Ben le Sport : Les Héros de l’Euro en Pro A

Tony Parker proA
 
0 Like(s)

Parker, Diaw, Batum, Sy (et d’autres qui je l’espère suivront), tels sont les joueurs français évoluant en NBA qui retournent au pays suite au lock-out qui sévit dans la ligue américaine.
On ne peut pas dire que la France est la seule à bénéficier du chaos général qui règne dans le championnat cher à David Stern, son président, puisque, entre autres, l’Espagne a fait revenir les frères Gasol, que Deron Williams est parti à Istanbul et que Bologne rêve de Kobe Bryant.
Rien que ca !!

 

Une Euroligue à l’allure NBA

J’avoue que tous ces mouvements font saliver ! Tout le monde, moi le premier, se prend à rêver de championnats européens qui comporteraient dans leurs rangs les meilleurs joueurs du monde. Bien sur, cette situation ne perdurera pas à vie (au minimum la saison NBA sera réduite à deux tiers, au maximum elle sera tout bonnement annulée) mais elle permettrait au moins aux joueurs américains de se confronter au niveau européen qui à l’image  des sélections (Espagne, France, Lituanie) n’a pas à rougir de la comparaison avec celui de la NBA.
Et puis, c’est clair que pour nous, fans de spectacle, voir arriver de tels joueurs dans nos ProA, ProB (pour Diaw qui joue avec Bordeaux dont il est propriétaire), Euroligue, … ça va nous réconcilier avec le basket qui devenait bien malade depuis quelques temps faute de médiatisation, de magie, et d’élan populaire. Pour dire, je ne saurai vous donner le podium de ProA l’an dernier… Je sais que Pau et Limoges sont hors du coup depuis quelques temps, mais entre Nancy, Cholet, Gravelines, Orléans, Le Mans, … bien difficile de faire un choix quant au favori de ProA à moins que Villeurbanne qui a eu sa traversée du désert jusqu’à 2009, ne profite de la pige de Parker pour réaliser une année folle.

 

Parker = la Star accessible

Parker, à lui seul, résume la ferveur qui entoure l’arrivée des finalistes du dernier ‘Euro (défaits par l’Espagne) dans notre championnat. L’officialisation du meneur des Spurs de San Antonio, a crée un raz-de-marée médiatique impressionnant. D’ailleurs, TP y est aussi allé de sa touche business puisqu’il a acheté 3000 maillots qu’il distribuera aux 3000 premiers supporters qui arriveront à la salle le jour du match Asvel-Paris. Ajoutez à cela : le bouleversement des programmes de la chaine Sport+ qui a décidé de suivre l’événement en retransmettant le match samedi soir.
Comme le dit David Cozette, commentateur attitré de la chaine : « Tony Parker était jusqu’à présent une star inaccessible qui va redevenir accessible », le basket de haut niveau ne sera plus seulement question d’un lointain outre-atlantique mais bien accessible dans nos propres contrées.
Après la joie et le plaisir que nous ont donné ces mêmes joueurs (Diaw, Parker, Batum, et bientôt Noah ?!  :-)) il y a encore quelques semaines avec l’équipe nationale, la chance nous est donnée d’assister à du basket encore plus beau dans nos propres clubs.
Et même si le lock-out peut se dérégler à tout moment et ainsi mettre fin à la belle histoire de Parker et consorts en ProA, nous devons profiter de ces moments et ne pas bouder notre plaisir de fan de basket.

 

Ben

 

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Ben Le Sport

BenLeSport est un des co-fondateurs du site VLS.

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. N’oublie pas l’Asvel du coup pour le titre cette année !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *