Ligue 1, 22e Journée ; Paris en chasse neige, Montpellier ne se refroidi pas

 
0 Like(s)

Avec le froid polaire qui s’abat sur l’ensemble de l’hexagone, on pouvait s’attendre à voir cette 22e journée fortement perturbée, voir tout simplement annulée. Finalement la neige fut clémente, pas le froid. 3 Matchs reportés et plusieurs autres qui ont pu compter sur une température très basse qui a joué un rôle plus ou moins important selon les matchs. Paris continue sur sa lancée, Montpellier reste solide, alors que Lille ne joue pas et Rennes bute à Nancy. Décryptage de cette 22e journée placée sous le signe du froid.

 

Un PSG diesel

Thiago Motta lancé dans le grand bain de la Ligue 1

Contrairement à beaucoup d’autres pelouses, celle du Parc des Princes était en parfait état ce samedi soir pour recevoir Evian TG, le surprenant promu qui ne devait pas faire le poids face à ce PSG galactique. Pourtant comme à son habitude depuis le début de saison, Evian a joué les troubles fait pendant toute la première période, le temps pour Cédric Cambon d’ouvrir le score juste avant la pause sur un corner. Paris domine le match de manière stérile avant d’égaliser sur un festival de son meilleur joueur : Nêne.

Paris tremblera jusqu’au bout, et le pénalty transformé par Nêne à 10 minutes du terme. Gameiro clôturera la marque sur un but brouillon à une minute du terme.

Paris s’impose mais n’est toujours pas transcendants comme on serait en devoir de l’attendre. Pour l’ instant les hommes d’Ancelotti gagnent sans réellement bien jouer, pas sûr que cela dure longtemps.

 

Brest impuissant face à Montpellier

 

Dernis l'unique buteur de la partie

Après avoir reçu Paris, Brest se déplaçait samedi soir à Montpellier. Deux chocs pour les bretons, et deux défaites par le plus petit des écarts. On pourrait alors au vu des résultats prôner la déception pour les brestois, mais en réalité rien de tout cela, les bretons ont été nettement dominés dans l’hérault comme une semaine auparavant à domicile face au PSG. Montpellier aura tiré 24 fois au but contre seulement 7 fois pour les bretons. Heureusement pour les joueurs de René Girard, ils ont trouvé l’ouverture par Dernis juste avant la pause sur un tir dévié. Brest a montré une petite réaction en seconde période mais pas de quoi faire trembler Montpellier. S’ils continuent à jouer de la sorte, Montpellier pourrait bien accrocher pourquoi pas la Ligue des Champions.

 

Toulouse encore en deçà

 

Jussiê, buteur après 20 secondes face au voisin toulousain

En guise de fin de soirée, les spectateurs d’Orange sport ont pu assister à un derby de la Garonne fort intéressant, mais dénué de tout suspense. Pourquoi ? Tout simplement parce que Jussiê trouva les filets d’Ahamada après tout juste 20 secondes. Ensuite Toulouse va davantage se montrer agressif qu’entreprenant dans le jeu, à travers l’expulsion logique de Sissoko avant la pause suite à deux cartons jaunes dus à un énervement stupide. L’ancien milieu international n’a plus rien du joueur plein de fraicheur sélectionné par Raymond Domenech avec les bleus. Obraniak marquera ensuite un superbe coup franc, marquant définitivement sa très bonne adaptation à sa nouvelle équipe.

Bordeaux n’a pas été flamboyant, mais à plutôt profité de la fébrilité des toulousains (une seule victoire, contre Caen, lors des 6 derniers matchs).

 

Les autres matchs

 

–          Rennes jouait à Nancy sur un terrain, même synthétique, franchement peu adapté pour le beau jeu. Niculae manquera de tromper Costil dans un match gâché par le froid, et franchement soporifique. Un 0-0 bien triste.

–          Match important pour le maintien à Dijon, qui recevait Valenciennes, très friable à l’extérieur. Pourtant VA va rapidement trouver la brèche par Cohade, bien aidé par la glissade de son défenseur. Les Valenciennois s’imposent 2-1 chez un concurrent direct, et rattrape sa bévue face à Ajaccio.

–          Un autre match qui sentait la poudre, celui qui opposait Ajaccio à Nice à François Coty. La poudre comme celle du pétard qui manqua de peu Ospina à l’échauffement, rancune des supporters ajacciens dans leur rivalité avec les supporters niçois. Le match sera assez pauvre, et il faudra attendre une panenka d’Eduardo pour voir le match se débloquer. Comme un miracle, Nice égalisera sur une grossière erreur défensive. Ajaccio aurait mérité mieux, et Nice prend les miettes qu’on lui offre. La bataille pour le maintien ne fait que commencer.

 

J’ai aimé :

 

Le réveil de Valenciennes à l’extérieur

Nêne-Sirigu, les deux parisiens les plus constants

Evian culotté au Parc malgré la défaite

On le dit et on le redit ici, Cabella est un futur grand ! Il l’a encore prouvé face à Brest

La parfaite adaptation d’Eduardo, qui est déjà décisif à Ajaccio

Le coup franc d’Obraniak, un bijou de balle placée

 

J’ai moins aimé :

L’état des pelouses, mais à part prier pour une hausse de température…

Dijon étonnement timide face à VA

L’attitude d’un ou plusieurs crétins, qui n’ont rien trouvé de mieux que de lancer un pétard en direction d’Ospina lors de l’échauffement d’Ajaccio-Nice.

Olivier Sadran ne doit pas reconnaitre son équipe de Toulouse. Franchement faible depuis 6 matchs, à l’image d’un Sissoko mauvais et expulsé pour une trop grande nervosité

 

* On rappelle que Saint Etienne-Lorient, Sochaux-Lille et Caen-Auxerre ont été reportés.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

3 commentaires

  1. Avatar

    Le mano à mano au sommet est lancé ..mais jusqu’à quand?

    Répondre
  2. Avatar

    La 22eme journée confirme les leaders. PSG toujours en tête logiquement même si les parisiens ont eu quelques sueurs froide car surpris par Evian TG. Montpellier suit le rythme et s’impose grâce à un but chanceux de Dernis. Finalement les grands perdants de la journée sont Lyon et l’OM car en se neutralisant, ils ne recollent pas aux équipes de tête pire, ils les laissent s’échapper.
    Pourtant il ne faut pas tirer trop de conclusions hâtives, 16 journées de championnat sont encore à disputer et qui sait ce qu’il peut encore se passer.

    Répondre
  3. Avatar

    Dommage pour Evian, ils ont livré un très bon match…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *