Se muscler grâce à l’équitation

Enfant cheval
 
3 Like(s)

©FFE-PSV

Monter à cheval permet comme de nombreux sports de se muscler.
C’est certain qu’il est moins connu de se tonifier avec l’équitation qu’avec la natation ou la course à pied par exemple.
Pourtant, l’équitation fait travailler divers muscles même en montant tranquillement, sans sauter d’obstacles.



Les muscles qui travaillent le plus sont les adducteurs (à l’intérieur des cuisses).
On ressent rapidement une petite douleur, une brûlure.
En effet, l’alternance de la position assis-debout au trot et le galop en équilibre chauffent les muscles. Mais on peut également s’en apercevoir aux autres allures dès plusieurs minutes passées en selle.
Le reste de la jambe, les bras ainsi que les abdominaux et les dorsaux sont aussi musclés grâce à notre position.
Dans ce sport, on doit en permanence maintenir  son équilibre et suivre le rythme du cheval (avoir une « assiette » dans le jargon de l’équitation). Il faut se tenir droit, mettre son poids du corps dans les talons positionnés en direction du sol. Il est aussi nécessaire d’exercer une pression avec les mollets mais en gardant les genoux ouverts. Les bras suivent le mouvement du cheval. Il faut se servir de ses muscles avec du tonus tout en gardant une certaine finesse et légèreté.

©FFE-E Minodier

©FFE-E Minodier

Un autre avantage est l’amélioration de son équilibre.
Le cavalier doit avoir une position souple et assez fixe prêt à réagir à chaque mouvement de l’animal. Il faut donc garder son équilibre en permanence.
Enfin, après plusieurs heures d’équitation vous aurez un beau gainage et un beau port de tête.
 Alors pour avoir une belle silhouette, il y a plus qu’à se mettre à l’équitation 😉

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Morgane

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *