Bordeaux et son condamné parcours de champion

bordeaux champion
 
0 Like(s)

 

bordeaux championLes Girondins de bordeaux ont gagné la finale de la coupe de France ce soir (3-2) face à Evian-Thonon-Gaillard. Pour arriver jusqu’au Stade de France,  Les Bordelais ont eu une certaine réussite avec  des tirages au sort à leur portée. Retour sur le parcours semé d’embuches d’un club promis au titre.

La coupe de France est une compétition plutôt asymétrique, elle est particulière. Son altérité est qu’elle oppose souvent le fort contre le faible, autrement dit le Professionnel contre l’amateur. Comme l’a dit Francis Gillot. « C’est une aventure spéciale avec des confrontations avec les amateurs, ce qui n’est pas toujours facile ».

 

Ça n’a vraiment pas été facile. En effet, les matches se suivaient et se ressemblaient pour les marine et blanc, ils ont dû batailler à l’extérieur à chaque fois pour s’imposer dans la douleur.  D’abord Châteauroux (2-3) ensuite Moulins (1-2), puis Raon L’Etape (2-2 a.p, 3 tab à 5), enfin Lens (2-3) et Troyes (1-2).

Le parcours de bordeaux fût fortuné et le club était destiné à acquérir la coupe. «Il faut aussi parfois un peu de chance. On a été en prolongation contre Raon mais, la plupart du temps, on a quand même gagné nos matches avant. Au bout de trois matches, je me suis dit qu’on avait tellement de mal qu’on ne pouvait aller qu’en finale, a reconnu le coach bordelais».

 poko champion

Les girondins ont réellement eu beaucoup de chance durant cette compétition. Et celle-ci a en effet une saveur particulière,  car tenez vous bien cela faisait 26ans. Et oui, 26ans que les girondins n’avaient plus joué une finale de coupe de France, une éternité.  La dernière remontait à juin 1987 où Bordeaux a battu Marseille (2-0).

Cela dit, la Coupe de France ne s’était pas souvent offerte aux Bordelais. Ce soir, ils ont disputé la 10ème finale de l’histoire du Club pour quatre victoires (1941, 1986, 1987 et 2013) et six défaites (1943, 1952, 1955, 1964, 1968 et 1969). Le parcours de cette année prédisait indubitablement la consécration des Girondins de bordeaux.

Ibohn Alexis

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Alexis Djemar

Partager cet article sur :

8 commentaires

  1. Allez les Girondins! On y croit! Superbe rencontre en tout cas et une victoire à l’arraché quand même vue le score. Il va falloir maintenant passer aux choses sérieuses et revoir les lacunes.

    Répondre
  2. Ah! très beau match en tout cas! Les Girondins y ont cru et sont passés sans trop de casses. Ses chances pour gagner la finale restent à voir mais c’est déjà une belle prouesse quand même.

    Répondre
  3. Cela faisait quelques années maintenant que Bordeaux n’avait plus remporté un trophée (2009 avec le doublé championnat-coupe de la Ligue si je ne me trompe) et c’est un plaisir de les revoir en bonne posture même si les paliers pour accéder à la finale n’ont pas toujours été facile à franchir !

    Répondre
  4. J’avais pour ma part manqué ce match décisif mais vite rattrapée grâce à un enregistrement. La foule est en délire et quelle ambiance! Ils ont eu chaud quand même! Allez on y croit!

    Répondre
  5. De toute façon, ils étaient obligés de s’imposer pour sauver leur saison !

    Répondre
  6. Bravo les girondins, après 26 ans ils l’ont finalement fait et cela malgré les obstacles. Ce qui prouve une fois de plus qu’avec du travail et de la ténacité on peut arriver à ses buts, mais c’est vrai qu’ils ont été tout de même un tout petit peu aidé par la chance avec les tirages au sort à leur avantage. Mais ils n’ont pas démérité non plus, s’ils ont gagnés c’est qu’ils le méritent et point c’est tout.

    Répondre
  7. Une équipe vraiment au TOP !!!

    Répondre
  8. Ils ont sauvé leur saison avec cette coupe cette saison, car 7ème c’est tout de même moyen… Bien joué pour la qualification en Ligue Europa les Girondins !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *