NFL Playoffs – Preview Wild Card Round

 
0 Like(s)

Depuis le temps que j’en parle dans mes articles, nous y voilà enfin. Où ? En Playoffs ! Les 8 champions de divisions (4 en AFC, 4 en NFC), et les deux meilleurs « non-champions » de chaque conférence se retrouvent donc pour la fin de la saison, ce qui nous fait 12 équipes qualifiées. Premier tour de ces fameux playoffs, le tour de Wild Card.

Explications : Dans chaque conférence (AFC et NFC), les 4 champions de division (Nord, Sud, Est, Ouest) occupent les 4 premières places de la division, et les 2 meilleurs « non-champions » occupent les places 5 et 6. Ces places sont appelées seed. Les 2 meilleurs bilans de chaque conférence (seed #1 et seed #2) sont laissé au repos ce week end, ce qui nous donne 4 matchs : seed #6 @seed #3 et seed #5 @seed #4, dans chaque conférence.

 

Samedi 4 à 22h35 (heure française) : Kansas City Chiefs @Indianapolis Colts.
Après un début de saison tonitruant (première défaite en Week11), il était tout à fait « normal » de retrouver les Chiefs à ce stade de la compétition. Cependant, un doute habite les fans de Kansas City : toutes les défaites ont été subies contre des équipes qui se retrouvent en Playoffs (Broncos W11, Chargers W12, Broncos W13, Colts W16 et Chargers W17). Et vous ne rêvez pas, les Colts apparaissent bien dans cette liste, et la défaite avait été assez « large » : 23-7 en faveur des joueurs d’Indianapolis. Côté Chiefs, après avoir laissé quelques starters au repos en Week17, tout le monde devrait être de retour pour ce match très important. Après 5 défaites lors des 6 derniers matchs, il ne faudra pas se louper samedi soir.
En face, les Colts emmenés par QB Luck très adroit cette saison (23 TD pour 9INT) devront tout de même se méfier. En effet, mis à part une victoire de prestige lors de la Week7 contre les Broncos de Peyton ManningIndianapolis a enchaîné les déceptions par la suite (défaite contre les Cardinals en W12, idem en W14 contre les Bengals et même revers face aux Rams), et n’ont su gagner que contre des adversaires « moindres » (Titans, Texans, Jaguars …).
Du côté des stats, ça reste assez équilibré avec deux équipes qui marquent environ 25 points par match (26.9 pour les Chiefs contre 24.4 pour les Colts) et qui cumulent environ 340y au total, avec un peu plus de yards au sol pour les Chiefs (RB Jamaal Charles notamment) contre une préférence pour la passe chez les Colts.

 

 

Dimanche 5 à 2h10 (heure française) : New Orleans Saints @Philadelphia Eagles.
Place maintenant au deuxième match du week-end, qui aura lieu dans la foulée du premier. Quelle surprise de retrouver coach Kelly en playoffs, alors que QB Vick a été indisponible toute la saison. Au final, c’est bien QB Foles qui a porté les Eagles vers cette place de champion de division, qui leur ouvre les portes des playoffs. Avec 27 TD à son actif, mais surtout 2 interceptions uniquement, le QB oriente parfaitement son attaque. De plus, il est bien accompagné par le meilleur coureur de la ligue (en terme de yards) : RB LeSean McCoy qui a cumulé 1607y cet année. Après un début de saison douloureux, Philadelphie a su parfaitement se ressaisir, et à accrocher quelques adversaires « prestigieux » à son tableau de chasse : Cardinals en W13, Bears en W16, Cowboys en W17, Lions en W14, Packers en W10. Bref, cette équipe n’est peut être pas au niveau espéré (fiche de 10-6), mais elle peut surprendre lors de ces matchs à élimination directe !
En face, retrouvons des habitués des playoffs, qui se sont finalement imposés en Week17 pour obtenir ce seed #6 en NFC. Malgré QB Brees toujours précieux, avec 39TD pour 12INT, les Saints se retrouvent avec un petit apport du jeu au sol, comparé aux saisons précédentes : 549y seulement sur la saison pour Thomas, 386 pour Ingram et 224 pour Robinson. Durant cette saison régulière, les hommes de coach Payton ont su installer leur jeu aérien (deuxième total en yards de la NFL), et ont battus des adversaires solides (49ers, Panthers, Bears, Dolphins, Cardinals). Malgré une méforme apparente, et une incapacité à battre des équipes parfaitement organisées (Seahawks, Rams ou encore Jets en Week9), les Saints sont toujours dangereux.

 

 

Dimanche 5 à 19h05 (heure française) : San Diego Chargers @Cincinatti Bengals.
Après une bonne nuit de sommeil, et une journée de dimanche à lire l’analyse des deux premiers matchs et à revoir les plus belles actions, rendez-vous pour le deuxième match de l’AFC, opposant le leader de l’AFC Nord, à l’invité surprise en seed #6. Du côté des Bengals, il n’y a presque pas de surprise, avec une saison parfaitement menée, et une division solide (Ravens, Steelers, Browns) dirigée de main de maître. Avec seulement 5 défaites cette saison, et des victoires de prestige (Patriots, Lions, Ravens, Chargers…), les Bengals sont en bonne posture pour créer l’exploit en AFC. Avec QB Dalton qui cumule les TD (33), mais aussi les interceptions (20), attention tout de même aux mauvaises surprises. Cependant, le jeu au sol reste une donnée importante et non négligée à Cincinatti, avec deux joueurs au dessus des 600y (Green-Ellis avec 756 et Bernard avec 695). Au niveau individuel, les satisfactions ont été nombreuses cette année (WR Green, TE Eiffert, LB Burfict), mais il faudra aux Bengals un effectif très solide pour continuer l’aventure.
Du côté des Chargers, se retrouver seed #6 était quasi-inespéré. Sauf que ça y est, la bande de QB Rivers est bien présente. Et malgré 7 défaites cette saison, les joueurs de San Diego se retrouvent à la 4ème position du classement en terme de yards lancés, et à la 5ème en terme de yards/matchs. Au sol, c’est imparable, Ryan Matthews et Danny Woodhead forment une paire de RB redoutables, même si le second tarde à s’affirmer à la course (429y contre 1255), mais est très précieux à la réception (605y en 76 catchs, 4ème cible en terme de yards). Cependant, outre toutes ces stats, l’important reste la victoire, et les Chargers ont failli l’oublier cette saison après un début de saison catastrophique (défaites contre les Texans, les Redskins, les Raiders, les Titans…). Malgré une série en cours de 4 matchs sans revers, les joueurs de San Diego auront fort à faire face à cette équipe rugueuse d’AFC Nord pour poursuivre l’aventure.

 

 

Dimanche 5 à 22h40 (heure française) : San Francisco 49ers @Green Bay Packers.
Ce dernier match est un vrai classique de la NFC, avec deux équipes purement historiques, mais aux saisons bien différentes. Orphelin de QB Rodgers durant quelques matchs, Green Bay a bien failli laisser échapper le titre de NFC Nord. Avec 4 QB utilisés durant la saison régulière, on ne peut pas dire que Packers soit synonyme de régularité. Au final, Rodgers cumule tout de même 17 TD pour 6 interceptions, et le rookie RB Eddie Lacy reste une arme redoutable en attaque. Cependant, la saison des Packers reste une alternance de belles victoires (Ravens, Lions, Falcons), mais également de défaites évitables (Steelers, Eagles, Bears, Bengals). Les Packers sont donc les « inconnus » de ce tour de wild card : un effectif costaud sur le papier, mais friable en réalité (QB Rodgers, LB Matthews par exemple qui sont sujets au blessures).
En face, voici la force tranquille de la NFL. Contraints de jouer le tour de Wild Card malgré 4 défaites (derrière les Seahawks en NFC Est), San Francisco est la grosse écurie de ce tour de Wild Card. Emmenés par des joueurs clés et très décisif, les 49ers reste sur une série de 6 matchs sans défaite, le dernier revers remontant à la Week11 (vs. Saints). QB Kaepernick, malgré des stats qui ne « font pas peur » (21 TD pour 8INT, 3197y lancés), mène de main de maître son attaque, et incarne une vraie menace à la course pour les adversaires (il est le deuxième coureur des 49ers en terme de yards, avec 524, derrière Gore et ses 1128y). Attention donc, à cette équipe très dangereuse, qui pourrait se retrouver au SuperBowl … comme l’année dernière !

 

Mon pronostic : Indianapolis Colts, New Orleans Saints, Cincinatti Bengals & San Francisco 49ers.

Rendez-vous dès dimanche matin pour l’analyse des deux premiers matchs (Chiefs @Colts et Saints @Eagles), puis lundi pour les deux autres rencontres.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Avatar

    49ers vs. Packers sera l’affiche la plus intéressante. Un duel au sommet entre Aaron Rodgers et Colin Kaepernick… San Francisco avait gagné en saison régulière mais ce coup ci, le match se disputera à Green Bay, dans le mythique Lambeau Field (donc froid et peut être neige) qui est à guichets fermés depuis 1960… Oui, pas une seule place de libre depuis 53 ans soit plus de 390 matches!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *