Coupe de la ligue 2011 – 1/8 de finale : Lyon et Lille passent, Paris cale

 
0 Like(s)

Renversants bourguignons !

Après les avoir reçu au Parc des princes, le Paris Saint Germain se déplaçait à Dijon après sa victoire le weekend-end dernier. Cette fois-ci on a eu droit à deux équipes grandement remaniées (Tchagouni, Altama ou Jouffreau côté dijonnais – Douchez, Bahebeck et Erding titulaires côté parisien). Tout commence pour le mieux pour le club de la capitale avec Bahebeck qui ouvre le score sur un magnifique coup franc (16e), avant qu’Erding d’un plat du pied ne double la marque après seulement 20 minutes de jeu, face à une défense dijonnaise débordée. Puis vint le tournant du match : une faute de Lugano dans la surface qui permet à Sankharé de réduire le score face à son ancien club (30e). Paris perd ses moyens et Berenguer égalise 3 minutes plus tard. En seconde période Paris n’est plus aussi dangereux et Dijon en profite. Camara commet une main dans la surface et Jovial trompe une nouvelle fois Douchez dans un stade Gaston Gérard aux anges. Le DFCO tiendra le résultat jusqu’au bout malgré les rentrées de Gameiro et Nenê. Très belle performance des bourguignons et scénario difficile à avaler pour le Paris SG qui recevra Caen dès samedi.

 

Lorient opportuniste

Le match à Dijon à peine terminé, le coup d’envoi était déjà donné entre Montpellier et Lorient. Là aussi on fait tourner et c’est de nouveau un stade clairsemé qui accueille les 22 acteurs (moins de 5000 spectateurs à la Mosson). Les locaux qui manquent totalement leur 1ère mi-temps et laissent Lorient ouvrir le score par Emeghara sur un face à face gagnant avec Pionnier. Réduits à 10 après la pause suite à l’expulsion de Bocaly, Giroud parvient tout de même à égaliser à la 65e, mais c’est logiquement Campbell, entré avant la pause à la place d’Emeghara, qui marque le but du K-O synonyme d’élimination pour le finaliste de l’édition précédente. Montpellier n’a pas montré son visage habituel en championnat, et peut désormais se concentrer uniquement sur le championnat où l’équipe de René Girard pointe à la seconde position.

 

Lyon refroidit le chaudron, Lille facile, la surprise Mancelle.

Les huitièmes de finale se sont terminés dans la soirée, avec comme point d’orgue le derby électrique entre l’AS Saint Etienne et l’Olympique Lyonnais. Un stade Geoffroy Guichard plein et une première mi-temps où les deux formations se livrent sans arrière pensée : tête de Kitambala (5e), centre de Guilavogui contré par Vercoutre (6e) puis l’ouverture du score de Briand suite à un coup franc de Kallstrom dévié par le mur stéphanois (40e), l’OL rentre aux vestiaires avec l’avantage et ne le lâchera plus, malgré les incidents dans les tribunes qui ont amené Clément Turpin à arrêter le match quelques minutes suite au pénalty de Bastos (67e).La réduction du score d’Aubameyang (81e) n’y changera rien malgré quelques frissons côté lyonnais. Avant le second match qui aura lieu ce weekend-end, l’OL prend un avantage psychologique certain sur des verts impuissants face au réalisme lyonnais.

Dans les autres matchs de la soirée, Lille malgré une équipe B n’a eu aucun problème face à Sedan (3-1 avec des buts de Pedretti, Cole et Jelen ; Diaby réduira le score sur pénalty). Nice s’est montré opportuniste face à une équipe de Sochaux qui méritait mieux, victoire 2-1 des aiglons portés par les 2 buts de Pentecôte. Auxerre et Caen sont partis sur de très bonnes bases (2 buts avant la demi-heure de jeu, 1-1), puis on s’est vite endormi pendant le 2ème acte, devant la pauvreté du jeu auxerrois notamment de ses attaquants incapables de convertir leurs occasions. L’auxerrois Boly ayant pris un rouge (55e), les caennais ne dominent pas pour autant. Mais Nabab prend la défense bourguignonne à revers et marque son deuxième but (117e). Auxerre continue sa série noire et Caen se change les idées.

On est également allé au-delà du temps réglementaire  à la MMArena du Mans, où les pensionnaires de Ligue 2 ont bien résisté face à une formation rennaise dominatrice mais stérile. Malgré des occasions de part et d’autre, la décision s’est faite aux pénaltys. Ovono a réalisé deux superbes arrêts puis Stromstad qualifia Le Mans (0-0 ap et 4-1 aux tirs au but), au plus mal en Ligue 2 mais dernier représentant de sa division et par conséquent petit poucet de la coupe de la Ligue.

 

Rémi

Si vous l’avez manqué : l’analyse du match Marseille – Lens, joué mardi soir

Tirage au sort des 1/4 de finale

Le Mans (L2)-Lorient

OGC Nice-Dijon FCO

Olympique Lyonnais-Lille OSC

Caen-Olympique de Marseille

Les matchs auront lieux les mardi 10 et mercredi 11 janvier 2012

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

2 commentaires

  1. Avatar

    Grosse affiche au tour suivant.
    Lille va-t-il du coup jouer avec ses « coiffeurs » ?
    Comment as-tu trouvé Jelen ?

    Répondre
    • Avatar

      Lyon-Lille sera clairement le gros match de ces 1/4. Mais de là à dire que Lille a joué avec ses coiffeurs c’est un peu exagéré ! Certes c’était les remplaçants habituels, mais il faut reconnaitre que les nordistes ont l’un des meilleurs banc de L1: avec des joueurs comme Enyeama, Bonnart, Rozenhal, Cole, Pedretti ou encore Jelen, cette équipe là peut rivaliser sans problème avec 90% de la ligue 1 !

      Personnellement je pense que Garcia effectuera 1 ou 2 remplacements, par exemple titulariser Hazard, Sow ou Chedjou histoire de dire qu’ils vont à Gerland pour s’imposer (il n’a plus la même limite de banc que l’année dernière où le 1/16e d’europa ligue contre le PSV était optionnel).

      Enfin concernant Jelen on ne peut pas trop en dire grand chose depuis la début de la saison, il n’a effectué que quelques bouts de matchs mais a marqué son 2e buts de la saison contre Sedan. Jean Fernandez l’avait dit et ça s’est vérifié il ne faut pas attendre que Jelen fasse du Sow ou du Hazard, c’est clairement le type de joueur opportuniste et renard des surfaces, qui a très peu d’influence sur le jeu. Mais il fait ce qu’on attend de lui, c’est à dire marquer des buts, et pour l’instant je trouve qu’il remplis bien sa tâche de joker au LOSC. Il ne faut pas oublier aussi que Sow partira à la CAN pendant maximum 1 mois début 2012 (on l’espère pour lui, moins pour le LOSC) et que le poste va se jouer entre De Melo et Jelen. On verra alors quel profil de joueur privilégiera Garcia.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *