Lucas Mendes, la bonne trouvaille marseillaise

 
0 Like(s)

S’il y’a bien un joueur qui s’impose toute en discrétion c’est bien Lucas non pas le parisien mais celui qui participe à la solidité de la défense marseillaise qui n’a pas pris de but depuis 4 matches en 

Lucas Mendes

s’imposant au côté de Nicolas N’Koulou au détriment d’un Souleymane Diawara en perte de vitesse.

Acheté moins cher (2,5 millions d’euros contre 40 millions d’euros) et moins connu que le parisien mais à l’adaptation tout aussi rapide, Mendes est sans aucun doute le plus européen des joueurs brésiliens. Son style de jeu alliant rigueur et efficacité a conquis les supporters marseillais. Il possède en outre un excellent jeu de tête ( il mesure 1m83 pour 80 kg), il n’est pas mauvais techniquement mais doit encore progresser dans la relance notamment le jeu long, il compense son manque de vitesse par un bon placement, des interceptions bien senties, des jaillissements opportuns, une très bonne lecture du jeu, à lui d’être plus agressif dans les duels afin de ne pas se faire bouger comme par Zlatan lors du match de coupe contre Paris où il a « manger le gazon ».

Il peut pourquoi pas espérer une convocation en sélection brésilienne pour la coupe du monde 2014 car en défense centrale, 3 places sont déjà prises (Thiago Silva, David Luiz et Danté qui jouent dans de très grands clubs), il peut postuler pour la dernière disponible mais Réver de l’athlético Mineiro et Dédé de Vasco de Gama ont un peu d’avance. Présélectionné pour les jeux olympiques de Londres, ces performances dans l’un des 5 cinq plus grands championnats européens additionnés à une plus grande exposition médiatique avec certainement la ligue des champions la saison prochaine pourraient à l’avenir lui ouvrir grand les portes de la Seleçao d’autant plus qu’il commençait à se faire un nom au sein du championnat Brésilien.

L e défenseur âgé de 23 ans a un profil qui n’est pas sans rappeler « Gaby » Heinze avec sa polyvalence qui lui permet de jouer comme latéral gauche et son jeu aérien. Le dernier brésilien à avoir réussi à l’OM était un certain Carlos Mozer, réputé pour sa dureté au marquage, un bon signe pour le calme mais efficace Lucas.

Auteur: Alex

Partager cet article sur :