BILAN DE LA LIGUE 1 A LA MI-SAISON

 
0 Like(s)

BILAN DE LA LIGUE 1 A LA MI-SAISON

Quels sont les tops, flops et révélations de cette 1 ère partie de saison en Ligue 1 ?
Des stars en difficulté, des inconnus qui se révèlent, la Ligue 1 réserve chaque année son lot de surprises.

TOPS :


IBRAHIMOVIC : C’est incontestablement l’homme de ce début de saison, l’homme dont on a sans doute plus parler que le président de la république où l’équipe de France dont le prénom est devenu est un verbe « zlataner », qui veut dire d’une manière générale « dominer son adversaire ». Zlatan a marqué de son talent, la Ligue 1 ainsi que le monde entier avec son quadruplé contre l’Angleterre assorti d’un retourné acrobatique magistral. Meilleur buteur de Ligue 1, avec 17 buts en 15 matches, une multitude de passes décisives, il aura également su assurer son rang en Ligue des Champions avec 6 matches, 2 buts et 5 passes décisives. Un charisme et une aura mais également des gestes violents dignes d’Eric Cantona, le championnat français se souviendra sans aucun doute de son passage.

VALBUENA : Le lutin marseillais a pris une nouvelle dimension cette saison, que ce soit avec l’OM où l’équipe de France en réalisant une entrée tonitruante contre l’Espagne où en marquant des buts spectaculaires (contre l’Italie ou Bastia). C’est le meilleur passeur de la Ligue avec 6 unités et l’opposition entre le meilleur joueur marseillais et parisiens, les 1m-67 de Valbuena et les 1m95 d’Ibrahimovic illustrent la différence de standing entre les 2 clubs.

PLM : Le fameux Paris, Lyon, Marseille, ancien chemin de fer français, les 3 plus gros budgets français, les 3 plus grandes villes françaises, ex-æquo à la 1ère place du classement, c’est du rarement vu en tout cas pas dans les autres championnats européens où les grandes villes se jouent constamment le titre mais réjouissons en nous car nos équipes manquent de régularité et d’expérience en ligue des champions et ce trio est le plus à même de représenter la France car ils possèdent une culture européenne, un prestige à l’échelle continentale que ne possèdent pas les autres clubs français (Paris et Marseille vainqueurs respectivement de la coupe des coupes et de la champion’s league, Lyon de nombreuses fois quart et demi finaliste de ligue des champions).

 

FLOPS :


LE PUBLIC DE BASTIA : Avec des incidents lors de plusieurs matches (bagarres contre les supporters Ajacciens, caillassages du bus marseillais, jets de projectiles sur l’arbitre assistant contre Lille). Les supporters bastiais n’ont rien fait pour arranger leur réputation de public sanguin. Zlatan Ibrahimovic en personne avait trouvé l’ambiance de Bastia assez intimidante.

MUTU : Sans doute la plus grosse déception pour l’instant, alors qu’à son arrivée, il prétendait pouvoir concurrencer Ibra au classement des buteurs mais dans une équipe jouant le maintien, avec une arrivée tardive et une adaptation difficile à la ligue 1 malgré un talent reconnu internationalement, ce n’est que 2 buts en 9 matches.

SALOMON KALOU : Il n’a pas su remplacer Eden Hazard et son statut de titulaire est remis en cause dorénavant, le public se met à le siffler. Kalou est un joueur talentueux mais irrégulier, qui n’a jamais su s’extirper de son rôle de joker à Chelsea et qui donne l’impression d’une faiblesse mentale et d’une implication laissant à désirer. On parle d’un probable départ cet hiver vu son salaire important.

LILLE : Le 4 ème budget français à eu une campagne de ligue de champions désastreuse pour la 2ème fois d’affilée dans des groupes largement à leur portée, avec un stade ultramoderne et une équipe sur le papier assez séduisante, on pouvait penser qu’ils seraient l’adversaire n°1 du Paris-Saint-Germain. Malheureusement, le départ d’Eden Hazard, le recrutement assez décevant (Martin et Kalou peinent à s’imposer), les tensions dans le vestiaire qui ont causé le départ surprenant d ‘un cadre (Mickael Landreau). Le LOSC n’est même pas dans la 1ère partie de tableau du championnat.

REVELATIONS :

CVITANICH : Assurément, la bonne pioche du mercato estival, l’argentin, ancien flop de l’Ajax Amsterdam a réussi à transcender cette équipe niçoise en la menant à une étonnante 5 ème place en championnat grâce à ses talents de buteur (15 matches, 10 buts) ; son activité incessante, sa combativité, sa malice, sa faculté à conserver le ballon et à provoquer des fautes permet à l’OGC Nice de jouer les trouble-fêtes.

ALESSANDRINI : Le rennais était il y ’a 2 ans la révélation de la ligue 2 maintenant il récidive à l’échelon supérieur, c’est l’homme des buts spectaculaires, un top 5 à lui tout seul.

BEN YEDDER : Les toulousains attendaient depuis 3 ans et le départ d’André-Pierre-Gignac, un buteur redoutable à la pointe de l’attaque après les échecs successifs de Santander, Umut Bulut et Rivière. L’ancien joueur de futsal a laissé entrevoir de belles promesses avec 17 matches et 9 buts. Il aura fait preuve d’une adresse devant le but et d’une qualité technique au-dessus de la moyenne.

On aurait également pu ajouter Matuidi, Thiago Silva ou Lorient dans les tops, Marvin martin dans les flops et Verrati, Neal Maupay ou Nice dans les révélations.

 

 

Les lecteurs ont également apprécié :

Fan de sport

Auteur: Fan de sport

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *