Chroniques du blitz – Week 17

 
0 Like(s)

Voici la troisième et dernière chronique du blitz de la saison régulière. Cette semaine sera dominée par le match des frères ennemis: Chicago Bears vs. Green Bay Packers. Il arrive fréquemment que ces matches accouchent d’une souris en raison d’une pression médiatique exacerbée. Pas ce dimanche. Ces deux rivaux nous ont offert un spectacle de haut rang. Nous y reviendrons.

 

Sans plus attendre, voici le top 5 des faits marquants du week-end:

 

#5 Metlife Stadium sans vie

 

Il est très surprenant de voir un stade vide aux Etats-Unis car, comme j’ai pu vous l’indiquer dans ma précédente chronique (vous vous souvenez des singes qui chevauchent des chiens?), chaque match est un spectacle qui dépasse le seul cadre sportif. Sinon, pourquoi le stade de Jacksonville se remplirait-il chaque semaine? (Sont-ce des fans masochistes qui se font du bien à se faire mal en regardant « leurs » Jaguars perdre semaine après semaine?).

 

Bref, même sans enjeux, on pouvait s’attendre à voir des fans garnir le stade New-Yorkais pour assister au match N.Y. Giants vs. Washington Redskins. D’autant plus qu’il s’agit d’un classique de la NFL.

 tempRedskins17_warmup_39--nfl_mezz_1280_1024

Que nenni. La pluie battante n’a pas aidé certes, mais le stade était désert. Sans vie, donc. C’est triste mais suffisamment rare pour atterrir dans les chroniques du blitz.

 

#4 La défense des Bears s’humilie

 

Voici la première action issue du match entre les Bears et les Packers qui mérite son entrée dans cette chronique. Et elle n’est pas pour ravir les fans de Chicago…

 

Depuis toujours, la franchise des Chicago Bears est réputée pour sa défense hermétique & rugueuse. Les défenseurs des Bears sont d’ailleurs surnommés les « Monsters of the Midway ». Des défenseurs légendaires ont porté sa tunique tels que Dick Butkus, Mike Singletary ou plus récemment Brian Urlacher. Pour leur propre santé, j’espère que ces légendes n’ont pas regardé cette action qui a couvert de honte tout cet héritage…

 

 

Comme vous avez pu en juger, alors que la défense a provoqué un fumble, cette dernière s’est arrêtée de jouer, laissant le champs libre aux Packers pour inscrire un TD et donc, 7 points. Quand on sait que les Bears ont perdu ce match par 5 points d’écart… ça fait mal.

 

#3 Les Pittsburgh Steelers ont failli

 

Et oui, les Steelers ont failli… aller en playoffs?! Après 4 défaites inaugurales, Pittsburgh a réussi à se mettre en position d’y accéder. Un comeback quasi-inédit en NFL puisqu’une seule équipe dans l’histoire a réussi à atteindre les playoffs en démarrant sa saison par 4 défaites. C’était les San Diego Chargers en 1992.

 

Pour réussir cet exploit, il fallait une victoire de Pittsburgh conjuguée aux défaites des Miami Dolphins et San Diego Chargers. Pas gagné surtout que Miami jouait à domicile contre une équipe des Jets décevante cette année, tandis que les Chargers recevaient les Kansas City Chiefs sans ses habituels titulaires, mis au repos en prévision des playoffs.

 

Mais bon, c’était possible.

 

Alors, quand Pittsburgh gagnait contre Cleveland et que Miami perdait de son côté, à la surprise générale, contre les Jets, tout le monde croyait au miracle. Ça tweetait dans tous les sens je vous dit!

 

D’autant plus que Kansas City menait de 10 points dans le dernier QT. Mais voilà, San Diego parvenait à égaliser à 3 minutes de la fin du temps réglementaire. Ces 3 minutes étaient cependant suffisantes pour permettre aux Chiefs de se mettre en position de marquer un field goal avec 4 secondes à jouer.

 

Rentre alors le « kicker » des Chiefs, Ryan Succop. Ce dernier a la particularité d’être né à Pittsburgh, comme un clin d’œil! Seulement, sa tentative de 41 yards, pourtant assez aisée, passe à côté des poteaux et envoie le match en prolongation… pendant laquelle les Chargers finissent par l’emporter!

 WILD CARD GAME: JACKSONVILLE JAGUARS V PITTSBURGH STEELERS

San Diego est en playoffs. Pas de miracle, les Steelers sont en vacances. Ryan Succop prendra sans doute un forfait « all inclusive » chez son psychologue.

 

#2 Peyton Manning, QB Denver Broncos, est anobli

 

Il n’y a pas grand chose à rajouter sur cet homme: Manning. Mais ce dernier est parvenu à battre un dernier record cette saison. Celui du nombre total de « passing yards » en une saison avec 5477 yards.

 

 

Cette année, Peyton Manning aura complété 68,3% de ses lancers pour un total de 5477 yards, 55 TDs et seulement 10 interceptions… Chapeau bas. Beaucoup d’observateurs considèrent sa saison comme la meilleure performance par un QB dans l’histoire.

 

#1 Aaron Rodgers, QB Green Bay Packers, est rétabli

 

Une action s’imposait pour clore cette chronique du blitz. Il s’agit, évidemment, du lancer miraculeux de QB Aarron Rodgers vers WR Randall Cobb avec 37 secondes à jouer. Un lancer d’autant plus incroyable qu’il s’agissait d’une quatrième tentative qui aurait pu (ou du) terminer le match. Dans le froid et la neige, cette action offre la victoire et les playoffs à Green Bay, aux dépens des Bears de Chicago.

 

 

Le retour de blessure du fils prodigue Rodgers booste indéniablement les chances de son équipe lors des playoffs, devenu dès lors, l’épouvantail n°1 de la NFC.

 

Coup de cœur de la semaine: les adieux de Tony

 

Ce dimanche, Tony Gonzalez (Tight End) a réceptionné ses derniers ballons et collecté ses derniers yards. En effet, après 17 brillantes saisons, « Gonzo » se retire de la compét’ comme l’un des plus grands TE de l’histoire. En atteste ces quelques statistiques:

13 sélections pour le pro bowl

111 TDs inscrits, soit le plus grand nombre en carrière par un TE

15127 yards gagnés, également un record par un TE

 

 

Ainsi, mon coup de cœur de la semaine est dédié à ce grand joueur, et grand bonhomme à qui il n’aura manqué finalement, qu’un super bowl…

Vivement les playoffs et…

… Bravo à vous d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Vous retrouverez le prochain numéro des chroniques du blitz mercredi prochain. N’hésitez pas à tweeter ici et  vos réactions. Sinon, vous pouvez faire la même chose sur facebook ici et même 

En attendant de vous retrouver la semaine prochaine, blitzez gaiement.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Rémy

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Avatar

    Je comptais sur toi pour le rappeler dans les commentaires!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *