Ben le Sport : L’analyse du match France vs USA (1-0)

 
0 Like(s)

Vendredi 11 novembre 2011 – La France a entamé sa semaine de matchs amicaux (le prochain étant contre la Belgique mardi prochain) par une petite victoire (1-0) face aux États-Unis. On attendait beaucoup de ce match, après la délivrance de la qualification pour l’Euro 2012 obtenue il y a un mois face à la Bosnie, en terme de jeu et de revue d’effectif. Laurent Blanc avait fait appel à beaucoup de « nouveaux » (Giroud, Gonalons, Mathieu) et on attendait aussi les confirmations de « (néo)débutants » (Debuchy, Gameiro, Koscielny). Tout cela semblait bien alléchant et séduisant pour ce match de novembre, souvent marqué par une démotivation pour les joueurs cadres.

 

Le Mur de l’Atlantique Ouest

La vérité sur cette équipe de France après un an et demi de prise en main « lolo blanc », c’est qu’elle stagne depuis quelques mois. Et je ne suis pas loin de penser qu’elle atteint ses limites, parce que le jeu n’y est toujours pas, parce que certains « talents » (Ribery, Malouda, Diarra) ne s’y retrouvent pas … les automatismes ne sont toujours pas opérationnels et on se demande bien quand ils pourront l’être. C’est clair, j’ai jamais vu autant d’erreurs techniques sur un match des Bleus que celui d’hier soir : passes approximatives, passes dans le vide, mauvais choix stratégiques, individualismes, mauvais placements, … si vous ajoutez à cela un système de jeu bien pauvre, vous obtenez un match très peu optimiste pour la suite.
Alors je reconnais qu’en face, les USA ont blindé à mort et je critiquerai volontiers cette attitude de jeu pour un match amical : pourquoi venir jouer si c’est pour jouer un 0-0 sachant qu’en plus l’équipe avait des arguments à revendre (Altidore, Beckerman) ? Après un match sur une pelouse horrible (Roumanie), un match couperet tendu (Bosnie) et maintenant un match fermé, on peut pas dire que les circonstances permettent aux Bleus de pouvoir mettre en place ce qu’ils aimeraient. Mais la force des grandes équipes, est justement de parvenir à imposer son jeu et de créer du rythme dans n’importe quelle circonstance. (l’Allemagne fait 3-3 en Ukraine, la Croatie s’impose 3-0 en Turquie, l’Italie rend une belle copie en Pologne 2-0, …). Non la France, comme l’Argentine, le Portugal, n’arrive pas à trouver en ses joueurs soit-disant talentueux et performants en clubs (Ribery, Malouda, Menez, Nasri) la bonne formule qui pourrait mettre à mal n’importe quelle équipe inférieure à elle au classement Fifa. Car, oui le problème réside bel et bien toujours dans l’animation offensive, gros chantier de Laurent Blanc depuis toujours, lui qui prône le beau jeu. Il est loin le temps où la France pouvait gagner par plus de deux buts d’écarts face à une équipe dite moyenne.

 

Miser sur la Ligue 1 plutôt que l’étranger

Il faut se rendre à l’évidence, avec le temps et les sélections engrangées, certains anciens cadres ne peuvent plus prétendre à faire parti des meilleurs éléments de l’EdF : je vise bien évidemment Diarra, Ribery, Malouda et dans une moindre mesure même s’ils n’ont pas joué hier Evra et Sagna.
Quand on voit les solutions que peuvent apporter depuis quelques temps des joueurs comme Menez (bien qu’il reste irrégulier pendant le match) et Martin (seul pour l’instant à faire office de relais entre défense et attaque), on est en droit de se demander si le remède pour l’EdF n’est pas justement de s’en tenir à des joueurs moins « tape à l’œil » mais plus « ligue 1 » : le milieu de Sochaux a encore fait preuve de beaucoup de qualité hier soir en délivrant notamment cette passe pour Remy, le Parisien est incontestablement le joueur qui peut dynamiter une défense à lui tout seul (tel pouvait l’être le Ribery de 2006 ou encore plus récemment Ben Arfa), le lillois Debuchy a offert en deux sélections beaucoup plus (dans l’envie et la qualité des centres) que les titulaires réguliers (Sagna, Réveillère), Mathieu démontre que son pied gauche peut être une arme redoutable pour les débordements, Remy confirme jour après jour qu’il a le potentiel pour être titulaire dans cette équipe par sa puissance et son impact sur les défenses,  …
Alors certes cette solution ne conférera pas à l’équipe une expérience internationale digne des grosses nations, mais elle aura le mérite de faire honneur aux spectateurs et aux fans qui ne demandent qu’à voir un bien meilleur style de jeu que celui qui fait office chez les tricolores depuis maintenant bien trop longtemps. Car, il est évident que si l’on s’évertue à enquiller les beaux noms sur la feuille de match, on ira une fois encore droit dans le mur.

J’attends avec impatience le match contre la Belgique et les choix de LB dans son 11 qui confirmera ou non cette tendance.

Votre blog football recommande à Laurent Blanc d’aligner l’équipe suivante :

Lloris – Debuchy – Rami – Sakho – Abidal – M’Vila – Martin – Gonalons – Menez – Remy – Benzema

A vous maintenant de vous exprimer ! Quelle conclusion tirez-vous de ce match ?

 

Ben

Les notes du match si vous les avez manqué.

ps : une petite remarque de votre blog foot sur l’ambiance du Stade de France marquée (vue de la TV) par des klaxons pompeux (presque pire que les vuvuzelas en 2010) et des lasers inadmissibles envoyés dans le visage des joueurs. Il est grand temps que de nouveaux stades émergent en France pour délocaliser les matchs. Marre de cette ambiance pourrie au SdF !

 

Auteur: Ben Le Sport

BenLeSport est un des co-fondateurs du site VLS.

Partager cet article sur :