Règlement de comptes à l’OM !

Marcelo Bielsa OM décontracté
 
3 Like(s)

Bielsa tacle ouvertement Labrune

S’il est encore trop tôt pour juger le bilan sportif olympien (2 victoires, 1 match nul et 1 défaite sur les 4 premières journées du championnat de France de Ligue 1 2014-2015), les problèmes internes font la Une des journaux à Marseille. En effet, Marcelo Bielsa, de son surnom « El Loco », n’a pas vraiment l’air satisfait du mode de fonctionnement de l’OM et du mercato estival réalisé. Il l’a d’ailleurs fait savoir publiquement et ne s’est pas gardé de critiquer son Président, Vincent Labrune, lors de la conférence de presse de ce Jeudi : « le bilan de ce marché des transferts est négatif. Je crois que le président m’a fait des promesses qu’il savait qu’il n’allait pas tenir. Si tout cela m’avait été dit avec sincérité je l’aurais accepté. Mais, dans le cas contraire, je ressens un sentiment de rébellion. Je suis ici et je vais assumer mes responsabilités. Mais je le répète, le projet initial ne correspond pas à la réalité. Si j’ai pensé à partir? Non. J’assume tous les résultats sportifs. Mais je ne veux pas être responsable de la manière dont le projet a été conçu. Je suis satisfait de travailler avec ce groupe et content de le faire. Et cela ne va pas m’empêcher de tout faire pour gagner les matchs que nous devons gagner. Je vais assumer avec joie et optimisme le challenge qui est devant moi, mais le mode de fonctionnement du club me déçoit. »

La réponse du Président de l’OM

Histoire de ne pas mettre d’huile sur le feu, Vincent Labrune a simplement évoqué sa surprise quant aux propos tenus par Bielsa : « je suis très surpris, c’est le moins que l’on puisse dire. Nous avons bâti l’effectif en tenant compte le plus possible de la feuille de route de Marcelo. Et aujourd’hui, s’il y a bien deux sujets qui font l’unanimité, c’est bien la qualité de notre coach/staff et celle de notre effectif qui doivent nous permettre de remplir nos objectifs. J’aurai une explication à ce sujet avec le coach à mon retour de congés, congés nécessaires après quatre mois de travail intense pour permettre au club de retrouver le haut du classement » a simplement répondu le Président de l’OM pour L’Equipe. A son retour de vacances, le dirigeant olympien réglera sûrement ce désaccord en interne. Mais on peut compter sur Bielsa pour nous détailler les coulisses du club phocéen…

Le mercato, sujet délicat à Marseille

Comme il l’a déclaré, El Loco n’est pas comblé par le mercato réalisé par les olympiens. En effet, le technicien argentin devait disposer de 35 millions d’euros pour effectuer ses emplettes sur le marché des transferts et recruter 7 joueurs. Seulement, la direction de l’OM ne lui en a offert que 5 (Batshuayi, Alessandrini, Alef, Barrada et Doria) dont aucun ne figure sur la liste qu’il avait soigneusement rédigée. Sur cette liste apparaissait notamment : Javier Manquillo (prêté à Liverpool par l’Atlético), Mauricio Isla (prêté par la Juve à QPR), Martin Montoya (Barcelone), Lucas Ocampos (Monaco), Gary Medel (transféré de Cardiff à l’Inter de Milan), Karim Rekik (prêté au PSV par Manchester City), Benjamin Stambouli (transféré à Tottenham), Toby Alderweireld (transféré à Southampton), Cristian Tello (prêté au FC Porto par le FC Barcelone). Ajouté à cela, la situation invraisemblable de Rod Fanni qui fût placé dans le loft (là où sont placés les joueurs écartés du groupe professionnel, dans l’attente d’un éventuel départ durant le mercato), avant d’être réintégré ce Vendredi par Bielsa pour le match amical face à Arles-Avignon. Le temps nous dira si les moyens offerts par le club ont été suffisant pour permettre à l’OM d’El Loco de retrouver les sommets.

Bernard Tapie réclame la tête de Bielsa

Ce samedi, dans une longue interview accordée à L’Equipe, l’ex-président de l’OM, Bernard Tapie, a durement critiqué la sortie médiatique de Marcelo Bielsa :« Si Bielsa ne veut en faire qu’à sa tête, veut se permettre de dire ce qu’il veut quand il veut, qu’il monte un club et devienne président. A mon avis, s’il agit ainsi, c’est qu’il veut se faire mettre dehors avec un chèque » a-t-il lancé, assurant que s’il avait été président, le technicien argentin aurait été « lourdé dans la seconde ». Avant d’ajouter : « il faut qu’il redescende sur terre, qu’il se dégonfle la tête et qu’il ne se prenne pas pour celui qui a tous les droits. Qu’il aille faire la leçon aux autres et ne salisse pas ce club. J’ai eu Beckenbauer comme entraîneur, on a eu des différents sérieux, on les a réglé entre nous. Finalement, il est resté directeur sportif du club et il a un autre palmarès que Bielsa ».

Une chose est sûre, c’est animé à l’OM.

 

 

Yannick.

Les lecteurs ont également apprécié :

Auteur: Yannick

Partager cet article sur :

2 commentaires

  1. c’est un article très intéressent concernent le football .
    merci pour le partage de tous ces informations .

    Répondre
  2. A votre service !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *