Ligue 1-13e journée: l’OM recolle, le LOSC et l’OL trainent

 
0 Like(s)

Lille-Evian TG 1-1 : Evian prend de la bouteille, Lille prend l’eau.

3e match en 6 jours pour les joueurs de Rudy Garcia qui a beaucoup fait parler ces derniers jours dans le Nord de la France. L’entraineur des dogues pouvait craindre une baisse de forme de ses joueurs après les déplacements périlleux et pas très bien gérés par les champions de France en titre (0-0 à Valenciennes et défaite 2-1 chez l’Inter Milan mercredi). Et on peut dire après ce match que les craintes suscitées étaient logiques et justifiées. Apathiques en début de match suite au but rapide de Khalifa (4e), les nordistes ont été brouillons (frappe à coté de Payet 16e) et franchement pas aidés par l’arbitrage de Mr Millot (But de Cole injustement refusé 13e, Pénalty non sifflé sur Bonnart 52e). Le LOSC pourtant dominateur finira par égaliser sur un coup franc lointain de l’entrant Pedretti (62e).

Cependant ne mettons pas tout sur le dos des lillois ou de l’arbitre, car Evian a bien prouvé qu’il était le promu ayant le plus de chance de se maintenir. Laquait a été serein dans les moments chauds, Angoula prouve qu’il est le patron de cette défense, Sagbo et Khalifa sont sans cesse dangereux en attaque et enfin Wass apporte beaucoup avec sa technique. Score final 1-1 dans un stadium Nord qui a sifflé ses joueurs à la fin du match. Cela faisait bien longtemps que cela n’était pas arrivé. La trêve internationale arrive à point nommé pour les résidents du domaine de Luchin.

 

J’ai aimé : le seul point positif au LOSC s’appelle Aurélien Chedjou, qui revient en forme et a été solide hier. En face Evian a réalisé le match parfait jusqu’à l’égalisation de Pedretti. Laquait a rassuré en fin de match par quelques sorties bien senties. Angoula est le véritable patron en défense, Sagbo et Khalifa forment un duo intéressant en attaque.

J’ai moins aimé : l’arbitrage de Mr Millot souvent déroutant hier soir (but de Cole refusé, plusieurs cartons injustifiés et d’autres oubliés, des fautes imaginaires et d’autres étonnement non sifflées), une soirée à oublier pour notre arbitre. Mais les lillois ne peuvent s’en prendre qu’à eux même, leur 3e match en 6 jour n’aura pas été meilleur que les 2 autres. Hazard transparent et Sow en deçà depuis quelques matchs. Garcia va devoir parler à ses joueurs.

 

Sochaux-Lyon 2-1, l’OL à l’arrêt

Série noire pour l’OL. Après ses déboires face au Real en Ligue des champions (0-4 et 0-2) et ses défaites face à des adversaires directs en championnat (0-2 à Paris et 1-3 à Lille), les lyonnais ont de nouveau chutés à l’extérieur. Lisandro toujours absent c’est Lacazette convaincant ce soir qui épaule Gomis en attaque. Et ça démarre fort avec un csc gag de Cissokho ou Réveillère sur un corner détourné par Perquis. Lacazette égalise rapidement sur un bon centre de Gomis (14e). Ensuite Lyon fait le jeu et Sochaux contre. Jusqu’à une faute stupide de Cissokho qui permet à Boudebouz, auteur encore d’un très bon match, de tromper Lloris sur pénalty et de redonner l’avantage aux lionceaux. L’OL se précipite trop en attaque et malgré les rentrées d’Ederson à la place d’un Gourcuff fantomatique (67e) et d’un Belfodil trop juste à la place de Gomis (80e) n’empêcherons pas Sochaux de prendre les 3 points et de s’éloigner de la zone rouge.

 

J’ai aimé : le match solide des sochaliens, notamment de Sauget très bon en défense. Côté Lyonnais Lloris a bien failli être de nouveau décisif et Kallstrom est le seul à être sorti du lot.

J’ai moins aimé : le match brouillon encore une fois des lyonnais. Cissokho est fautif sur les 2 buts, Cris n’a jamais pris le dessus sur Butin ou Bakambu.

 

Marseille-Nice 2-0, l’OM respire

Malgré les frayeurs causées par les pluies torrentielles tombées sur le sud de la France ces derniers jours, le match s’est tout de même joué devant un public du Vélodrome qui s’est remis à encourager son équipe. Malgré Lucho laissé sur le banc, l’OM démarre bien le match (tête de Valbuena au-dessus 6e, frappe de Gignac repoussée par Ospina 22e) mais subit les contres de Nice qui touchera deux fois la barre dans le match (tête de Mouloungui devant un Mandanda impuissant 29e). Marseille rentre aux vestiaires sous quelques sifflets timides du Vélodrome. Sifflets et doutes qu’André Ayew, une nouvelle fois, fera taire suite à un centre pourtant long de Rémy. L’OGCN ne s’en remettra pas et Rémy clôturera le score sur une panenka pas forcément bienvenue après ce match plutôt poussif des marseillais. L’OM s’en sort avec les 3 points et continue sa série mais ce ne fut pas sans douleur face à une équipe de Nice vaillante mais qui reste scotchée en fin de tableau.

 

J’ai aimé : le réalisme marseillais et Ayew et Rémy qui font toujours la différence.

J’ai moins aimé : la pelouse du Vélodrome vite transformée en bourbier après les intempéries de la fin de semaine, et Nice qui a souffert der malchance avec ses 2 barres.

 

Saint Etienne-Montpellier 1-1, Giroud malgré tout

Montpellier devait effectuer un résultat chez un Saint Etienne en difficulté en ce moment pour ne pas voir Lille et Lyon, mais surtout Paris s’échapper trop loin. Un incident quant à la validité du passeport de Hilton retardera le match et obligera Girard à titulariser Stambouli à la place du brésilien et qui surtout retardera le coup d’envoi. Malgré cela Montpellier dans un match assez pauvre domine la première période mais encaisse l’ouverture du score par le nouvel arrivant roumain dans le forez, Nicolita (31e). On a cru que les verts allaient doubler la mise, mais c’est Giroud qui prend de plus en plus d’aura à Montpellier qui dévie un corner d’Estrada pour Marveaux qui sauve le match pour Montpellier. Score final 1 partout, Montpellier reste deuxième grâce au nul de Lille et à la défaite de Lyon, et peut remercier Olivier Giroud, encore déterminant cet après-midi.

 

J’ai aimé : Giroud qui montre encore qu’il mérite largement une première sélection et Nicolita qui ouvre son compteur sous le maillot vert

J’ai moins aimé : le manque de réalisme des deux côté et le tacle assassin de Nicolita qui méritait bien plus qu’un jaune. On espère que la LFP reviendra là-dessus.

 

Rennes-Valenciennes 1-1, Rennes n’y arrive pas

Après leur défaite à Glasgow jeudi, les tensions Antonetti/Le Lay et leur avenir européen franchement compromis, les bretons se devaient de gagner devant leur public face à une équipe valenciennoise qui a bien réagit contre le LOSC dimanche dernier mais qui reste en fond de classement. Le match démarre bien et Kembo ouvre le score sur une superbe frappe enroulée (21e) avant de voir Valenciennes revenir très vite par Gomis qui place bien sa tête sur un corner de Kadir (29e). Rien d’autre à déclarer avant la pause et au retour des vestiaires les rennais accusent le coup, mais Valenciennes est trop timide pour prendre l’avantage. Seul Pitroipa semble vouloir sonner la révolte mais semble surtout avoir le jus suffisant. Mangane et Féret sortent blessés durant le match, attention, Rennes commence (déjà) à s’essouffler.

 

J’ai aimé : Valenciennes relève peu à peu la tête après un début de saison raté, et le superbe but de Kembo pour le stade rennais.

J’ai moins aimé : Fred Antonetti pourra nier autant qu’il le veut, quelque chose est cassé à Rennes. La défaite à Glasgow a fait très mal et les bretons perdent Mangane et Féret sur blessure. Une réaction est cruciale pour la suite de la saison.

 

Lorient-Ajaccio 2-0, la galère corse

Les bretons qui restent sur plusieurs contre-performances qui reçoivent des corses bien mal en point et surtout lanterne rouge. Sunu est préféré à Emeghara devant, Lorient entame le match par une énorme triple occasion : sur un centre de Coutadeur, Koné frappe le ballon de la tête sur la barre, Sunu reprend mais Ochoa sort une parade énorme, avant que Romao ne vendange en tirant bien au-dessus. Le ton semble donné mais Lorient reste trop brouillon et Ajaccio gâche de belles opportunités. Lorient remet un coup d’accélérateur en seconde période et cela s’avèrera payant : Jouffre place une frappe lourde dans la lucarne d’Ochoa et libère le Moustoir (63e). Ajaccio aura de nouvelles occasions mais les corses semblent trop timides et pas assez surs d’eux. Sunu double la mise sur une mésentente dans la défense ajaccienne, il trompe le gardien mexicain d’un extérieur du pied. Pour ne rien arranger, Ochoa se blesse à 3 minutes de la fin et doit laisser sa place au vétéran Thierry Debès

 

J’ai aimé : le but de Jouffre et celui de Sunu qui récompense un match plein pour l’espoir français

J’ai moins aimé : Ajaccio en perdition qui ne montre aucun signe de révolte, et qui perd Ochoa en prime.

 

Caen-Dijon 3-0, Malherbe, la preuve par trois

Dijon marque des buts, mais en prend aussi beaucoup ces dernières semaines. Carteron met donc l’accent sur sa défense cet après-midi. C’est raté, Caen emmené par un très bon Bulot ouvre le score à la 36e sur un corner de Bulot pour la tête de Leca. Dijon tentera de réagir par Jovial qui touchera la barre, avant que Caen sur une action d’école conclue par Bulot ne double la mise contre le cours du jeu. Dijon est sonné et Frau mystifie Reynet sur une tête dans la lucarne. Dijon perd encore et prend encore beaucoup de buts (15 en 5 matchs). Caen pointe à une encourageante 9e place alors que Dijon est avant dernier.

 

J’ai aimé : Bulot à l’origine ou à la conclusion des 3 buts de Caen et le réveil de Frau.

J’ai moins aimé : Le score sévère pour Dijon qui a buté sur un bon Thébaux

 

Nancy-Brest 2-1, les lorrains à réaction

Reléguables depuis la 3e journée, Nancy jouait un match crucial cet après-midi contre le Stade Brestois, qui vient d’obtenir sa première victoire contre Lorient il y a une semaine. Elana blessé c’est donc Lionel Cappone qui garde les buts, Licka et Ben Basat sont préférés à Lesoimier et Poyet. A Nancy Jean Fernandez fait confiance au même groupe de joueur, seul Jo Gook est sur le banc, lui qui jouera un rôle primordial dans cette rencontre. Une première période soporifique qui sera suivie par une seconde bien plus intéressante. Nancy tente et Nancy ouvre le score sur un plat du pied de Jo Gook entré à la pause à la place de Sané. Nancy se recroqueville et s’expose aux contres brestois. Le pire arrive pour les lorrains avec l’égalisation de Lesoimiers à 5 minutes de la fin. On pense alors se diriger vers un match nul sans relief mais Niculae sur une action de génie crochète son défenseur et crucifie Cappone à la dernière minute. Victoire très importante dans ce duel entre deux prétendants au maintien. Nancy propose plus de jeu qu’en début de saison, et Brest est toujours aussi fébrile à l’extérieur.

 

J’ai aimé : la fin de match débridée et l’influence de Niculae sur le jeu de Nancy

J’ai moins aimé : la première période ennuyeuse à mourir.

 

Auxerre-Toulouse 2-0

Deux équipes en méforme et des toulousains embourbés dans les transports ce qui oblige les organisateurs à reporter le match d’une heure et demie. Auxerre entame bien le match avant de baisser le pied face à des toulousains davantage spectateurs qu’acteurs en cette fin d’après-midi. Heureusement la seconde période et surtout l’entrée du jeune Sanogo côté auxerrois vont changer le cours du match. Le jeune joueur arrivé d’Amiens à l’intersaison remplace Alain Traoré (68e) qui accuse le coup après un début de saison canon, et trompe Ahamada qui n’avait eu presque rien à faire jusque-là. Contout terminera le travail avec une belle frappe du gauche en fin de match. Toulouse inoffensif ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Auxerre rectifie le tir après 4 défaites d’affilées.

 

J’ai aimé : la rentrée décisive de Sanogo et la sérénité retrouvée d’Auxerre.

J’ai moins aimé : le non match total des toulousains avec un Bulut inexistant en attaque.

Rémi

A suivre, le résumé du big match de cette 13e journée entre les Girondins de Bordeaux et le Paris Saint Germain sur Vive Le Sport évidemment.

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

1 commentaire

  1. Avatar

    le match de lille-evian est un scandale : aberration du calendrier, arbitrage totalement défavorable, … lille méritait meilleur traitement !!
    c’est dur

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *