Le miracle rugbystique Africain : corrompu ?

rugby 1995 mandela
 
1 Like(s)

En 1995 l’Afrique du Sud remporte le mondial sud-africain de rugby à la surprise générale. Un peuple s’est réuni derrière Nelson Mandela unissant tout le peuple Africain. Dans le reportage de stade 2 « Springboks jusqu’au bout » certaines stars du rugby Africain ne sont plus de ce monde ou se retrouvent dans un état critique. Que s’est-il passé ?

Des mythes « morts »

Le rugby Africain était dans les années 90 un rugby amateur sans développement majeur. Ils ont pourtant remporté la coupe du monde 1995, à la surprise générale du monde rugbystique. François Pienaar et Nelson Mandela soulèvent ensemble la coupe du monde 1995, le tableau est idyllique. Maintenant imaginez la pellicule de ce beau rêve qui est en train de brûler. En 2010 Ruben Kruger (ayant évolué aux Bulls) est décédé d’une tumeur au cerveau. Une mort bien étrange pour cet homme de 39 ans. Inquiétants non ?

L’ex demi de mêlée Joost Van der Westhuisen (ayant évolué aux Bulls) et le centreur Tinus Linee sont quant à eux atteints de la maladie de Charcot. La maladie de Charcot est une maladie neurologique avec une progression rapide qui amène à la mort. Cette maladie est une maladie héréditaire (seul point dans le reportage qui n’a pas été soulevé).

André Venter, ancien 3ème ligne est quant à lui touché par une myélite transverse. Ces hommes ont marqué l’histoire du rugby Africain. Comment se fait-il qu’aujourd’hui ces légendes se retrouvent dans des états de « morts précoces » ?

Des pressions subies ?

Inquiétant de retrouver de tels noms du rugby Africain, voire du rugby mondial, dans de tels états. Cela fait trop de coïncidences. L’équipe de rugby n’a pas pu être constituer uniquement de malades. L’on peut donc se poser légitimement la question : Y a-t-il eu du dopage vers 1995 ? Selon Fabien Galthié, qui a témoigné dans stade 2, cette hypothèse semble plausible. Il ne veut cependant pas salir le mythe Africain (noble venant de sa part).

A-t-il eu conscience de ce qu’il ingurgitait ? Probablement pas. Il y a de très fortes probabilités que dans le monde amateur, ce soit le plaisir qui passe avant tout. Même si François Pienaar a admis dans son autobiographie que les joueurs prenaient des « vitamines ». Qu’entend-il en parlant de vitamines ? Vitamines B12 ? aussi appelées cobalamine, qui est une vitamine hydrosoluble (qui se dissout dans l’eau).

Il n’existe aucun lien entre le dopage et les maladies qu’ont ses joueurs, même si dans la prise d’EPO les laboratoires Français retrouve une substance l’accompagnant. Devinez quelle est cette substance ? La vitamine B12. Bien sûr, tout ceci n’est que spéculation.

Actuellement les laboratoires travaillent davantage. En 1995,  était-il possible que des irrégularités soient détectées ? Probablement pas. A ce jour aucune enquête ne sera ouverte. Certainement pour ne pas « salir » la mémoire de Nelson Mandela, ce qui sera probablement mieux ainsi.

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Anthony

Partager cet article sur :

2 commentaires

  1. A l’époque ou Indurain montait un col aussi vite que Pantani -que l’on savait dopé- alors qu’il pesait 23kg de plus que lui, à l’époque Johnny Halliday révélait maladroitement que ZZ était client de la même clinique suisse que lui (pour se faire réinjecter du sang ré-oxygéné), pourquoi l’un des sports les plus difficile aurait-il échappé à la règle ?
    Il faut arrêter de se voiler la face comme bons nombre de fans l’ont fait durant des années : le dopage n’est pas réservé au cyclisme, surtout quand ça crève les yeux !
    Bref, ça ne sert à rien non plus de supprimer tous les titres qui ont été gagnés à cette époque (comme ASO l’a fait pour Armstrong), il faut se concentrer sur le présent et faire de la lutte anti-dopage une priorité !

    Répondre
  2. Bien sur que l’Afrique du Sud a gagné la coupe du monde de rugby par corruption, il y avait un enjeu politique majeur pour ce pays. il leur fallait une certaine reconnaissance mondiale.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *