Ligue 1-13e journée : le PSG comme tout le monde

 
0 Like(s)

Avant de se déplacer en gironde, le Paris Saint Germain avait un avantage certains sur ses poursuivants : hormis l’avance aux points, le club de la capitale connaissait les résultats en demi-teinte de ses adversaires (Montpellier match nul 1-1 à Saint Etienne, Lille 1-1 contre Evian, et Lyon qui perd 2-1 à Sochaux), laissant au moment du coup d’envoi la possibilité pour les parisiens de prendre 5 points d’avance sur Montpellier.

 

La grosse artillerie parisienne

Au coup d’envoi, Paris aligne une défense centrale Sakho-Camara, Kombouaré laissant Lugano sur le banc. Tiéné est de nouveau préféré à Armand sur la gauche de la défense. L’entraineur parisien fait confiance à son milieu à 5 avec deux défensifs composés de Bodmer et de Sissokho, qui garde la confiance de l’ancien coach de VA. En soutient de Gameiro seul en pointe Kombouaré positionne le trio magique parisien : Nenê-Pastore-Ménez.

A Bordeaux Gillot alignait un 4-4-2 ambitieux avec Gouffran, très bon à Ajaccio, aux côtés de Diabaté en attaque. Derrière pas de surprise à part Sané préféré à un Ciani, très décevant dans l’axe de la défense.

 

Un départ canon

Pour l’occasion Chaban Delmas a fait le plein, ce qui n’était pas arrivé depuis très longtemps sur les bords de la gironde. La rencontre débute fort et Sissokho remercie Kombouaré de sa confiance en catapultant une tête dans la lucarne droite de Carasso suite à un corner de Nenê (9e). On craint alors le pire pour Bordeaux qui semble être retombé dans ses travers. Fausse impression, sur un débordement de Trémoulinas, Gouffran place magnifiquement sa tête devant Tiéné battu (11e), Sirigu malgré le bon plongeon ne peut stopper la balle et Bordeaux revient à 1-1.

 

Trémoulinas vs Sirigu

Les girondins ne s’arrêtent pas de jouer et dominent des parisiens sonnés après l’égalisation. A la demi-heure de jeu Plasil lâche une grosse frappe à 25m que Sirigu claque en corner d’un arrêt spectaculaire. Trémoulinas continue de donner du fil à retordre à Ceara mais c’est au tour de Nenê d’inquiéter Carasso qui repousse la frappe des deux poings (35e). Mr Lannoy siffle la fin d’une première période d’un bon niveau.

A la reprise Paris domine de manière stérile des bordelais enfin sereins en défense malgré les corners parisiens très bien tirés par un Nenê au four et au moulin dans ce match. Cependant les plus grosses occasions seront bordelaises avec l’erreur de Sakho à deux doigts de tromper Sirigu sur un centre de Maurice-Belay (71e), et Ben Khalfallah qui oblige Sirigu à dégager son coup franc comme il peut (73e). A dix minutes du terme, Kombouaré sort Nenê et Ménez pour les remplacer par Bahebeck et Jallet. Côté bordelais on fait rentrer une nouvelle paire d’attaquants avec les sorties de Gouffran et Diabaté à la place de Saivet et Modeste. L’ancien angevin loupera le coche devant les buts de Sirigu (86e) et Trémoulinas aura la balle de match sur une superbe frappe qui éfleure la lucarne de Sirigu encore sur le ballon.

 

Bordeaux en phase de guérison

Au final les deux équipes peuvent se contenter de ce match nul. Bordeaux continue sur chemin de rédemption après sa belle victoire à Ajaccio, alors que Paris aurait très bien pu perdre malgré le bon match de Nenê. Pastore et Ménez n’ont pas assez pesé sur le jeu, et Gameiro reste trop dépendant du jeu de son équipe. Les parisiens restent leaders avec 3 points d’avance sur Montpellier, Bordeaux est 14e avec seulement 2 points sur le premiers reléguable. Mais on voit mal Nancy ou Dijon venir battre Bordeaux si les girondins gardent le même niveau.

 

J’ai aimé : l’ambiance des grands soirs enfin de retour à Chaban Delmas, près de 30 000 personnes hier au stade ; Trémoulinas a enfin sorti un match digne de son potentiel avec de multiples débordements dangereux ; Gouffran encore décisif après son doublé à Ajaccio il y a une semaine. Côté Parisien seul Sirigu a vraiment rassuré avec des arrêts déterminants. Douchez peut prolonger son abonnement sur le banc.

 

J’ai aimé : un peu moins de folie dans le jeu après les deux buts ; Diabaté un peu juste dans un match de ce niveau ; Ceara débordé trop souvent par Trémoulinas ; Ménez et Pastore éteints hier soir.

 

Rémi

 

le résumé du match:

http://www.dailymotion.com/video/xm6jd9_psg-maintain-lead-at-the-top_sport

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Avatar

    Jcomprends pas trop toutes ces remarques sur ce score de parité et la soit disant perte de points du PSG dans cette affaire
    Match nul à Bordeaux c’est pas mal

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *