Ligue 1-14e journée: Montpellier et Lille ne lâchent rien

 
0 Like(s)

Nouvelle journée de Ligue 1 ce week-end et au programme, avant le clasico OM-PSG : des buts, Montpellier en haut, Lyon et Rennes restent dans la course, Ajaccio et Nice bonnets d’ânes, et des stades qui se vident.

Samedi : Montpellier met la pression sur Paris. Lille conclut sa belle semaine

Montpellier effectuait un déplacement périlleux dans le Doubs ce samedi et devait à tout prix gagner pour espérer rester dans la roue, voire dépasser le Paris SG à l’issue de cette 15e journée. Mission réussie pour des héraultais qui se sont fait peur mais qui ont largement mérité leur victoire. Giroud est dans la forme de sa vie et Belhanda a plané au-dessus de cette rencontre et surtout au-dessus de Martin et Boudebouz, qui semblaient perdus pendant tout le match. On a également pu apprécier la solidité défensive avec les très bons Saihi, Bocaly et Hilton, qui se refait une santé après son triste épisode marseillais. Sochaux a tenté, mais Sochaux était clairement en dessous de son visiteur d’un soir. Martin déçoit et Boudebouz n’a été que l’ombre de lui-même. Pourtant on y a cru lors de l’égalisation de Camara, mais c’est logiquement que Giroud est venu montrer que ce Montpellier-là n’est pas là par hasard. On pensait que c’était le tube de l’été, mais les joueurs du président Nicollin semblent bien partis pour jouer au moins la Ligue des Champions jusqu’au bout. Attention à bien gérer le début d’année 2012 qui s’annonce déjà palpitant.

L’autre match phare de ce samedi soir était Lille-Brest, avec les champions de France en titre impressionnant à Moscou mais privés de Pedretti et Basa, et avec Sow et Cole sur le banc au coup d’envoi, comme un message fort de Rudy Garcia après leur match décevant à Toulouse la semaine passée. A Brest ça semble aller mieux et on se disait pourquoi ne pas aller chercher un bon résultat en terre lilloise comme Evian TG il y a quelques semaines. Pourtant le LOSC a démarré très fort la rencontre avec de nombreuses occasions suivies du but de Payet à la 11e. Brest a été acculé en défense et De Melo, très bon jusqu’à sa blessure, doit sortir remplacé par Sow. Puis peu à peu on voit les lillois s’éteindre, comme un mauvais souvenir de début de saison où le LOSC se montrait incapable de garder un avantage de deux buts. Baysse a commencé à déborder et franchement inquiété Béria, Roux a posé de gros problèmes à Rozenhal et Chedjou, et Martia aidé de Zebina ont parfaitement muselés Sow et Hazard. On a d’ailleurs du mal à reconnaitre le belge depuis quelques matchs, il n’est plus aussi décisif et dribbleur qu’auparavant,il marche même beaucoup et fait peu d’efforts défensifs… à suivre lors des prochaines journées. Le but (hors-jeu) de Sow viendra punir le manque de réalisme breton. Lille s’en sort bien. Le LOSC reste sur le podium et peut remercier un très bon Mickael Landreau, décisif à plusieurs reprises.

Les autres matchs :

–          Rennes domine Evian et reste sur le devant de la scène. Les hommes d’Antonetti ont globalement dominés la rencontre mais Evian a été une fois de plus réaliste et dangereux. Les rennais gagnent des matchs qu’ils avaient pour habitude de perdre les saisons précédentes. L’avenir nous en dira plus sur leurs chances d’Europe, voire de titre.

–          Toulouse domine Valenciennes sans trop convaincre face à une équipe qui ne ressemble en rien à celle qui avait montrée une belle réaction après un début de saison catastrophique. RAS sur ce match.

–          Ajaccio coule et rien ne semble freiner la descente aux enfers des corses, pourtant batailleurs face à Caen la semaine dernière. Aubameyang et Sinama Pongolle ont fait très mal à Ajaccio et Sainté s’impose logiquement.

–          Bordeaux fait les montagnes russes face à un Stade Malherbe bien timide, hormis une frappe de Frau Caen a donné le bâton pour se faire battre. Une fois de plus c’est Gouffran qui ouvre le score et permet à Bordeaux de ne pas sombrer à nouveau plus dans la sinistrose.

–          3 points en deux matchs contre Paris et Dijon, on aurait plutôt pensé que Nancy serait venu à bout du promu et défait à Paris. C’est l’inverse qui s’est produit et les lorrains sont redescendus sur terre. Dijon a parfaitement joué le coup et Nancy redescend sur terre.

On en a moins parlé mais on peut souligner :

J’ai aimé :

Giroud qui devient meilleur buteur de L1 grâce à son triplé

Le but du rennais Féret, tout en technique et précision

Le premier but de Gradel et le second de Nicolita sous le maillot vert

Gouffran, seul bordelais avec Plasil à jouer à son vrai niveau

La panenka de Bauthéac, alors que Dijon perdait 1-0 à Nancy. Osé mais superbe

Le doublé de Lisandro, l’argentin est de retour et nous le fait savoir.

J’ai moins aimé :

Martin et Boudebouz ont peut-être pris le melon. Au vu de leur prestation indigne et des propos de leur président, les deux hommes feraient bien de se remettre en question et de mouiller davantage le maillot à l’avenir. Le talent ne suffit pas.

Toute l’équipe de Valenciennes faiblarde à Toulouse. La stat qui tue : aucun tir cadré pour VA. Dur

La grave blessure (fracture du tibia) de Bertrand Laquait, le portier d’Evian TG. On lui souhaite de revenir vite

Toute l’équipe d’Ajaccio qui fait office de souffre-douleur match après match. On attendait un peu mieux des Sammaritano et Ilan.

Dimanche : Lyon remonte, Nice coule

Lyon avait l’occasion de se repentir après son non match face à l’Ajax. Casse cochée pour les joueurs de Rémi Garde qui ont bien gérer le match et termine avec 3 buts signés Lisandro (deux fois) et Bastos. En face Auxerre a longtemps fait jeu égal mais ne joue pas dans la même cours que les lyonnais, qui ont montrés qu’ils restaient dangereux dans n’importe quelle situation, à condition de jouer le jeu (cf Real Madrid et Ajax Amsterdam).

Nice coule et rien ne semble être en faveur du nouvel entraineur René Marsiglia. Une équipe totalement remodelée (les 3 expulsés de la semaine dernière n’étaient pas là, et Mounier, pourtant de loin un des meilleurs niçois, a débuté le match sur le banc). Dans le jeu aucune amélioration, rien. Seul Monzon joue à son niveau, pour le reste les aiglons se sont reposés sur les arrêts de Raul Fernandez, bon suppléant d’Ospina. Lorient a joué à son niveau et a dû attendre le pénalty de Mvuemba pour remporter un match facile. Nice est 19e et devient de plus en plus favoris à la descente aux coté d’Ajaccio.

Le carton rouge

On le savait, avec la chute des feuilles et la nuit de plus en plus longue, le froid allait bien finir par arriver. Et on peut le constater avec l’affluence en Ligue 1 qui faiblit au même moment saison après saison. Ce week end quelques arènes sonnaient un peu creux. D’abord à Chaban Delmas où le kop a sorti des banderoles de révolte envers les joueurs et dirigeants girondins (largement justifiées selon moi), résultat seulement 17 000 spectateurs en gironde (pour une capacité de 34 000 places). Pareil à Rennes où ils n’étaient que 17 000 également sur 29 000 places. On ne va pas tous les faires mais l’Abbé Deschamps sonnait également creux avec 11 000 courageux malgré la venue de Lyon. Bref on est parti pour un long hiver en Ligue 1 et des stades qui se rempliront de moins en moins. Pourtant cela faisait longtemps qu’on ne voyait plus autant de but, de spectacle et de suspense sur les pelouses de l’élite française. Bien dommage. On espère que la vague de nouveaux stades (Lille, Marseille, Saint Etienne, Le Havre, Nice, Bordeaux…) redonnera envie aux amateurs de ballon rond de fréquenter plus assidument les arènes de Ligue 1. En attendant, nous les passionnés, seront toujours là qu’il fasse un soleil de plomb où qu’il neige à gros flocons.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

3 commentaires

  1. Avatar

    Hello, je rebondis sur les affluences dans les stades. Penses tu par exemple, que lille fera le plein (ou presque) l’année prochaine, dans son nouveau stade ? (50 000 tout de meme)

    Merci pour cette bonne analyse de la journée 🙂

    Répondre
  2. Avatar

    Ce week end Lille a quasiment fait le plein du stadium comme quasiment tous les matchs de championnat de la saison. Grimonprez Jooris était régulièrement plein et depuis le titre de champion, il existe un réel engouement populaire dans la région lilloise (Je suis sur place donc je peux constater cette effervescence).

    De plus la métropole lilloise est la plus densément peuplée de France derrière la région parisienne il me semble (?) et la descente du RC Lens, Boulogne en ligue 2 et Valenciennes pas au mieux fait de Lille l’actuel leader régional et seul véritable centre d’attention dans le Nord. Je pense que le LOSC remplira sont stade régulièrement, car l’attente ici est énorme (le stadium Nord fait vraiment stade soviétique, et ça fait bien 6 voir 7 saisons que Lille y joue). Peut être pas 50 000 à chaque fois, mais au minimum 30 000 personnes sans problème. et je fais confiance au service marketing du LOSC pour vendre ses places

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *