Analyse de France / Nouvelle-Zélande (7-8), Finale de Coupe du Monde de Rugby 2011

finale rugby
 
0 Like(s)

Dimanche 23 octobre 2011 – la Nouvelle Zélande est devenue championne du monde en battant la France par la plus petite des marges (8-7). Elle remporte la compétition pour la deuxième fois de son histoire après le sacre de 1987. Les Bleus, quant à eux, échouent en finale pour la troisième fois.

J’aimerais débuter cette analyse par les mots de Pierre Berbizier (« Le plus fort sur cette coupe du monde a gagné… Mais le plus fort aujourd’hui n’a pas gagné… ») et montrer que la France peut être fière de son équipe avec le match exceptionnel qu’elle a réalisé.

 

Remember 2007

Dès l’arrivée des joueurs sur le terrain, on a tout de suite senti que ce match allait entrer dans une dimension exceptionnelle et offrir un combat de tous les instants. Le score final n’est certes pas grand (15 points au total) mais l’intensité tout au long de la partie a été énorme : une intensité qui a démarré dès les hymnes nationaux (une Marseillaise poignante pour les joueurs bleus, et un hymne néo-zélandais repris par tout un stade) avant que le haka black décuple la motivation française puisque les Bleus nous ont refait le coup de 2007 en venant au contact de la bande à McCaw. Les Bleus ont tout de suite affiché leur force mentale, eux que les médias néo-zélandais voyaient enterrés à 10 mètres sous terre dans cette finale. Non, les Bleus se sont élevés tel un seul homme pour s’opposer à la démonstration de force adverse pendant leur danse rituelle. Et, ce n’est pas sans mentir que les Blacks ont paru surpris voire intimidés par la provocation bleue. Ce combat de force peut d’ailleurs se résumer aux prestations des deux capitaines du soir : Dusautoir et McCaw qui ont eu des trajectoires bien différentes bien qu’évoluant au même poste (3ème ligne aile). Le toulousain a été monstrueux à l’impact, en défense et en percussion, c’est lui qui inscrit l’essai français. Le capitaine black par contre, a été bien trop discret pour relever de quelconques qualités dans ce match (Et non, ce n’est pas mon chauvinisme qui parle mais bien mon objectivité). De même, nous aurions pu comparer les performances des paires à l’ouverture où les Bleus à l’image de l’excellent Trin Dhuc (Parra étant sorti sur blessure) ont offert un jeu au pied performant. Bref, tous les joueurs Bleus ont répondu présents dans ce match et ont su faire abstraction de tout l’environnent néfaste autour du groupe pendant ces dernières semaines (notamment depuis la demi contre Galles) pour offrir leur plus beau match de la compétition.

 

Une première mi-temps serrée … l’espoir est intact

Les premières minutes du match nous ont replongé au début de la confrontation en phase de poule où les Bleus avaient affronté ces mêmes Blacks : de l’envie, de la maitrise défensive, de la percussion, du talent technique (renvois, touches trouvées, ..), etc. Sauf que cette fois-ci, la France ne s’est pas évanouie après 10 minutes.
Les Blacks ont certes été dangereux en phase offensive montrant beaucoup plus d’organisation et de vitesse, mais la solidarité et la solidité française ont été exemplaires. Juste une combinaison néo-z associée ajouté à un manque de concentration a permis aux Blacks de mettre à mal les français et d’inscrire le 1er essai du match qui reflète à lui-seul la différence entre les deux équipes lors du premier acte, à savoir un niveau technique et un système de jeu plus performant pour les blacks. En effet, la période bleue en première mi-temps avait bien montré les limites de jeu de la bande à Lièvremont qui a eu beaucoup de mal à passer cette ligne défensive black. Le soutien était certes présent, mais les combinaisons et le génie ont manqué.
Toujours est-il qu’à la mi-temps le score était logique et serré (5-0). On remerciera Weepu pour ces trois tentatives assez faciles, complétement ratées. Les hommes de Lièvremont ont plus que tenu le choc pendant ces 40 premières minutes, avant de devenir impériaux en deuxième mi-temps.

 

Un renversement quasi total …

Car les Bleus sont revenus sur le terrain, surs de leur force et surs de pouvoir mettre à mal cette équipe black. Bien sûr le résultat final est défavorable, et on pourra faire dire ce qu’on veut là dessus. Mais les Blacks ont montré des signes incontestables de faiblesse mentale et physique au cours de ces 40 dernières minutes. On ne comptait plus les vagues bleues emmenées par Trinh-Duc, Rougerie et Dusautoir. Les Blacks ne paraissaient jamais en mesure de trouver un second souffle, et c’est grâce à l’expérience et à l’intelligence qu’ils ont su contenir lors des dernières minutes l’élan tricolore.
Les Bleus ont été énormes dans beaucoup de domaines de jeu pendant le second acte : Harinordoquy a été énorme sur les touches, Dusautoir a plaqué à 12 reprises (incontestablement l’homme du match), les remplaçants (Traille, Trinh-Duc avec son envie et sa générosité sans pareil) ont plus que répondu présents, … Tous les bleus ont mis au supplice une équipe black qui n’arrivait plus à avancer sans ses team leaders (McCaw, Weepu) qui ont brillé par leur transparence ou maladresse. L’ombre de Carter a souvent plané d’ailleurs au cours de la rencontre.
Mais malheureusement les dieux du rugby n’étaient pas du cotés des Bleus.

 

… mais un arbitrage défavorable

L’arbitre n’a jamais été en notre faveur lors de ce match, alors que les hors-jeu et les fautes en mêlée étaient flagrantes côté Black (McCaw notamment). Il faudra aussi m’expliquer comment on peut plaquer un joueur alors qu’il ne fait aucunement action dans le jeu (Mermoz plaqué à la 27ème). Des éventuelles pénalités nous aurait peut-être offert quelques points supplémentaires…
Mes futurs détracteurs (si tenté qu’il y en ait 🙂 ), me parleront sans doute de la réussite bleue lors du tour précédent face aux Gallois. Je leur répondrai simplement que cette réussite (réelle) ne consistait aucunement en un avantage arbitral en notre faveur; l’échec gallois se résumait à une expulsion logique de leur joueur et de la maladresse de leurs buteurs. Ici, par contre, l’arbitre sud-africain Joubert a semblé être influencé par l’ampleur de l’événement et se devait de suivre le « politiquement correct », à savoir une victoire des Blacks sur leurs terres.

 

Une aventure extraordinaire

Les regrets sont énormes côté français. On aimerait les soutenir en leur disant qu’après leur parcours réalisé, les obstacles confrontés, leurs performances honteuses (Tonga, Galles) et le déferlement de critiques abattues sur le groupe, leur incroyable finale peut être saluée comme une victoire.
Mais, cette équipe de France soutenue par tout un peuple mais opposé à tout un stade, a montré sur un match qu’elle pouvait être la meilleure équipe du monde.

La rédaction de Vive le Sport et moi-même tenons amplement à remercier les Bleus et leur sélectionneur Marc Lièvremont pour toutes les émotions (c’est peu dire !) qu’ils nous ont apporté au cours de ce mois de compétition.
Elle souhaite bien évidemment les retrouver le plus vite possible (2015 ?) dans les plus hautes sphères du rugby mondial, pour ne pas dire sur le toit du monde.

 

Ben

 

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Ben Le Sport

BenLeSport est un des co-fondateurs du site VLS.

Partager cet article sur :

35 commentaires

  1. C’est clair, que c’est peu dire les émotions que nous a donné cette équipe ! J’en ai même versé quelques larmes devant mon écran, et devant Marc Lièvremont à la fin…
    Mélange de fierté mais de profonde tristesse…on était pas si près..
    Félicitations tout de même au Blacks, c’est archi mérité..mais bon.
    Par contre Ben, pas d’accord avec toi. L’arbitre était plus que correct. Ne soyons pas chauvin

    Répondre
  2. Je suis totalement dégouté !!
    On était si près

    Répondre
  3. Que de tristesse coté bleu
    les défaites sont toujours difficiles à avaler, en plus si elles sont pas méritées … pffff

    Répondre
  4. Il faut arrêter avec l’arbitre !!!! C’est trop facile !!
    On a perdu, voilà tout. Ne cherchons pas ce genre d’excuses. On était pas loin. Mais on ne peut s’en prendre qu’à nous même.

    Répondre
    • « Ne s’en prendre qu’a nous ? » parce que tu étais sur le terrain peut-être ?
      les bleus ont été incroyable il n’y a rien a leur reprocher, l’arbitre a été injuste et c’est indéniable !!!

      Répondre
  5. Une chose à dire : Trinh-Duc a montré qu’il était le meilleur

    on aurait remporté la coupe s’il avait plus joué !!

    Répondre
  6. Merci les Bleus !!

    j’avais pas vibré depuis bien longtemps en vous regardant jouer

    des frissons je vous dis …

    Répondre
  7. @jimmy : quoi c’est trop facile ??!!

    y q eu deux trois pénalités pas sifflées, et donc 6-9 points éventuels pour les bleus

    Répondre
  8. une petite pensée à Thierry Gilardi et à Fernand Sastre

    Répondre
  9. Le truc c’est que les bleus ont jamais été dangereux

    combien de fois ils étaient à moins de 5 mètres de la ligne d’essai à part l’essai de Dusautoir

    La France paye son manque de jeu sur ce match
    il faut arreter

    et les Blacks ont géré le score

    Répondre
  10. MERCI LES BLEUS !!!

    RDV EN 2015 !! LA VICTOIRE EST EN VOUS

    Répondre
  11. @Karibou
    @Jimmy

    Dimitri Szarzewski : « Kaino a fait un tas de fautes, McCaw faisait ce qu’il voulait et ils n’ont pas été pénalisés. A moins que la faute soit vraiment grossière, ils n’ont pas été sanctionnés. M. Joubert n’a pas été courageux. Il s’agissait d’une finale de Coupe du monde. J’aurais voulu que les choses soient équitables. Et ça n’a pas été le cas. »
    source : l’équipe

    Répondre
  12. Felicitations a cette tres belle equipe de France
    qui nous ont rendu fiers d’etre francais

    Répondre
  13. si y a autant de plaintes dans les rangs francais au sujet de l’arbitrage, c’est que le vol du match est bien réel

    Joubert a été plus que peureux dans le match

    Répondre
  14. Autant de plaintes ? t’as vu ça où Dino ?

    Répondre
  15. @Jimmy : apres Dimitri Szarzewski : comme l’a dit BEN

    Barcella «Ben, entre la 70e et la 80e, j’ai vu des choses dans les rucks, pffff. Je me demandais… On savait qu’il n’allait pas siffler Il n’allait pas sortir du pays sinon. Il fallait vraiment qu’on aille chercher cette victoire avec un drop ou essai. On savait très bien qu’il n’allait pas nous mettre une pénalité pour nous dans les dix dernières minutes. Voilà, on peut toujours s’offusquer de l’arbitrage. Mais il y a quand même cette grande fierté.»

    Yachvili : «On a essayé de les provoquer. A un moment donné, on s’est dit qu’il ne nous la donnerait jamais. Il y avait beaucoup de pression. C’était la finale. Même s’il y a eu des rucks où c’était plus que limite. Il aurait pu nous la donner. La pression l’a bloqué. Sur certains rucks, c’était n’importe quoi. Ils jouaient les ballons au sol. On a essayé de le provoquer au maximum. Malheureusement, on ne l’a pas eu.»

    ca parait clair non ?!

    Répondre
  16. Tu dis n’imp Jimmy !!

    Considéré comme le meilleur arbitre du monde, Joubert a été nul ce soir pour les Bleus mais très bon pour les Blacks !

    super impartialité, surtout pour une finale de CdM

    Répondre
  17. En 2015, ca sera en Angleterre, on pourra suivre tous les match et soutenir plus directement les Bleus
    ca sera leur coupe du monde !!
    Allez les Bleus

    Répondre
    • j’ai bien peur qu’on ne la gagne jamais cette CDM, on avit une chance unique : un super tableau, une équipe néo-Z sans Carter et avec un Weepu dans un mauvais jour, un esprit de révolte qui est né d’une accumulation de plusieurs choses que les journalistes étrangers sauront ne plus refaire.
      L’arrogance, la violence et le manque d’imagination des blacks m’ot insupporté, c’est la meilleure équipe du monde, la plus régulière mais à partir d’aujourd’hui, ils ont perdu leur aura et leur charisme.
      L’arbitrage a été partial mais qu’y peut-on ?

      Répondre
  18. Dans ce match tout le monde a fait des fautes. L’arbitre le premier. Certes des fautes non sifflées, mais les Bleus ont manqué autant de tirs que les Blacks, ont perdu pls ballons à quelques mètres de la ligne adverse, ont aussi été brouillons sur certaines actions. Les Blacks, soumis à la pression, ont manqué de fluidité et de création mais les Bleus en ont-ils profité? Si les Blacks ont plié, ils n’ont pas rompu leur ligne ni leur placement. L’arbitre n’a en aucun cas empêché les Bleus de tenter le drop et ses 3 points, si drop il n’y a pas eu c tt simplement que les Blacks ont sur gardé une cohésion « efficace » et sauvegarder le score.
    Maintenant dire que le Monde voulait la victoire des Blacks c’est aller un peu vite; n’oubliez pas qu’en 98 l’on rêvait d’un France-Brésil en finale, que ce choc a eu lieu, que la France a gagné et que personne n’a trouvé cela étrange.

    Sur ce match les Bleus ont été supérieurs, mais sur la distance et les matchs de prépa et autres tournois, les résultats parlent en faveur des Blacks. Le plus régulier est tjs vainqueur !

    Répondre
  19. Fo pas oublié que si Cook avait rentré ses pénalité en 1/2, on auré pas participé à cette finale

    alors arretez de vous plaindre sans arret

    Répondre
  20. Ouais, tout le monde parle de l’arbitrage + que tendancieux contre les bleus mais il faut surtout noter la classe de Lièvremont qui connaissait la valeur de l’arbitre et qui n’a pas critiqué sa prestation. Les blacks méritent + que les bleus sur l’ensemble de la coupe et les bleus ont su enfin élever leur niveau de jeu dans ce grand rendez vous (ce qui arrive souvent en rugby j’ai l’impression. Pourvu que ça inspire les 22 bleus!)
    3eme finale de coupe du monde depuis 1987 (si je ne me trompe pas), c’est pas rien en tout cas.

    Répondre
  21. @Xavier : classe … euh ?! si tu veux
    parce qu’on voyait bien qu’il rongeait son frein et qu’il pensait bien fort sur cet arbitre en conférence de presse

    apres c’est clair que 3 finales c’est assez top pour la france, mais on sait bien que tout arrive en CdM,, et la performance des Bleus en 2015 pourrait aussi bien tourner au drame qu’à la joie (et là on pourra faire un parallèle avec le groupe de Domenenech meme si l’entraineur change pour le XV).
    Toutes les équipes repartent de zéro après une CdM
    Galles – Af du Sud – Australie – New Zeland – France – Angleterre
    un de ces 6 forcément !!

    Répondre
  22. Ben,

    Tu sais à quel point j’adhère à tes articles mais un bon spécialiste rugby se doit de citer MidOl et pas ce torchon qu’est L’Équipe (je suis de plus en plus dégoûtée surtout après ça: http://www.lequipe.fr/Rugby/breves2011/20111019_095442_reponses-de-sales-gosses.html) et merci Roro!!!

    Sinon cet article met bien en avant les fautes d’arbitrage: http://coupe-du-monde.tf1.fr/rugby/actu-coupe-du-monde/les-bleus-se-sentent-voles-6781646.html

    Des cravates à n’en plus finir, McCaw plus que déplorable, un enfer pour la supportrice que je suis. Subir autant d’injustices… Et pour ta remarque sur les Gallois, MERCI! Les gens disent qu’on leur a volé la victoire mais en effet on a gagné sur leurs erreurs ce qui absolument parti du jeu! Joubert a manqué de couilles face à un monde entier (et a fortiori un stade et un pays) pour les kiwis comme tu l’as souligné (même si c’est de façon plus classe).

    Rien à ajouter à ton analyse 😉

    Certains joueurs auront l’occasion de prendre leur revanche, mais je reste très déçue pour Marc que j’ai toujours soutenu et qui a toujours été soutenu par les supporters français (j’espère qu’il a bien compris que personne n’adhère aux torchons écris par les journalistes). ils n’a jamais été critiqué par les vrais spécialistes (MidOl et Canal). Bravo et merci Marc, tu nous a fait rêvé! On a tous aimé ton « tu m’emmerdes avec ta question! »

    Rafoufou

    Répondre
    • STOP
      on a perdu et c’est tout
      l’arbitre fait partie du sport et du match
      fallait gagner et prendre un drop ou une penaltouche au lieu de tirer à 40mètres …. ?????

      Répondre
  23. Faut être de mauvaise foi pour ne pas voir les erreurs grossières de l’arbitre quand même et Merci à cet article qui l’explique très bien. Honte à tous ceux qui défendent le jeu dangereux, trop de joueurs sur un fauteuil…Très déçue par la AB , très fière des bleus.
    (bizarre sur les videos la pénalité de Yachvili passe et celle des AB est à coté?)

    Répondre
  24. Euh … Martine tu nous expliques c’est quoi AB ??

    la pénalité de Yachvili est à coté, je te comprends pas
    haaa AB = All Blacks

    ok je sors, je fatigue

    Répondre
  25. @Raff : Je te trouve assez sévère avec l’équipe qui a relaté et relaté dans ses journaux ce qui se passait dans l’environnement des bleus, bien aidé par Liévremont et ses conférences de presse. Alors, oui tout cette médiatisation n’a pas aidé à une harmonie parfaite dans le groupe bleu et certains journalistes ont exagéré parfois, mais qu’on aime le bonhomme ou pas, la communication choisie par Lievremont en est en partie responsable, et peut etre permis à cette équipe de se rebiffer par moment pour arriver jusqu’en finale

    Répondre
  26. AB = ALL BLACK

    ca va pas être ABRUTI … quoique lol

    Répondre
  27. Dingue !!!
    j’avais pas du tout pensé à un moment à cette pénalité éventuellement « ratée »
    et c’est vrai qu’en voyant la vidéo on peut avoir douter
    mais je pense qu »on en aurait plus parlé si elle était pas passée : les bleus auraient ralé, les journalistes ont disséqué le truc, … on essaye comme on peut de garder la face mais il faut se rendre à l’évidence maintenant on a perdu !!

    Répondre
  28. J’ai les boules sérieux !!
    On pouvait pas le perdre ce match

    Répondre
  29. Je reste sur ma position quant à la communication de Lièvremont. À un moment il a dit qu’il avait sorti l’histoire des sales gosses un peu comme ça, pour parler sur les 4 ans et disant qu’il avait pas fait mieux en 1999, mais que c’était sur le ton de l’humour et qu’il fut étonné quand il a vu comment ces propos ont été repris dans la presse. Ca me fait penser à ce qu’ont dit les spécialistes rugby concernant les journaux Néo-zélandais et le public Néo-zélandais, ils ont dit que si les journalistes avaient été plus qu’horribles concernant l’équipe de France les supporters, eux, nous avaient bien accueillis et que les supporters français ont toujours soutenu l’équipe de France et Marc. Ce que j’essaie de dire c’est que je ne suis pas certaine que c’est tant ce que disait Marc Lièvremont qui posait problème que la manière dont les journalistes reprenaient la chose et la grossissait jusqu’à l’exagération. Mais tout ceci n’est que mon humble avis et je peux me tromper mais sache que le père Cohen est de mon côté et que question spécialiste rugby on peut difficilement faire mieux 😉

    Répondre
  30. DUSAUTOIR meilleur joueur de l’année … un moindre mal !!
    Totalement mérité

    Merci Thierry

    STADE TOULOUSAIN EN FORCE !!

    Répondre
  31. @raf : peu importe les journalistes, je trouve que l’expansion de Lievremont dans les médias a été bien too much – un selectionneur doit protéger son groupe et créer une bonne ambiance
    quand on voit ses prises de parole et ses « piques » lancées contre ses joueurs tout le long de la compét (Harinordoquy, Yachvili, …) et les mauvaises relations qu’il entretient en général(Chabal, Marconnet, …)
    ca va dans le sens contraire de l’harmonie.
    Je pense qu’il a le droit de critiquer mais qu’il ne le fasse pas dans les médias car c’est ca qui a crée l’ampleur médiatique

    S’il a envie de parler, qu’il aille voir un psy ou un confident, pas la presse

    Répondre
  32. Les joueurs rentrent aujourd’hui à Paris
    13h30 à l’aéroport de Roissy, au terminal 2C
    puis l’Elysée
    et après (16h ?) sur la place de la Concorde

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *