Jour 11 avec Abdo Gain Domyos : Plus compliqué qu’il n’y parait !

 
0 Like(s)

Bon j’étais moyen chaude ce soir pour reprendre les exercices.. mais l’excès de cuisine et donc de repas ce WE, associé à une tite voix « vive-le-sport » qui n’arrête pas de me dire « ah non, hein faut pas arrêter, faut continuer, continuer, continuer… » m’ont apporté le courage suffisant pour sortir ma fleur de dessous mon armoire, charger ma petite vidéo (bonsoir la coach) et démarrer cette fameuse 11ème séance !

Abdo Gain Domyos : Trouver son équilibre

Et là, aie aie aie !!! Acte manqué ou pas, j’ai eu une douloureuse révélation …Si jusqu’alors je m’installais dans mon salon,  sur mon giganteste tapis à longs poils (ggrrrr), j’ai (sans réfléchir !) décidé, ce soir de poser la bête sur le carrelage !
Et là, à peine posée sur ma ptite fleur des champs, je bascule à gauche, à droite, à gauche, à droite.. « Bah mince alors, je trouve pas mon équilibre »… enfin si un peu, mais sitôt trouvé, vlan, je me déséquilibre ! Il semblerait que le tapis facilite donc la tâche.. Alors mon premier conseil : ne vous posez jamais sur un tapis !! Pas de triche pour plus d’efficacité !

Effectivement, sur une surface telle que le carrelage, trouver son équilibre demande une réelle (et profonde) contraction des abdominaux… Si vous relâchez, badaboom, une pétale se pose sur le carrelage… et comme la structure du domyos est un genre de résine, « gling », ca s’entend direct ! Alors hop, on contracte ses abdos, on souffle et de plus en plus fort s’il vous plait, parce que aie aie aie ce soir ça fait vraiment mal !

Il faut tenir !

Je démarre donc la séance, en voulant me prouver à tout pris que, même sur le carrelage, j’y arriverai, je ne relâcherai pas et j’irai jusqu’au bout de cette séance ! Je rencontre donc quelques difficultés, je souffle, je souffre, je traite aussi (et me promets de 1/ Jeter ce tapis, 2/ ne plus faire de paris stupides du genre « je fais du domyos pendant 15j… »), mais au final je tiens ! Et oui, vous voyez, ca a du bon d’être têtue !

Au final, je finis la séance en ayant vraiment mal et en étant, peut-être pour la première fois, convaincue qu’effectivement si on s’y tient et qu’on ne s’aide pas en tentant lâchement de stabiliser la bête, on peut avoir de vrais résultats et rapidement ! Bon là j’espère que cette fois-ci j’aurai VRAIMENT des courbatures demain … Bah quand même.. pour une fois que je vais au bout d’une séance que j’aurai bien pu arrêter à plusieurs reprises…

Vive l’acharnement donc et vive le carrelage !

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Pam Pam Girl

Partager cet article sur :

3 commentaires

  1. Avatar

    Et c’est tout ? Y a pas de suite à cette belle aventure ???? 🙁

    Répondre
  2. Avatar

    Marrant cet article 🙂
    La volonté est essentielle car il y a parfois des moments où l’on veut arrêter!

    Merci pour ce récit!

    Répondre
  3. Avatar

    J’aimerais bien aussi avoir la suite de l’histoire 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *