Analyses Divisional Round – matchs du samedi

 
0 Like(s)

Un match de NFC pour commencer, suivi d’un match d’AFC. #3@#2 puis #4@#1. Forcément du spectacle. En piste ce soir, Brees, Gore, Smith, Brady, Tebow, Gronkowski et cie. Ordinateur : OK. Boisson : OK. Nourriture : OK. Tout est bon pour tenir toute la nuit, le repos on verra ça dimanche, en attendant les deux autres matchs ! Après des matchs de Wild Card prometteurs, nous voila dans le vif du sujet donc, c’est parti pour l’analyse de ces deux premières rencontres.

 

Saints @49ers : Brees vs. Old School Football.

Oui, il faut l’avouer, les 49ers sont l’expression même du Old School Football, qui va rappeler de bons souvenirs à nos plus vieux lecteurs ! Une défense de fer, surtout face à la course, un jeu de course en attaque très consistant, et un QB qui assure un minimun. En face, tout le monde le sait, on a le droit à un QB d’exception – Brees – muni de cibles très mobiles, et d’un jeu au sol correcte. En défense par contre, toutes les preuves sont à faire.
Dès le début du match, on remarque que la défense de San Francisco prend le pas sur l’attaque des Saints. Dans un Candlestick Stadium ultra-chaud, les Saints sous pression commencent le match de la plus mauvaise des manières. Un fumble de RB Thomas (sur sa seule action du match, blessé), un interception de Brees et un fumble sur punt return de Roby. Résultat, les Niners laissent parler leur attaque rassurante en inscrivant 17 points en 1 QT. Notons la très grande forme du TE vétéran Davis, cible favorite de Smith.
En ce qui concerne la défense, les Niners font un boulot de titans !! Un front 7 de choc, avec notamment le rookie Aldon Smith, qui ne laissera que 23y au sol à Ivory, soit 2,6yards par porté ! De plus, ils provoquent 2 turnovers de plus (Int et Fumble). Cependant, les Saints arrivent à respirer grâce à deux TD de Graham et Colston. Cependant, la machine à stats NFL sort un constat improbable : chaque équipe qui a concédé 5 turnovers ou plus en play off n’a gagné qu’une seule fois (Jets en 1982) sur 72 matchs ou cela s’est produit ! Autant dire que les chances des Saints sont rares.

Vernon Davis après son premier TD

En 2nde mi temps, l’attitue de QB Smith est mi-critiquable, mi-compréhensible. Je m’explique. Bien sur, le Offensive coordinator fait courir RB Gore (13 portés) afin d’avancer « surement », et en ayant déjà dans un coin de la tête l’horloge qui tourne. Sur quelques actions de passes, Smith sort rapidement de sa poche et fini par lancer en touche. Smith sait qu’il n’a pas le bras d’un Rodgers, il ne prend pas de risque. Intelligent mais anti-spectacle.
C’est alors que tout s’anime dans le 4ème QT. Les Saints reviennent à hauteur, passent même les Niners, sur un TD de Sproles. Sur une 3rd &7, alors que toute la défense de New-Orleans s’attend à une passe, Smith décide de scrambler et surprend tout le monde : TD ! Afin de se protéger, San Francisco tente la conversion à 2 points, en vain. Brees y va de sa passe à destination de Graham, le LB pro-bowler Willis se troue … TD !! Les Saints repassent devant, incroyable !!

Crabtee au lay up après son TD

C’est alors qu’entre en scène un autre Smith. Fini le jeu petit bras, il cherche maintenant sa cible préférentielle dans le deep : TE Vernon Davis. Et la trouve !! Deux fois : une fois pour 42yards, une fois pour le …. TD ! Alors que K Akers se préparait à inscrire le FG de l’égalisation, il pourra se contenter du PAT victorieux.

La défense de fer des Niners, « Old School », l’emporte sur l’aramada offensive impressionante de Coach Payton et QB Brees.
Alors que les spécialistes craignaient une domination des nouvelles attaque (Packers, Saints, Patriots) sur les défense mythiques (49ers, Steelers, Ravens), nous avons eu la contre-réponse ce soir.

San Francisco 49ers 36-32 New Orleans Saints

« Offense wins games, Defense wins championship ».

 

Denvers Broncos @New England Patriots : La confirmation Tebow ?

La question était sur toutes les lèvres. Après le match de folie de la semaine dernière entre les Broncos et les Steelers, Denver était-il capable de réaliser un nouvel exploit, en éliminant le seed #1 de l’AFC ? Pour cela, il fallait que Tebow mette à mal la défense de New-England.
Et dès le début du match, on a eu un élément de réponse ! Tom Brady passe en mode express, le Offensive Coordinator appelle des jeux très agressifs, et WR Welker inscrit son premier TD. La défense des Broncos a été oppressée, Brady a complété toutes ses passes, et ses cibles favorites sont bien en forme : Gronkowski, Hernandez, Welker ou encore Branch y vont de leur first down. Petite spécification, l’habituel TE Hernandez réalise la moitié des jeux en tant que running back. Avec un tel physique, c’est sur que la balle est bien portée : 5 courses pour 61y.

RB McGahee bien muselé par la défense Patriots

Alors que les Broncos sont menés 14-00 après une interception, toute la planète football a les yeux rivés sur Tebow. Pas d’étincelles pour le génie de Denver, qui montre ses limites. Face à un front 7 agressif, il tente des passes et arrive souvent loin de sa cible. RB McGahee concrétise un drive des Broncos. Puis la machine offensive des Patriots, qui tourne à plus de 30 points de moyenne par match se met en route. Brady est impressionant de facilité et a du temps pour lancer. De l’autre côté, Tebow bafouille son football, et le punter de Denver entre souvent en jeu ! Il ne fallait pas en laisser autant aux leaders d’AFC ! Gronkowski 2 fois et Branch sont trouvés dans la End Zone par Brady. L’addition est salée : 35-7. Et ce n’est que la mi-temps.
Honnêtement, c’est vrai que Tebow est l’homme des retournements de situation. Mais aujourd’hui, sans son top-WR Decker, blessé, on ne voit pas comment Denver peut s’en sortir. De plus, il ne suffit pas de marquer, mais il faut stopper l’attaque de New-England. Or, la défense Broncos est loin d’être connue pour son imperméabilité, surtout quand les cibles dangereuses se multiplient.
La seconde période est donc impressionnante de maîtrise par les Patriots, avec un play call tout à fait correct. Pour mettre un dernier coup au moral des visiteurs, Brady trouvera Hernandez en terre promise dans le 3ème QT.

TD acrobatique pour TE Gronkowski

Pour terminer ce match sans encombre, le OC Patriots utilisera à merveille RB Green-Ellis, dont les courses firent tourner l’horloge.
Au final, score sans appel pour ce deuxième match de play off, mais match plein d’enseignements.
Un QB seul (Tebow) ne peut pas faire de miracle, et au contraire, un bon QB (Brady) est obligatoirement accompagné d’une bonne OL -1 seul sack encaissé- pour sortir de telles stats : 26/34 363y 6TD 1INT.

New England Patriots 45-10 Denver Broncos

 

Dès ce soir, suite des hostilités avec Texans @Ravens à 19h puis Giants @Packers à 22h30, dont les analyses arriveront dans la nuit.

 

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Etienne

Partager cet article sur :

3 commentaires

  1. Avatar

    Ah les Saints… Le plus décevant dans ce match a été l’absence totale de jeu à la course (14 portées à peine). Quand aux 49ers, ils ont fait une énorme erreur sur le TD de Smith. J’explique: s’il s’était contentait de glissé pour faire continuer l’horloge sans marquer, SF aurait pu continuer à maîtriser l’horloge. Les Saints n’ayant que deux Temps morts (1 plus le 2 min warning en fait), ils leur auraient alors suffit d’un 1st down pour faire tranquillement s’écouler le chrono et gagné par KO. Enfin bon, ils ont compensé après…
    Au passage, très belle prestation de la défense des 49ers dans sa globalité, de la D-Line qui a empêché Brees de prendre son temps aux DBs qui ont mangé les WR des Saints sur la plupart des actions (ne pas se fier aux 462 yards de Bress, il a tenté plus de 60 passes). J’ai été très impressionné par la def contre la passe, on avait l’impression que tout le terrain été parfaitement couvert à chaque action, Brees n’a quasiment pas réussit de passes de 20+ yards !

    Sinon, j’ai pas regardé Patriots-Broncos, score évident et logique, Denver a juste été remis à sa place (OUT OF THE PLAYOFF, BRING BACK THE BOLTS RIGHT NOW !!!)

    Ce soir on a un match entre deux équipes très semblables aux 49ers (Texans et Ravens), en espérant qu’ils nous donnent un aussi bon spectacle (mais j’en doute) et LE match de la peur pour les Packers face aux amoureux des surprises (les Giants of course)

    PS: 2e com sur ce site, 2e pavé ^^

    Répondre
    • Avatar

      sur le TD de Smith, il restait 28y aux Niners pour marquer.
      Sur une 3rd & 7 un scramble du QB a pour seul but le 1st down, pas le TD de 30y. Le play call a été excellent. Si ils avaient loupé ce third, le FG ne les aurait pas mis à l’abris non plus, donc le TD était très bien venu.

      Répondre
  2. Avatar

    Le playcall était excellent, j’ai pas dit le contraire, je pense juste que Smith (et Smith seulement) aurait du juste prendre le first down au lieu d’aller au TD. Il a laissé beaucoup trop de temps aux Saints pour revenir… Enfin, ça nous a donné un sacré spectacle donc je ne me plains pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *