CAN 2013 : UNE COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS DE PLUS EN PLUS PASSIONNANTE :

groupe can2013
 
0 Like(s)

Malgré l’absence de trois cadors, le Senegal, le Cameroun et l’Egypte, cette CAN devrait tenir toutes ces promesses. C’est également la dernière chance pour ce monstre sacré du football africain, Didier Drogba de remporter ce trophée qui lui permettrait de s’ancrer un peu plus dans la légende du football africain. Elle se déroulera en Afrique du sud du 19 janvier au 10 février 2013. Après avoir été prévue en 2014 il a été question de la déplacer lors des années impaires dès 2013 (elle reviendra en 2015, tous les 2 ans). Passons en revue groupes par groupes.

Groupe A : C’est la poule la plus relevée avec la poule D, le Maroc est évidemment le favori de cette poule avec son potentiel offensif assez impressionnant (Belhanda, Assaidi, El Arabi), mais l’Afrique du Sud, pays organisateur dont on sait qu’il sont souvent avantagé en compétition ainsi que l’Angola, une nation qui monte à l’échelle africaine (quart de finaliste en 2008 et 2010) et le Cap-Vert qui possèdent des joueurs intéressants (Ryan Mendes, Fortes, Neves) en ayant éliminer le Cameroun pour sa première participation à la CAN, ne seront pas à négliger.

Groupe B : Le Ghana est le grandissime favori avec la Côte d’ivoire de cette coupe d’Afrique, un gros potentiel offensif (Atsu, Asamoah Gyan, André Ayew, Kwando Asamoah) en font une équipe redoutable, le Mali a une équipe assez complète, bien fourni à tous les postes (Adama Coulibaly, Seydou Keita, Modibo Maiga). La RDC fait son retour après de nombreuses absences avec un entraineur rompu aux joutes du football africain, Claude Leroy et souhaite renouer avec ses années glorieuses de 1970 durant lesquelles ils ont dominer le football continental. Le Niger paraît un cran en dessous.

GROUPE C : La Zambie, tenante du titre à la surprise générale face à la Côte-d’Ivoire, a réussi à conserver son élégant et charismatique entraineur Hervé Renard pourtant convoité par la sélection sénégalaise, son jeu fait de vivacité, de passes courtes et de dribbles a surpris tous les observateurs mais réediter leur performance sera très compliqué. Le Nigeria a fait appel à une nouvelle génération de joueurs inconnus (Uzoenyi, ailier convoité par Marseille cet été par exemple) et à laisser de côté certains cadres comme Taye Taiwo, Odemwingie ou Martins, on ne sait pas trop quoi penser de cette équipe. Le Burkina Faso est un challenger crédible à la qualification, elle a fière allure offensivement (Pitroipa, Alain Traoré, Moumouni Dagano). L’éthiopie qui a été finaliste de la toute première coupe, va peut-être bénéficier d’un effet de surprise avec ses joueurs méconnus.

GROUPE D : La Côte-d’Ivoire, l’épouvantail de la compétition avec son potentiel offensif exceptionnel (Gervinho, Drogba, Yaya Touré, Lacina Traoré, Arouna Koné, Wilfried Bony) veut faire o