Super Bowl XLVI : Analyse.

 
0 Like(s)

La grand-messe du football, c’est terminé ! Comme vous l’avez surement lu ou entendu dans certains médias, les New-York Giants ont battu les New-England Patriots au terme d’un match encore une fois spectaculaire ! Voici donc l’analyse de ces 60 minutes de football qui se sont déroulées à Indianapolis dans la nuit de dimanche à lundi.

DL Tuck apès un sack sur Brady

Dès l’entrée des joueurs sur le terrain, le ton est donné. Malgré une situation géographique du stade idéale (à égale distance des deux villes), les supporters sont clairement du côté des Giants ! Tirage au sort gagné par les Patriots, qui prennent soin de laisser la possession aux Giants.
Et dès la première récupération de balle de New-England, voici la première surprise. Alors qu’il est dans sa End-Zone, Brady se débarrasse du ballon à cause d’une excellente pression du DL Tuck. Les arbitres n’hésitent pas une seule seconde : Intentional Grounding, Safety ! Giants 2-0.
La suite de ce quart-temps reste à sens unique pour les Giants. Manning trouve toutes ses cibles favorites : Cruz (première réception d’ailleurs gratifiée du célèbre « Cruuuuuuuuuuuz » des supporters), Nicks, Ballard, Manningham et même Pascoe (TE backup). De plus, malgré une défense au top de sa forme, les Patriots enchaînent les erreurs, sûrement dues à la nervosité. Par exemple cette action débutée avec 12 joueurs sur le terrain. Pour finir, Manning trouvera Cruz dans la End-Zone. 9-0.

TD de TE Hernandez

Tom Brady se réveille enfin et conduit son équipe de la meilleure des façons. Cependant, sa OL semble en deçà de son niveau habituel et les pressions de Jason Pierre Paul et de l’intenable Tuck contraigne les Pats à se contenter du FG. 9-3. Après un Punt des new-yorkais, les pensionnaires de Fowborough commence leur drive sur leurs propres 4 yards. Et l’on voit enfin le « vrai » Tom Brady. Il trouve Hernandez, Gronkowski (que l’on voit clairement diminuée de sa blessure) et les WR vedette Welker et Branch. Pour finir, le QB finit par trouver RB Woodhead dans la EndZone adverse : TD ! Les Patriots passent devant juste avant la mi temps : 10-9.

La Mi-Temps comme si vous y étiez : Le Show de MADONNA : http://www.youtube.com/watch?v=ROkhklj0ZGs

Et Tom Brady comment la seconde mi temps comme il avait finit la première. En battant le record total de yards lancés lors de tous les Super Bowl (ancien record de Kurt Warner) ainsi que le nombre de passes complétés de suite (16 contre 12 pour Joe Montana). Après ce drive de 80 yards, Brady revient aux bonnes vieilles habitudes : il trouve Hernandez dans la End-Zone et les Pats accentuent leur avance : 17-9.
Pour la suite du match, les Giants progressent mais la défense Patriots tient bon et n’encaisse aucun TD. Cependant, aucun turnover n’est provoqué, et les G-men inscrivent 2 Field-Goal. 17-15.

Ultime TD de RB Bradshaw

Au début du 4ème QT, le front 7 des Giants met une pression impressionnante sur Brady et sa OL. A deux doigts de se faire sacker, il lance quand même une bombe en direction de Gronkowski met se fait intercepter par Blackburn. Cependant, en ne remontant pas cette interception, cela correspond à un punt, l’attaque des Giants repartant de leurs 6yards. Alors que la défense Patriots a forcé les Giants à punter, notamment grâce à l’énorme match de CB Moore, voici le premier tournant du match. Alors qu’il est wide-open sur un 3rd down, Welker, si précieux durant toute la saison, drope une balle pourtant simple d’apparence. Les Giants récupèrent donc la balle sur leur 12 yards avec 3min 40 à l’horloge.
Manning trouve de manière parfaite ses WR, et lance une passe des plus précises en direction de Manningham, qui réalise un catch acrobatique tout au bord de la sideline. De plus, la défense Patriots s’essouffle et  n’arrive pas à stopper l’attaque adverse. Sur une course intérieure de Bradshaw, la DL Patriots semble incroyablement passible (pour récupérer la balle plus rapidement et avoir une chance ?) et le RB finit sa course dans la End-Zone : TD. Les Giants repassent devant, mais loupent leur conversion à 2 points : 21-17.
Sur leur dernière possession, les WR Pats n’arrivent pas à gérer la pression : Branch puis Hernandez droppent à leur tour, et Tuck y va de son sack. Brady se retrouve à 57yards de la End-Zone, avec 5 secondes à jouer.

Hail Mary Passe … INCOMPLETE !!!

Eli Manning et le Vince Lombardi Trophy

LES NEW YORK GIANTS REMPORTENT CE SUPER BOWL XLVI.

 

Stats :
QB Manning (MVP, NYG) :
30/40 296y 1TD 0INT
QB Brady (NE) : 27/41 276y 2TD 1INT

RB Bradshaw (NYG) : 17courses 72y 1TD
RB Green-Ellis (NE) : 10courses 44y 0TD

WR Nicks (NYG) : 10rec 109y 0TD
TE Hernandez (NE) : 8rec 67y 1TD

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

5 commentaires

  1. Avatar

    « la DL Patriots semble incroyablement passible (pour récupérer la balle plus rapidement et avoir une chance ?) et le RB finit sa course dans la End-Zone : TD »

    C’est confirmé, la défense l’a laissé marqué (regarde la tête que fait Bradshaw après le TD, il a pas vraiment l’air content). Pas sûr que c’était le bon choix cela dit, je pense qu’ils auraient du continuer de bloquer la progression et espérer un FG raté, c’était à peu près aussi probable qu’une Hail Mary réussie avec cette pression qu’aurait eu le kicker.

    Au passage: rien sur le pathétique jeu au sol des Pats qui n’engrange que 87 yards en 19 portées ? Et encore, comme ça on dirait que ça a été efficace mais si on enlève les deux trick plays (course de Welker), ça donne à peine 66 yards en 17 portées !!!

    Répondre
  2. Avatar

    Etrange impression mais dans ce résumé de match, il semble que ce soient plus les Pats qui ont perdu que les Giants qui ont gagné. Y aurait il parti pris 😉 Vu le parcours des Giants (arrivés inextremis en playoff) ils méritent LARGEMENT leur victoire finale. Ils ont battu ni plus ni moins que les « 3 meilleures équipes du championnat régulier (GreenBay, 49ers et les Pats). Ces trois équipes n’auraient-elles pas sous estimé les G-MEN ?

    Répondre
  3. Avatar

    Je parlais de jeux au sol des RB c’est pour ça. Les trick plays courus par un WR ne sont pas quelque chose que la défense doit particulièrement couvrir. Ça se joue une fois tous les 40 jeux donc ça n’a pas d’impact sur la déf’ contrairement aux courses régulières qui forcent la défense à toujours mettre en place une solution anti-course et anti-passe.

    Quand au jeu de la déf’ des Pats sur le dernier TD, si ils avaient voulu jouer ils l’auraient arrêté sans trop de problème je pense. Et s’il s’était arrêté ça aurait été knee-knee-course-PAT/FG-squib kick-Time up (donc 18-17 ou 21-17). C’est pour ça qu’ils les ont laissé marqué.
    C’est quand même drôle de voir que si NE avait marqué sur le dernier drive, les Giants auraient perdu à cause d’un TD marqué…

    Répondre
  4. Avatar

    Plus d’énigme pour moi, j’ai lu que Bellichick avait dit qu’ils avaient fait exprès de le laisser marquer 😉

    Répondre
  5. Avatar

    Merci pour cette analyse. Je ne connais que très peu le football américain car je n’ai pas les chaines américaines, mais les images sont vraiment impressionnantes !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *