Ligue 1-l’affiche de la 16e journée: un OL à deux vitesses

 
0 Like(s)

Pour clore cette 16e journée de Ligue 1, Lyon-Toulouse semblait au premier abord une belle affiche. Lyon restait sur 3 matchs sans victoire à domicile (Rennes, Madrid et l’Ajax).

La seule véritable surprise de Rémi Garde est la titularisation d’Ederson en soutien de Lisandro, seul en pointe.

A Toulouse, à égalité avant le match avec l’OL, Alain Casanova a préféré titulariser Rivière seul en pointe et placer Tabanou comme milieu axial. Pourtant tout ne s’est pas passé comme prévu. Rivière, obligé de sortir rapidement (33e), prive les toulousains de décalage et de jeu en pivot qu’Alain Casanova voulait développer pour contrer et conserver le ballon lors des offensives violettes.

Toulouse pose beaucoup de problèmes à l’OL en première période, mais l’OL ne rompt pas et répond par un Lisandro toujours dangereux, Cissokho qui retrouve petit à petit son niveau de Porto, et Bastos qui reste l’un des meilleurs joueurs du championnat.

Toulouse se fait surprendre sur une tête de Koné à la demi-heure de jeu. L’OL mène, ce n’est pas immérité mais les lyonnais sont chanceux, comme face à Auxerre dimanche dernier.

Au retour des vestiaires, le match change du tout au tout. Les rhodanien dominent et produisent un jeu léché, digne du grand OL et de ses 7 titres de champion. Le résultat de cette domination ne se fait pas attendre. Ederson marque d’une splendide frappe, et Lisandro transforme un pénalty pour permettre aux lyonnais de mener largement au tableau d’affichage : 3-0

On se dirige alors vers une victoire tranquille, jusqu’au but stratosphérique de Umut Bulut, remplaçant jusque-là transparent d’Emmanuel Rivière. Le Turc catapulte un boulet de canon de 35m sous la barre d’un Lloris surpris. Quelques minutes plus tard c’est Sissokho (le toulousain) qui provoque un pénalty et qui se fait justice lui-même. Gerland vient de prendre un seau d’eau glacée en pleine tête et la fin de match s’annonce tendue.

Heureusement pour l’OL, Rémi Garde est un bon tacticien et les joueurs comme Réveillère ou Kallstrom tiennent la baraque. L’OL repart avec les 3 points, et retiendra uniquement la victoire. Encore trop fébriles dans certains compartiments, les hommes du président Aulas ont maintenant la tête à Zagreb où il existe encore un mince espoir de qualification.

Toulouse recule au classement mais a montré de belles choses ce soir. Les joueurs de la ville rose sont cependant encore trop fébriles à l’extérieur, et pouvaient espérer mieux de ce déplacement.

On retiendra au final qu’il y a eu du spectacle, des buts, du suspense, et, fait beaucoup plus rare (avis personnel) : un arbitrage correct de Mr Enjimi. Encore une belle soirée de Ligue 1 en somme.

 

Ma note du match : 14/20

Les lecteurs ont également apprécié :

Avatar

Auteur: Remi

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *