Ben le Sport : L’analyse de France vs Bosnie (1-1)

 
0 Like(s)

Mardi 11 octobre 2011 – On aimerait retenir que le résultat, à savoir la qualification pour l’Euro 2012 suite au match nul obtenu par l’équipe de France face à la Bosnie (1-1). Mais que ce fut pénible et laborieux pour les Bleus que se sont faits royalement dominer pendant 1 heure de jeu.

60 minutes catastrophiques

La Bosnie a affiché un visage qui a du en surprendre plus d’un, Laurent Blanc le premier. C’est clair, on était loin de l’équipe de l’aller (0-3) qui n’avait rien pu faire face au collectif huilé des Bleus dans leur match jusqu’à présent référence. Cette fois-ci, à Paris, les hommes de Susic ont respecté les consignes de leur entraineur, à savoir jouer au ballon et tenter les coups à fond. On peut pas dire que l’opposition les a considérablement gênés dans leur entreprise car l’équipe de France à l’image de son quatuor défensif a été archi nulle au cours des 60 premières minutes. C’est simple, il n’y avait qu’un seul joueur à réellement surveiller et à ceinturer côté Bosnien : l’ami Dzeko. Et nos deux centraux se sont littéralement vautrés dessus, particulièrement Rami. Le géant Bosnien s’est promené dans une défense de fantômes décidément trop gentils (trop inexpérimentés ?) pour l’inquiéter en gagnant quasiment tous ses duels et en se permettant le luxe d’attirer tous les ballons dos au but et de pouvoir se retourner sans problème. Et on peut remercier sa maladresse sans quoi Lloris en aurait pris plus d’un dans sa musette. Par contre, sur son tir, il n’y a rien à redire … après quelques déchets, un tir extraordinaire … la marque des grands. diront certains.

Des mauvais choix de Blanc ?

Non décidément les Bleus jouent sur courant alternatif après un bon match contre l’Albanie, et on est en droit de s’inquiéter de la réelle valeur de cette équipe quand le niveau s’élève, car le match de ce soir a révélé nos difficultés aussi bien en défense qu’au milieu, où là aussi on a bu la tasse. Le duo M’Vila-Cabaye n’a jamais tenu la route face à Pjanic-Misimovic.
Et j’en viens à me poser des questions sur les choix de Laurent Blanc. Fallait-il faire jouer des gars comme Evra, Abidal, Cabaye qui revenaient de blessure ?
Également, je m’en viens à me demander s’il ne valait pas mieux de prolonger l’expérience bleue de Debuchy et de Gomis, auteurs de matchs intéressants contre la Bosnie parce que l’on s’est vite rendu compte que le 4-5-1 n’allait rien apporter avec un Remy seul en pointe.

Avec Menez, tout s’accélère. Avec Saphic, aussi

Et c’est justement quand Remy s’est repositionné sur son aile gauche que le collectif bleu est revenu sous les coups de boutoir de Martin, Nasri et du sidérant Menez. J’avoue être circonspect par le joueur parisien, toujours auteur de fulgurance et d’aisance balle au pied dans un match au 2/3 plus que médiocre de sa part. Il n’a certes pas libéré les siens par un but ou une passe décisive mais il a mis les défenseurs bosniens en totale perdition, et la faute grossière de Saphic sur Nasri, entrainant le pénalty, en est à mon avis une des résultantes. On connait l’ancien Montpellierain comme étant un joueur souvent coupable de mauvais gestes et de pétages de plomb. Le carton jaune qu’il a récolté (54è) suite à la simulation du même Menez a du le rendre moins serein par la suite et plus susceptible à un écart de lucidité. Sur que ses partenaires en voudront à leur capitaine qui, selon moi, a envoyé les siens en barrages plutôt qu’en qualification directe.

Pour en revenir à Menez, l’équipe de France doit s’appuyer sur de tels dynamiteurs de jeu, en espérant un retour au premier plan d’Hatem Ben Arfa, car pour l’instant les Bleus n’arrivent toujours pas à proposer un jeu fluide et productif. On va positiver en disant que Blanc aura 8 mois afin de remédier à ce problème avant l’Euro. Mais sûr qu’il va falloir prendre des décisions concernant des joueurs et adopter une nouvelle politique de jeu bien plus convaincante.

Ben

Si vous les avez manqué, voici les notes des Bleus lors du match contre la Bosnie (1-1)

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Ben Le Sport

BenLeSport est un des co-fondateurs du site VLS.

Partager cet article sur :

9 commentaires

  1. Avatar

    pas grand monde convaicu par cette analyse ou bien ?

    moi jla trouve bien pourtant
    les choix de blanc meritent a etre discuter et j ai bien peur qu il va nous refaire le coup des evra abidal ribery sagna gourcuff malouda en titulaires a l euro 2012 comme si knysa ( l episode du bus quoi) n avait jamais existe

    Répondre
  2. Avatar

    oui tu as cible le plus important et le plus juste Bandito
    Blanc penserait qu on ne peut pas faire sans ces joueurs mais a la place il y a qd meme : menez martin diaby ben arfa valbuena remy gomis kaboul debuchy mathieu beria mexes rami cisse gonalons mavuba varane sakho … pour les remplacer – d ailleurs certains ot deja bien plus montre aue les anciens

    Répondre
  3. Avatar

    D accord avec toi Ben pour Saphic
    il aurait pas ete la on aurait jamais egalise

    Répondre
  4. Avatar

    si on tombe pas ds les groupes de l ukraine ou de la pologne on est mort

    Répondre
  5. Avatar

    L angleterre sans rooney c est plus la meme chose

    Répondre
  6. Avatar

    Tktes Basile,
    l angleterre sera bien presete avec ou sans shrek
    ca va faire mal

    Répondre
  7. Avatar

    @souleyma : attention pour les anglais qui ont montré pdt ces eliminatoires une rooney-dependance. En meme temps qd on voit le faible rendement de l’attaquant lors des grandes compéts avec l’équipe nationale …

    Répondre
  8. Avatar

    il a un gros probleme ce mec
    j’aimerais dire qu’il a pas de mental mais ses perfs a united prouvent un peu le contraire
    manque de lucidite meme chez les grands joueurs

    Répondre
  9. Avatar

    J’oubliais :

    ENGLAND ENGLAND 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *