Préparateur mental: un métier en expansion dans le milieu du football

 
1 Like(s)

Dans le milieu du football, il y a une pratique qui est très en vogue, il s’agit de l’introduction du préparateur mental, considéré comme un marabout dans l’autre temps, le préparateur mental bénéficie aujourd’hui d’un meilleur statut dans le monde du football.

Qu’est-ce qu’un préparateur mental ?

Le préparateur mental est une personne capable de mettre en condition des sportifs de haut niveau. Le préparateur mental est habilité à préparer un footballeur à réussir une échéance durant une saison sportive de la plus haute importance.

Le préparateur mental travaille sur plusieurs pôles en football, tout abord sur la détermination à se montrer bon sur un match lors d’une affiche du championnat de son propre pays.

Le footballeur se définit en cinq points:

Sa détermination: a vouloir atteindre un objectif sur le long terme, par exemple remporter la ligue des champions ou être promu dans une division supérieure.

Sa persistance: cela signifie que le footballeur reste à haut niveau durant toute sa carrière, on peut prendre comme exemple le néo-retraité Paul Scholes.

Sa pugnacité: à être au top le jour J, à ne pas être défaillant au moment le plus important de sa carrière, il serait par exemple regrettable pour un gardien de but de perdre la finale de la ligue des champions à cause d’une erreur individuelle.

Le volontarisme: les trois critères précédents se rejoignent parfaitement pour définir le côté volontarisme, par exemple des champions comme Lionel Messi, Cristiano Ronaldo sont les meilleurs exemples par excellence du volontarisme.

La Révolte: quand un footballeur se retrouve en situation d’échec, il peut faire appel à un préparateur mental pour retrouver son côté volontaire, le meilleur exemple en date peut être celui de Frank Ribéry en course pour le ballon d’or alors qu’il y a 4 ans il était l’homme le plus détesté de France.

En 2010, après le naufrage Sud-Africain, Laurent Blanc nommait en équipe de France de football un préparateur mental.
Celui-ci a permis de dresser des portraits psychologiques des joueurs. En connaissant ces portraits, l’équipe peut mieux s’adapter en fonction des situations. Un joueur comme Jérémy Toulalan porte très probablement quatre ans après Knysna les séquelles du bus.

Les «opposants» à la préparation mentale sportive

Le préparateur mental peut être mal perçue dans le milieu du football, comme cela a été cité en introduction il peut être vu comme un marabout. Le rôle de préparateur mental peut être rattaché au métier d’entraîneur adjoint. Certains entraineurs oublient en effet le rôle du mentale dans l’efficacité des joueurs. Ce « détail » peut avoir de graves conséquences dans le sport de haut-niveau où tous les paramètres sont à prendre en compte. Les préparateurs mental sont là pour aider l’entraineur et les joueurs sur cet aspect.

José Mourinho par exemple est un fin tacticien car il pense à tous les moindres détails dans la préparation d’un match, ce genre d’entraîneur dans le monde sont rares.

Cependant, rien n’empêche à l’entraîneur de pouvoir faire rentrer la notion de préparation mentale dans une préparation physique spécifique et une préparation physique individuelle.

La question qu’on peut se poser malgré l’expansion du métier de préparateur mental : combien de temps peut consacrer un entraîneur face à un groupe de 25-30 joueurs ? A-t-il le temps de préparer mentalement toutes ses troupes ?

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Anthony

Partager cet article sur :

2 commentaires

  1. Avatar

    Je suis persuadé qu’un préparateur mental peut vraiment être une aide psychologique importante pour un joueur. Du conseil personnalisé c’est une chance de pouvoir évoluer, on corrige plus rapidement ses erreurs. Cependant il faut que la confiance s’instaure entre le footballeur et le préparateur.

    Répondre
  2. Avatar

    Pour avoir pratiquer moi-même beaucoup de sports, j’aurai aimé avoir le support d’un préparateur mental. Lorsqu’on sait comment le mental est important pour un sportif, je ne vois pas comment cela peut être mal perçu. Il nous arrive tous des choses dans la vie et c’est dans les moments difficiles que le mental est affecté. Il se doit donc d’être bien traiter pour ainsi être au maximum de sa capacité. Le préparateur doit bien mettre les athlètes dans un niveau de confiance absolu pour que celui-ci connaissent une bonne partie.
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *