Week 11 : les Chiefs chutent, les Bears évitent la tornade, Pittsburgh y croit.

Redskins vs Eagles
 
0 Like(s)

La Week 11 proposait une opposition qui pouvait se révéler primordiale pour la course aux play offs. Elle l’a été, mais pas dans le sens que l’on imaginait. Au lieu de creuser l’écart, la plupart des favoris ont chuté, ce qui donne des classements plus serrés que jamais. Place tout de suite aux analyses et résumés de cette Week 11.


On commence, comme d’habitude, par le TNF, qui opposait cette semaine les Colts aux Titans. Les Titans vont mal, c’est un fait. 4 victoires depuis le début de saison, c’est peu. Sauf qu’avec RB Johnson dans l’effectif, tout est possible. Un début de match parfait, avec des TD au sol de 30 puis 7 yards, et les joueurs du Tennessee se voient déjà en bonne posture. C’était sans compter sur la volonté de QB Luck ! Bien qu’inefficace à la passe (23/36 pour 232y 0TD et 0INT), le jeune QB a réalisé son match, en ajoutant 31y au sol et 1TD à sa prestation. En réalisant pleinement son rôle, RB Brown est venu ajouter 2 TD au sol pour les hommes d’Indi, et le seul TD à la passe de QB Fitzpatrick n’y changera rien. Colts 30-27 Titans.

 

On continue avec le premier match du dimanche, une belle opposition de l’AFC Est : Jets vs. Bills. Petit événement chez les Jets, le premier match du safety vétéran Ed Reed (ex – Texans mais surtout ex – Ravens). Côté attaque, c’est assez problématique : 8 passes complétées pour Smith (sur 23 tentées), à peine plus de 100y de lancés (103), aucun TD et 3INT, dont une retournée pour TD par Searcy, ça fait beaucoup. Au sol, Ivory se débrouille tant bien que mal pour faire avancer la machine, mais 98y et 1TD, c’est peu. En face, EJ Manuel réalise (enfin) un match plein et correct : 20/28 pour 245y 2TD et aucune interception, ça fait avancer ! Après un début de match parfait (20-00 à la mi temps), les Bills n’ont fait que gérer, et accrochent leur 4ème victoire de la saison : 37-14.

 

Voici maintenant le match le plus long de la soirée. A cause de la prolongation ? Non, pas tout à fait. Débuté à 19h, ce match sera interrompu du fait de la tornade menaçant Chicago (2 morts et 37 blessés hier soir dans l’Illinois) : joueurs au vestiaires, spectateurs priés de renter chez eux… Après l’interrogation, la reprise du match. Et comme souvent, ceux qui mènent à cet instant reviennent la tête pleine de doute. Après un début parfait (10-0) les Ravens doutent et se font rejoindre rapidement. Malgré le vent fort, le QB backup McCown réalise un match très correct, avec 19/31 pour 216y 1TD et 0INT, tandis que Flacco a encore montré plusieurs visages, en lançant 2 INT. Vu la météo, le jeu au sol a été primordiale, et c’est Rice qui a sorti la plus belle prestation (131y en 25 portés, contre 83y pour Forte). Cependant, un match ne se joue pas au stats, mais au réalisme. Et à ce jeu là, les Bears sont mieux placés. Une dernière défense héroïque dans la red-zone qui oblige les Ravens a se contenter de l’égalisation, puis un FG de 38y en prolongation, et après 5h19, la victoire est là : Chicago 23-20 Baltimore.

 

Du côté de Cincinnati, l’affrontement s’annonce rude entre Browns et Bengals. Et ce sont les outsiders, les Brownsqui démarrent pied au plancher. Deux interceptions sur Dalton, dont une de Haden remontée pour TD, et les Bengals se retrouvent menés 0-13. Sauf que l’équipe en forme de ce début de saison n’a pas dit son dernier mot, et sait créer des turnovers également. Un punt bloqué retourné pour TD par Dye, un fumble remonté dans la end zone par Burfict, et 3 interceptions lancées par Campbell font changer le sort du match. Dalton se rattrape bien en lançant 3 TD (Gresham, Sanu  et Smith) et la défense de Cincinnati stoppe parfaitement le jeu au sol adverse : 69y pour Ogbonnaya, 20 pour Whittaker et 13 pour McGahee. Au final, les Bengals impressionnent et marquent les esprits : 20-41.

 

T. Pryor moyen depuis le début de saison, et surtout blessé, c’est l’occasion pour les Raiders de lancer McGloin (QB Rookie non-drafté cette saison) face aux Texans. Du côté de Houston, c’est toujours l’interrogation : coach Kubiak écarté des terrains suite à son malaise d’il y a deux semaines, et QB Keenum aligné d’entrée à la place de Schaub. Et pour son premier match NFL, c’est McGloin qui impressionne : bien épaulé par son RB Jennings (150y 1TD en 22 portés), le jeune QB lance 197y et 3TD (18/32) pour aucune interception. Houston arrive à survivre, avec un TD à la passe de Keenum (pour Graham), un punt remonté par Martin (87y) et 3 FG de Bullock. En fin de match, c’est Schaub qui reprend les reines de son attaque, mais sans parvenir à réaliser le come back de la soirée. Une fois de plus, les Texans échouent. Oakland 28-23 Houston.

 

Les Jaguars sont en route pour le 1st pick de la prochaine Draft, on le sait. Les Cardinals ont le regard vers les play offs, c’est une certitude. Les surprises existent en NFL, il ne faut pas l’oublier. Mais quand Palmer sort le match de sa saison, la tâche s’annonce compliquée pour les locaux. Avec 419y au compteur et 2TD (30/42 et 0INT), le QB expérimenté a fait le plus gros du boulot. Au sol, c’est toujours très pauvre pour Arizona : Mendenhall se content de 14y en 13 portés, et tout de même 1TD. Du côté des Jaguars, il ne manque pas grand chose pour que la mayonnaise prenne : 255y et 1TD pour Henne, avec 10 receveurs différents, mais 2 Int. Au sol, Jones-Drew n’y arrive pas non plus, et ne cumule que 23y. Résultat, une défaite de plus pour Jacksonville, et une belle victoire des Cardinals, 27-14.

 

Est-ce le match de la dernière chance pour les Redskins ce soir face aux Eagles ? Ca y ressemble ! Toujours avec Foles aux reines de l’attaque de coach Kelly, on peut s’attendre à tout du côté de Philadelphie. Et bien Foles a parfaitement rempli le rôle de QB intérimaire : 298y à la passe, sans trop prendre de risque et avec un taux de completion intéressant (65%), aucun TD mais aucune interception. Surtout complété par une belle performance au sol : 47y et 1TD pour lQB, mais également 77y et 2TD pour McCoy, la défense de Washington est dans le rouge. Du côté de l’attaque, le jeu de course progresse mais ne score pas : 93y pour Morris, 44 pour Griffin III et 39 pour Helu, mais aucun TD. A la passe, RG III est contraint de prendre quelques risques, et ça se remarque : 17/35 (seulement) pour 264y 2TD, mais une interception, lors du dernier drive. « Foles kneels to PHI 19 for -1 yards, END GAME ». Eagles 24-16 Redskins.

Redskins vs Eagles

Redskins vs Eagles

 

Après la défaite des Ravens et des Browns, l’occasion est parfaite pour les Steelers, face aux Lions. Et le match commence comme jamais il n’a commencé cette saison pour les Steelers : 2 TD en un quart-temps, deux fois à la passe, deux fois pour Brown. Bref, tout va bien ! Les Lions ne se laissent pas abattre, et sortent leur arme destructrice : le duo Stafford – Johnson. Bien couvert par Taylor, il faut cependant peu d’espace à Calvin « Megatron » Johnson pour en profiter : un TD de 79y puis un de 19y, et les Lions repassent devant à la marque. Au sol, Joique Bell et Reggie Bush se partagent le boulot de Detroit, en cumulant 49 et 31y, tandis que Le’Veon Bell ramasse les miettes laissées par BigBen (367y à la passe) en courant 36y. Et comme au bon ancien temps, le sort du match sera dans les mains de la défense de Pittsburgh : seulement 3 passes complétées par Stafford en 2ème mi temps (sur 16 tentées), et une interception pour Allen, et c’est Roethlisberger qui tient le beau rôle : deux TDs lors du dernier QT pour W. Johnson et Cotchery, et les Steelers s’imposent 37-27.

 

Il y a de ces matchs de bas de tableau qui réservent quelques surprises au niveau du jeu, et celle du jour vient du QB Glennon. Lors de ce Falcons vs. Buccaneers, le QB de Tampa Bay réalisera un match presque parfait : 20-23 pour 231y et 2TD, dont 165y et 1TD pour V. Jackson. Au sol, Tampa n’est pas en reste, avec 163y et 2TD de Rainey. En face, c’est plus laborieux pour les Falcons, et c’est même totalement déprimant quand on sait que l’effectif vaut une place en play offs : 19/36 pour Ryan, avec 2TD et 2INT, 88y et 1TD pour Smith, et seulement 41y au sol pour S. Jackson. Bref, Atlanta vise le Top5 de la prochaine Draft. Falcons 28-41 Buccaneers. 

 

Et voilà maintenant un parfait face à face dans l’optique des places de Wild Card : Chargers vs. Dolphins. La performance du soir est à attribuer à R. Matthews, qui cumule 127y au sol pour San Diego, en plus des 298y lancés par Rivers. Malgré de beaux chiffres, l’efficacité d’une équipe réside souvent dans la capacité à éviter les pénalités, et ce n’est pas le cas de SD ce soir : 10 flags lancés contre eux, pour 76y de perte, ça fait beaucoup. Surtout qu’en face, QB Tannehill n’est pas en reste et ne se fait pas prier : 268y en 22 passes complétées pour 35 tentées, 1 TD et 1INT, ça reste correct. Rivers a lancé beaucoup de yards, c’est sur. Mais l’important est de scorer, et là est le soucis : la défense des Dolphins a réalisé un très gros match, en obligeant Novak à passer les points au pied. Résultat, les Chargers ont fait la course derrière, et n’ont jamais réussi à sortir la tête de l’eau. Miami 20-16 San Diego.

 

On passe de l’AFC à la NFC, avec ce prometteur 49ers vs. Saints. Un Kaepernick peu performant ces dernières semaines, un Brees capable de très gros match … le match serait-il déséquilibré ? Malgré un TD à la passe pour Hill après un drive parfait (11 jeux 97y), c’est bien San Francisco qui a le match en main. Une défense très appliquée, qui laisse seulement 49y au sol à Thomas, 25 à Ingram et 16 à Sproles, et qui crée des turnorvers : 1 interception sur Brees, deux fumbles recouverts par Brooks et Ventrone laissent les Saints muets pendant plus d’un QT. La force d’une défense n’est visible que si l’attaque convertit ces turnovers, et ce n’est pas le cas ce soir. Un seul FG de Dawson lors du 4ème QT, et la tendance s’inverse. Kaepernick incapable d’avancer, et c’est Hartley qui profite de l’occasion en passant 3 FG (dont un au terme du temps). New Orleans 23-20 San Francisco.

 

Rodgers toujours blessé, Tolzien titularisé, les Packers sont dans le doute avant d’affronter les Giants, qui restent sur 3 victoires de rang. Et sans être en mode « SuperBowl », c’est Manning qui réalise le meilleur match à la passe : 25/35 pour 279y, 1TD et 1INT pour le frère de Peyton ce soir. Et la défense des Gmen est au top : 7 plaquages pour Thomas, 6 pour Amukamara, 3 interceptions (BeasonPierre-Paul et Rolle), aucun TD encaissé à la passe, seulement 27y et 1TD laissé à Lacy, c’est plutôt de bonne augure ! Au sol, Andre Brown fait le job en ajoutant 66y, et c’est l’inévitable Jacobs qui vient inscrire son TD de 1y (9y au total, en 5 courses), pour permettre aux Giants d’enchainer sur une 4ème victoire. NYG 27-13 GB.

 

Dans tous les sports, rejouer contre son club formateur a un goût particulier, et c’est le cas ce soir pour Percy Harvin, qui retrouve les Vikings avec les Seahawks. Peu utilisé à la passe, le receveur aura l’occasion de briller, en remontant un kick off sur 58y en fin de première mi-temps, pour mettre QB Wilson en bonne position. L’attaque de Seattle incarne parfaitement le mot efficacité ce soir : 13/18 230y et 2TD pour Wilson à la passe, et 2TD en (seulement) 54y pour Lynch à la course. En face, c’est plus laborieux : Peterson limité à 65y, Gerhart peine à faire mieux (67), et Ponder et Cassel se partagent le bonnet d’âne à la passe (129y 1TD 2INT vs. 78y 1TD 1INT). Ajoutez à cela deux fumbles récupérés par la défense de Seattle (McDonald et Unger), et l’addition est salée : Minnesota 20-41 Seattle.

 

On termine ces matchs du dimanche par le choc de l’AFC : les Chiefs, invaincus, rencontrent les Broncos, sérieux prétendants au titre final. Bien qu’inquiété par sa cheville, et menacé par un front 7 dévastateur (36 sacks depuis le début de la saison), Manning tient son rang et continue son chemin vers le titre de MVP. Ce soir, encore plus de 300y pour le QB (323) et 1TD, malgré un « faible » taux de completion (24/40). En face, Smith reste constant et plutôt bon, en lançant 2TD pour 21 passes complétées (45 tentées) et 230y. Au sol, les deux équipes se valent aussi : 79y pour Moreno contre 78 pour Charles. Avec une défense très peu perméables (2QT sans encaisser de point), les Broncos infligent aux Chiefs leur première défaite de la saison : simple accident ou début de la fin ? Réponse dans deux semaines pour la revanche ! Kansas City 17-27 Denver.

 

Au programme demain, le résumé du Monday Night Football entre Patriots et Panthers, un point sur les classements (qui ont été bien bouleversés) et un preview de la Week 12 !

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *