Coupe de France : résumé des 32e de finale + le tirage des 16e

 
0 Like(s)

Comme à l’accoutumée, la nouvelle année du football français débute avec les 32e de finale de la coupe de France. L’occasion pour les amateurs de défier les professionnels, et pour nous, spectateurs, de vibrer au rythme des exploits. Une chose est certaine, ce cru 2012 s’annonce riche en surprises et en rebondissements. Nous décryptons pour vous cette première marche vers la finale. Alors suivez le guide !

 

le LOSC remet son titre en jeu

Ils n’ont pas tremblé

Hazard face à Chantilly

On commence avec le champion en titre, Lille, qui se « déplaçait » à Beauvais pour affronter le 3e de DH Picardie, Chantilly (premier club de Kévin Gameiro). Aucune surprise, Rudy Garcia a aligné une équipe presque-type pour une victoire aisée : 6-0 et le LOSC passe facilement

Dijon jouait également chez une DH, Versailles, et là aussi aucune véritable surprise. Les bourguignons passent sans encombre (5-1)

Marseille, quand à lui, se déplaçait au stade de France pour défier le Red Star, mal en point en National. Bien que sauvé par Mandanda en début de match, l’OM débloque rapidement le compteur et écrase les verts et blanc : 5-0 devant 50 000 personnes dans l’enceinte de la finale.

Lyon se « déplaçait » à Gerland pour y affronter son voisin de La Duchère, deuxième du groupe B de CFA derrière… la réserve de l’OL. Lisandro réussi un triplé, et malgré la réduction du score des amateurs, le septuple champion de France n’aura plus rien à craindre, malgré une charnière défensive inédite et frileuse, composée de Umtiti et de Gonalons. L’OL passe sans encombre.

Lisandro intenable

Rennes recevait Nancy dans l’un des deux chocs entre clubs de L1. Les rennais ont fait la différence en marquant leurs 3 buts en première période. Nancy a montré du mieux en seconde mi-temps mais cela n’a pas suffi.

Ajaccio avait un déplacement pas forcément facile à Fréjus-Saint Raphael, 9e de National. Les corses se sont rapidement facilité le match avec une victoire à la clé (3-0).

Istres, dont on a moins parlé ce week end, s’impose largement à Thiers (CFA 2) 4 buts à 1.

Vendredi soir, Valenciennes est venu à bout du Mans au MMArena (2-0), Isimat Mirin et Aboubakar ont fait chuter l’actuel reléguable de L2, qui pourra se concentrer sur la lutte pour le maintien.

Montpellier assure

Montpellier, actuel 2e de Ligue 1 jouait un match  à priori facile face à Prix-les-Mézières(DH). Cabella, auteur d’un doublé, met rapidement les héraultais à l’abri d’une surprise, avant qu’Estrada et Giroud ne clôturent la marque.

 

Ce fut plus dur que prévu

Nice, avait à priori un déplacement facile à Calais face à Marck (CFA 2), mais la décision fut tardive. Monzon débloque la situation sur pénalty avant que Gonçalves ne brise les rêves des nordistes dans les arrêts de jeu. L’année dernière Nice était allée en demi-finale. Pourra-t-il faire au moins aussi bien cette année ?

Bordeaux, pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score face à  Saint Etienne grâce à un superbe but de Jussie. Le pénalty arrêté de Bellion amènera l’égalisation à la dernière seconde de Guilavogui. Heureusement pour Francis Gillot et ses hommes, les girondins s’imposeront aux tirs aux but (1-1 ap, 2-4 tab).

Evian se déplaçait à Metz dimanche après-midi. Premier match de Pablo Correa face à l’ancien rival messin. Aucun buts jusqu’à la prolongation puis 4 en 30 minutes de prolongations. Le gardien messin, auteurs de plusieurs sauvetages durant le match, ne pourra rien faire durant la séance de tirs aux buts. Evian s’impose en lorraine (2-2 ap, 3-5 tab)

Quevilly, l’ancien petit poucet, aujourd’hui en National, prenait la place du favoris face à Rennes Tour d’Auvergne (DH). Les normands ont dû attendre les tirs aux buts pour se qualifier face à une vaillante équipe du Rennes TA, tombeuse du FC Nantes lors du tour précédent.

Paris s'est fait peur

Le Paris « nouveau » est arrivé, et ce n’est pas forcément joli à voir. Ancellotti a dû avoir plus d’une frayeur face à Locminé, modeste

club de CFA 2 qui recevait au Moustoir de Lorient. Dominés en première période puis devant grâce à Pastore. L’égalisation de Maiga sur pénalty fera chavirer de bonheur un stade bien garni. Malheureusement pour les amateurs, Lugano, pourtant très décevant durant tout le match, donne la victoire au PSG dans les arrêts de jeu. Paris a encore du travail.

Auxerre devait gagner sans problème au stade de la Licorne d’Amiens face à Chambly (CFA 2). Pourtant les joueurs de l’Oise ont fait plus que de la figuration, tenant le 0-0 jusqu’à la fin du temps réglementaire. L’AJA  sera sauvé par un pénalty de Dudka avant l’épreuve aléatoire des tirs aux buts. Pas rassurant.

Tours se déplaçait à Vitré (CFA 2). Rapidement devant grâce à deux buts de Blayac et Biancardini, Vitré réduira la marque juste après le retour des vestiaires, poussant les tourangeaux jusqu’à la fin du match (2 expulsés à Tours, un à Vitré). Insuffisant, Tours passe en 16e de finale.

 

Ils ont créé la surprise

 

La première surprise du week end s’est déroulée à Limoges (CFA 2) où les amateurs ont terrassé les pros de Boulogne sur mer (1-0).

Le Havre accueillait Lorient, et au terme d’un match fou (7 buts) ce sont les pensionnaires de Ligue 2 qui éliminent les merlus.

la joie des niortais, vainqueurs de Brest

Victoire 4-3 des havrais

Encore un club de L1 qui tombe, avec Brest qui a fait un non match total à l’image de la piètre prestation de Yohann Hartock, leur

gardien. Défaite 2-0 à Niort, club de National.

Match totalement fou à Sablé (CFA 2) qui recevait Sedan (L2). Tout s’est joué dans les 20 dernières minutes. A 1-1, Sablé reprend l’avantage (72e) avant que Sedan égalise (80e). Juste avant les arrêts de jeu, Sablé, à 11 contre 9, marque un 3e but (3-2) mais Sedan égalisera à la 95e sur pénalty. Sablé tiendra pourtant son exploit avec une séance de tirs aux buts victorieuse (4-2 tab).

Orléans, en National, recevait le leader de la Ligue 2, Clermont. Les auvergnats ont été surpris par une belle équipe orléanaise, qui créer la surprise en gagnant aux tirs aux buts (0-0 ap, 5-3 tab).

Un autre pensionnaire de L2, Laval, a été surpris chez Valence, ancien club pro aujourd’hui en CFA, qui s’impose 7-6 aux pénaltys après un match nul 1-1.

Sochaux, décevant en L1, a été surclassé à Bastia (4-1) dans une ambiance des grands soirs. Inquiétant avant la reprise de la L1.

c'était jour de fête à Furiani

Caen a également été très décevant à domicile face à Troyes (L2). Troyes marque rapidement 2 buts, Caen revient puis s’écroule à nouveau en prolongations, avec un très beau dernier but de Grax.

Toulouse, toujours fébrile à l’extérieur, perd chez le GFCO Ajaccio (National). Face aux titulaires du TFC, les ajacciens rejoignent le contingent corse au tour suivant (AC Ajaccio, Bastia et GFCO Ajaccio).

 

Les autres matchs :

Bourg Péronnas (CFA) élimine difficilement Montceau les Mines (CFA 2) pourtant habitués aux exploits en coupe (Bordeaux en 2004). 2-1 ap

Match entre deux clubs du même groupe de CFA. Luçon accueillait Avranches. Et les locaux, leader du groupe, s’imposent 2-1 face à Avranches, 6e en championnat.

Compiègne (CFA) a également dû attendre les prolongations pour venir à bout de la Montagnarde (CFA 2), 2-1 ap.

Châteauroux (L2), évite le piège à Cherbourg (National) en s’imposant 2-1

Drancy (CFA), après avoir été mené 2-0 puis 3-2 à 3 minutes du terme, s’arrache pour sortir Strasbourg (CFA 2) 3-3 ap et 4-2 aux tirs aux buts.

Créteil (National) passe tranquillement à Mulhouse (National) 3-1

 

Tirage des 16:

 

Nice (L1)-Rennes (L1)

Valenciennes (L1)-Bastia (L2)

Marseille (L1)-Le Havre (L2)

Auxerre (L1)-Châteauroux (L2)

Dijon (L1)-Istres (L2)

Bordeaux (L1)-Créteil (Nat)

Luçon (CFA)-Lyon (L1)

Bourg Péronnas (CFA)-Ajaccio (L1)

Compiègne (CFA)-Lille (L1)

Valence (CFA)-Evian (L1)

Sablé (CFA 2)-Paris SG (L1)

GFCO Ajaccio (Nat)-Troyes (L2)

Tours (L2)-Montpellier (L1)

Niort (Nat)-Orléans (Nat)

Quevilly (Nat)-Angers (L2)/Monaco (L2)*

Limoges (CFA 2)-Drancy (CFA)

 

*reste à jouer Angers-Monaco, ce lundi soir

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Avatar

    PSG à eu chaud, et comme d’habitude la coupe de france nous a réservé son lot de surprise ce qui fait le charme de cette coupe.
    A titre perso , je suis supporter du Fc Sochaux, ce tour de coupe était l’occasion de se relancer mais logiquement Sochaux à sombré.
    Finalement logique sur ce qu’il montre depuis quelques semaines, petit à petit on prend le chemin de la ligue 2.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *