La France n’aura pas le droit à l’erreur

équipe de France 2010
 
1 Like(s)

Provoquant un véritable cataclysme en France suite à son élimination de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, l’équipe de France aura fort à faire pour faire oublier aux français le si médiatique épisode Knysna. Retour sur le climat ambiant qui entoure malheureusement les français depuis de nombreuses années.

Knysna, un drame inévitable

Qualification douloureuse quasi illogique face à l’Irlande, un euro 2008 désastreux, un coach incompréhensible dans ses choix et dans ses interventions médiatiques, il n’était pas nécessaire de posséder une grosse expérience footballistique pour comprendre que cette équipe de France n’irait pas très loin pour la coupe du Monde 2010. Et pourtant, héritant de l’Afrique du Sud, Mexique et Uruguay, les médias et beaucoup de supporters s’imaginent déjà en huitième de finales voir même en quarts de finales. Or, la cassure entre le sélectionneur et les joueurs étant déjà trop grande depuis un certain temps, cette compétition a eu le dénouement que aujourd’hui tout le monde connait. Cette grève des joueurs, vu comme un scandale du point de vue de la population extèrieure à l’évènement n’était au final qu’un résultat du travail de Raymond Domenech depuis 2006, une année où il s’est principalement contenté de rappeler les anciens. Suite à ce drame, les médias et même les politiques, se sont déchaînés contre ceux qui ont été surnommés les bannis de Knysna avec les victimes que l’on connait : Patrice Evra, Nicolas Anelka , Franck Ribery.

Euro 2012: Nasri attise la flamme

La France, réconciliée (plus ou moins) avec les footballeurs malgré les discours anti-argent que l’on ne pourra jamais empêcher dans le milieu sportif, on s’attend à un euro 2012 meilleur que celui de 2008 avec une équipe remodelée depuis Knysna. Lors du premier match contre l’Angleterre, Samir Nasri, exténué par les critiques à son égard, célèbre son but par un doigt posé sur sa bouche et des mots que l’on pourra lire sur ses lèvres « Ferme ta gueule ». Miracle, cette phrase n’a pas fait la couverture du journal l’Equipe le lendemain, cela s’explique peut être par le résultat honorable face à l’Angleterre. Ensuite après une victoire contre l’Ukraine, survient une défaite contre la Suède et on eut le droit à des critiques virulentes vis à vis de la prestation de la sélection tricolore. Certes, la France se qualifie en quart mais ce n’est toujours pas assez pour ceux qui sont avares de victoire depuis le doublé Coupe du Monde- Euro. Après une élimination face à l’Espagne, futur vainqueur, Laurent Blanc quitte le poste de sélectionneur et laisse place à Didier Deschamps.

Eliminatoires 2014 : Les médias français font la girouette

Match nul face à l’Espagne à l’extèrieur, la France est en liesse et croit pouvoir accéder à la coupe du Monde sans les barrages habituels de la sélection française. Malheureusement, vaincu au match retour, la France jouera sa place en Coupe du Monde face à l’équipe d’Ukraine, qui était semble t’elle la moins bonne équipe des barrages. Confiance habituelle de la part des médias, toujours est-il que la France est dominé à Kiev 2 à 0 et est condamné à l’exploit pour le match retour. Dès le coup de sifflet final, on était revenu 4 ans auparavant, les titres étaient éloquents sur les chaines de télévision « le retour de knysna?  », on se rappelle encore des colères de Pascal Praud et autres qui se considèrent sur un piédestal. De plus, l’interview polémique de Patrice Evra quelques semaines auparavant, qui critiquaient ouvertement ces spécialistes a été pointé du doigt comme une preuve du mauvais comportement de ces joueurs de l’équipe de France. Evidemment cette interview était peut être mal placée, mais au final si la France avait perdu contre l’Ukraine, le capitaine de Manchester United n’aurait pas eu droit à la parole suite à cette élimination, il a donc préféré dire ce qu’il avait sur le coeur depuis certainement trop longtemps et il avait surement raison dans ses propos. Toujours est-il que à l’approche du match retour, rares sont ceux qui croient encore à l’exploit du 3/0 et pourtant après un match magnifique l’équipe de France remporte le match trois à zéro. Ils sont passés très rapidement de martyrs à messie suite à ce match et ils ont clairement mérités cette victoire, faisant preuve d’une combativité extraordinaire.

Rio 2014 : « Direction quart de finale »

Plutôt avantagé par le tirage au sort, héritant de la Suisse, du Honduras et de l’Equateur, les supporters et médias français imaginent déjà le quart de finale face à l’Allemagne. Or, il ne faut clairement pas regarder le tableau de la phase finale avant d’avoir passer les poules car les 3 équipes font surement donner du fil à retordre à la sélection tricolore. On a évidemment beaucoup d’espoirs sur cette compétition car l’équipe semble vraiment bien organisée, un bon gardien, une défense centrale prometteuse( Sakho,Varane), des latéraux offensifs( Debuchy,Evra), des joueurs de classes mondiales ( Pogba, Benzema, Cabaye) et ce n’est pas le forfait de Ribery qui devrait bouleverser cette sélection qui aura surement son mot à dire dans cette Coupe du monde. On peut en tout cas être sur que certains joueurs comme Hugo Lloris ou Patrice Evra, capitaine et ex-capitaine, tout les deux présents en Afrique du Sud auront coeur à prendre leur revanche vis à vis des journalistes et vis à vis d’eux mêmes. Rendez vous dimanche soir à 21 h face au Honduras, en espérant que le résultat soit présent au coup de sifflet final car autrement les soi-disant supporters vont vite « cracher dans la soupe ».

Les lecteurs ont également apprécié :

  • Pour le moment pas d'autres articles du même genre...ça ne saurait tarder

Auteur: Mehdi

Etudiant en formation pour devenir Préparateur physique , spécialiste tennis et football.

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. tkt il son bon met joeure de la France

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *