Le jumping, késako?

Saut d'obstacles en Equitation jumping
 
7 Like(s)

Le jumping est une spécialité de l’équitation, plus couramment appelée le saut d’obstacle (ou CSO).

D’ailleurs, quand on entend «sports équestres», on pense souvent , en premier, au saut d’obstacle. Il s’agit d’une épreuve des plus spectaculaires.

Oui oui, le jumping de haut niveau, peut s’avérer être un sport impressionnant , à voir et à pratiquer.

Imaginez vous, à 1m65 du sol (même à 1m70 souvent), sur un animal qui peut vous mettre à terre à tout moment avec puissance , et sauter un obstacle d’1m60 (les plus hauts). Ce qui veut dire qu’au dessus de l’obstacle, au moment du saut, votre tête est très haute, pas loin des 4 mètres de haut.
Alors qui a envie d’essayer ?
On préfère peut-être y regarder, les deux pieds touchant bien terre.

Même en spectateur, cela vaut le coup d’ œil. L’ambiance est particulière, parfois tendue lors des passages. On retient son souffle pendant tout le parcours, en guettant les barres, une chute, un refus. Et quand les barres sont touchées, font de la « musique » dans le jargon, on pousse un petit cri d’appréhension et on serre les dents pour ne pas qu’elles tombent, surtout quand il s’agit des cavaliers français. Et quand c’est un sans faute, alors là, tout le monde éclate de joie, et applaudissements à gogo.

Cependant, pour apprécier une épreuve de jumping au mieux, il faut connaître les règles de base et le déroulement de l’épreuve.

Le déroulement de l’épreuve:

  • Tout d’abord, les cavaliers font la «reconnaissance du parcours». Ils doivent le connaître par cœur, pour pouvoir sauter les obstacles dans le bon ordre et éviter des pénalités.
  • Ensuite, c’est l’échauffement au paddock (une carrière à part) où les cavaliers visualisent leur parcours et détendent leur cheval.
  • Puis place au spectacle: début de l’épreuve. Les cavaliers passent les uns après les autres. A la fin, un premier classement est établi. Lors de certaines épreuves, un «barrage» est mis en place. Ce deuxième parcours sert à départager les cavaliers les mieux placés lors du premier parcours.
  • Enfin, le podium et la remise des prix ont lieu.
  • Final : Pour le plaisir et la tradition, les cavaliers font un tour d’honneur au galop pour saluer le public et clôturer l’épreuve.

Les règles :

Le cavalier doit réaliser un parcours composé de divers obstacles, dans le bon ordre, sans faire tomber de barre et le plus vite possible.

Si le cavalier fait des fautes, il prend des points de pénalités :

  • barre tombée : 4 points de pénalités
  • un refus (le cheval refuse de passer l’obstacle) : 4 points (8 poins pour un deuxième refus, élimination pour un troisième.)
  • chute : élimination.
  • dépassement de temps limite : 1 point de pénalité par seconde dépassée.

Mais, ce barème peut changer selon les différentes épreuves d’obstacles, ou selon le titre visé (coupe des nations, championnat du monde…).

Voila, vous connaissez à présent les principales règles du jumping. Bien sûr, ceci n’est qu’un avant goût du monde du jumping et de l’équitation.

Soyez prêt à vibrer avec ce sport, riche en sensation, et à découvrir la complicité entre le cavalier et son cheval.
J’espère que vous en redemanderez !

Morgane V.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Morgane

Partager cet article sur :

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *