Analyse du Divisional Round – matchs du dimanche

 
0 Like(s)

Dimanche soir, deuxième soirée de match. Qui va affronter les Patriots et les 49ers lors des Conference Championship la semaine prochaine ? Pour les joueurs de New-England, il va falloir regarder du côté de Baltimore, pour voir le choc entre les Ravens et les Texans. Les Niners auront quand à eux un oeil sur le Lambeau Field pour voir les Giants défier les Packers. Vous n’avez pas eu le temps de regarder ces matchs ? Ou alors vous voulez venir voir ce que j’ai pensé de ces matchs ? Vous êtes donc au bon endroit, voici les analyses des deux matchs de la soirée !

 

Houston Texans @Baltimore Ravens : Choc de défense ne veut pas dire match inintéressant !

WR Johnson aura tout tenté, en vain

Tout le monde s’y attendait, le match entre les Texans et les Ravens allait être un choc entre deux défenses : la deuxième contre la troisième de la league. Et dès le début du match, la défense impressionnante des Ravens, bien huilée autour de ses stars Ngata, Suggs, Lewis et Reed, ne laisse qu’un FG aux joueurs de Houston. Cependant, la défense tant attendue des Texans, surtout face à un QB annoncé moyen – Flacco – ne semble pas à la hauteur de l’évènement. Certes ils contiennent très bien le RB tant craint Ray Rice, mais laissent trop souvent WR Boldin sans couverture proche, et cela profite aux Ravens. Deux TD à la passe (pour Wilson et Boldin) et un FG en un QT, et les Ravens ont fait le trou : 17-3.
Les Texans ont beau réagir, le mal est fait. Et face à une défense de Baltimore intraitable à domicile, en laissant moins de 200y à la passe pour TJ Yates, et à peine 130 à Foster au sol, il est compliqué de réaliser un come back, certes amorcé avec un TD au sol de Foster et un FG lors du 2ème QT ! Tient, TJ Yates, revenons y !
En complétant 17 de ses 35 tentatives, le 3ème QB propulsé titulaire a tenu son rang. En lançant souvent sur WR Andre Johnson, la défense expérimentée de Baltimore s’adapte vite, et ne laissera que 8 réceptions au WR #1. Il cumulera au total 3 interceptions pour aucun TD, ce qui est nettement insuffisant en play off ! En se rabattant sur son jeu au sol fameux, mais insuffisant lorsqu’on est mené de 14 points, Foster ne peut sauver son équipe.
La deuxième période sera quasi-stérile en terme de points, avec seulement 1 FG des Ravens lors du 4ème QT. Pour leur première participation en play off, les Texans auront donc rapidement atteint leurs limites. Avec un QB sans expérience, et un RB un peu esseulé, cela devient vite compliqué face à un prétendant au titre suprême.

TD du TE des Ravens : Wilson

Petit coup d’oeil maintenant sur les vainqueurs du jour ! En attaque, QB Flacco a fait le minimum syndical, en complétant 51% de ses passes ! De plus, sa OL a eu un peu de mal ce soir, en subissant 5 sacks, et en offrant que 60y à Rice et 27 à Williams. La pire des stats est quand même pour le FB pro-bowler Vonta Leach, qui cumule 1y en 2courses ! Côté défense, comme je l’ai déjà dit, cela reste très solide…3 interceptions, 2 fumble forcés. Bref, avec 14 points d’avance après 1QT, une telle performance suffit à laisser les adversaires assez loin jusqu’au terme du match.

A cause de la qualification des joueurs de New-England (seed #1), les Ravens devront donc se déplacer lors du Conference Championship.
Baltimore finira donc cette saison avec 9 victoires en 9 matchs à domicile, très belle performance !

 

New York Giants @Green Bay Packers : Manning ou Pierre-Paul, il faut un MVP aux Giants pour bousculer les tenants du titre !

 Et dès le début du match, on a vu que quelque chose clochait. Rodgers sans match depuis 3 semaines (W17 sur le banc et Wild Card bye), le futur MVP de la saison régulière à du mal à se mettre en route. Et pour ne pas arranger les choses, Manning trouve Nicks sur une passe de 66y qui finit dans la End Zone. Le ton est donné. Rodgers tente de réagir, mais même ses WR, d’habitude si fiables, ont du mal à rentrer dans la partie. Et la défense n’est toujours pas un gage de sûreté !

Réception WR Nicks

Commençons par parler de l’attaque de Green Bay. Stats impressionnante : Rodgers fini meilleur coureur des Packers aujourd’hui, avec 66y. On savait que RB Starks n’avait pas le niveau d’un Foster, mais voir Rodgers scrambler à gogo, ce n’est pas habituel. L’une des raisons ? Le très faible taux de completion pour A-Rod aujourd’hui : 54%. En face, la pression de la défense des hommes de la grosse pomme augmente, et la OL Packers, pourtant réputée pour sa force, encaisse 4 sacks. Pour accabler encore un peu plus cette attaque, notons que 3 balles ont été lâchées … alors qu’il y en avait seulement eu 6 lors de toute la saison régulière ! Tout commence à tergiverser dans la tête des leaders de la NFL lors de la saison régulière.
On dit toujours qu’il faut oublier tout ce qu’il s’est passé en saison régulière lors des play off, la preuve en est encore une fois aujourd’hui !
Côté Giants, QB Manning fait le job, notamment en trouvant 7 fois Nicks pour 165y et 1TD.

balle dropée par WR Nelson

A la course, c’est moins glorieux ! A peine 80y pour la paire Bradshaw-Jacobs, c’est peu, trop peu ! Au final, c’est Manning qui prendra ses responsabilités en complétant 21 de ses 33 tentatives de passes, pour 3TD et 1INT. Du côté de la défense, malgré beaucoup de first downs encaissés (25), les New-Yorkais tiennent les Packers à distance de la Red-Zone, et n’offrent que 3points à Green Bay lors du 3ème QB.
Résultat, Rodgers n’arrive pas à mettre réellement son jeu en place, et spécialité des Giants pour contrer le jeu en no huddle : les blessures imaginaires. Dès que l’attaque des Packers déroule son jeu, un joueur Giants se dévoue pour faire le blesser, pour ainsi faire souffler ses coéquipiers. Un ultime fumble scellera le sort du match, immédiatement suivi par un TD de Jacobs, qui offrira cette avance finale de 17 points.

Certes l’attaque des Packers était loin de son niveau stratosphérique de saison régulière, et n’a inscrit que 20 points, mais l’équipe de Coach Coughlin est à prendre très au sérieux. On peut considérer qu’ils ont éliminé Cowboys (W17), Falcons (Wild Card) et maintenant Packers.
Next Step : 49ers !

La plupart des fans de San Francisco avaient imaginé un voyage au Lambeau Field… et bien non, ça sera les Giants, et at home !

 

Rendez vous dans la semaine pour un preview des deux Conference Championship :
Baltimore Ravens (#2) @ New-England Patriots (#1), match le dimanche 22 à 21h.
New York Giants (#4) @ San Francisco 49ers (#2), match le lundi 23 à 00h30.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Avatar

    Tu as oublié la stat la plus problématique pour GB : 8 drops pass (voir même un peu plus), beaucoup trop pour espérer remporter un match (un peu comme les 5 turnovers des Saints samedi)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *