Le Jumping international, c’est aussi…

 
1 Like(s)

Le Jumping international, c’est aussi…

  • Un sport dont on ne parle pas beaucoup médiatiquement. L’équitation est pourtant le troisième sport, après le football et le tennis, comptant le plus de licenciés.
  • Un des seuls sports (avec la voile et l’automobile) où les hommes et les femmes sont des concurrents égaux. Ils s’affrontent lors des mêmes épreuves.
  • C’est également un sport que l’on peut pratiquer longtemps à haut niveau, même lors d’un certain âge. Par exemple, le cavalier français Michel Robert à 64 ans. Il est toujours au rendez-vous lors des concours, notamment grâce à sa plus grande expérience par rapport aux autres.

…et puis, côté coulisses:

  • Ce n’est généralement pas le cavalier qui prépare son cheval avant l’épreuve mais son groom (personne qui s’occupe des soins aux chevaux).
  • Afin de permettre à certains chevaux de se sentir comme à la « maison » pendant les jours de concours (plusieurs jours de suite), les grooms ou cavaliers accrochent leur doudou (une peluche) au box. Et oui, ceci permet de leur rappeler leur écurie et de les rassurer.                                                                                                                                                                                                                                           Pour détendre au maximum les chevaux, une musique peut même leur être diffusée dans les écuries.
  • Le plus souvent, les chevaux sont de couleurs bai, noir, ,gris ou blanc. Mais Michel Robert s’est présenté avec un cheval pie (blanc et bai: voir photo). Il est le premier à monter un cheval de cette couleur en compétition. C’est vrai que l’on pense plutôt à un cheval de club qu’à un cheval de sport de haut niveau.                                                                                                                                                   Cela a crée la surprise et a fait parler d’eux.  A présent, la belle jument qui se nomme Catapulte est attendue avec impatience sur la piste et ne passe pas inaperçue.

 

michel-robert-catapulte

 

Si vous ne connaissez pas vraiment ce sport, avec ces petits détails, vous allez devenir incollable en matière de jumping.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Morgane

Partager cet article sur :

5 commentaires

  1. Avatar

    C’est exactement ce que je cherchais, en fait ma copine pratique ce sport depuis de longue année, et je dois avouer que je n’y ai jamais vraiment compris quelque chose, mais avec ces quelques explications je vais enfin pouvoir suivre un peu plus les choses, à son plus grand plaisir je l’espère ! En tout cas merci, comme quoi le hasard fait bien les choses !

    Répondre
  2. Avatar

    J’aurais appris pas mal de chose grâce à cet article! Jamais je me serais douter que les cavaliers accrochaient leur « doudou » pour que le cheval se sente comme chez lui! Ces petits détails comme tu le dis sont super intéressant!
    Merci beaucoup pour ces explications!

    Répondre
  3. Avatar

    J’ai une idée sur ce sport mais pas ces détails. C’est bien que les femmes s’imposent aussi dans ce domaine. C’est une fierté pour nous.

    Répondre
  4. Avatar

    D’accord avec toi création de site web, néanmoins il reste difficile de pratiquer se sport sans danger réel.

    Répondre
  5. Avatar

    Il est pas tellement connu ce sport mais c’est beau à voir! J’aime bien les commentaires, on voit que la solidarité féminine est présente sur ce blog! C’est ce qu’il faut!
    Merci pour cet article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *