Athlétisme : Le Maroc à la recherche de son passé

le maroc à la recherche de son passé
 
0 Like(s)

Depuis la retraite de Hicham El Guerrouj, l’athlétisme marocain ne brille plus dans les deux plus grands évènements mondiaux, le championnat du monde et les jeux olympiques. Ce sport qui a de nombreuses fois permis au drapeau marocain d’être hissé dans ces deux plus grandes compétitions mondiales ne le permet plus ces derniers temps.

En 2008, à Pékin, le Maroc n’a récolté que deux pauvres médailles lors des jeux olympiques. La première est d’argent remportée par le marathonien Jaouad Gharib. La seconde est de bronze arrachée par la spécialiste du 800m Hasna Benhassi.

Aux derniers mondiaux qui se sont déroulés l’année dernière, la déception était plus grande pour l’athlétisme marocain. A Daegu, les athlètes marocains n’ont remporté aucune médaille. C’est la deuxième fois d’affilée que l’athlétisme marocain laisse le peuple marocain sur sa faim après les mondiaux de Berlin en 2009.

2012, l’année des jeux olympiques, peut être l’année qui va permettre aux athlètes marocains de se réconcilier avec leur public. Ils ont bien commencé leur nouvelle saison. La façon qu’avec laquelle ils ont attaqué la compétition laisse à croire qu’ils vont réaliser de bons exploits au grand évènement mondial de cette saison.

Au 17ème championnat arabe qui s’est déroulé mois octobre aux Emirats Arabes Unis, les athlètes marocains ont raflé 27 médailles (10 or, 9 argent, 8 bronze). A Doha, l’athlétisme marocain a confirmé son statut de leader arabe dans ce domaine. Lors de la 12ème édition des Jeux Panarabes, le Maroc a occupé la première place récoltant une bonne moisson de 24 médailles : 11 or, 4 argent, 9 de bronze.

Tunis, El Houssein Boussague s’est illustré en remportant le 26ème marathon de la capitale tunisienne. Abdelhadi Mouaziz a occupé la première place du marathon Malaga. Otmane Btami a remporté la 34ème édition du marathon de la ville de San Sebastian. Le marathon de Turin, sa première place a été occupée par Abdelaziz El Idrissi Ennaji. Ilias Fifa a remporté la 88ème édition de la course internationale sur route Jean Bouin. Kamal Znidar a brillé par ses deux victoires à Melilla et Almeria.

La nouvelle saison commence bien pour les athlètes marocains. Espérons qu’ils continuent sur cette lancée pour permettre à l’athlétisme marocain de retrouver son passé glorieux et récolter des médailles à Londres.

Hamid

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Fan de sport

Partager cet article sur :

2 commentaires

  1. Chaque nation à ses hauts et ses bas. En plus, dans le demi-fond, la concurrence est plus rude ! Certains européens émergent sur 800, 1500 et 3000, alors que des africains de l’est (Kenya, Ethiopie …) travaillent pour être meilleur sur ces plus courtes distances, eux qui sont meilleurs sur le fond.
    Alors là est peut être la clé de l’échec des Marocains depuis quelques années.

    Répondre
  2. le défaut des sportifs marocains ya pas de reléve préte aprés une retraite mais en se contente , on né quand méme mieux que certains pays

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *