Ligue 1- L’affiche de la 26e journée

 
0 Like(s)

En guise d’apothéose de cette 26e journée riche en surprises, la ligue nous avait concocté un derby breton alléchant sur le papier, un peu moins lorsqu’on regarde la forme actuelle des lorientais. Rennes quant à lui avait l’occasion de se placer comme un concurrent sérieux à l’Europe. Analyse de la rencontre.

 

Pour une fois que l’on n’a pas Paris, Marseille ou Lyon un dimanche soir, on ne va pas s’en plaindre ! C’est surtout l’occasion de découvrir de nouvelles équipes pour les téléspectateurs de canal+. A l’affiche donc ce Lorient-Rennes au stade du Moustoir. En l’absence de Nantes depuis quelques années, les derby bretons n’ont guère enthousiasmé l’hexagone, et malgré le jeu alléchant prôné par Christian Gourcuff, ce n’est pas ce Lorient là qui créera la surprise comme l’a fait Montpellier cette année.

Emeghara, à l'image de son équipe

En chute libre depuis 5 matchs, Lorient déçoit énormément malgré un recrutement jugé de qualité lors du mercato estival (Aliadière, Coutadeur, Sunu, Campbell ou encore Emeghara pour pallier les départ de Gameiro, d’Amalfitano et de Morel) et n’arrive plus à prendre les 3 points depuis 11 matchs en championnat (une seule victoire entre temps face au Mans en coupe de la Ligue) et une dernière victoire le 27 novembre à domicile face à Nice (1-0), qui est loin d’être un cador.

Résultat Christian Gourcuff ne plaisante plus et renferme un peu plus ses joueurs dans des entrainements à huis clos la semaine précédent Rennes. Manière ultime pour éviter de s’embourber après 3 défaites consécutives.

Pas de surprise dans son 11 de départ: 4-4-2 classique avec Audard indéboulonnable dans les buts, Gassama préféré à Baca en latéral droit, le duo Romao-Mvuemba autrefois impressionnant, aujourd’hui désespérant, et surtout un duo d’attaquants rapides avec Aliadière enfin de retour et Emeghara qui s’éteint peu à peu mais qui garde la confiance de Gourcuff. Campbell est à nouveau sur le banc malgré un nouveau but avec le Costa Rica dans la semaine internationale.

Rennes lui se présente en position de force. A part une claque prise à Saint Etienne (0-4), les rennais restent sur 2 victoires en 3 matchs et un nul à domicile face à Lille (1-1).6e et bien placés avant la rencontre, les joueurs de Frédéric Antonetti viennent à Lorient pour s’imposer et se placer dans la course à l’Europe.

La surprise côté rennais est la présence de Kembo, surement le meilleur rennais avec Mvila et Féret depuis le début de la saison, sur le banc. La suite c’est un 4-5-1 aux allures de 4-3-3 à la lyonnaise (3 milieux défensifs en losange, 2 ailiers offensifs et 1 attaquant de pointe) avec Hadji préféré à Boukari pour remplacer Erding à la pointe de l’attaque. A noter l’absence de l’explosif Kana Biyik, à l’infirmerie.

En début de match, Lorient est volontaire et se créer quelques situations dangereuses sans pour autant vraiment inquiéter Costil.

l'ouverture du score de Pitroipa

Romao manque le cadre à la 38e alors qu’il est seul devant le portier rouge et noir (gris et mauve pour l’occasion). Rennes fait face mais ne se créer pas d’occasion, jusqu’au contre mené par Hadji, qui sert Pitroipa sur la gauche. Le burkinabé est seul face à Audard et place parfaitement son ballon. Rennes mène 1-0 dans un Moustoir bien silencieux.

Et comme c’est souvent le cas avec des équipes en méformes, l’ouverture du score leur fait très mal. Rennes se réveille et se créer quelques occasions, manquant de peu le but du break. Finalement Hadji est récompensé de son abattage sur le front de l’attaque avec le but du 2-0. Parfaitement servi en retrait par l’omniprésent Pitroipa, l’ancien nancéien trompe Audard d’une frappe enroulée.

Il reste alors 10 minutes et il n’y pas plus rien à jouer pour des merlus abattus, Audard sauvera même son équipe d’un 3-0 cruel en sortant bien face à Kembo.

Christian Gourcuff n’aura pas réussi son pari, et c’est un challenge qu’il n’avait pas eu à relever depuis longtemps qui s’offre à lui maintenant: Lorient va devoir batailler pour ne pas tomber dans la zone des relégables. Quand on regarde les résultats de la journée, seul un des 10 concurrent des bretons (10 points séparent le 10e, Valenciennes du 20e, Sochaux) , Ajaccio à perdu à Paris. Lorient, avec 26 points, est à 1 point des corses, 18e.

Rennes quand à lui peut se préparer à batailler ferme mais pour tout autre chose: le club est 4e à 4 points du 3e lillois, mais rien n’est encore joué, d’un côté comme de l’autre.

encore une fois, le burkinabé a été décisif

Les +

Audard                          Costil

Romao                           Manganne

Monnet Paquet          Pitroipa

Hadji

 

Les –

Koné                            Danzé

Gassama                     M’vila

Autret                         Montano

Emeghara

Ma note du match: 11/20

 

 

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *