Belle épreuve des 6 barres au jumping de Megève

 
4 Like(s)

Ce 27  juillet 2013, à eu lieu l’épreuve des 6 barres lors du jumping de Megève. Cette épreuve spectaculaire est toujours très attendu par de nombreux spectateurs voulant passer un moment de sport et de suspense. En plus, la règle est simple: celui qui saute le dernier obstacle le plus haut est vainqueur.

 

Crédit photo: http://www.jumping-megeve.com/

Crédit photo: http://www.jumping-megeve.com/

 

Le parcours des 6 barres est différent des autres. Premièrement, il y a seulement 6 obstacles  à sauter . Ensuite, les obstacles sont de plus en plus haut. Ici le premier obstacle est à 1m20, le deuxième à 1m25, le troisième à 1m30, le quatrième à 1m40, le cinquième à 1m50 et enfin le dernier à 1m75. Les deux premiers obstacles échauffent le cheval et prépare le cavalier avant d’arriver devant  la ligne de quatre obstacles composée d’un petit obstacle et de trois obstacles à 6 barres (6 barres serrées verticalement: voir photo), dont le dernier est le plus haut et le plus important.

Lorsque tous les cavaliers sont passés, le dernier obstacle prend de la hauteur. Ainsi, ceux qui ont réussi le précédent parcours sautent le prochain avec le dernier obstacle plus haut et ainsi de suite.

Il y a eu cinq tours ce week-end. Trois cavaliers se sont affrontés au dernier tour avec l’obstacle à 2m02. Mais malheureusement  les trois n’ont pas réussi à sauter cette hauteur.

Le cavalier français Jean-Luc Mourier n’a pas sauté l’obstacle et à fait tomber toutes les barres. L’italien Simone Coata et le néozélandais Grant Wilson ont sauté l’obstacle mais ont fait tomber des barres. Le saut à 2m02 n’est alors pas validé. Il y a donc trois gagnants à 1m95  qui ont réalisé de très beaux parcours sans faute jusqu’à une belle hauteur qui est 1m95. C’est très impressionnant pour le cheval et le cavalier de se retrouver devant un obstacle de cette taille.

Même si un cavalier réussi à passer l’obstacle de 2m02, il n’y a pas d’obstacle plus haut à sauter. Le cheval peut se blesser aux membres à la réception du saut , et peut faire tomber son cavalier. C’est risqué pour le cheval et le cavalier.

Voici le lien d’une vidéo qui montre une épreuve des six barres. Ce n’est pas l’épreuve de Megève mais une plus ancienne à Vichy.

Auteur: Alex

Partager cet article sur :