par une victoire face aux ogres allemands, il n’y a rien de mieux. Cependant, la baisse de régime ne s’est pas fait attendre, et les tchèques ont enchaînés avec deux défaites (Suède et Macédoine). Avec une base arrière très solide composée notamment de Kubes et Jicha (THW Kiel), les tchèques auraient pu espérer mieux, surtout quand on voit la 3ème place décrochée par la Suède (1V,1N,1D). N’ayant jamais fait mieux que 6ème en 2006 lors de l’Euro, les tchèque n’arrivent pas à progresser au niveau continental. Cette année encore, ils finiront au mieux à la 12ème place, résultat d’autant plus décevant lorsque l’on regarder leur parcours. Battre les favoris du groupe et s’effondrer face aux deux autres équipes, les tchèques avaient toutes leurs chances… mais n’ont pas réussi à en saisir une ! Russie : Il est loin le temps de la grande Russie, qui faisait trembler tous les parquets d’Europe et du monde. En ce qui concerne l’Euro, ils avaient décroché l’or en 1996, l’argent en 1994 et 2000, avec des joueurs dont les noms vous rappelleront quelques souvenirs : Lavrov (gardien), Grebnev, Kissiliev … Cette année, c’est Dibirov qui a mené l’armada russe. Malheureusement pour lui, l’équipe n’a su faire mieux qu’un nul (Hongrie) et deux défaites (France...

Lire la suite
Analyse du Divisional Round – matchs du dimanche
Jan16

Analyse du Divisional Round – matchs du dimanche

  0 Like(s) Dimanche soir, deuxième soirée de match. Qui va affronter les Patriots et les 49ers lors des Conference Championship la semaine prochaine ? Pour les joueurs de New-England, il va falloir regarder du côté de Baltimore, pour voir le choc entre les Ravens et les Texans. Les Niners auront quand à eux un oeil sur le Lambeau Field pour voir les Giants défier les Packers. Vous n’avez pas eu le temps de regarder ces matchs ? Ou alors vous voulez venir voir ce que j’ai pensé de ces matchs ? Vous êtes donc au bon endroit, voici les analyses des deux matchs de la soirée !   Houston Texans @Baltimore Ravens : Choc de défense ne veut pas dire match inintéressant ! Tout le monde s’y attendait, le match entre les Texans et les Ravens allait être un choc entre deux défenses : la deuxième contre la troisième de la league. Et dès le début du match, la défense impressionnante des Ravens, bien huilée autour de ses stars Ngata, Suggs, Lewis et Reed, ne laisse qu’un FG aux joueurs de Houston. Cependant, la défense tant attendue des Texans, surtout face à un QB annoncé moyen – Flacco – ne semble pas à la hauteur de l’évènement. Certes ils contiennent très bien le RB tant craint Ray Rice, mais laissent trop souvent WR Boldin sans couverture proche, et cela profite aux Ravens. Deux TD à la passe (pour Wilson et Boldin) et un FG en un QT, et les Ravens ont fait le trou : 17-3. Les Texans ont beau réagir, le mal est fait. Et face à une défense de Baltimore intraitable à domicile, en laissant moins de 200y à la passe pour TJ Yates, et à peine 130 à Foster au sol, il est compliqué de réaliser un come back, certes amorcé avec un TD au sol de Foster et un FG lors du 2ème QT ! Tient, TJ Yates, revenons y ! En complétant 17 de ses 35 tentatives, le 3ème QB propulsé titulaire a tenu son rang. En lançant souvent sur WR Andre Johnson, la défense expérimentée de Baltimore s’adapte vite, et ne laissera que 8 réceptions au WR #1. Il cumulera au total 3 interceptions pour aucun TD, ce qui est nettement insuffisant en play off ! En se rabattant sur son jeu au sol fameux, mais insuffisant lorsqu’on est mené de 14 points, Foster ne peut sauver son équipe. La deuxième période sera quasi-stérile en terme de points, avec seulement 1 FG des Ravens lors du 4ème QT. Pour leur première participation en play off, les Texans auront donc rapidement atteint leurs limites. Avec un QB sans expérience,...

Lire la suite
Tsonga sauve la France du zéro pointé
Nov11

Tsonga sauve la France du zéro pointé

  0 Like(s) La présence tricolore unique au Masters de Londres symbolise à quel point le tennis français n’a pas brillé cette saison. Hormis Tsonga, les résultats sont décevants pour nos Bleus, à l’instar de Gaël Monfils ou Mickaël Llodra. La jeune génération n’a pas encore pris la relève. Pourquoi un tel écart avec les meilleurs au monde? Analyse. C’est désormais officiel. Tsonga participera bel et bien au Masters, dernière compétition individuelle de l’année qui rassemble les huit meilleurs joueurs de l’année. Et ce, pour la deuxième fois seulement de sa carrière, après une première en 2008. Cela vient récompenser une deuxième partie de saison remarquable du Français, qui a su gérer son calendrier parfaitement, de manière à glaner des points importants tout en conservant de la fraîcheur pour les tournois du Grand Chelem. Au final, le Manceau se présentera à Londres avec une demi-finale de Wimbledon, un quart de finale à l’US Open, deux trophées en poche (voire plus s’il parvient à remporter le Masters 1000 de Paris-Bercy) et des victoires de prestige contre Nadal ou bien encore Federer. Isolé en début de saison, Jo est revenu dans la course aux forceps, grâce à une soif de victoires impossible à étancher. Et sera le seul représentant français au Masters, qui ne sourit plus autant aux Français qu’auparavant, puisque 13 fois les Françaisy allés, mais jamais un seul n’a pu triompher. Derrière Tsonga, les autres Français ont tendance à tirer la langue. Par manque de constance, les Bleus ne peuvent pas prétendre à une place immuable dans le top 10 et par conséquent, leur billet pour le Masters de fin d’année est souvent trop compliqué à atteindre. Cette année encore, Gaël Monfils, Gilles Simon n’ont guère brillé, dans les Grand Chelem mais aussi dans les tournois plus abordables. Et même si au final, les trois compères de l’équipe de France ont ramené 5 trophées, soit 3 de mieux que l’an passé, ils n’ont pas impressionné pendant les moments majeurs de la saison. Et cela pose légitimement la compétitivité du tennis tricolore. On le sait, depuis l’époque des Noah, Leconte ou encore Forget, les titres se sont taris dans l’Hexagone. Mais la génération d’aujourd’hui a du talent. Pourquoi n’arrive-t-elle pas à le mettre à profit ? Première constatation, c’est le manque criant de régularité des joueurs français. Or, celle-ci est indispensable pour accéder au plus haut niveau. Empiler tournois sur tournois ne permet pas de rentrer dans le top 5. Ce qu’il faut, c’est une accession habituelle dans le dernier carré, dans tous les tournois. L’exemple de Roger Federer n’est pas anodin. Le Suisse détient le record de 23 demi-finales consécutives...

Lire la suite
Ligue 1-13e journée : le PSG comme tout le monde
Nov07

Ligue 1-13e journée : le PSG comme tout le monde

  0 Like(s) Avant de se déplacer en gironde, le Paris Saint Germain avait un avantage certains sur ses poursuivants : hormis l’avance aux points, le club de la capitale connaissait les résultats en demi-teinte de ses adversaires (Montpellier match nul 1-1 à Saint Etienne, Lille 1-1 contre Evian, et Lyon qui perd 2-1 à Sochaux), laissant au moment du coup d’envoi la possibilité pour les parisiens de prendre 5 points d’avance sur Montpellier.   La grosse artillerie parisienne Au coup d’envoi, Paris aligne une défense centrale Sakho-Camara, Kombouaré laissant Lugano sur le banc. Tiéné est de nouveau préféré à Armand sur la gauche de la défense. L’entraineur parisien fait confiance à son milieu à 5 avec deux défensifs composés de Bodmer et de Sissokho, qui garde la confiance de l’ancien coach de VA. En soutient de Gameiro seul en pointe Kombouaré positionne le trio magique parisien : Nenê-Pastore-Ménez. A Bordeaux Gillot alignait un 4-4-2 ambitieux avec Gouffran, très bon à Ajaccio, aux côtés de Diabaté en attaque. Derrière pas de surprise à part Sané préféré à un Ciani, très décevant dans l’axe de la défense.   Un départ canon Pour l’occasion Chaban Delmas a fait le plein, ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps sur les bords de la gironde. La rencontre débute fort et Sissokho remercie Kombouaré de sa confiance en catapultant une tête dans la lucarne droite de Carasso suite à un corner de Nenê (9e). On craint alors le pire pour Bordeaux qui semble être retombé dans ses travers. Fausse impression, sur un débordement de Trémoulinas, Gouffran place magnifiquement sa tête devant Tiéné battu (11e), Sirigu malgré le bon plongeon ne peut stopper la balle et Bordeaux revient à 1-1.   Trémoulinas vs Sirigu Les girondins ne s’arrêtent pas de jouer et dominent des parisiens sonnés après l’égalisation. A la demi-heure de jeu Plasil lâche une grosse frappe à 25m que Sirigu claque en corner d’un arrêt spectaculaire. Trémoulinas continue de donner du fil à retordre à Ceara mais c’est au tour de Nenê d’inquiéter Carasso qui repousse la frappe des deux poings (35e). Mr Lannoy siffle la fin d’une première période d’un bon niveau. A la reprise Paris domine de manière stérile des bordelais enfin sereins en défense malgré les corners parisiens très bien tirés par un Nenê au four et au moulin dans ce match. Cependant les plus grosses occasions seront bordelaises avec l’erreur de Sakho à deux doigts de tromper Sirigu sur un centre de Maurice-Belay (71e), et Ben Khalfallah qui oblige Sirigu à dégager son coup franc comme il peut (73e). A dix minutes du terme, Kombouaré sort Nenê et Ménez pour...

Lire la suite