Ligue 1, 21e Journée: Paris et Montpellier ne lâchent rien.

 
0 Like(s)

Comme à chaque journée de championnat nous nous retrouvons sur Vive Le Sport! pour décrypter et analyser la dernière étape de cette Ligue 1 passionnante. Paris et Montpellier ne lâchent aucun points dans la course au titre, derrière Lille et Lyon s’accrochent et déploient du beau jeu. Dans le fond de tableau Ajaccio fait une remontée folle et Auxerre s’écroule.

Paris gagne encore sans convaincre

Bisevac évite le match piège à Paris

Le leader se déplaçait en terre brestoise pour un match qui n’était absolument pas gagné d’avance. Face à des bretons invaincus à domicile mais rois du nul, la rencontre avait tout du véritable test pour la formation d’Ancelotti.

Pourtant le 11 parisiens a su être solidaire et faire preuve à la fois de rigueur défensive et de créativité. Bisevac débloque rapidement le sort de la rencontre en ouvrant le score d’une tête sur corner. La suite du match sera illuminé par quelques éclairs de génie de Bodmer, positionné en milieu offensif à la place de Pastore, blessé.  Elana était à chaque fois sur la trajectoire de Nêne, encore bon, et de Gameiro, qui n’a pas convaincu et risque de perdre des points aux yeux d’Ancelotti, qui lui a pourtant fait confiance samedi soir. Brest a été trop brouillon voir trop timide pour espérer plus de ce match. C’est la première défaite de la saison à domicile pour les hommes d’Alex Dupond.

 

Merci Giroud

Ospina/Giroud: le match dans le match

Montpellier quant à lui, faisait le court déplacement au stade du Ray pour y affronter des niçois quelques peu requinqués depuis l’arrivée sur le banc de Marsiglia. Montpellier a clairement dominé tout le match, mais à buté sur un Ospina des grands soirs. Le portier colombien sortira plusieurs parades de classe internationale, dont un pénalty de Giroud. Cabella, notre coup de coeur à VLS, a encore sorti un très bon match et a été constamment mobile et dangereux devant la défense azuréenne. Giroud finira par faire plier le portier niçois sur une frappe puissante que le gardien ne peut que claquer dans les propres filets. Montpellier fait chuter une généreuse équipe de Nice, mais un peu trop limitée pour rivaliser contre une équipe de ce calibre.

 

Lyon et Lille assurent le spectacle

Dans la lutte pour le podium rien n’est joué non plus. L’Olympique Lyonnais s’est fait quelques frayeurs face à de coriaces dijonnais, malgré un match dominé dans l’ensemble. On croyait que Briand avait fait le plus dur grâce à sa tête décroisée dès la 6e minute sur un centre millimétré de Bastos, mais Dijon touchera le poteau de Lloris, d’abord sur un pénalty de Jovial puis sur une frappe de Bauthéac. L’égalisation interviendra sur un fait de jeu un peu particulier grâce à l’aide de l’arbitre. Sankharé profite de la chute d’Umtiti pour battre Lloris alors qu’il y avait clairement faute sur le défenseur lyonnais. Lyon s’en remettra et Gomis puis Lacazette donnerons une victoire méritée aux gones qui s’accrochent dans la lutte pour le podium.

Gomis libère l'OL

A Lille ça va mal entre la direction et les supporters (voir le carton rouge), mais les joueurs répondent bel et bien présent face à un adversaire à ne pas négliger: L’AS Saint Etienne. Les verts n’ont pourtant pas montré grand chose samedi soir et se sont contentés de défendre et de subir le jeu lillois, stérile jusqu’à l’ouverture du score de Hazard sur pénalty. Roux réussira de la plus belle des manière son premier match sous ses nouvelles couleurs avec un doublé. Le score est un peu sévère pour les joueurs de Christophe Galtier, mais vu le manque d’ambition dans le jeu il ne fallait pas s’attendre à autre chose qu’une défaite contre une équipe aussi joueuse que le LOSC.

 

Les autres matchs

– Toulouse n’a pas eu besoin de sortir un grand match pour faire chuter une très faible équipe de Caen. Rivière profita d’une erreur de la défense pour tromper Thébaux. Toulouse n’a pas été séduisant et Caen s’enffonce de plus en plus dans une médiocrité inquiétante.

– Au contraire de Caen, Sochaux relève peu à peu la tête de l’eau. Auteurs d’un match honnête à Lorient, les joueurs de Bazdarevic, enfin débarrassés du capricieux Anin, ont eu le caractère d’égaliser sur un missile de Bakambu. Lorient a bien joué mais s’est trop exposé aux attaques des lionceaux.

C'est la crise à Auxerre

– Le mot crise est encore bien faible pour décrire ce qu’il se passe à Auxerre. Ridicules face à l’équipe de leur ancien entraineur, Jean Fernandez, les bourguignons ont rivalisé de médiocrité et auraient pu prendre une plus grosse valise. Cependant l’attitude des quelques supporters venus menacer le banc auxerrois est à déplorer et condamner.

– Bordeaux peut remercier Cédric Carrasso. D’abord fautif sur Sagbo, l’ancien marseillais réalisera l’exploit d’arrêter le pénalty. Evian a tenté mais s’est heurté à une équipe bordelaise solide derrière mais très frileuse devant. Obraniak a apporté au collectif, mais Mariano doit encore faire ses preuves. A l’image de ses recrues, Bordeaux peut encore mieux faire.

– Valenciennes peut s’en mordre les doigts. Dans un match indécis jusqu’au bout, les nordistes ont chuté sur leur pelouse face à des ajacciens de caractère qui peuvent rendre fiers les supporters du club corse. A la rue jusqu’en novembre, Ajaccio se reprend bien et l’opération maintien prend enfin une tournure intéressante pour les joueurs d’Olivier Pantaloni.

 

J’ai aimé:

Le gros match de Bodmer face à Brest

Le superbe duel Giroud/Ospina lors de Nice-Montpellier

Le petit Cabella deviendra grand, c’est moi qui vous le dit

Lisandro-Gomis, comme quoi qu’à deux ça peut aussi le faire

Enfin un bon match de Marvin Martin avec Sochaux ! Et quel but de Bakambu

Non seulement Niculae est bon, mais en plus il a la classe de respecter son ancien club. Chapeau

Les débuts encourageants de Roux, qui contrairement à Sow bouge sans cesse sur le front de l’attaque.

 

J’ai moins aimé:

La déficience des tireurs de pénalty, seul Hazard à mis le sien

Saint Etienne pas venu pour jouer à Lille

Toulouse-Caen d’un ennui prodigieux…

Auxerre, c’est aussi désolant sur le terrain qu’en tribune.

 

Le carton Rouge

Cette semaine le carton rouge va aux dirigeants du LOSC et à son service de sécurité en particulier. Comme très peu de médias l’ont mis en avant, je profite du petit espace qu’on me laisse gracieusement ici pour montrer au grand jour les agissements scandaleux de certains sous couvert de l’objectif de « sécurité ». Depuis le titre de champion et l’annonce du nouveau stade qui amène le club a entrer dans une nouvelle ère, voir dans la cours des grands, les dirigeants lillois ont depuis quelques temps tendance à ne pas se rendre compte de ce que le club est en train de devenir. Pour info les DVE (Dogues Virage Est, mais en tribune Nord depuis le déménagement au Stadium) ont décidé, afin de protester contre la politique sécuritaire abusive et incohérente de la direction, de déserter les tribunes la première demi-heure du match et ainsi d’effectuer une grève des encouragements.

Depuis quelques matchs beaucoup d’incidents ont lieu, que ce soit en déplacement ou au Stadium, et ce pour des raisons tout à fait futiles. Insultes, menaces et coups sont régulièrement portés par les stadiers et les forces de l’ordre sans véritable raison apparente (un fumigène, certes interdit, posé au sol ne constitue pas une menace physique à l’encontre du personnel de sécurité). Les mesures beaucoup trop strictes à l’encontre des DVE (interdiction d’accès au local la semaine, interdiction aux drapeaux, menaces de dissolution…) nuisent à l’ambiance dans l’enceinte et sont surtout un manque de respect inacceptable pour le cœur du stade, que ce soit Grimonprez Jooris, le Stadium Nord ou bientôt le Grand Stade, depuis plus de deux décennies !

Les médias n’en parlent pas mais certains ont peut-être eu quelques échos de problèmes similaires à Caen, ou bien encore aujourd’hui à Nice, bien que ces cas soient chacun indépendant les uns des autres.

Le football est et doit rester un sport populaire. Heureusement la Ligue 1 n’est pas encore la Premier League, et on peut encore suivre un match debout et vivre de l’intérieur ou de l’extérieur la belle ambiance qui anime quoi qu’on en dise les arènes hexagonales. Je dis bien de l’intérieur ou de l’extérieur, car oui, même si vous êtes abonné ou présent au stade de manière occasionnelle dans les tribunes dites « non-active », avouez que pour rester assis à manger sa frite et boire son coca à 3 € dans un stade qui chante uniquement lorsque son équipe gagne 3-0, mieux vaut rester bien au chaud devant son écran plat (il fait chaud et on a les ralentis).

Lorsque vous allez au stade et qu’un tifo est déployé, que des chants sont entonnés, au point de vous laisser des frissons, dites vous que cela risque de disparaitre comme c’est le cas actuellement à Lille, juste à cause de responsables un peu trop zélés. L’âme d’un club c’est ses supporters, ne laissons jamais personne essayer de nous convaincre du contraire.

Le kop lillois vide lors de LOSC-ASSE

Soutien aux DVE

edit: http://www.sportune.fr/article/losc-asse-les-dogues-en-greve-les-tribunes-sonnent-creux-50219

un article expliquant clairement la situation d’un point de vue neutre

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *